Biodiesel : certification de durabilité pour Felda

Mission NewEnergy en association avec Felda Global a annoncé hier avoir passé un accord d’appro- visionnement à long terme, établissant la 1ère chaîne asiatique de production et de fourniture totalement intégrée de biodiesel à base d’huile de palme conforme à l’ISCC (International Sustainability & Carbon Certification).

La société malaisienne, Felda Global, l’un des plus importants producteurs mondiaux d’huile de palme a récemment obtenu la certification ISCC pour 2 de ses moulins et 8 de ses plantations en Malaisie péninsulaire.

Actuellement, l’ISCC est obligatoire pour les entreprises désireuses de fournir des biocarburants ou des bioliquides en Allemagne, qui fournit des subventions, des exemptions fiscales et autres privilèges aux utilisateurs de biocarburants. Depuis novembre 2010 une législation a été mise en place à cet effet en Allemagne.

L’usine de Mission située à Kuantan, d’une capacité de 100 000 tonnes par an, devient ainsi le 1er site de production de biodiesel à obtenir la certification ISCC en dehors de l’Europe.

En vertu de cet accord, Mission et Felda Global Group vont collaborer ensemble pour étendre le programme de certification à d’autres moulins et plantations de Felda afin d’accroître la fourniture de biodiesel homologué ISCC aux raffineries de Mission.

"La certification de Mission et de Felda signifie des comptes rendus complets sur les émissions de carbone de la chaîne d’approvisionnement, afin de démontrer la conformité aux cibles allemandes et européennes de limitation de gaz à effet de serre", explique Nathan Mahalingam PDG de Mission.

"La certification souligne les pratiques de durabilité de Felda. Étant donné que le Felda Global Group a adopté une politique agressive de développement en matière de biocarburants, l’ISCC donne au groupe un avantage concurrentiel sur le marché international. En plus de la conformité avec les exigences de la certification Roundtable for Sustainable Palm Oil (RSPO), la certification ISCC signifie aussi la conformité avec la directive européenne sur les énergies renouvelables (RED)" avait déclaré récemment Dato’ Sabri Ahmad, président de Felda Global Group.

"La directive sur les énergies renouvelables exige 35 % d’économies d’émissions de gaz à effet de serre au minimum, dans le cadre de l’utilisation de biocarburants et de bioliquides, afin de pouvoir prétendre à des subventions et à d’autres avantages. En utilisant notre huile de palme non raffinée pour produire du biocarburant nous obtiendrons des économies d’émissions de gaz à effet de serre de 47 % et 41 % respectivement."

"Le programme ISCC sera bientôt exécuté dans les autres plantations et moulins de Felda. Cette certification est importante pour le Felda Global Group car nous avons identifié les énergies renouvelables comme étant un nouveau domaine d’activité pour améliorer notre chiffre d’affaires à travers la monétisation des dérivés de l’huile de palme", a conclu Dato’ Sabri.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Biodiesel : certification de durabilité pour Felda"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité
Si cette huile de palme pouvait disparaître de nos assiettes ce serait parfait , que des pans entiers de forêt tropicale soient dévorés par nos besoins en huile de palme est trés dommage mais que cette huile trés nocive pour nos artères atterrissent dans notre assiette est encore plus grave. Tout le monde sait que cette huile totalement hydrogènée et sans aucun acide gras essentiel augmente le cholestérol et imprègne nos artères allant jusqu’à les boucher . Je ne comprends pas qu’elle soit autorisée dans la cuisine , alors si les moteurs pouvaient capter ce flux d’huile qui envahit toute… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
OUi, l’huile de palme devrait être INTERDITE dans le domaine alimentaire pour les méfaits causés à nos artères et nos organismes ! C’est un scandale d’opacité au niveau communication là aussi! (comme pour le NUC!) L’OMS devrait INTERDIRE l’huile de palme dans nos aliments ! Par contre, en tant que substitut au pétrole fossile la piste parait bonne ! Néanmoins, pour éviter de décimer les forêts primaires et les populations humaine et animale y vivant, il faudrait RéGULER et CONTRÔLER les surfaces allouées à cette culture du palmier à huile pour en faire une CULTURE réglementée ! Par exemple, laisser… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

ISCC: voici exactement ce qu’il ne faut pas faire. Tout fout le camp!

wpDiscuz