Du nouveau dans la capture du CO2 de l’air

L’Université de Calgary travaille actuellement sur un procédé qui permettrait la capture du dioxyde de carbone dans l’air. Cette technologie pourrait être appliquée en n’importe quel endroit du monde.

"A première vue, capturer le C02 de l’air la où il est concentré à 0,04% semble absurde, alors que nous commençons juste à le capter de façon rentable directement sur les centrales, là où il est présent à une concentration de plus de 10%", explique Keith, chercheur en énergie et environnement.

"Mais la thermodyamique indique que la capture dans l’air serait à peine un petit peu plus difficile à réaliser que la capture du CO2 des centrales électriques. Nous sommes en train de transformer cette théorie en réalité pratique."

Cette recherche est présentée comme essentielle, car elle représente la seule façon de capter le CO2 là où il est émis de façon diffuse, par les transports notamment. Les voitures et avions représentent en effet la moitié des émissions de gaz à effet de serre émis sur Terre.

"Le réchauffement climatique est trop important pour être résolu facilement avec les outils dont nous disposons", note Keith. "Bien qu’il soit important de commencer à appliquer ce que nous savons faire, comme les énergies éolienne ou nucléaire, ou la capture et le stockage de carbone de manière ‘conventionnelle’, il est également vital de commencer à penser à des idées et des approches radicalement nouvelles" explique pour sa part David Layzell, Directeur exécutif du centre de recherche ISEEE.

La capture du CO2 de l’air, soutenue par la province de l’Alberta et le gouvernement fédéral canadien, est différente du captage et stockage du carbone (CCS). Le CCS implique l’installation d’équipements là où est émis le CO2, dans une centrale au charbon par exemple, et son transfert vers un lieu de stockage souterrain.

La capture dans l’air est, elle, susceptible de capter le CO2 n’importe où dans le monde.

"Une entreprise pourrait, en principe, établir un contrat avec une usine de sables bitumineux près de Fort Murray pour éliminer le CO2 de l’air, et construire son usine d’épuration de l’air là où elle serait le moins cher, en Chine par exemple, pour retirer la même quantité de dioxyde de carbone [que celle émise par les activités de l’usine]" illustre Keith.

Avec son équipe, il a montré qu’il était possible de capter le gaz à effet de serre avec moins de 100 kWh d’électricité par tonne de dioxyde de carbone. La tour de captage est capable de capturer l’équivalent de 20 tonnes de CO2 par mètre carré de matériaux d’épuration, ce qui représente le niveau  moyen des émissions annuelles d’une personne en Amérique du Nord.

"Cela signifie que si vous utilisez l’électricité d’une centrale électrique au charbon, pour chaque unité d’électricté que vous avez utilisé pour faire fonctionner la machine de capture, vous pouvez capturer peut-être 10 fois plus de CO2 que la centrale n’en a émis pour produire cette énergie."

L’équipe de chercheirs a mis au point son procédé à partir d’un processus chimique provenant de l’industrie des pâtes à papier, et a déposé deux brevets provisoires.

La technologie en est encore à ses débuts, nuance Keith et des coûts supplémentaires pourraient encore intervenir, de même que de nombreux obstacles. Néanmoins, des essais réalisés cet été ont ouvert la voie à une première usine commerciale.

Les chercheurs ont surtout en vue le prix de 25 millions de dollars promis par le milliardaire Richard Branson à ceux qui sauront concevoir une système capable de capturer annuellement au moins un milliard de tonnes de dioxyde de carbone directement dans l’atmosphère.

Davantage de détails ont été présentés au MIT en septembre. Le dossier est disponible en PDF sur le site de l’université de Calgary

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
24 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Laisse entrevoir des perspectives intéressantes: ”…pour chaque unité d’électricté que vous avez utilisé pour faire fonctionner la machine de capture, vous pouvez capturer peut-être 10 fois plus de CO2 que la centrale n’en a émis pour produire cette énergie.”Voilà comment on pourrait utiliser les excédents de MW en heures creuses…avec un facteur positif de 10…au lieu par ex d’illuminer les autoroutes comme faisaient nos amis belges en son temps…Rien n’empêche d’envisager cette piste à côté de celle du CCS autour des centrales charbons par ex….pas de Solution unique…un Bouquet de Solutions DD…Bonne continuation donc à nos amis canadiens…A+ Salutations Guydegif(91)

Momo

Si ce ” truc ” -la fonctionne et donne les resultats escomptes et ( vaguement , helas )  decrits ds. cet article …. ces gars -la et leurs ” suiveurs ” en tous genres seront sacrement recompenses ds. les annees qui viennent  , et a juste titre … Pourvu que ce ne soit pas foireux , mais au contraire une belle et bonne voie pour un monde meilleur ( en tout cas pour une atmosphere + propre ! …..)

Ericp

l’idée semble prometteuse (à vérifier quand même) mais n’ouvre-t-elle pas la voie du “Tout Gaspillage”…….les personnes se diront “je peux allègrement consommer à outrance puisque j’ai une machine derrière qui capture ma production”personnellement je préfèrerais que les orientations et mentalités changent et que ce système soit développé pour “pomper” ce que l’on a déjà trop rejeté depuis trop longtemps

js

ça n’empêche pas qu’il faille economiser l’energie, mais le principe est interessant mais après que faire de ce CO2 ??? le mieux reste tt de meme d’en emettre le moins possible.je suis d’accord avec la remarque de Ericp, mais en meme temps le prix des energies se chargent de nous rappeler qu’on ne peut plus les gaspiller.

wydocq

 Je rejoint la question de js: que faire de ce CO2?Le but étant, à mon avis, de limiter l’effet de serre, certe, mais j’ai vu des articles dans différents magazines qui explique qu’on l’injecte dans le sol!!! Bien, moins de CO2 dans l’air donc moins de gaz à effet de serre et de plus le carbone fossible venant du sous sol retourne à la case départ!!! Mais l’oxygéne??? Y a des reserves fossiles d’oxygéne? Peut on m’expliquer ce que je ne semble pas avoir compris?

eilage

ils parlent d’un matériau dépuration dans une proportion de 1m² pour une tonne de CO2 capturé…donc ce matériau agirait un peu comme un filtre en fixant le CO2 à lui, les autres composés de l’aire passant sans être attiré…peut-être que ce matériau pourrait se dissoudre et être utilisé comme un engrai en libérant le carbone…ça serait parfait, mais après c’est vrai que l’on ne pourras pas mettre tout le CO2 capté dans les centrales electriques “sales”, dans les sols, puisque ce CO2 ne fait pas parti du cycle du carbone classique puisque venant d’extraction artificielle des sous-sols….alors l’idéale serait alors de pouvoir remettre ce CO2 sous terre…Maintenant je vois pas bien quel rapport tu fais avec l’oxygène de l’aire…Ah si oui tu penses peut-être que le dioxygène fixé par l’atome de carbone pendant la combustion, et qui est donc extrait de l’aire ambiant, une fois capté par le procédé de nos amis canadiens, si on l’enferme sous terre, c’est autant d’oxygène que l’on retire de l’aire…alors là d’accord…et donc pour que ce procédé soit utile et viable, se serait que le matériau de capture, puisse permettre à des plantes de pousser, les plantes libérant elles l’oxygène à leur tour….Grosso Modo…Gros dileme en perspective…

raminag

“Une entreprise pourrait, en principe, établir un contrat avec une usine de sables bitumineux près de Fort Murray pour éliminer le CO2 de l’air, et construire son usine d’épuration de l’air là où elle serait le moins cher, en Chine par exemple, pour retirer la même quantité de dioxyde de carbone ” illustre Keith.Ben voyons on a déjà délocalisé la pollution, délocalisons la dépollution! On a le droit de garder quelques emplois en occident ou c’est décidé que tout doit partir en Chine?Pour l’oxygère pas un problème a priori : il y a >500 fois plus d’oxygène que de CO2 dans l’air, donc on peut séquestrer une quantité de CO2 considérable par rapport à ce qu’il y a dans l’atmosphère sans que ça ait un impact mesurable sur le taux d’oxygère.

Boa

Du grand n’importe quoi: l’impact carbone et environnemental de la synthese du produit chimique necessaire a la capture du CO2 n’est pas pris en compte dans le bilan!

Marc

Voila une campagne de pub pour essayer d’ameliorer l’image aupres du public de l’extraction des schistes bitumineux de l’Alberta (petrole non conventionnel), un véritable desastre environnemental. 

Zl

je n’ai peut-être pas tout saisi et là j’attends guydegif qui a des connaissances sur tous les sujets, mais on capture, ok mais après la capture : on stocke ? on recycle ? on désintègre ?

Noiretblanc

Les DIREN, c’est quoi? Les directions régional de l’environnement. !!!Environnement?!!! Donc en Normandie, !!!NORMALEMENT!!! il y a des gens dans des bureaux qui réagissent quant il y a des pollutions? Et d’autre qui sont sur le terrain pour faire des contrôles? Haaaaa Booon?! Et ça alors. Ou tapez cabourgeais sur le net (une page sur la Normandie) C’est pourtant en Normandie, c’est dans une !!!soit-disant!!! ZNIEFF Donc, si je ne me trompe pas, tous ça, c’est du pipo. Les ZNIEFF ne servent absolument à RIEN sauf à faire des décharges à ciel ouvert Les DIREN sont totalement, complètement inutiles. En voilà d’autre 4 ans que cela dure. Que font tous ces gens qui parlent environnement? DRIRE, DIREN, ADEME, AESN, ARENE, EPE, MEDAD, etc. Etc. Etc. RIEN, du PIPO voilà, ça cause, ça fait des plans sur la planète (qui en a ras-le-bol elle). Mais concrètement RIEN, quant on voit une ZNIEFF se remplir de merde et que personne ne se sent concerné je dis BRAVO. Que l’on arrose des plantes protégées avec de l’huile de vidange, je dis BRAVO. Faite respecter les lois les plus élémentaires sur l’environnement, APRES, vous pourrez taxer les gobelets en plastiques. Car votre grenelle c’est n’importe quoi quant on voit ces photos. Savez vous comment l’état règle ce problème? En mettant celui qui dénonce cette pollution au tribunal. Elle est devenue belle la France! Nativelle P.

r17777

Si à chaque fois qu’on consomme un kwh avec une machine pareil onpeut capturer 10 fois ce qui à été émis à la centrale électrique celà veut dire qu’on est obligé de consacré un tiers de la production d’élec pour compenser les effets écologique de la production …Hé oui! le rendement centrale thermique = environ 30 à 40% et  avec les pertes réseaux en plus  on arrive entre  25% et 35% au compteur du consomateur final !! Au prix de l’énergie vu sa raréfaction , et surtout l’effets ciseau offre demande … franchement , je me demande quel(s) pays() accepterai(en)t de se lancer vraiment là dedans à grande échelle … ou laors c’est moi qui suis très mal reveillé aujourd’hui … et que je suis dur de la “comprendure”…bref , une fois encore … faudrait tout simplement boucher la passoire au lieux de changer le robinet!

wydocq

Oui, je pense à çà, exactement.Pour enfouire une mole de carbone d’origine fossile on enfouit 2 moles d’oxygéne qui n’a pas la même origine et qui peut étre nécéssaire!!! Je trouve cette idée idiote et peut étre dangereuse à terme!!! On ne rétabli pas la constitution naturelle de l’atmosphére, on la modifie encore, dans la teneur d’un autre composé.qui est vital.. Personnellement je trouve que favoriser la capture du CO² par la voie naturelle est largement préférable (c’est à dire par les plantes) pour libérer de l’oxygéne et finalement intégré le carbone fossil dans un nouveau cycle “naturel”, des plantes le permettent, tel que le myscanthus giganteus qui pousse trés vite et ont un pouvoir énergétique supérieur au bois ; en plus en fin de vie, elles ont fait grimper le taux de carbone dans le sol ce qui evite (à terme l’appauvrissemnt des sols (voir différent articles à se sujet dans des revues scientifiques assez sérieuses). De plus n’oublions pas que l’oxygéne ne sert pas qu’aux plantes mais aussi aux animaux (dont biologiquement parlant, nous faisons partis) et qu’en dessous de 18% d’oxygéne nous avons de sérieuses complivations!!! Je ne dit pas qu’à pomper le CO² pour l’enfouir nous fera atteindre rapidement ce taux mais que nous diminuons la petite marge que nous avons!!! Conséquences: raréfaction accrue de l’oxygéne en altitude, interventions en capacitée plus délicate, combustion diverses moins faciles (industrielles et ménagéres) et certainement et d’autres encore (effet sur la croissance des plantes alors qu’il a été prouver que l’augmentation du CO² fait pousser plus vite!!!).Non franchement, j’ai l’impréssion que le probléme est autant pris à la légére comme celui du CO² au début de l’ére industrielle, mais plus tard??? C’est rélgler un probléme pour en crer un autre. Nous prenons l’équation à contre pied. S’ils sont préts à dépenser de l’énergie pour pomper et enfouir, alors utilisons cette énergie pour augmenter la surfface de terre viable qui reste à mes yeux la solution la plus exploitable avec une bonne gestion. De plus les OGM peuvent étre trés intéressant et devenir populaires. Maintenant si je me trompe!!!

wydocq

 Je viens de lire deux articles intéressants: petit rappel sur le rôle de la photosynthése et ses atouts majeurs, production d’oxygéne et de matériaux divers (y compris nutritifs) à base carbone, y compris l’enffouissement NATUREL du carbone!!! peut y comprendre l’intéret de faire baisser le taux de CO² tout en maintenat (et pourquoi pas augmentant) le taux d’oxygéne et non pas faire tout disparaitre comme nous avons la coutume de faire!!!

wydocq

 De plus, l’oxygéne contribue à la couche d’ozone!!! Donc…!!! Cette histoire de pompage du CO² est une solution trop simpliste, celà reveint à dire que puisque le CO² est génat alors on le retir!!! L’équation est simple en ce cas: P/M=P (Peinture sur Merde=Proptreté)

wydocq

Pour revenir sur le sujet.L’enfouissement du CO² ne date pas d’aujourd’hui, les pétroliers s’en servent pour remplir les puits asséchés ou en cours d’exploitations!!! Pourquoi pas autre chose ou simplement rien du tout? Il est vrai que d’injecter ce CO² (ou de l’eau, ce qui se fait aussi) facilite l’exploitation mais quand même (1/3 de carbone pour 2/3 d’oxygéne!!!! C + 2.O). Dans une revue scientifique, il n’y a pas silogntemps que çà, on explique que des hydrocarbures ont été synthétisés à partir du captage du CO² dans l’air!!!! Le procédé n’est actuellement pas rentable mais c’est quand même un début!!! Et si le procédé est amélioré?? Alors ces réserves de CO² enfouis est un potentiel énergétique que ces géants vont encore nous vendre avec en plus de l’oxygéne!!!! Je ne sais pas si vraiment je délire (probablement) mais je trouve que çà craint sérieux cette histoire de CO²!!! Alors que d’atres solutions existent au même titre que nos déjections et déchets ménagés peuvent étre trés utils! Et puis si notre bonne vieille Terre a décidé d’enfouir le carbone et d’éjecter l’oxygéne, c’est qu’elle a certainement une bonne raison; faisons autant, copions là!!! Juste une façon de voir.

wydocq

La masse atomique du carbone: 12 g/molLa masse atomique du l’oxygéne; 16 g/molLa masse molaire du CO²: 12 + 2 x 16= 44 gSoit pour une tonne de CO²: _272 kg de carbone_727 kg d’oxygéne.Enfin il me semble!!!!!Faites le même genre de calcul avec les volumes atomiques:5.3 cm³:mol pour le carbone14 cm³:mol pour l’oxygéne.Conclusion; on enfouit bien plus d’oxygéne que de carbone!!!!On parle de stocker 14% du CO² d’ici à 2050Des dizaines de millier de tonnes par an!!!Je réagis peut étre mal mais je commence à avoir une crise d’asphyxie (psychologique certainement)

Jihemnet

C’est l’oxygéne combiné au carbone qui produit le CO2, par combustion ou réaction chimique. Ce qui pose problème c’est le désiquilibre entre production de CO2 et production d’Oxygéne, ou plutôt la capacité qu’a la nature a transformer le CO2 en Oxygéne et en Carbone. Les 2 molécules d’Oxygène du CO2 n’étant pas exploitables en l’état. En stockant ce CO2 tu peux régénérer cet équilibre, mais la plantaion massive d’arbres aurait le même effet.Enfin il existe des procédés pour séparer artificiellement ces 2 éléments, permettant de rétablir cet équilibre. Voir ce document! question, c’est pourquoi jouer aux apprentis sorcier en consommant de l’énergie alors que la nature pourrait s’en charger. Une histoire de business peut-être!

Jihemnet

Je reposte le lien parce les espaces non pas fontionné.

wydocq

Mais tu rejoins une partie de mes arguments!!! Bon, je vais étudier ton lien.

wydocq

J’ai vu le document pdf, c’est du rabachage!! On les connait les effets de serre!! Je ne suis pas contre de lutter contre; ce que je veux faire comprendre c’est qu’avec ces pompes àCO² articielles pour enfouir dans le sol régle un probléme en en générant d’autres de la même importance!!!! Et comme tu le souligne, c’est l’équilibre entre production de CO² et production d’oxygéne; c’est l’évidence même, on produit du CO² avec du carone fossil qu’on fait ressurgier du sous sol (si Dame nature l’a mis là en evacuant l’oxygéne tout en faisant émerger la vie, doit y avoir une raison “divine”!) et de l’oxygéne dont on n’exploite pas les mines et les puits parce qu’il n’y en a pas!!!! (pas d’oxygéne “fossil” dans notre consommation courante!!! (consommation commerciale, enfin pas encore!!! si ce n’est qu’en petite quantité pour les hopitaux principalement, c’est pour dire que le préserver est important!). Il y a eu plus d’oxyde de carbone sur terre que d’oxygéne à une époque (suufit de se renseigner sur l’évolution de la Terre) et ce carbone a été enfouit naturellement; à partir de cette idée pourquoi ne pas en faire autant!!! Enfouir le carbone tout en préservant l’oxugéne (indispensable à la vie, à la couche d’ozone….) et non enfoiur le CO²!!!! Oui il y a des intérets économiques pour ces grosses industries dominantes à enfouir ce CO² qui sont:-mieux explioter les fonds de réserve de pétrol-stocké ce CO² pour un avenir ou on pourra séparer le carbone de l’oxygéne et vendre du carbone et…. de l’oxygéne!!!-faire actuellement bonne figure en se payant la téte de l’autre. Un autre sujet qui a un lien avec ce carbone: l’apauvrissement des sols en carbone. C’est un fait établi, l’agriculture intensive apauvrit les sol en carbone (aussi) il suffit de voir les études là dessus et de faire le constat par soi même, la couleur du sol en dit long. Oui les forets ne régle pas le probléme du CO², surtout quand il y en a de moins en moins, mais il y a des végétaus qui enrichissent le sol en carbone (tel le myscanthus giganteus mais aussi des plantes plus communes) dons le carbone sera piégé dans les sol (et non sous sol) qui permettra de dopé, relancer des parcelles appauvries et avoir plus de terres cultivables, exploitables. De plus cetype de plante peut répondre à nos besnois en énergie (en partie qui n’est pas négligeable) et étre moins dépendant sur cette énergie mais aussi sur nos besoins alimentaires et en revalorissant nos sols appauvris!!!! Mais c’est térrible de regarder une maison en scrutant à la loupe une seule pierre tout en se plaignant de la petite porosité du joint!!!  J’ai plus l’impression qu’on se pavane sur la petite avancée technologique ou scientifique bourrés des détails qui se la friment sans regarder l’essentiel!!!

wydocq

 Ouiap, c’est mieux mais encore une messurette et pas l’éssentiel sur le sujet! Alors que politiquement on bloque l’essentiel pour permettre les mesurettes à coup d’actionnaires!!!!! Allez vendre vos femmes méres et enfants si vous trouvez cette politique correcte!!!

wydocq

Voici un lien qui en dit assez long sur le rôle de l’xugéne et sur le rapport particulier entre le CO² et l’oxygéne dans l’histoire de la terre, ce n’est qu’un débat sur forum mais il est intéréssant: suffit de comprendre qu’il suufit de copier dame nature et rechercher l’équilibre; aprés tout, nous avons été catastrophique pourquoi ne pas réparer en immitant notre porteuse????

Borgon

Sa serait déjà mieux si aux moins au lieu de trouver juste des concepts le gouvernement les appliquerait.

24
0
Laissez un commentairex