Zapatero propose l’abandon du nucléaire espagnol

Mardi, le premier ministre espagnol José Luis Zapatero a proposé d’inclure dans le programme électoral de son parti, l’abandon progressif du recours  au nucléaire par l’Espagne.

Le parti socialiste PSOE actuellement au pouvoir mentionnera dans son programme la mise à l’arrêt progressive des centrales nucléaires du pays.

En 2006, une première centrale en fin de vie a été fermée dans les environs de Madrid. Un autre devrait suivre courant 2009, et 7 autres entre 2021 et 2028.

Le programme socialiste propose leur remplacement par "des énergies plus sûres, plus propres et moins onéreuses". Un programme soucieux de se conformer aux attente d’une population très largement favorable à une baisse du recours à l’énergie nucléaire, qui assure à ce jour quelque 19,6% de la production électrique du pays.

A la place, le premier ministre propose un programme de renforcement des importations (principalement via la France pour l’électricité, via l’Algérie pour le gaz), d’économies d’énergie, d’impulsion envers les sources d’énergie renouvelables, ainsi que la mise en place d’une taxe écologique.

 

 

 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Clement

Décidément la France est de plus en plus seule en Europe à vouloir relancer la filière nucléaire. Interdite par la constitution autrichienne, extinction programmée en Allemagne et peut-être bientôt en Espagne ? Une remarque sur la fin de l’article : dans la liste des propositions de remplacement des réacteurs, on voit “le renforcement des importations” en tête. Je ne pense pas que le PSOE ait mis cela comme priorité, mais plutôt la maitrise de l’énergie et les énergies renouvelables notamment le solaire. En effet, l’Espagne développe de grands projets en photovolaïque, solaire thermique et héliothermodynamique (des centaines de MW). Des techniques voient le jour pour une production en continu pour s’affranchir de l’intermittance du soleil. La France est en surcapacité de production électrique et vend de l’électricité à bas coût la plupart du temps tout en faisant payer par le contribuable français cette subvention à l’énergie nucléaire. Tant que la politique de notre pays continuera dans ce sens, nous aiderons malgré nous des pays européens à sortir du nucléaire tout en supportant une grande partie des coûts. Cependant, sur l’année 2007, l’Allemagne qui sort lentement du nucléaire est exportatrice nette d’électricité vers la France car nos centrales supportent mal la chaleur, le vieillissement et le parc de chauffage électrique les pousse parfois à leur maximum mais cela reste insuffisant.

Gh

c’est étrange, mais l’importation ca me parait être une manière de faire du nucléaire. le solaire ne monte pas en puissance. l’éolien même en chine n’a pas la puissance d’une centrale nucléaire… le vrai problème c’est que les écologistes ne veulent pas , pour des raisons quasi-religieuses, liées a leur histoire fondatrice, accepter le fait que le nucléaire est a ce jour l’énergie la moins meurtrière, la moins polluante, même en intégrant tchernobyl (qui est plutot un accident politique, mais qui s’est soldé par un bilan final plus faible que les énergies concurrentes, et moins qu’une année de voiture en france ). je sais qu’on nous ment beaucoup sur ce sujet. on gonfle les bilans sans même prétendre avoir une méthodologie (cf le bilan ukrainien contre celui de la mission onu) toutes les énergies ont leur soucis. le charbon est criminel (silicose, pollution) , le pétrole dix fois moins, le nucléaire 1000 fois moins. quand au solaire, vu qu’il ne produit rien son bilan est minable. l’éolien est encore en état de grâce avant que l’on se rende compte que des dizaines d’ouvriers meurent pour des poignées de gigawatts, en mer ou du haut de ces forêts de monstres. d’ailleurs si on fait des éolienne en mer, pourquoi aurait’on une mortalité inférieur à celle des station pétrolière offshore ? le biocarburant lui il affamme déjà des populations au mexique et en indonésie, et il faut monter le prix de nos fruits et de notre pain. il n’y a guerre que l’hydroelectrique, qui comme le nucléaire a atteint un plateau de fiabilité. les barrages ne s’effondrent plus. quoi que en chine la question se pose. reste les économies, mais si elles sont intelligentes. les lampes a basse conso sont elles si économiques quand on parle de leur fabrication et du taux de casse réel avant usure. c’est dans le même genre que les bouteilles plastiques polluent moins que le verre recyclé. quand on laisse les idéologie décider de choses importantes, on obtient souvent le contraire. actuellement la polution en france c’est plutot une moitié de bagnole, et une autre moitié de charbon allemand.

lol

El presidente del Gobierno, José Luis Rodríguez Zapatero, afirmó hoy que España debe “mantener una política razonable, progresiva, de reducción de la energía nuclear”, y avanzó que antes de que termine la legislatura presentará “un mapa, una agenda de futuro de la energía nuclear en España”.

lol

esta un poco deformata, tan bien. La posicion d’el Presidente del Gobierno es moui subtile. Durante su intervención en unas jornadas organizadas por la revista ‘The Economist’, Zapatero dejó claro que en lo relativo a la energía atómica quiere actuar “sin fundamentalismos” ni dogmas del tipo “pro energía nuclear, contra la nuclear”, de modo que esa “agenda de futuro” estará “condicionada a la garantía energética” de España.

PasNaif

Une religion qui nie les évidences les plus criantes et empêche de libérer les idées vertes contribuant à améliorer les solutions renouvelables. On a besoin de leur regard différent à condition qu’il soit constructif. Ils nous ressassent les mêmes incantations! La France isolée!! Ah bon? On commence à vendre partout de nouvelles centrales, les US, le Canada ont redémarré leurs programmes s’appuyant, toute honte bue sur l’exemple français. La Suisse a voté le retour au Nucléaire, les Anglais aussi, la Suède se mord les doigts, les Allemands vont bientôt y revenir officiellement dès 2009 une fois les excités verts virés du pouvoir. La Belgique aussi commence à s’agiter. La Pologne, farouchement contre, maintenant veut acheter 1600MW dans la prochaine centrale à construire dans la région. Sans parler de l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’extrème Orient. C’est une lame de fond depuis que…. le pétrole et gaz deviennent trop chers. Que pèsent les situations autrichienne, espagnole et italiennes? Des prix du courant excessifs et achats hypocrites de courant français et tchèque: de la magouille politique qui dans 10 ans sera volatilisée par la réalité. L’image terrible que les verts idéologiques se donnent à leur insu est leur aveuglement en matière de réalité. Exemple: Il y a 2 arguments sérieux pour un développement MODERE de l’éolien qui ne sont jamais avancés par les pro-éoliens et je les met au défi amical d’en trouver ne serait-ce qu’un seul! Ne comptez pas sur moi pour les aider, je préfère m’amuser encore.

Laurent

En réaction à “Gh”: Quand je lis que le nucléaire est l’énergie la moins polluante….dois-je sourire ou m’énerver? Les déchets sont juste toxiques pour plusieurs milliers d’années! Je pense que les Pro-nucléaire sont des criminels qui s’ignorent… peut être qu’un jour…

benoit

Je suis toujours aussi impressionné de voir à quels points les promoteurs du nucléaire persistent à faire mine d’ignorer, malgré les précédents pour le moins fâcheux, les risques spécifiques avérés qui s’attachent à cette industrie: accidents majeurs, prolifération (Iran), matières nucléaires et déchets dangereux, comme si ces problèmes bien réels n’existaient pas ou étaient en voie de solution rapide…

Jerome

Au-delà de ce que l’on peut penser sur le nucléaire, il n’en demeure pas moins qu’Areva a été élue comme la société la plus irresponsable. Comme quoi les pratiques sont parfois aussi fonction des produits que l’on vend…

Gh

je sais qu’on nous ressasse que le nucléaire est le satan le plus toxique que l’on ait jamais connu… mais quels sont les faits ? le japons après 24 millions de morts causés a été refroidi dans un bain de sang de seulement 400 milles morts. gros, mais à comparer à la guerre. ensuite… malgré une conception irresponsable, une gestion calamiteuse et une décadence du soviétisme, la centrale de tchernobyl s’est contenté de causer immédiatement et ensuite quelques milliers de morts… avec les modèles de toxicité linéaire qui sont trop pessimiste (on le sait maintenant, comme de nombreux toxiques la radioactivité à faible dose protège des cancer), on aligne dans les 4000 morts… 4000 de trop, mais en tout cas noyé dans le drame non-nucléaire de la décadence post-soviétique. je sais que ce que je dis est hérétique. les cherchers qui ont osé le dire ont bien raconté comment des écolo aux autorités locales avides de pitié et de subsides, ils se sont fait menacer. le bilan c’est que le nucléaire est une énergie très dense, qui a un impact borné dans l’espace et dans le temps. comme il produit une masse énorme d’énergie, un accident, même peu fréquent, est gros, mais il a une taille. avec tchernobyl on la connait. quelques centaines de km, quelques dizaines d’années, quelques milliers de personnes. quand aux soucis des déchets, on tient les solutions avec la transmutation. le problèmes reste d’industrialiser, surtout qu’on a perdu un joli prototype avec super-phoenix. mais la recherche avait pu en tirer le max, et on a juste tuer une machine qui commençait (enfin) à ennuyer les chercheurs a force de marcher. et sinon pour les autres énergies, donnez moi le nombre de morts par TWh. combien d’accident d’éolienne, d’accident de toiture. comme on ne compte pas les accident de voitures et l’on compte ceux d’avion, on ne compte pas les accidents de micro-énergie et on compte les gros producteurs. le problème c’est que nous sommes désinformés. médiatiquement le nucléaire a un poid nul. avez vous déjà entendu une longue émission qui vante le nucléaire sans complexe ? il ne fait pas pleurer, il n’avance pas de théorie apocalytiques. il marche. c’est la seule énergie à gérer ses déchets dès l’installation. brulez moi, mais je continuerais à dire “et pourtant ca tourne”.

DTR

L’allemange n’est pas du tout exportateur net vers la france sur 2007 dixit le rapport de RTE L’avenir sera nucléaire dans le monde, avec ou sans écologiste.

Clement

C’est très bien de donner des documents provenant de sources fiables, encore faut-il en lire le contenu : page 2 de ton document, je lis : -L’Allemagne a exporté en 2007 vers la France, 16,2 TWh d’électricité (en augmentation de 8% par rapport à 2006) -La France a exporté en 2007 vers l’Allemagne 8,0 TWh d’électricité (en baisse de 16% par rapport à 2006) Ma conclusion : oui l’Allemagne est bien exportatrice nette d’électricité vers la France pour l’année 2007 tout au moins. J’aime ces ardents défenseurs du nucléaire qui ne savent même pas lire un tableau ! Je ne leur confierai pas les commandes d’une centrale nucléaire. ça risquerait de faire quelques milliers de morts et bien sûr ça ferait mauvais genre. Mais bon, le pétrole tue bien plus de gens alors on pourra minimiser les vies perdues en relativisant. “De toute façon, ils seraient bien morts de quelque chose” n’est-ce pas ? Bien sûr, le charbon et le gaz ont tué des dizaines, des centaines de milliers de mineurs, d’ouvriers et d’utilisateurs. Mais ça ne fait pas du nucléaire une énergie “1000 fois plus propre” que le pétrole. Car comme lui, il sert à faire la guerre, on fait et on fera la guerre pour lui et par lui. Le nucléaire totalise bien plus de morts que Hiroshima, Nagazaki et Tchernobyl. Et au delà des morts, il y a bien plus de victimes encore : les blessés, les irradiés survivants. Allez donc au Belarus et en Ukraine et osez dire que le nucléaire est presque propre. Allez donc en Corse compter les cancers de la thyroïde dus à un nuage qui nous a t-on dit s’était arrêté à la frontière ! Oui je sais, les écolos sont des êtres faibles qui ne se sont jamais remis de Tchernobyl et ne savent pas que l’industrie nucléaire a progressé depuis, qu’elle est devenue plus sûre, etc… Sauf que…en juillet 2006, la fusion du coeur d’un réacteur suédois à été évitée de justesse. La Suède qui est pourtant un pays riche, qui a les moyens d’assurer une sécurité d’utilisation de ses centrales. Bon heureusement, ça n’arrivera jamais en France. Faisons confiance aux autorités, n’est-ce pas ? En ce qui concerne l’avenir énergétique, je l’espère sobre, efficace et renouvelable pour favoriser l’indépendance, la paix et la démocratie.

PasNaif

Fuat voir la pauvreté des arguments avancés! Voir les cancers de thyroïdes en Corse alors que le “pic du nuage” en France n’a été que de 9000Bq par m². Savent-ils ce que c’est au moins 1 Bq? Certainement pas! Et que le corps humain lambda, non pollué en a 8000 en permanence? Je ne savais pas qu’en embrassant mes enfants je les irradiais à mort ! Quand aux déchets (dangereux seulement 700ans) savent-ils que les produits phytosanitaires, de même danger au gramme mais de durée infinie, sont répandus en France à plus de 100mille tonnes par an dans les champs et nous en mangeons les moissons? Alors que nos braves centrales n’en produisent que 60 tonnes par an, dûment incarcérés? Bien sûr, ces réalités gêneront les anti-N, heureusemnt que le puissant mouvement mondial de retour au nucléaire est piloté par des gens normaux. Même le pape de Greenpeace suppliait tantôt ses coréligionaires de cesser leur hystérique campagne anti-N que nul d’ailleurs n’écoute plus, “the game is over”!

Dan

Je crois qu’il est bon de revenir au fait lorsque l’on parle de nucléaire, sujet où s’affronte traditionnellement les dogmes. Rêvons que l’on supprime le nucléaire pour la production d’électricité. On obtient – 80 % des 550 TWh nécessaires au fonctionnement de la France, on les remplace par quoi ? éolien, charbon, gaz, photovoltaïque, hydraulique, économie d’énergie ? en répondant à cette question, il faut prendre en compte, la garantie de service incontournable et la nocivité pour l’environnement (aspects sanitaires et réchauffement climatique notamment). Après une analyse sans concession, peut-on prétendre que le nucléaire est la plus dangereuse des énergies ? Je n’en suis pas sûr du tout. Pour faire simple, toutes les autres énergies se sont historiquement servie de l’atmosphère comme une grande poubelle et ce sans aucun contrôle. Cela est tellement vrai que même le bois, pourtant considéré comme une énergie propre, est maintenant sur la sellette car l’étude CARBOSOL vient de démontrer que la pollution particulaire hivernale est majoritairement attribuable à la combustion de la biomasse. Les pourfendeurs du diesel devaient attendre une autre conclusion. Cette évidence est apparue après quelques années de mesure utilisant des marqueurs radioactifs présents dans les particules ! Dès le départ, le nucléaire, à juste titre, a été très contrôlé et les déchets ont été pistés, mesurés, retraités. Certes, ils sont potentiellement dangereux et on doit y faire très attention, mais dans un pays comme la France et plus généralement en Europe, c’est gérable. La radioactivité présente aussi un autre avantage, elle très facilement mesurable. Maintenant, revenons au fait. Quels sont les effets prouvés sur la santé des quelques centaines de réacteurs nucléaires déjà installés ? comparativement aux fumées des autres centrales au charbon, fuel, gaz et combustion du bois. Quel est le nombre total de morts prouvés pour cette industrie comparé au service rendu ? Evidemment, l’éolien c’est bien mieux : peu d’émission et un risque de prolifération limité ! Oui à condition que cela n’impose pas de construire en parallèle des centrales au charbon, au fuel ou au gaz (que font l’Allemagne et le Danemark ?) car alors globalement le remède est pire que le mal. Quand mesurera-t-on l’impact global sur la santé et le climat du choix d’un mix énergétique par un pays donné ? J’habite pas très loin d’une centrale nucléaire, et je ça ne me dérangerai pas d’avoir en plus un site d’enfouissement des déchets contrôlé par l’Etat. En revanche, un incinérateur, une autoroute m’inquiéteraient beaucoup plus. L’énergie renouvelable, n’est de toute façon qu’une transformation de l’énergie nucléaire de fusion du soleil. Le pétrole et l’éolien ont la même origine à quelques millions d’année prêt ! curieusement, l’énergie nucléaire de fission de l’uranium ne provient pas de l’énergie de radiation du soleil.

Jerome

Avant de discuter du nucléaire, il faudrait revoir : – le type de chauffage (se chauffer à l’électricité est une grosse conn…) – l’isolation et la construction des bâtiments pour réduire la clim et l’éclairage. – les économies d’NRJ sur nb de machines qui même neuves ont un rendement d’un autre age. Bref penser à progresser avant de faire le choix de piller des ressources pour satisfaire des besoins en énergie inutiles.

Dan

Je suis tout à fait d’accord pour réfléchir sérieusement aux économies d’énergie, c’est ce que j’ai fait à titre personnel. Après avoir remplacé ma vieille chaudière fuel par une chaudière gaz à condensation (imbattable en terme de rendement global annuel pour produire de l’eau chaude chauffage et ECS). C’est d’ailleurs cette stratégie qui m’a conduit à ne pas investir dans un chauffage solaire combiné, car l’investissement (même avec un crédit d’impôt) hypothéquait mes finances et ne me permettait plus de financer l’isolation pour réduire progressivement ma consommation. Aujourd’hui, j’isole pour consommer moins de gaz. Cependant, il n’y a aucune contradiction car ce que j’écris sur le mix énergétique s’applique au niveau national et non au niveau individuel. Je pense qu’au niveau de la France, les économies, absolument indispensables, ne suffiront pas à régler le problème, c’est malheureux mais c’est évident car nous ne sommes même pas sûrs de contenir l’augmentation naturelle. Je suis d’accord pour dire que le chauffage électrique n’est pas la panacée en matière de rendement global. Il me semble que le gaz est le mieux placé à condition d’être raccordé au réseau. Oui pour les économies d’énergie via le changement des vieux systèmes. Je vais changer de réfrigérateur et congélateur. Avec des catégories A+, je vais multiplier la capacité en litre par 1,5 en divisant la consommation globale annuelle par plus de 2. Ceci dit, il y a un problème économique, j’ai la chance aujourd’hui de ne pas être obligé de prendre les plus bas prix, je peux donc choisir les plus basses consommations, mais ça n’a pas toujours été le cas. J’ai des lampes basse consommation partout depuis plusieurs années. Toutefois, si vous lisez les caractéristiques vous vous apercevrez qu’elles sont très économiques parce que le particulier ne paye pas l’énergie réactive. Entre la puissance inscrite (active) en W (et donc facturée par EDF) et la puissance soutirée au réseau exprimée en VA (Volts-Ampères), il y a un facteur 2 car le cos phi est de 0,5. Exemple : une lampe vendu pour 20 W (pour équivalent 100 W incandescent) soutire en réalité 0,174 A au réseau en 230 V ce qui est l’équivalent d’une ampoule à incandescence de 40 W (cos phi = 1). Conclusion ces lampes sont très bien mais pas autant qu’on le dit. Dernier point, j’enregistre mes consommations d’électricité régulièrement sur chaque appareil grâce à deux « wattmètre » acheté 10 € pièce à LIDL. C’est très instructif, le gain essentiel à faire dans une maison n’est généralement pas l’éclairage, mais on en parle beaucoup parce que c’est visible. Il faut d’abord regarder le cumulus électrique, le réfrigérateur, le lave linge et le lave vaisselle. Après tout cela j’espère que l’on pourra se passer du nucléaire, mais j’en doute très sérieusement ! Celui qui a des solutions concrètes et argumentées doit vite les faire connaître.

Elsa

C’est curieux de se poser la question de “comment faire en France sans nucléaire ? ” – Mais tout simplement comme la plupart des pays, qui n’ont pas de nucléaire et s’en passent très bien. – Ce qui ne les empêche de disposer d’électricité et d’avoir un niveau de vie comparable au notre, toutes choses égales par ailleurs. – Et effectivement, il faut savoir lire un tableau : la France a importé 16,2 TWh d’électricité d’Allemagne et ne lui en a exporté que 8,0 TWh, avec des importations en hausse et des exportations en baisse. – Cela à cause du suréquipement nucléaire en France. – Apprenons aussi que l’Allemagne, l’Espagne, le Danemark sont des exportateurs nets d’électricité viv-à-vis de l’ensemble de leurs voisins.

Elsa

Les nouvelles éoliennes installées dans le monde en 2007 produiront TROIS fois plus d’électricité que les nouveaux réacteurs nucléaires mis en service en 2007 (39,6 TWh éolien contre 13,3 TWh nucléaire). – La conclusion de cet article, bien utile pour éclairer nos lanternes, n’est pas mal non plus : ” En toutes circonstances, l’énergie éolienne se substitue aux énergies fossiles pour produire de l’électricité, ce qui permet d’économiser des ressources qui s’épuisent et d’éviter des émissions de CO2. Les éoliennes, dont la production électrique est prévue de façon fiable un ou deux jours à l’avance, permettent aussi de limiter le recours à l’électricité hydraulique des barrages. Cette ressource est ainsi préservée pour adapter la production électrique aux variations brusques de la consommation, qui ne sont pas toujours prévisibles. ” – Quand xxx regarde l’absence de vent, le sage constate l’apport des éoliennes à la production d’électricité et aux économies de combustibles fossiles.

Dan

C’est curieux de se poser la question de “comment faire en France sans nucléaire ?”. Non ce n’est pas curieux, c’est essentiel. C’est la question centrale pour la première partie du 21ième siècle. En France, c’est un fait établi, le nucléaire produit 80 % de l’électricité. Banco, on abandonne demain le nucléaire sale et dangereux, comment produit-on les 500 TWh nécessaires dans les respects des nouvelles contraintes (CO2, particules…) ? Réponse 1 : comme nos voisins Bémol : si on prend des pays “à la pointe de l’écologie” (Allemagne, Danemark…) on s’aperçoit qu’ils utilisent massivement les énergies fossiles pour produire en base (charbon, gaz, fuel). Doit-on suivre leur exemple en fermant nos centrales nucléaires et en construisant à la hâte des centrales au charbon qu’on importera d’Australie, du Vénézuela ou d’ailleurs ? Ainsi on pourra faire comme nos voisins exportateurs d’électricité propre ou sale, je ne sais plus. Réponse 2 : mieux que nos voisins Les Allemands, sous la pression des écologistes ont installé 20 % d’éolien, les français sont plus intelligents et ambitieux, ils font 80 % = 400 TWh d’éolien. Là c’est au minimum 150 000 éoliennes de 1,3 MW au maximum des possibilités. On les met où ? Si on les met sur les côtes, cela ferait tout de même environ 50 éoliennes au km. Sans garantie de continuité de service, il faudrait y adjoindre des centrales thermiques type charbon ou gaz et là ça devient très lourd en émission de CO 2, particules, NOx et autres choses bonnes pour les bronches. Conclusion : quand on rejette le nucléaire, ce qui peut se comprendre, il faut proposer une alternative globalement crédible. Or l’éolien, en l’absence de système de stockage de masse de l’électricité, ne peut rivaliser avec les systèmes de production en base qui ont fait leur preuve (charbon, gaz mais aussi nucléaire). D’une manière générale, il nous faut d’abord des systèmes à énergie concentrée et fiables et ensuite un complément avec des énergies diffuses et intermittentes. Si on inverse, on met le pays à genoux. J’aime bien les éoliennes, mais à leur juste place. Est-ce que le niveau de vie allemand avec des centrales à charbon est plus enviable que le niveau de vie français avec des centrales nucléaires ? Reconclusion : en France, ni mieux, ni pire mais différent.

Samarium

Juste un mot : Zapatero veux diminuer la production Nucléaire Espagnole … et importer de l’Electricité Française … nucléaire. Pourquoi ça ? Ca déplace le problème de l’opinion public par rapport à la sécurité et aux déchets.

Dan

Pauvre inventeurs et autres ingénieurs, ils n’égaleront jamais certains politiques. comment ne pas avoir pensé à cette source d’énergie non polluante et renouvelable (à coup de contrat) qu’est l’importation. Comme celui qui dit cela est souvent cru, la politique émotionnelle a de beau jour devant elle. le rationnel, bassine l’électeur !

20
0
Laissez un commentairex