Dubaï : projet d’installation d’électrolyse d’hydrogène à énergie solaire

Lors du 6ème Sommet Mondial du Gouvernement organisé à Dubaï, les représentants officiels de Dubaï et le PDG de Siemens, ont signé un protocole d’entente visant à lancer un projet pilote pour la première installation d’électrolyse d’hydrogène à énergie solaire de la région, dans les installations d’essai extérieures du Parc Solaire de Mohammed Bin Rashid Al Maktoum.

L’installation vise à tester et présenter une centrale intégrée à l’échelle MW pour produire de l’hydrogène en utilisant l’énergie solaire photovoltaïque renouvelable au parc solaire de Mohammed bin Rashid Al Maktoum, stocker le gaz, puis le déployer pour ré-électrification, transport ou d’autres utilisations industrielles. Les technologies de l’hydrogène accéléreront l’intégration et le déploiement des énergies renouvelables dans la région et ouvriront la voie à la transition vers une économie durable et « verte » aux UAE.

DEWA et Expo 2020 Dubaï ont l’intention d’utiliser des véhicules à pile à combustible alimentés par l’hydrogène « vert » généré dans l’installation.

« Ce projet non seulement permettra le développement de la première installation d’électrolyse d’hydrogène à énergie solaire de la région, mais sera aussi un exemple des réalisations possibles grâce à la collaboration entre Expo 2020 Dubaï et nos partenaires, incarnant véritablement le thème de l’Expo ‘Connecting Minds, Creating the Future’ (Connecter les Esprits, Construire le Futur) », a déclaré Al Hashimy, Ministre d’État de la Coopération Internationale et Directrice Générale du Bureau d’Expo 2020 Dubaï.

« Le Protocole d’Entente traduit la vision de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des Émirats Arabes Unis et Souverain de Dubaï, visant à augmenter la part de la production énergétique totale de Dubaï à 75% d’ici 2050, grâce à la Stratégie de Dubaï pour l’Energie Propre 2050 », a ajouté Al Tayer, Directeur Général et PDG de L’Autorité de l’Electricité et de l’Eau de Dubaï (DEWA).

« Il s’agit véritablement d’un projet phare pour Dubaï et le monde, et un grand pas en avant dans la construction d’un approvisionnement sécurisé en énergie durable pour le développement économique de la région. L’hydrogène ‘vert’ peut être un carburant du futur. Il accélérera l’adoption de l’énergie renouvelable au Moyen-Orient grâce au couplage sectoriel, en offrant de nouveaux cas d’utilisation, tels que l’e-mobilité et d’autres industries respectueuses de l’environnement », a conclu Kaeser, le PDG de Siemens.

Partagez l'article
  • 33
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

1
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Guy Weider
Membre

Excellente piste « propre » à explorer et exploiter.
’hydrogène ‘vert’ peut être un stockage-électricité-équivalent (Power-Gaz-Power) et carburant du futur.
A mettre en oeuvre partout où ressource solaire et surface dispo abondante !
A suivre et émuler !
Salutations
Guydegif(91)