Éliminer des tonnes de CO2 avec… l’eau de mer ? Le défi de demain

Éliminer des tonnes de CO2 avec... l'eau de mer ? Le défi de demain

Face à la montée en puissance de la crise climatique, une solution a émergé du laboratoire de Caltech en 2021 : Captura. Cette entreprise propose une méthode unique et écologique pour éliminer le carbone de l’atmosphère, tout en ayant un impact minimal sur l’environnement.

Fondamentalement, Captura exploite la capacité naturelle de l’océan à absorber le CO2 atmosphérique. L’eau de mer, filtrée et traitée, circule à travers leur installation. Une fois le CO2 extrait, cette eau est renvoyée à l’océan, prête à absorber davantage de CO2 de l’atmosphère.

Ce processus évite également une augmentation de l’acidification des océans, un problème croissant lié au changement climatique.

En termes plus techniques, moins de 1% de l’eau de mer filtrée est pré-traitée, puis traitée grâce à la technologie brevetée d’électrodialyse de Captura. Grâce à l’électricité renouvelable, les molécules d’eau sont dissociées en acide et en base. L’acide est ajouté au flux initial d’eau de mer, déclenchant un processus chimique qui extrait le CO2. Ce processus est ensuite accéléré à l’aide d’un contacteur gaz-liquide et d’une pompe à vide. Le CO2 est alors capturé sous forme d’un flux mesurable.

En résumé, le processus de Captura utilise simplement de l’électricité renouvelable et de l’eau de mer pour retirer le CO2 de l’atmosphère. Il ne crée aucun sous-produit et n’ajoute rien de nouveau à l’océan. Il se contente d’éliminer le CO2 que l’atmosphère remplace ensuite.”

Quels sont les avantages distinctifs de Captura ?

1. Coûts réduits : Le processus de Captura présente des coûts en capital faibles, bénéficiant des processus naturels de l’océan pour éliminer le CO2 atmosphérique. De plus, la technologie peut tirer parti des infrastructures océaniques existantes, réduisant encore les coûts opérationnels.

2. Efficacité opérationnelle : Le CO2 est 150 fois plus concentré dans l’océan que dans l’air, rendant ce processus très efficace. De plus, il utilise l’énergie renouvelable pendant les périodes de faible demande, réduisant ainsi les coûts.

3. Modularité : Sans dépendance vis-à-vis d’éléments précieux ou rares, la technologie de Captura a le potentiel pour une mise en œuvre mondiale, exploitant la vaste étendue des océans.

4. Stockage et utilisation : Outre le stockage permanent pour des crédits carbone, le CO2 capturé peut également servir à la production de produits faibles en carbone, comme les carburants d’aviation durables.

Stratégie de déploiement de Captura

Après des démonstrations réussies dans les laboratoires de Caltech, Captura a mis en place son premier système pilote océanique à Newport Beach, en Californie, en 2022. Cette installation est capable de capturer 1 tonne de CO2 par an. Un système de nouvelle génération, avec une capacité 100 fois supérieure, a été développé et sera déplacé à AltaSea au Port de Los Angeles en 2023.

Le projet pilote canadien

Captura et l’entreprise montréalaise Deep Sky s’associent pour déployer des installations de capture directe de CO2 dans l’océan (DOC) au Canada. Ces installations débuteront par un pilote en mesure de capturer 100 tonnes de CO2 par an, dans le but d’atteindre entre 100 000 et un million de tonnes annuellement dans le futur.

Le système pilote de Captura sera installé dans l’est du Québec en 2024 et bénéficiera de l’énergie hydroélectrique renouvelable de la région. L’objectif est de valider cette technologie pour une utilisation commerciale à grande échelle au Canada. Cela fait suite aux démonstrations réussies en Californie dans le cadre du programme de croissance de Captura.

Deep Sky vise à développer une infrastructure de capture et de stockage du carbone à grande échelle au Canada. Captura, quant à elle, envisage de concéder des licences pour sa technologie afin d’accélérer la mise en œuvre de sa solution climatique à l’échelle mondiale.

L’océan, qui absorbe près de 30 % des émissions mondiales de CO2, est un immense puits de carbone. La solution DOC de Captura intensifie cette capacité naturelle de capture du carbone. Le processus utilise uniquement de l’énergie renouvelable et la technologie d’électrodialyse pour capturer le CO2 directement de l’eau de mer. La solution est conçue pour être à la fois hautement modulable et économique, tout en minimisant l’impact sur les écosystèmes océaniques.

En synthèse

La solution proposée par Captura offre une approche innovante pour lutter contre le changement climatique. En utilisant les océans comme principal outil pour l’élimination du carbone et en tirant parti des ressources naturelles et renouvelables, Captura se positionne comme un acteur clé dans le combat pour un avenir plus vert.

Légende illustration principale : Cette installation à grande échelle de Captura pourrait capturer des gigatonnes de dioxyde de carbone dissous dans l’eau des océans. Crédit Captura Corp.

[ Rédaction ]

Articles connexes