Pourquoi faut-il vérifier la teneur en humidité du bois de chauffage ?

Pourquoi faut-il vérifier la teneur en humidité du bois de chauffage ?

Chauffer une habitation voire un chalet avec uniquement du bois peut vite devenir un casse tête si le combustible employé n’est pas de bonne qualité. C’est pourquoi, il est conseillé de bien vérifier la teneur en humidité du bois de chauffage avant de l’acheter. En effet, un taux d’humidité acceptable de vos bûches vous permettra de garder une chaleur saine et agréable dans votre intérieur.

Si vous achetez une quantité trop importante de bois humide, cela pourrait nuire à votre logement (moisissures, mauvaises combustions, fumées importantes et nocives, bois pas assez sec pour être brulé). Il existe quelques actions simples à entreprendre pour éviter que cela ne se produise.

Dans cet article, nous allons parler du bois de chauffage, de la signification du taux d’humidité et de la manière dont vous allez pouvoir le tester.

Le bois de chauffage

Le bois de chauffage est du bois qui a été coupé en bûches ou en morceaux et séché pour être brûlé. Il est généralement utilisé comme combustible pour le chauffage ou la cuisine dans les maisons. Il peut être fabriqué à partir de n’importe quel type de bois, mais certains sont mieux adaptés que d’autres en raison de leur densité et de leur rendement calorifique. Les plus courants sont les bois durs comme le chêne, le frêne, l’érable, le bouleau et le cerisier ; les bois tendres comme le cèdre et le pin ; les arbres fruitiers comme le pommier ou le poirier.

Le bois de chauffage doit être séché avant d’être brûlé, ce qui signifie qu’il doit être laissé à l’air libre pendant au moins 6 mois pour qu’il puisse sécher complètement (il va rétrécir). Une fois que le bois de chauffage a été correctement assaisonné, il brûlera plus fort avec une flamme plus propre que le bois non assaisonné. L’assaisonnement contribue également à réduire la production de fumée, ce qui permet de l’utiliser plus efficacement à l’intérieur, où la ventilation est limitée.

Lorsque vous achetez du bois de chauffage, recherchez des morceaux bien séchés et faciles à fendre à l’aide d’une hache ou d’un maillet – plus ils sont secs, mieux c’est ! Assurez-vous qu’il n’y a pas d’insectes à l’intérieur des bûches, car ils pourraient propager des maladies s’ils étaient introduits dans votre maison. Vérifiez également que chaque bûche ne présente pas de signes de moisissure ou de pourriture, ce qui indiquerait un bois de chauffage de mauvaise qualité qui ne brûlera pas efficacement.

Que signifie : taux humidité bois chauffage ?

La teneur en humidité du bois de chauffage est un facteur important à prendre en compte lors de son choix et de sa combustion. Le taux d’humidité du bois de chauffage est une mesure de la quantité d’eau contenue dans la matière végétale. Lorsque vous achetez du bois de chauffage pour votre logement, vous devez vous assurer qu’il possède une faible teneur en humidité.

Un taux d’humidité trop élevé dans le bois de chauffage peut entraîner la formation de moisissures et donc provoquer à terme des maladies respiratoires, des allergies et des infections. Le bois de chauffage doit être correctement séché avant d’être utilisé, car le bois humide peut entraîner une accumulation de fumée et de créosote dans la cheminée ou le poêle, ce qui constitue un risque potentiel d’incendie.

Le bois de chauffage peut être classé en trois catégories : vert, mûr ou séché. Le terme vert indique un combustible issu d’arbres abattus récemment et donc encore riches en eau. Il faut le sécher avant de pouvoir l’utiliser pour se chauffer. Le bois de chauffage mûr est celui qui a été ramassé et qui est prêt pour utilisation.

Le pourcentage d’humidité idéal pour brûler du bois est de 20 %, ce qui peut prendre plusieurs mois de séchage en fonction du type de bois utilisé. Pour vérifier si votre bois de chauffage a atteint ce niveau optimal, vous pouvez acheter un humidimètre qui mesurera sa teneur en eau avec précision.

Comment acheter du bois de chauffage pour un confort maximal ?

La première chose à faire lorsque vous achetez du bois de chauffage est de déterminer le degré de séchage du bois. Pour ce faire, vous pouvez consulter le taux d’humidité indiqué sur le côté de l’emballage du bois de chauffage. Si cette information n’est pas indiquée, vous pouvez regarder le bois de chauffage et le sentir pour déterminer s’il est trop humide ou trop sec. Le bois de chauffage vert a un taux d’humidité élevé et doit être séché avant d’être utilisé.

Ensuite, vous devez déterminer la quantité de bois dont vous aurez besoin pour votre intérieur. Le bois de chauffage est vendu à la corde ou à la stère. Pour des bûches qui mesurent 1 m de profondeur et rangées sur une largeur et une hauteur d’1 mètre, la stère mesure 1 mètre cube Une corde de bois équivaut à environ 3 stères de bois ou 3 mètres cube.

Les 3 meilleurs testeurs d’humidité

Pour mesurer la teneur en humidité du bois, de nombreuses personnes ont recours à un testeur d’humidité ( humidimètre ). En effet, l’eau pèse moins que le bois et vous ne remarquerez peut-être pas de changement dans le poids du bois de chauffage. Il est préférable d’utiliser le dispositif électronique car il reste précis et facile d’usage. Le testeur d’humidité présente souvent un affichage numérique qui le rend plus facile à lire.

Le testeur d’humidité numérique multi-usages

Le testeur d’humidité numérique Huepar est un appareil portatif capable de mesurer l’humidité du bois ainsi que d’autres matériaux de construction. Il est doté de 2 broches en métal qui pénètrent dans le bois ou dans le mur pour une lecture précise du niveau d’humidité (hygrométrie).

L’appareil dispose de 8 échelles calibrées pour mesurer toutes sortes de bois. Le capteur de température infrarouge permet également de détecter la température de surface du matériau. Les indicateurs de couleur avec vert (réduit), jaune (moyen) et rouge (élevé) identifient l’échelle de teneur en humidité.

Testeur d’humidité du bois ( Huepar )
➡ Consulter les derniers prix
Amazon logo

Le testeur d’humidité numérique dédié au bois

L’humidimètre de Bosch bien qu’un peu plus cher que le Huepar permet une lecture rapide et fiable des différentes mesures. D’une conception robuste, il reste simple d’utilisation et bénéficie d’un bon affichage. Il suffit d’enfoncer les deux broches de mesure de 4–5 mm dans le bois.

L’ UniversalHumid mesure la conductivité électrique entre les deux broches. En effet, plus le bois est humide, plus la conductivité s’avère élevée car l’eau reste un liquide extrêmement conducteur d’électricité. Avec une LED tricolore, l’appareil offre une interprétation simple des résultats de mesure : couleur rouge (utilisation déconseillée), couleur jaune (utilisation critique), couleur verte (bois prêt à l’emploi).

Par ailleurs, d’autres utilisations sont possibles : avant de brûler du bois de chauffage, de poser du parquet, de fabriquer des meubles et aussi pour évaluer les risques de moisissure etc.

Humidimètre UniversalHumid ( Bosch )
➡ Consulter les derniers prix
Amazon logo

Le testeur d’humidité numérique le mieux noté

Enfin, si vous préférez un dispositif compact et très simple, ce humidimètre – Dr.meter – est fait pour vous. Avec une plage de mesure de 5% à 40% et une précision de moins de 1%, vous êtes certain de connaître le status exact du bois, des matériaux de construction, des cloisons sèches, des revêtements de sol, etc.

Humidimètre numérique de bois Dr.meter
➡ Consulter les derniers prix
Amazon logo

Déterminer si le bois est sec ou vert

Taux humidité bois vert contre taux humidité bois sec ! Une fois que vous connaissez la teneur en humidité du bois, vous devez déterminer s’il est sec ou vert. La façon la plus simple de faire est de voir si le bois a été coupé récemment. S’il est vert, il doit être séché. Vous pouvez également utiliser le test de l’odeur pour savoir si le bois est vert ou non. Lorsque vous apportez le bois chez vous, laissez-le reposer pendant quelques secondes, puis sentez-le. S’il sent le bois humide, il est vert et trop humide pour être utilisé.

En conclusion

Il est essentiel de comprendre l’importance de la teneur en humidité du bois de chauffage pour brûler correctement le bois comme source de combustible. Vérifier la teneur en humidité de votre bois de chauffage avant de commencer à le brûler est une étape importante pour s’assurer que votre feu brûlera efficacement et en toute sécurité.

L’achat de bois de chauffage à faible teneur en humidité présente de nombreux avantages, tels qu’une durée de combustion plus longue, un allumage plus facile, une production de fumée moindre et un risque réduit de feu de cheminée causé par des étincelles.

En conclusion, la vérification du taux d’humidité du bois de chauffage est une étape importante pour vous assurer que vous tirez le meilleur parti de votre achat. Non seulement cela vous permettra d’économiser de l’argent en évitant les bûches plus humides qui nécessitent plus d’énergie pour brûler, mais cela garantit également une combustion propre et efficace, ce qui signifie moins de fumée et plus de chaleur par charge !

FAQ – Questions et Réponses

Pourquoi faut il assaisonner du bois de chauffage ?

Le bois de chauffage doit être assaisonné afin d’en augmenter la durabilité. Lorsqu’il est stocké à l’extérieur, le bois peut absorber l’humidité et se dégrader plus rapidement. Assaisonner le bois signifie qu’il est scellé avec une couche protectrice qui empêche les éléments externes (eau, humidité, insectes) de pénétrer et d’endommager le bois. Cela permet également au combustible de brûler plus efficacement et plus proprement en réduisant la quantité de fumée produite par le feu.

Comment mesurer taux humidité du bois ?

Un humidimètre mesure la quantité d’eau contenue dans les fibres du bois sur une échelle électrique de 0 à 100 %. Pour l’utiliser, il suffit d’insérer deux pointes métalliques dans votre bûche de bois de chauffage et de lire le pourcentage affiché à l’écran. Le bois qui a été séché pendant au moins six mois devrait afficher un pourcentage compris entre 15 et 20 %. Si le pourcentage est supérieur à 20 %, cela signifie que le bois doit sécher plus longtemps avant d’être brûlé.

Comment savoir si le bois est bien sec ?

Si vous ne souhaitez pas investir dans un humidimètre, vous pouvez toujours estimer le degré de sécheresse ou d’humidité de votre bois en utilisant ce que l’on appelle le ” test de la main ” : il suffit de saisir une extrémité de chaque bûche et de la serrer fortement ; si elle est humide ou froide, vous savez qu’elle contient encore trop d’eau pour une combustion efficace.

Qualité du bois de chauffage

Le bois de chauffage est une source de combustible importante pour de nombreux ménages, et la qualité du bois peut avoir un impact majeur sur la performance du feu. Il est essentiel de vérifier la teneur en humidité du bois de chauffage avant de le brûler – si le bois est trop humide, il ne brûlera pas correctement ou efficacement. Le bois à forte teneur en humidité produira plus de fumée que le bois sec et ne créera pas autant de chaleur.

Une sécurité accrue

L’utilisation de bois de chauffage humide peut être dangereuse car les particules non brûlées qui sont produites lors de la combustion de bûches humides peuvent provoquer des feux de cheminée ou d’autres dangers dans la maison. De plus, la teneur en humidité du bois provoque des dépôts de suie et de créosote qui s’accumulent à l’intérieur du conduit de cheminée avec le temps, ce qui peut entraîner des blocages ou des incendies. L’accumulation de créosote augmente également le risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone, car ces gaz peuvent être piégés dans votre maison au lieu d’être expulsés par le système de cheminée.

Des économies d’argent

Vérifier la teneur en humidité du bois avant de le brûler permet d’assurer une combustion efficace tout en réduisant les coûts associés à l’achat d’un surplus de combustible dû à une combustion incomplète causée par des quantités excessives de vapeur d’eau provenant de bûches trop humides. De plus, l’utilisation de bois de chauffage sec signifie que vous pourrez brûler moins de bûches pour la même quantité de chaleur, ce qui signifie des économies à long terme.

Quel est le pourcentage d’eau dans un arbre ?

Le pourcentage d’eau dans un arbre varie en fonction de l’espèce, du climat et des conditions météorologiques. En général, la teneur moyenne en eau est d’environ 50%.

Photo par Hans sur Pixabay

[ Rédaction ]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Laissez un commentairex