La production d’uranium a démarré à la mine de Cigar Lake (Canada)

Exploitée par Cameco dans la province canadienne de la Saskatchewan une première production de minerai d’uranium a quitté la mine de Cigar Lake, à destination de l’usine Areva de McClean Lake située à 70 kilomètres.

Selon Areva, le projet Cigar Lake représente un investissement de 2,6 milliards de dollars. Il emploiera plus de 600 personnes hautement qualifiées dont la majorité sont des habitants du nord de la Saskatchewan : "jusqu’à 1.000 personnes ont travaillé à la construction de cette mine, dont l’exploitation repose sur un système spécifique de jet d’eau à haute pression."

L’ensemble du minerai doit être traité à l’usine de McClean Lake à partir de la fin du premier semestre 2014. Dotée d’une capacité totale de production de 10.900 tonnes d’uranium par an, le site de McClean Lake devrait produire, en 2014, 770 à 1.100 tonnes de concentré uranifère en provenance du minerai de Cigar Lake. Sa production annuelle atteindra 8 100 tonnes dès 2018.

« Grâce à la technologie de Cameco pour la mine de Cigar Lake et à celle d’Areva pour l’usine de traitement de minerai, nous sommes heureux d’exploiter un gisement absolument unique. Nos partenaires industriels et l’économie de la Saskatchewan vont durablement bénéficier de ce projet », s’est félicité Olivier Wantz, Directeur général adjoint d’Areva en charge du Business Group Mines.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La production d’uranium a démarré à la mine de Cigar Lake (Canada)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
jacques
Invité

? Je ne reconnaît plus le Canada , mine d’uranium avec déchets radioactifs pour des milliers d’années . Production de pétrole bitumineux, le plus sale de la planète,avec rejets de métaux lourds dans la rivières Athabasca rejets de HAP cancérigènes dans la région. rien n’arrête nos diligents, c’est à croire qu’ils n’ont pas d’enfants  Quelle sera la qualité de la planète qu’on va leurs laisser ?

jacques
Invité

? Je ne reconnaît plus le Canada , mine d’uranium avec déchets radioactifs pour des milliers d’années . Production de pétrole bitumineux, le plus sale de la planète,avec rejets de métaux lourds dans la rivières Athabasca rejets de HAP cancérigènes dans la région. rien n’arrête nos diligents, c’est à croire qu’ils n’ont pas d’enfants  Quelle sera la qualité de la planète qu’on va leurs laisser ?

jacques
Invité

? Je ne reconnaît plus le Canada , mine d’uranium avec déchets radioactifs pour des milliers d’années . Production de pétrole bitumineux, le plus sale de la planète,avec rejets de métaux lourds dans la rivières Athabasca rejets de HAP cancérigènes dans la région. rien n’arrête nos diligents, c’est à croire qu’ils n’ont pas d’enfants  Quelle sera la qualité de la planète qu’on va leurs laisser ?

jacques
Invité

? Je ne reconnaît plus le Canada , mine d’uranium avec déchets radioactifs pour des milliers d’années . Production de pétrole bitumineux, le plus sale de la planète,avec rejets de métaux lourds dans la rivières Athabasca rejets de HAP cancérigènes dans la région. rien n’arrête nos diligents, c’est à croire qu’ils n’ont pas d’enfants  Quelle sera la qualité de la planète qu’on va leurs laisser ?

jacques
Invité

? Je ne reconnaît plus le Canada , mine d’uranium avec déchets radioactifs pour des milliers d’années . Production de pétrole bitumineux, le plus sale de la planète,avec rejets de métaux lourds dans la rivières Athabasca rejets de HAP cancérigènes dans la région. rien n’arrête nos diligents, c’est à croire qu’ils n’ont pas d’enfants  Quelle sera la qualité de la planète qu’on va leurs laisser ?

wpDiscuz