Poweo : des avancées en solaire et en hydroélectricité

Au moment où députés et sénateurs vont débattre du projet de loi Grenelle sur l’Environnement, Poweo, en annonçant de nouvelles réalisations dans toutes les filières d’énergies renouvelables, s’inscrit dans la politique de diversification du bouquet énergétique et de valorisation des ressources renouvelables de l’ensemble du territoire français.

Poweo ENR, la filiale de Poweo qui porte l’ensemble des actifs en énergies renouvelables, vient notamment de réaliser ses premiers pas dans le solaire photovoltaïque et l’énergie hydraulique.

Le portefeuille de projets en cours de développement par Poweo en termes d’énergies renouvelables représente une capacité brute de 1 200 MW avant pondération selon le degré d’avancement et de probabilité de succès. Ce portefeuille se répartit entre l’éolien terrestre ( 500 MW), l’éolien en mer (500 MW), le solaire (100 MW), la biomasse (80 MW) et l’hydraulique (20 MW).

Solaire photovoltaïque en Métropole et dans les Départements d’Outre-Mer En France Métropolitaine

Poweo développe principalement des projets solaires photovoltaïques intégrés à des bâtiments industriels et commerciaux. Poweo vient de terminer la construction de son premier projet à Puissalicon (Hérault) : une toiture de 900 m² composée de systèmes fournis par le fabricant allemand Schüco. Poweo ENR développe également la ferme solaire au sol de Torreilles (Pyrénées-Orientales), d’une capacité initiale de 3 MWc et qui pourra être portée à 12 MWc à horizon 2010 ; le dossier de demande d’autorisation sera déposé dans les prochaines semaines. L’objectif est d’avoir installé en France métropolitaine une capacité totale de 9 MWc à fin 2009.

Poweo annonce par ailleurs avoir posé ses premiers panneaux solaires photovoltaïques dans les Antilles début septembre 2008. Il s’agit du premier chantier d’un vaste programme qui permettra d’avoir installé une capacité de 8 MWc à fin 2009 (dont 1,5 MWc à fin 2008) dans les différents départements d’outre-mer : Martinique, Guadeloupe, Guyane et La Réunion, par le biais de projets de fermes au sol et en surimposition de toitures sur des bâtiments industriels.

Au-delà des 8 MWc de projets sécurisés, d’autres projets ont déjà été identifiés et sont en cours de développement pour les années suivantes, avec un objectif de capacité installée annuelle de l’ordre de 8 MWc.

Pour réaliser ces investissements, Poweo a créé une filiale dédiée, Poweo "Outremer Solaire", dans laquelle Poweo ENR détient 51 % aux côtés d’un groupe d’investisseurs industriels réunionnais et antillais qui aideront la société commune pour la réservation foncière et l’identification de nouvelles toitures à installer.

Afin d’optimiser le développement de son portefeuille de projets, Poweo a internalisé l’ensemble des compétences techniques et de bureau d’étude nécessaires, et dispose désormais d’une équipe dédiée au solaire de 10 personnes basées à Aix-en-Provence, Paris, et dans les départements d’outre-mer.

Hydroélectricité

Poweo annonce également une première avancée dans la filière hydroélectrique avec l’acquisition le 18 juillet dernier du barrage des Pradeaux (Puy de Dôme).

Il s’agit d’un barrage à voutes multiples d’une hauteur de 21 m permettant la retenue de 2 millions de m3 d’eau. Cette retenue permet d’alimenter deux usines hydroélectriques au moyen d’une conduite enterrée de 5 km sur un dénivelé de près de 500 m. La capacité installée totale se monte à 4 MW.

La particularité de ce type d’installation est de pouvoir produire de l’électricité à la demande en libérant l’eau retenue aux heures de pointe lorsque le besoin est le plus important.

Le barrage des Pradeaux, régi sous le système des concessions d’Etat, fait partie des 296 barrages de plus de 20 m de haut recensés en France et entre, de ce fait, dans la catégorie dite des barrages de grande hauteur. Il fait l’objet d’un suivi réglementaire par les autorités administratives régionales et entre dans le champ des mêmes consignes de surveillance que les plus grands barrages français.

Poweo dispose donc désormais d’une réplique des grands barrages exploités sous le régime de la concession par l’opérateur historique, et pourra ainsi se préparer à la mise en concurrence dont les concessions hydroélectriques feront l’objet à l’occasion de leur renouvellement, à partir de fin 2008, comme le prévoit le décret signé le 23 juillet dernier par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

Eolien

Poweo a porté sa capacité installée en éolien à 65 MW avec la mise en service début septembre de la centrale d’Is-en-Bassigny (Haute-Marne), d’une capacité de 12 MW et intégralement développée par les équipes de la société Espace Eolien Développement qui a intégré le Groupe Poweo en 2007. La centrale du Plateau de Langres (Haute-Marne), d’une capacité de 12 MW, est en cours de construction et sera mise en service début 2009.

En ce qui concerne le projet éolien en mer de Saint-Brieuc (puissance de 150MW environ), Poweo a réservé le raccordement au réseau électrique et installé un mât de mesure sur le phare du Léjon. Des études complémentaires sont en cours sur le site afin de préciser l’ensemble des
caractéristiques de la zone.

Biomasse : combustion et méthanisation

Après avoir remporté deux projets de centrales de cogénération de 16 MWe chacun dans le cadre d’un appel d’offres du gouvernement, Poweo a lancé la constitution des dossiers de demande d’autorisation pour les sites de Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle) et Novillars
(Doubs), qui seront soumis aux autorités administratives avant la fin de l’année.

La sécurisation de l’approvisionnement en bois et paille est un élément clef de la réussite de ces projets ; les approvisionnements sont en cours de négociation et Poweo étudie la possibilité de réaliser des plateformes d’approvisionnement intégrées à ses centrales.

Enfin, Poweo a décidé d’investir dans des centrales de méthanisation de déchets organiques des industries agro-alimentaires, ce type de centrale bénéficiant d’un tarif d’achat pour une durée de 15 ans. Deux projets de 0,5 MW sont en cours de développement avec la société Naskeo Environnement, entreprise innovante spécialisée dans cette technologie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Poweo : des avancées en solaire et en hydroélectricité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
BRAVO à Poweo et son dynamisme sur plusieurs fronts. CHAPEAU Mr Beigbeder d’ainsi dynamiser vos troupes. Présent et engagé sur différents fronts technos, Très Bien: solaire, biomasse, éolien à terre….je n’ai rien lu sur votre éolien offshore ! où? qd ? quoi? 500 MW c’est bien ambitieux, mais bien courageux ! à quel horizon ? car vu ce qui se passe  – ou plutôt ne se passe pas sur la Côte d’Albâtre à Veulettes -, pour les malheureux 105 MW prévus là-bas, c’est bien de se mettre dans les starting-blocks pour 500MW. merci de nous en dire plus.Bonne continuation ! Bon courage… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

…sorry, j’avais skippé les 150 MW en mer du côté de St Brieuc ! Autant pour moi, apologies pour avoir été mauvaise langue…Re-BRAVO donc !A+ Salutations Guydegif(91)

Nogaz76
Invité
Je suis habitant d’un petit village, Saint Jouin-Bruneval, à 5 kms d’Etretat, où Monsieur Beigbeder désire implanter un port méthanier afin d’alimenter ses centrales au gaz. Je suis élu dans ce village et nous nous opposons de toutes nos forces à ce projet ainsi que celui (toujours porté par POWEO !) de construction d’une centrale au charbon au Havre. Il m’est complètement insupportable d’entendre Monsieur Beigbeder parler d’énergie verte et de développement durable. Depuis quand le gaz et le charbon sont-ils propres ?   Certes les centrales au gaz sont moins émettrices de CO2 que d’autres centrales thermiques, mais c’est occulter tout… Lire plus »
Reivilo
Invité
Un beau message publicitaire pour une entreprise dont le seul objectif est le profit à court terme et absolument pas le développement des énergies renouvelables qui n’est utilisé que comme vitrine.Au delà de cette communication très opportuniste on peut facilement constater que Poweo se développe surtout dans les énergies fossiles avec un grand projet de centrale au charbon au Havre et envisage même sans aucun état d’âme de s’investir à l’avenir dans le nucléaire.Pour les fournisseurs d’électricité verte à ce jour voir plutot le mensuel Que Choisir de Septembre N°242 qui indique que le seul fournisseur crédible dans ce domaine… Lire plus »
Momo
Invité
Vous avez raison ,  cette Ste n ‘est  que du marketing d’ esbrouffe , ils viennent d’acheter  aux encheres imposees a  EDF  des tas de MW ” en base ” , donc nucleaires , comme  deja il y a 6 mois  …. et comme ils esperent  continuer de le faire en 2009 ! Tu parles d’investisseurs ” green ” …..il  leur est infiniment + rentable d’acheter aux prix de gros au producteur ” de masse ” existant … et de refacturer ” au detail ” (  et si possible  en imposant des  prelevements mensuels automatiques ” forfaitaires ”  toujours systematiquement  surrevalues  pour… Lire plus »
Dan1
Invité
Le problème, c’est qu’en France pour être un concurrent sérieux d’EDF il faut vendre des TWh qu’on est pas forcément capable de produire en masse et avec un faible taux de CO2.La solution miracle pour le “concurrent” consiste donc à les acheter à EDF pour les revendre au détail comme le dit fort bien Momo. C’est pas de l’écologie, c’est du commerce. Tant qu’à acheter du nucléaire, autant l’acheter directement au producteur EDF comme on le fait depuis longtemps.Personnellement j’achète mon “électricité nucléaire” chez EDF transportée par RTE et distribué par ERDF, ça marche aussi bien qu’avant… mais la facture est plus compliquée… Lire plus »
wpDiscuz