La Norvège, future “batterie de l’Europe” ?

La Norvège pourrait devenir la "batterie de l’Europe", selon les termes de sa ministre de l’Energie, qui imagine des investissements dans l’éolien en mer de l’ordre de 28 milliards d’euros d’ici à 2025.

la ministre s’appuie sur un rapport publié par le conseil norvégien de l’énergie, qui rassemble  entrepreneurs et hauts-fonctionnaires. Selon ce texte, l’exportation par la Norvège d’électricité verte pourrait aider l’Europe à atteindre son objectif de 20% d’électricité issue de sources renouvelables en 2020.

"La Norvège pourrait être la batterie de l’europe", a confié Aaslaug Haga, la ministre de l’énergie, à l’agence Reuters. "L’idée, c’est que la Norvège a de la chance de disposer de vastes ressources énergétiques. Il y a, à n’en pas douter, un considérable potentiel pour l’énergie éolienne." La Norvège possède en effet l’un des littoraux les plus étendus d’Europe, qu is’étend de la Mer du Nord à la Mer arctique des Barents.

A travers la trentaine de pages que compte le rapport, c’est un virage considérable  qui est décrit pour le 5ème exportateur mondial de pétrole : "La Norvège devrait avoir accès à un maximum de 40 terrawattheures d’énergie de sources renouvelables en 2020-2025, dont environ la moitié proviendrait de l’énergie éolienne en mer" peut-on y lire.

Soit 5 000 à 8 000 MW de capacité installée, pour un coût évalué entre 13 milliards et 28 milliards d’euros, et qui suppose un prix de 2,5 à 3,5 millions d’euros pour chaque MW installé. La puissance énergétique serait alors équivalente à 8 centrales nucléaires, évalue le rapport.

La Norvège exploite actuellement 2,2 millions de barils de pétrole par jour. Les investissements suggérés correspondraient à un semestre d’exploitation pétrolière.

Selon la ministre, les parcs éoliens en mer seraient secondés, en cas de vent trop faibles, par des réservoirs hydro-électriques servant de stockage d’énergie. "Nous pourrons livrer une production, que le vent souffle ou non" explique-t-elle. Elle rencontrera le commissaire européen à l’énergie jeudi à Bruxelles pour discuter du rapport. Selon elle, la Norvège a besoin de cadres juridiques, de davantage de concurrence et de nouvelles infrastructures. Le pays a en effet parfois du mal à répondre à ses propres besoins énergétiques.

Pour elle, si le Danemark, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont beaucoup fait pour développer l’énergie éolienne à la fois sur terre et dans les eaux peu profondes, l’avantage dont bénéficie la Norvège est de disposer d’une grande expérience en mer plus profonde, issue des industries du pétrole et du gaz.

Le rapport du conseil de l’énergie estime que 40 TWh d’électricité éolienne pourraient réduire de 20 millions de tonnes de dioxide de carbone. Les émissions norvégiennes en 2007 étaient de 55 millions de tonnes.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Samivel51

Avec tous les barrages qu’on a en France, et le deuxième potentiel éolien d’Europe, on peut faire exactement la même chose!

Geo

En preuve supplémentaire de son potentiel éolien, la Norvège ne manque pas d’air…… elle a profité de sa richesse pétrolière pour dédaigner puis refuser l’Europe……. il est à espérer qu’on lui donne une bonne leçon en dédaignant à notre tour ses offres de services…… il existe encore quelques petits peuples hautains qui se pensent supérieurs, alors qu’en y regardant de plus près, leur succés est beaucoup moins noble…… !!!

Momo

Entre l’eolien de Norvege et le solaire du Sahara , le coeur de l’Europe ne risque plus rien du tout au niveau approvisionnement energetique non-polluant…. dans 20 ou 30 ans minimum !il faut en engranger des milliards d’euros grace a la vente du gaz et/ ou du petrole depuis des decennies pour se payer un tel investissement …. et qui va payer les milliers de KM de lignes THT qui vont etre necessaires pour evacuer ces 20Terawattheures annuels et survoler X pays pour aboutir a la Rurh.?….. Beau projet , vraiment !

Phigoudi

Pour aller dans le sens de Geo : dans notre bonne ville de Rouen, le lycée Corneille accueille depuis des années des étudiants norvégiens, que je cotoie régulièrement. C’est bien vrai qu’ils sont tous hautains, méprisants, antipathiques, très bruyants en braillant leur horrible langue ; ils ont une facheuse tendance de nous prendre – avec raison peut-être – pour des sous-merdes.Reste que c’est quand même l’un des peuples les plus évolués du monde ; mais quelle arrogance. Un peu plus d’humilité les rendrait plus sympathiques.  Bon ; soyons pas xénophobe…M’enfin, leur projet est noble et intéressé.

Mama

On ne peut pas faire comme la norvège, le plateau de la Mer du Nod étant peu profond comparé à nos cotes… Il faudra donc que nous passions par des technologies qui ne sont pas encore assez matures et d’un coût trop important, alors que la Norvège peu (à peu prêt) se lancer dès maintenant comme le Danemark et l’Allemagne. Après le développement de l’éolien terrestre dans les pays nordique et l’Allemagne, le développement de l’offshore va à n’en pas douter se produire ldans ces eaux-là. Ce qui est risible dans les commentaires précédents, c’est que plutôt que de saluer un nouvel acteur dans l’enjeu dans l’approvisionnement énergétique futur, on continue à mettre en avant des arguments disons d’un autre âge. Quand on voit que cet investissement correspondrait juste à un semestre d’exploitation pétrolière (chiffres à préciser), on est loin de l’exagération de Momo. On voit par contre un peu mieux la balance entre cette Enr et le reste…. et pour une fois, c’est dans ce sens avec une volonté politique. Allez, restons optimiste car dans 10 ans (et pas 20 ou 30), il y en aura toujours pour dire que l’éolien n’apporte pas assez (chiffre et % de part de production), même dans les pays nordiques où la contribution de l’offshore va venir s’ajouter à celle existante. Quant à chez nous…

Geo

Si on se permet certaines opinions concernant quelques pays hautains, c’est que l’on est beaucoup plus optimistes que vous quant au futur énergétique de l’europe de l’ouest…… Quant à votre “nouvel acteur” il est assez risible qu’il donne des leçons d’innovation et prétende donner l’exemple en ayant juste posé un énorme éolienne sur une gigantesque bouée……… Certes il s’agira d’une première, mais pas de quoi pavoiser quant on a à sa disposition des milliards de pétrodollars qui pourrait financer les véritables innovations……. La future batterie de l’europe devrait méditer sur la fable de la grenouille qui voulait………..

Momo

Je suis peut-etre ” d’un autre age ” ( et il est vrai qu’apres 35 ou 40 ans dans ce domaine , j’en ai entendu et lu et vu des ” droles de choses ” pour ne pas dire + )Et mon commentaire est peut-etre ” risible ” , mais je ne faisais que lire ce que cette brave ministre disait dans son enthousiasme politique , RIEN DE + !Ce que vous pouvez relire ! Elle dit bien qu’il faudra y mettre 28 milliards d’Euros , d’ici 2025 ( si cela ne fait pas 20 ans , OK , mais cela en fait 18 ! Et cela m’etonnerait fort qu’elle ” tienne le planning ” …..cela ne se serait JAMAIS VU ! meme dans ces Pays reputes serieux ! Croyez-moi )Et ce Pays de 4 ou 5 millions d’habitants , deja gave d’electricite hydraulique et d’hydrocarbures va devoir exporter la totalite ou presque de ces 20 ( ou 40 ) Terawattheures annuellement produiotes …. Donc trouver un MEGA-consommateur ,( je pensais a la Rurh , mais vous pouvez m’en trouver un autre , cela ne me derange pas vraiment ….) donc lui faire investir et installer des Km et des KM de lignes THT pour lui amener ce flot d’electricite … C’est bien ce que je lis , non ? Et ces lignes THT traverseront bien d’autres Pays , non ? et ne sont pas comprises dans les chiffres de l’investissement purement Norvegien ….C’est tout ce que j’ai dit , sans me moquer mais en restant TRES dubitatif , comme devant les ” projets ” de Sahara ou autres deserts couvert de panneaux PV ou de miroirs et de tours thermo-solaires .. ….pour alimenter ce coeur d’Europe affame …… MOUAIS ! De + , cela m’etonnerait beaucoup que ces 28 milliards d’Euros ( et encore , s’il n’y a pas depassement(s) des couts ! )ne representent qu’un semestre de benefices NETS d’exportations petroliere de ce Pays …. Je crois que la , il y a une erreur ( risible ? ) d’appreciation de la chose , meme a 100/ 130 USD le barril …A voir Bon vent a tous , et wait and see ( RV. dans 20 ans , j’espere que je serai encore de ce monde , et pourquoi pas alors ” emerveille ” plutot que ” dubitatif ” : j’en serais le 1er ravi , croyez-moi ….mais nul ne connait vraiment le futur , alors que tous peuvent CONSTATER le passe et le present , tout simplement , tout ” betement ” ….)

Mama

On peut effectivement continuer à être dubitatif quant aux objectifs ou délais affichés…voire traiter ces pays de hautains. On peut aussi penser aux récentes déclarations anglaises sur l’installation de milliers de MW offshore… Au-delà des effets d’annonce, ce que l’on peut aussi retenir, c’est que la volonté est là et au plus haut niveau. Alors les objectifs sont effectivement très hauts, mais je préfère cette attitude qui permet d’avancer dans le bon sens, plutôt que l’attentisme d’autres pays tes que ….. je cherche ….. et oui: la France! Je ne suis pour ma part que depuis une quinzaine d’années dans le domaine… et désolé, je n’ai pas entendu grand chose…

Momo

Ce n’est pas moi qui ai traite la Norvege de Pays hautain , je ne me le permettrais pas ( Mais quand je travaillais en Suede il y a 20 ans maintenant , ils etaient (sur)nommes par les autres Scandinaves , avec envie , les Emirs du Nord ….)Je ne sais de quel ” domaine ” vous parlez , mais si c’est celui des EnR en TOUS genres , je puis vous assurer que de tres tres grandes choses s’y realisent quotidiennement …. et je trouve tres triste de ne pas ” en avoir entendu parler ” … Dommage , parce que cela foisonne ! PS , au sujet de la Norvege , vous pouvez prendre connaissance de l’annonce Enerzine d’aujourd’hui- meme ” Gaz + Eolien ” ….. Pourvu que l’on puisse encore voir ce qui se sera RELLEMENT fait ds. 20 ans !

Mama

Pas d’incompréhensions! Pour le terme “hautain”, je réagisais au post de Geo Et le ” je n’ai pas entendu grand chose…” concernait bien la France…

Dan1

La Norvège est un pays de 323 000 km2 (60 % de la France) peuplé de 4,5 millions d’habitants (7% de la France) qui produit annuellement en moyenne 121 TWh d’électricité hydraulique (variable de 110 à 140 selon la météo). Avec 138 TWh en 2005, un norvégien dispose de 30 000 kWh par an, là où un français dispose de 9000 kWh (en consommation, un français dispose de 7200 kWh). La Norvège est au tout premier rang mondial pour la production (et la consommation) électrique par habitant, juste après l’Islande et… les Bahamas (source AIE). Malgré l’extraordinaire potentiel hydraulique pour une si faible population, ils importent tout de même de l’ordre d’une dizaine de TWh. Maintenant, ils se proposent de produire plus ! c’est sûrement pour aider les voisins (Suède et Danemark). Sinon, visiblement, ils n’ont pas entendu parler de Négawatt !

Momo

Je savais la Norvege grandement pourvue en electicite hydraulique ( je pensais qu’elle etait le 1er Pays ds. ce domaine per capita , j’ignorais la presence des Bahamas ds. ce peloton de tete ! ), et de ce fait grand producteur et exportateur d’aluminium et d’engrais azotes … mais rajouter 20Twh ( ou 40 , l’article n’est pas clair sur ce sujet )annuels a leur production va amener la construction de nombreux KM de lignes THT vers leurs voisins ( ce serait certes bien pour remplacer le charbon des centrales thermiques Danoises …. ) mais surtout vers un gros ” centre ” consommateur ( avec de nombreux habitants et industries ), et donc avec tous les pbs. lies a l’equilibre ” production / consommation instantanee ” que cela va poser … C’etait la tout l’objet de ma 1ere remarque + la conclusion de l’accord immediat d’exportation accrue DE GAZ vers l’UE que je relevais dans ma 2eme remarque , le ” vent ” , lui , etant prevu pour beaucoup + tard ” si les circonstances s’y pretaient ” ….. Toujours et partout le meme ” cirque ” des ” politiques ” ….Dommage…..

Dan1

pour Momo : Il est bien évident que le classement “La Norvège est au tout premier rang mondial pour la production…” s’applique à tout type d’électricité et pas seulement d’origine hydraulique. C’est pourquoi, dans les statistiques de l’AIE ou IEA, figurent les Bahamas qui produisent 1,76 TWh pour 30 377 habitants (chiffres 2005). En ce qui concerne l’hydroélectricité, l’AIE donne le classement suivant : 1 = Chine 397 TWh 2 = Canada 364 TWh 3 = Brésil 337 TWh 4 = Etats Unis 290 TWh 5 = Russie 175 TWh 6 = Norvège 137 TWh 7 = Inde 100 TWh 8 = Japon 86 TWh La Norvège est première en pourcentage d’hydroélectricité (98,9 % en 2005). 2ième le Brésil avec 83,7 %.

Momo

Merci pour toutes ces precisions Franchement je me demande ce que fait de toute cette electricite les Bahamas , a part climatiser leurs hotels et condominiums …. + qq. chambres froides de consrveries ! … En attendant , que la Norvege ” y aille gaiement ” ds. l’eolien et / ou l’hydrolien , l’Europe en aura bien besoin … Mais je reste dubitatif quant aux chiffres de production annonces par cette ” gentille ” ministre …. et les delais ! Wait and see

14
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime