105 MWc de photovoltaïque installés : marché + 300% et 1 500 emplois créés

Les aides en 2008 pour installer 105 MWc de photovoltaïque à 80% intégré en toiture ont créé 1 500 emplois en France (chiffres SER en date du 28/1/2009). Le marché a triplé par rapport à 2007, et il en sera probablement de même en 2009 par rapport à 2008.

Ces aides comprennent :

1. Le rachat garanti sur 20 ans à 0,6018 €/KWh, exonéré d’impôt pour la majorité, des 105 000 kWc x . 0,8 (80%) x 1250 kWh (productible/an de 1kWc) x20 ans x 0.6018 €/kWh = 1 263 700 000 €, soit 1264 M€

Les 20% restant sont rachetés vers 0,32823 €/kWh soit 105 000 kWc x 0,2 (20%) x 1250 kWh (productible 1kWc) x20 ans x 0.32823 €/kWh = 172 320 000 €

2. Un crédit d’impôt de 50% sur le matériel, soit 4 000 € par kWc en moyenne (50% de 8000 €) = 105 000 x 4 000 = 420 000 000 € = 420 M€

3. Des aides régionales ou locales (voir sur site enerplan.fr : liste de 8 pages) : environ 150 M€

4. Une TVA à 5,5% pour la majorité des installations, soit un gain de 19,6-5,5 = 14,1% sur 50% d’installation à 10 000 €/kWc = 105 000 x 10 000 x 0,5 x 0141 = 74 025 000 soit 74 M€

Soit 2 080 M€ d’aides en 2008 pour installer 105 MW produisant 131 250 MWh/an, soit moins de 0.1% de la production française. L’aide est de 19 810 € par kWc installé, alors que ce kWc installé est payé 4 500 € en Allemagne. Cela revient par exemple à subventionner à hauteur de 44 169€ une voiture à 10 000€.

Ces aides sont payées à 69% par les, souvent modestes, usagers EDF pour enrichir les importateurs et ceux qui ont les moyens d’investir en solaire, le seul placement exempt d’impôt à rendement à deux chiffres avec l’éolien. Madoff est largement battu !!

Et 1 500 emplois sont créés à un coût de 1,4 M€ l’emploi. En fait le programme photovoltaïque français crée beaucoup d’emplois, mais en Chine, Allemagne et Japon

Le problème est qu’en photovoltaïque, M.Borloo fait exactement l’inverse du plan de relance de 26G€. En photovoltaïque, 98,5% est consacré au soutien au marché (2 G€), se traduisant par des importations, et 1,5% pour l’investissement en France (30 M€ de R&D photovoltaïque en 2008)

Avec l’inverse (2G€ en R&D ou même seulement 250 M€) nous serions très vite les n°1 mondial du solaire photovoltaïque, comme nous l’étions avec nos équipes CEA/ADEME jusqu’en 1983, et jusqu’en 1998 sur certains thèmes (stockage PV)

Car le photovoltaïque reste la filière ayant le plus grand avenir à terme. Les prévisions de production mondiale sont de 70 à 300 GW/an en 2020, avec un plafond vers 500 GW/an vers 2030. Le photovoltaïque n’aura plus besoin d’aide d’ici 5 à 10 ans. Il a besoin par contre de recherche pour s’adapter au bâtiment, multiplier les marchés, réduire les coûts.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par PatSolaire

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz