Les énergies renouvelables « nettement en dessous » de 2 centimes du kWh

Pour réussir la transition énergétique, Terrawatt Initiative, présidée par Isabelle Kocher lance dans son nouveau rapport et sur son nouveau site internet (en anglais), le défi d’un kWh solaire « nettement en dessous » de 2 centimes partout dans le monde, avant la fin de la décennie.

« Nettement en dessous de 2 cents ». Ce message simple et fort qui résonne avec l’accord de Paris est celui que la communauté Terrawatt lance aujourd’hui aux décideurs politiques comme aux citoyens du monde entier.

Derrière ce message, une conviction : la transition énergétique est à portée de main. Faire passer l’électricité renouvelable, notamment solaire, bien en dessous de 2 cents du kWh, c’est permettre à toute une société et son économie de se transformer : électrification des usages, lumière, chaleur, mobilité ; stockage ; nouveaux vecteurs énergétiques, hydrogène vert ; et beaucoup d’autres innovations socialement indispensables deviennent économiquement viables.

Nettement en dessous de 2 cents du kWh était, il y a cinq ans, considéré comme irréaliste. C’est aujourd’hui une réalité pour quelques grands projets, lorsque pouvoirs publics, industriels et financiers travaillent ensemble.

L’enjeu de la décennie qui commence est de généraliser ce niveau de prix partout et à toutes les échelles, en particulier pour les plus fragiles. C’est bien cela le « green deal » : construire ensemble un nouveau régime énergétique qui permette à tous d’accéder à une énergie abordable, fiable, durable et moderne.

C'est maintenant ou jamais !
Fournisseur Mint-Energie

21% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité verte !

Depuis la COP 21 à Paris, Terrawatt Initiative a exploré tous les points de blocage sur la route qui mène nettement en dessous de 2 cents du kWh. Regroupant de très nombreux partenaires, publics et privés, Terrawatt Initiative a proposé pour chaque catégorie d’acteurs des solutions concrètes et a accompagné leur mise en œuvre aussi loin que possible.

« Partant de notre expérience entrepreneuriale de l’énergie solaire, nous avons voulu partager quelques-unes des leçons tirées des années sur le terrain pour réduire systématiquement le coût des énergies renouvelables à moins de 2cents du kWh et ainsi ouvrir la voie à une transformation profonde et nécessaire du système énergétique » indique Jean-Pascal Pham-Ba, Secrétaire Général et porte-parole de Terrawatt Initiative.

« L’ensemble des idées que nous avons proposées : de-risking, mutualisation, agrégation, granularité, standardisation … sont aujourd’hui largement reçues. Elles prennent désormais vie dans des outils opérationnels comme les Open Solar Contracts [de l’IRENA], la Sustainable Renewable Risk Mitigation Initiative [de l’Alliance Solaire Internationale, l’IRENA, la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement], et d’autres encore » poursuit-il.

« Cela n’aurait pas été possible sans le soutien de nos membres et partenaires ». Et de conclure « Il s’agit à présent de passer à l’échelle pour le bénéfice de tous. Moins de 2 cents du kWh partout. Je suis convaincu qu’unis nous pouvons y parvenir. Et que ça peut être fait avant la fin de cette décennie ».

« La transformation d’un monde dominé par les combustibles fossiles en un monde largement basé sur les énergies renouvelables nécessite des actes visionnaires. C’est pourquoi j’ai voulu faire le tour du monde avec de l’énergie solaire grâce à l’avion Solar Impulse – pour démontrer qu’il existe des technologies qui nous permettent de réaliser l’impossible” déclare le Dr Bertrand Piccard, Président de la Fondation Solar Impulse.

Terrawatt Initiative est un autre de ces actes visionnaires, reconnaissant que l’adoption rapide de l’énergie solaire sur les principaux marchés ne se produirait pas si les acteurs privés ne parvenaient pas à y guider les États et les institutions financières. Cette initiative a permis de mobiliser les bonnes forces pour modifier positivement la trajectoire de l’énergie solaire sur la scène mondiale” poursuit Bertrand Piccard.

Ce fut un honneur de suivre votre travail au cours de ces années et de reconnaître qu’un prix “bien inférieur à 2 cents” est effectivement réalisable”.

« En août 2019, Akuo a battu un record mondial de prix au Portugal, à 1,47 cents/kWh, soit bien en dessous de 2cts. Notre succès est une démonstration des conclusions de Terrawatt Initiative » déclare Eric Scotto, Président co-fondateur d’Akuo Energy.

« Pour atteindre un tel prix, et conformément aux conclusions de l’initiative, il faut (1) adopter une position de long terme dans un pays donné, (2) agréger les projets afin de bénéficier des effets d’échelle tant pour la construction que pour le financement, (3) dé-risquer l’investissement grâce à des contrats d’achat d’électricité à long terme. Akuo pense que le Portugal montre l’exemple. Nous sommes convaincus que cette tendance va s’étendre à un grand nombre des pays qui utilisent l’énergie solaire” poursuit Eric Scotto.

« Il est formidable de voir que, grâce à d’impressionnantes baisse des coûts, l’électricité renouvelable s’impose. La baisse de coûts continue et une électricité renouvelable à « nettement mois de 2 cents » peut accélérer son développement dans le monde » décalre Rana Adib, Directrice Executive, REN 21. « Mais les progrès réalisés dans ce secteur ne doivent pas laisser croire que c’est une affaire entendue. Les pouvoirs publics doivent prendre les mesures pour y parvenir en créant les cadres et les règles nécessaires pour accompagner la transition vers un système efficace fondé sur les énergies renouvelables » ajoute Rana Adib. « Ceci est non seulement nécessaires pour des raisons économiques, mais également pour atteindre les objectifs de Paris, améliorer la qualité de l’air, créer des opportunités économiques et des emplois durables. »

À propos de Terrawatt Initiative :

Lancée lors de la COP 21 par un groupe d’entreprises visionnaires de l'énergie, de l'industrie, de la technologie et de la finance, Terrawatt Initiative est une tentative entrepreneuriale pour répondre aux questions difficiles de la transition énergétique : Comment un nouveau système énergétique fondé sur des renouvelables peut-il dépasser le système actuel des combustibles fossiles au niveau Mondial ? Comment dépasser un système qui est si profondément ancré dans nos sociétés ? Comment est-ce possible dans les dix ans à venir ?

Terrawatt Initiative plaide pour un dialogue public-privé ouvert, un “New Deal” pour co-construire un nouveau marché capable de fournir un électron solaire à un prix nettement en dessous de 2 centimes par kWh, comme socle du nouveau régime énergétique.
Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.terrawatt.org

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
papijo

Chouette, plus besoin de subventions aux énergies renouvelables ! Je soupçonne tout de même que les auteurs ont oublié de lire les lignes du contrat écrites en tout petit ! Les gouvernements écolos mettent en oeuvre différentes astuces pour afficher des prix faibles: Subventions directes à la construction (par exemple: gratuité des raccordements, des voies d’accès…) Réductions d’impôts “Certificats verts” (Obligation pour les distributeurs d’électricité d’acheter ces certificats auprès des producteurs d’électricité verte, ce montant n’apparait donc pas dans le prix, … mais sera payé quand même …) Il serait beaucoup plus instructif de nous montrer l’exemple de pays qui… Lire plus »

Seb

Pour rassurer Papijo, il n’y a pas besoin de subventions pour offrir des prix de l’ordre de 20€/MWh dans le sud de l’Europe, comme le montre l’appel d’offre portugais de l’été dernier. Ce tarif est le fruit d’un fort ensoleillement, d’une optimisation des projets (en particulier le rapport puissance de panneaux et puissance de raccordement afin de réduire le coût relatif de ce dernier), et surtout d’une baisse vertigineuse des prix du matériel. Il n’y a pas de vente de certificats verts, mais effectivement le principe de ces appels d’offre est de garantir aux producteurs que l’intégralité de leur production… Lire plus »

Lespieg

De toute évidence, les énergies renouvelables telles que l’éolien et le solaire photovoltaïque sont moins chères que le nucléaire. En Grande-Bretagne, le nucléaire EPR de Hinkley-Point est à 92,5£/Mwh pendant 35 ans, base £ de 2012, comme pour les autres appels d’offres. L’éolien en mer a vu son coût baisser très fortement au cours des dernières année, pour des contrats de 15 ans : – CfD round-1 : 120£/MWh pour mise en service en 2017/18 et 114£/MWh pour 2018/19 – CfD round-2 : 75£/MWh pour 2021/22 et 58£/MWh pour 2022/23 – CfD round-3 : 40£/MWh pour 2023/24 et 42£/MWh pour… Lire plus »

papijo

Il faut comparer des choses comparables ! Les centrales nucléaires comme les centrales au charbon fournissent du courant 24 heures sur 24, 365 jours sur 365. Les centrales éoliennes fournissent en moyenne moins de 10% de leur capacité pendant 30% du temps (ne parlons pas du solaire qui ne fournit aucun kW toutes les nuits). Quelle est la valeur d’un producteur d’électricité qui ne vous garantit pas le courant quand vous appuyez sur l’interrupteur de l’éclairage? Si les moulins à vent ont été abandonnés, croyez vous que c’était parce que le prix du vent avait augmenté ? Comparons la production… Lire plus »

lionel-fr

Papijo, ça fait un bail. Ce que vous dîtes reflète une réalité de votre adolescence, comme les Beatles ou les Platters… Aujourd’hui, les grandes manœuvres sont lancées dans l’hydrogène et les automobiles thermiques disparaîtront totalement des concessionnaires occidentaux en 2040. Vous avez vu les investissements des constructeurs auto dans les batteries ? Je vous fais grâce d’une comparaison avec l’investissement nucléaire mondial… Et que croyez vous que 10% du PIB français attende de ces investissements ? Qu’il dorme sagement la nuit dans le garage juste parce qu’on faisait comme ça avec les pétrolettes au vieux temps des Beatles ? Ok… Lire plus »