Eolien : Vestas France franchit le cap des 2000 MW installés

La filiale française du groupe danois, Vestas, a indiqué avoir franchi cet été le cap des 2.000 MW de capacité installée sur le territoire français, soit plus de 1.000 éoliennes raccordées au réseau.

Selon Vestas, cette puissance représente l’équivalent de la consommation énergétique d’environ 500.000 ménages français. Elle permettrait d’éviter, chaque année, l’émission de plus de 360.000 tonnes de CO2.

"Nous sommes fiers d’avoir été le pionnier de l’industrie éolienne en France, en installant notre première machine en 1991 et d’avoir, depuis lors, su développer notre société nous permettant d’installer aujourd’hui des machines Vestas de dernière génération, d’une puissance de 3,3 MW et 112 m d’envergure" a déclaré Nicolas Wolff, Directeur Général de Vestas France

Cette croissance doit permettre également d’optimiser le contenu local ‘made in France’ en développant des partenariats à fort potentiel avec des sociétés françaises. Récemment, Vestas France et Schneider Electric France ont officialisé la signature d’un contrat de fourniture d’équipements HTA pied de mât (cellules de protection compact interrupteur et disjoncteur), pour une période de 3 ans ferme, ainsi qu’un second partenariat concernant la maintenance de ces équipements.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Eolien : Vestas France franchit le cap des 2000 MW installés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Belle photo illustrant le sujet, c’est Don Quichotte qui serait content… Ah ! Quel beau paysage, c’est les oiseaux et les chiroptères qui doivent être contents…

Tech
Invité

parceque vous préférez leshorizons des plaines sans haies à perte de vue des céréaliers de la Beauce qui en plus ne retiennent plus l’eau? yaka les peindre en couleur camouflage et vous ne les remarquerez plus ;o) vous seriez étonné de voir la densité de moulins qui existait à une époque! une dizaine sur quelques kilomètres de rivière

Luis
Invité

¤ Quel beau paysage pour une promenade sur les canaux. Quant à ces pauvres vaches, elles préfèreraient sans doute l’élégance de quelques éoliennes.

Luis
Invité

¤ Quel beau paysage pour une promenade sur les canaux. Quant à ces pauvres vaches, elles préfèreraient sans doute l’élégance de quelques éoliennes.

Dan1
Invité

Les vaches ne préfereront pas les éoliennes ou les lignes électriques, elles auront les deux car l’un n’est pas exclusif de l’autre. Et surtout, plus il y a d’EnR plus on doit renforcer le réseau. Avec le développement de l’éolien il n’y aura pas moins de lignes électriques mais au moins autant sinon plus. Pour tout complément d’information voir les Allemands et les projets de THT.

Reivilo
Invité
Je peux affirmer que les vaches apprécient les éoliennes. Allez observer un champ d’éoliennes dans un pacage, vous verres les vaches se coucher à l’ombre des mats ! Par contre l’effet des lignes HT ou THT est plutôt néfaste si on en croit les quelques études sur le sujet. Concernant le renforcement du réseau, il s’agit surtout d’augmenter la capacité d’accueil des postes sources ou d’en améliorer les équipements. Le réseau inter-éoliennes est bien sur enterré ainsi que raccordement à ces postes. Pour ce qui est de créer une THT pour acheminer l’éolien breton vers la capitale il y a… Lire plus »
Homer
Invité

“L’un exclut l’autre comme vous le voyez sur la photo de l’article” Tout dépend de la photo que l’on choisi ….

Homer
Invité

“En France il faut effectivement subir les sagouins du nucléaire qui n’enterrent pas leur lignes (et ne les payent pas).” Pouvez vous nous rappeler (avec des sources) quel est le pourcentage du réseau HT qui est enterré dans le monde ?

wpDiscuz