250 km/h pour l’avion 100% électrique SkySpark

Le 12 juin, l’avion électrique SkySpark a battu un record du monde de vitesse au départ de l’aéroport de Turin en atteignant les 250 km/h durant un vol n’excédant pas les 8 minutes.

L’avion construit spécialement par Alpi Pioneer 300 est actuellement propulsé par un moteur électrique brushless 75 kW (ou ‘moteur à courant continu’) et alimenté par une série de batteries au lithium-polymère.

L’équipe en charge de son développement indique vouloir maintenant se concentrer sur la deuxième phase du projet, en améliorant l’autonomie et la vitesse de croisière de l’engin par l’utilisation de piles à combustible à hydrogène.

L’objectif du projet est d’obtenir de la Fédération Aéronautique Internationale le record dans sa catégorie pour un vol de 500 km à une vitesse moyenne de 300 km/h.

Partagez l'article

 

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sim26

Le terme brushless signifie “sans balais”, ce n’est donc pas un moteur à courant continu mais bien une machine synchrone de 75 kW …

alain843

“Des technologies d’avant-garde sont utilisées, telles que des batteries Lithium polymère pour améliorer la dynamique du système, un moteur électrique brushless (ou ‘moteur à courant continu sans balayage’) pour utilisations aéronautiques propulsives, un système de compensation automatique pour optimiser le fonctionnement des piles à combustible à l’hydrogène durant le vol et une avionique de bord adaptable.”

xpair

J’utilise en tant qu’aéromodéliste les moteurs brushless et les LiPo depuis quelques temps et ça a révolutionné la pratique du vol électrique. Le rendement est impressionnant, seule la limitation liée au dimensionnement des batteries pose problème. Le compromis poids/puissance/autonomie n’est pas encore optimum avec des batteries car actuellement nous atteignons une autonomie de 15 à 20 mn seulement . La solution pile à combustible semble effectivement une voie prometteuse car la technologie du moteur brusless est maintenant bien au point avec l’électronique de régulation (contrôleur).

lion

L’exploit n’est pas d’atteindre une certaine vitesse, il est de parcourir au moins 500 km.

stan1504

par contre qui faudrait pas oublier de charger les bateries au risque de se retrouver le bec dans l’eau, ou pire. les bateries ont elles un effet memoire ?

Francois3

Il faudrait se remettre aussi à étudier le réacteur à l’hydrogene(comme l’avaient fait un peu les russes dans les années 50-60) même si les réservoirs d’un avion à réaction à l’hydrogene sont bien plus volumineux.Il faut aussi préparer le futur des avions à réactions et l’hydrogene fera parti de ce futur.