Un projet de 30 éoliennes dans la région de Narbonne

EDF prévoit de construire un parc de 30 éoliennes en mer, dans la région de Narbonne.

Initialement, le projet était mené par Total, qui y a renoncé pour raisons économiques. Repris en 2006 par EDF EN, le projet a été présenté lundi en sous-préfecture.

S’il passe les étapes de validation (l’enquête publique notamment), le parc pourrait être mis en service en 2014. Le projet compte 30 éoliennes, au large de Gruissan et de de Port la Nouvelle. Il s’étendrait sur une surface comprise entre 10 et 15 km², entre 1,5 à 3,5 km de la côte.

Les turbines envisagées mesurent 90 mètres de hauteur, et 120 mètres de diamètre. Elles devraient fournir l’équivalent de la consommation de 180 000 habitants.

Sur un investissement total de 400 millions d’euros, les communes concernées se partageront une manne de 1,5 million d’euros par an.

Diverses autorisations sont encore à obtenir avant de considérer le projet comme définitif. L’étude d’impact et l’enquête publique représentent les étapes les plus importantes. Le projet devra également trouver consensus auprès des pêcheurs et de l’armée de l’air. 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gruissan plage

Notre belle région est sinistrée, oui, le travail n’y pousse pas dans les champs d’éoliennes. Nous avons du vent, oui et c’est déjà un Désagrément , Pourquoi en rajouter un défaut à ce défaut. Port La Nouvelle n’est pas très loin … avez vous vu le résultat, de ce que l’aumône industrielle a créé de pollutions sur sa partie gauche … Vous souhaitez polluer notre flan gauche … Faisons confiance à nos élus, Honnêtes de vouloir préserver, comme il ont le cœur et la volonté de le faire sur Gruissan et sa région. La Clape n’est-elle pas protégée ? La MER ne doit elle pas être protégée? Sauvons notre Patrimoine . Un Gruissannais d’adoption

Gruissan plage

Notre belle région est sinistrée, oui, le travail n’y pousse pas dans les champs d’éoliennes. Nous avons du vent, oui et c’est déjà un Désagrément , Pourquoi en rajouter un défaut à ce défaut. Port La Nouvelle n’est pas très loin … avez vous vu le résultat, de ce que l’aumône industrielle a créé de pollutions sur sa partie gauche … Vous souhaitez polluer notre flan gauche … Faisons confiance à nos élus, Honnêtes de vouloir préserver, comme il ont le cœur et la volonté de le faire sur Gruissan et sa région. La Clape n’est-elle pas protégée ? La MER ne doit elle pas être protégée? Sauvons notre Patrimoine . Un Gruissannais d’adoption

Vent de colere

 En effet, pour Vent de Colère, l’éolien industriel n’est qu’une bulle spéculative qui ne règle en rien le problème des gaz à effet de serre et qui a des impacts visuels, sonores pour les riverains et mortels pour l’avifaune. Le problème réside surtout dans le fait que l’on connaît encore très mal l’impact réel des éoliennes offshore sur l’écosystème marin. Les études indépendantes sont peu nombreuses et ont, de plus, très peu de recul. Il serait donc utopique de dire que les éoliennes n’ont aucun impact sur le milieu mais comme souvent dans le secteur de l’environnement, tout est une question de compromis ou plus précisément d’acceptabilité du risque. …

En avant !

Vous n’êtes tous les deux que deux arriérés et la seule bulle que je vois c’est celle dans laquelle vous vivez. La terre qui vous a fait naître vous appartient c’est une évidence pour vous, ouvrez donc un peu les yeux messieus s’il vous plaît. Sans entrée dans des polémiques entre les différentes énergies, je pense qu’on a besoin de l’éolien comme de toutes les autres sources disponibles et en utilisant dès que c’est possible les source renouvelables moins impactantes sur l’environnement que les sources classiques. On ne produit pas de l’énergie sans aucun impact, même quand on fait de l’éolien, du solaire thermique. Le jour où vous comprendrez cela, vous aurez bien grandi. Mais le problème c’est que de l’énergie on en a besoin. Cette région est ventée, soit, un y voit un inconvénient (et je ne pense pas que tous les habitants de l’Aude et de Gruissan en soit si peu fière de leur tramontane, au contraire!), et bien voyons y plutôt une chance ! Donnons la chance à des projets qui se veulent être dans le sens de l’avenir de l’énergie.

Vent de colere

On s’est mal compris . Je défend vos idées si futuriste d’un monde plus propre, et suis justement en train de vous dire que nous souhaitons un monde plus propre et qui se préoccupe de l’environnement. Nous nous équipons de l’énergie Solaire, et les éoliennes nous vivons avec depuis quelques temps, sans provoquer mon courroux. Il est de mon propos, d’évoquer, la possibilité que cette “Bonne idée” de parc éolien Offshore, en mer, ne détruise l’écosystême marin, Oiseaux migrateurs et la rare ressource locale : le tourisme, dans une dynamique de “Tourisme de qualité”. Ne se tire-t-on pas une balle dans le pied ? N’y a-il pas d’autres endroits plus propices  Collioure, St Tropez … ou simplement à 800 m de chez vous  ? Je vous propose de grandir également . Donnons nous des leçons . Mais en attendant réfléchissons à l’opportunité de ces actes politico/industrio écologique et de la vrai valeur ajoutée de nos décisions. By the way , je suis fervent défenseur de l’écologie, dans ma réalité quotidienne ,et comme je l’ai dit précedemment, il y a malentendu sur mon propos.  

En avant !

ravi d’apprendre qu’il s’agit d’une incomprehension. peutêtre qu’un parc en mer détruit l’écosystème marin, peutêtre qu’il fait fuire le touriste, peutêtre qu’il va provoquer des raz de marée… et… peutêtre pas ! j’imagine que ces projets sont porté par des études d’impact digne de ce nom qui doivent se retrouver dans les mains de nos chers services de l’état français chez qui, si la vitesse n’est pas connu pour être leur point fort, on peut leur reconnnaître au moins le sens de la rigueur. un parc offshore n’est pas déclaré d’utilité publique et son installation ne se fera sans l’adhésion locale et de celle des services de l’état et en particulier de la DIREN. mais c’est une histoire de point de vue… moi je vois du vent, une ressource, et donc une possibilité de récupérer cette énergie… le plus “proprement” possible. le tourisme de qualité… et alors ? est-ce incompatible ? je n’en suis pas si sur. Les gens changent, les esprits aussi, le touriste d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui et certainemaent pas celui de demain. quel est l’image véhiculé par un tel outil énergétique, la même qu’une centrale charbon ou que les tankers pétroliers à proximité ? mais je suis d’accord avec vous, st tropez, collioure ou la butte montmartre, si c’est possible d’installer des éoliennes et bien allons y !  je suis pour !

pasnaif

et du mépris que vous exprimez (avec 4 fautes d’orthographe) pour ceux qui ne pensent pas comme vous: votre exagération est la preuve que vous n’êtes pas convaincu des idées que vous professez.

Fredo

j’approuve pasnaïf au sujet du ton qui nuit au propos. Ce qui étonne par rapport à ce projet est la proximité du rivage, peut-on vraiment parler d’offshore à 1,5 km de la côte?

Guydegif(91)

Essayons de combiner les Solutions du Bouquet EnR en optimisant: – il y a du vent, donc de l’énergie propre à récupérer avec des éoliennes,      – on les met offshore pour éviter les nuisances de voisinage bruit et visuel à terre,                                                                                                     – mais comme la Méditerranée plonge vite, on ne peut pas trop s’éloigner des côtes pour limiter les coûts d’installation à cause du fond                                                                                                      – du côté PLN il y a de l’industrie lourde dont Lafarge Ciments, donc essayons de regrouper les visuels ”industrie” pour éviter de disperser l’impact                                                                                                 – plutôt que de polluer le milieu sous-marin, je pense qu’à l’embase des mâts, la faune poissonnière non accessible aux filets peut plutôt proliférer et se ressourcer; idem pour la flore qui peut très bien se re-établir qd les travaux d’installation terminés –> donc un faux problème…!                       – et puis un champ d’éoliennes bien disposées sur un arc de cercle, avec des coloris ad hoc peut même être considéré  comme beau !, donc attraction touristique…voir des photos en réf… Positivons et optimisons ! A+ Salutations Guydegif(91)

Evelyne de bast

L’éolienne une source d’énergie controversée mercredi 13 mai 2009 Le parc éolien français compte aujourd’hui 2 500 éoliennes réparties sur le territoire. À terme, d’ici à 2015 environ, il devrait en compter près de 15 000. Tous les professionnels sont concernés et s’interrogent. À l’origine de cette expansion, les recommandations du Grenelle de l’environnement qui prônent cette source d’énergie pour compenser celles dites “traditionnelles et polluantes”. L’hôtelier ou le restaurateur ne peut voir que d’un bon œil cette énergie produite par le vent, créant de l’électricité naturelle et sans pollution, et qui apporte des économies d’énergie non négligeables. Du côté des détracteurs, on s’indigne. “Les éoliennes sont un leurre, explique Benoît Verdun, propriétaire de l’Hôtel de l’Abbaye de Longpont (02), et président de l’association Appov, destinée à préserver les paysages des cantons d’Ouchy et de Villers-Cotterets. Elles ne produisent rien comme électricité. 1,3 mégawatt par éolienne, c’est très peu.” “À fin 2008, surenchérit Jean-Louis Butré, président de la Fédération Environnement Durable, elles ne devraient procurer que 1,4 % de notre électricité.” Et l’argument non polluant est vite balayé : comme l’électricité que les éoliennes produisent n’est pas continue, ces dernières doivent être adossées à une autre source d’énergie, elle, très polluante, comme une centrale thermique. Et les éoliennes peuvent aussi défigurer le paysage (sans compter les nuisances sonores et les clignotants réguliers). Le touriste de passage tombera inévitablement sur l’une d’entre elles (150 m2 de haut, 1 500 t). Or les paysages ne sont-ils pas justement considérés comme des facteurs d’attractivité majeurs de l’Hexagone ? Comme devait justement le rappeler le ministère du Tourisme dans son bilan de saison. Ce dont s’étonne Benoît Verdun : “D’un côté, les touristes viennent admirer nos paysages, et de l’autre, les gens de la ville viennent chez nous pour bénéficier du calme et du charme de nos campagnes.” Une incidence sur la valeur patrimoniale des biens Enfin, autre sujet de préoccupation pour l’hôtellerie, l’incidence des éoliennes sur la valeur patrimoniale des biens. Le 9 avril, le tribunal de grande instance d’Angers a donné raison à un acheteur à qui l’on avait caché l’existence d’un projet d’éolienne dans le cadre d’une vente d’un bien immobilier. Une décote de 20 % sur l’achat de son bien en raison de vice caché lui a été attribuée. Ce jugement risque de faire jurisprudence, et l’on peut facilement imaginer ce qui guette les hôteliers ou restaurateurs qui souhaiteraient revendre dans un tel contexte. Le développement des éoliennes représente aujourd’hui un enjeu majeur. “D’autant plus important qu’il y a beaucoup d’argent en jeu, et cela, indépendamment du coût de l’éolienne estimé entre 2 et 3 M€, souvent, voire toujours subventionné”, déclare Jean-Louis Butré. Les professionnels de l’hôtellerie doivent donc aujourd’hui être vigilants vis-à-vis d’éventuels projets d’éoliennes dans leur secteur. Seule une bonne information leur permettra de trancher en toute connaissance de cause. Evelyne de Bast Federation Environnement Durable

renewable

En voilà de la belle propagande mensongère. Peut-être que Vent de colère peut nous expliquer en quoi l’éolien français nécessite un doublage thermique, et sur quelle base? Peut être VDC devrait expliquer à RTE qu’ils se trompent? D’ou sortent ces 15 000éoliennes et ces 1,3MW par éolienne alors que la plus petite éolienne off shore fait 5MW? VDC devrait peut etre aussi nous apprendre que les touristes ont fui en masse l’Espagen et ses 25 000éoliennes, en passe de devenir le pays le plus touristique du monde? Et les USA sont sinistrés, les Allemands ne connaissent même plus le mot touriste avec leurs 30 000éoliennes, les Danois ont laissé leur pays à l’abandon. Et que propose VDC/FED/M Butré? Fédération Environnement Durable, de beaux mots qui appellent suement à de belles idées et des belles propositions alternatives! Pourtant sur vos sites couplés (VDC et FED) qu’y a-t-il? Des liens wikipédias pour le solaire, le développement durable ou encore la géothermie…Il doit certainement s’agir d’un blague des méchants promoteurs éoliens qui ont piraté le site VDC/FED, leurs profondes réflxions et propositions doivent bien se trouver quelque part!?

11
0
Laissez un commentairex