Areva reporte le projet Midwest au Canada

Areva (69,16 %), Denison-Mines (25,17 %) et Ourd (5,67 %) ont décidé de reporter l’exploitation de la mine de Midwest située dans la province du Saskatchewan au Canada.

En effet, compte tenu de la récente baisse des cours de l’uranium, de l’augmentation significative des coûts d’exploitation dans la région et des incertitudes liées au calendrier réglementaire, la rentabilité du projet serait incertaine si son exploitation était lancée aujourd’hui.

Le report du projet Midwest, initialement prévu pour 2010, est un choix stratégique d’Areva et de ses partenaires.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Caramba

La production d’uranium du Canada est en baisse et l’avenir est sombre. Le report de ce projet s’ajoute au retard considérable pris par la mine géante de Cigar Lake, qui devait entrer en exploitation en 2007. Suite à des inondations (la mine est située sous un lac, dans un terrain imbibé d’eau), celle-ci ne commencera pas à produire avant 2011 ou 2012. La grande mine de McArthur River (Canada) a connu une baisse de production à cause d’inondations, ce qui a aussi été le cas de Ranger (Australie) en 2007. D’autres mines voient leurs prévisions démenties par les faits : manque d’acide sulphurique pour traiter le minerai, manque d’eau en Namibie, manque d’électricité en Afrique du Sud … Certaines mines qui étaient rentables au moment de la spéculation sur les matières premières en 2007 ne le sont plus aujourd’hui avec la crise économique … De nombreux projets de construction de réacteurs nucléaires sont retardés ou mis de côté pour diverses raisons : coût trop élevé, absence de validation technique des réacteurs, problèmes de sécurité … Le nucléaire n’est pas un long fleuve tranquille et la “renaissance du nucléaire” peut aller se rhabiller.

Carambox

 Si  tu   t ‘ imagine  que  ces difficiltés  aussi  merdiques  que  passagères  vont   faire  renoncer  au  nucléaire  ,  tu  peux  te  mettre  le doigt dans le  CUL  .Tu  rêves   trop  la   nuit .  Même     si   l  ‘  uranium    coutait   10  fois   +  cher .On   continurai   le   Nucléaire  et  ce  quelque  soit  les  difficultés  du  secteur .Même   s ‘ il  fallait  construire   des   Surgénérateurs  chers  et  dangereux  en   grand nombre , avec  beaucoup de retard  et  en  étalant  ça  sur  1  Siècle .Tu  dois  faire  parti du   réseau   ” sortir  du  nucléaire”  pour  être si  bêtement  naif ;ou  être  au  moins  sympathisant .

Krbox

TOUJOURS  CETTE  NAIVETE  . Si tu t ‘ imagine que ces difficiltés aussi merdiques que passagères vont faire renoncer au nucléaire , tu peux te mettre le doigt dans le CUL .Tu rêves trop la nuit . Même si l ‘ uranium coutait 10 fois + cher .On continurai le Nucléaire et ce quelque soit les difficultés du secteur .Même s ‘ il fallait construire des Surgénérateurs chers et dangereux en grand nombre , avec beaucoup de retard et en étalant ça sur 1 Siècle .Tu dois faire parti du réseau ” sortir du nucléaire” pour être si bêtement naif ; ou être au moins sympathisant .

Stmf

Si tu t ‘ imagine que ces difficultés aussi négligeable que passagères vont faire renoncer au nucléaire , tu peux te mettre le doigt dans le fondement .Tu rêves trop la nuit . Même si l ‘ uranium coutait 10 fois + cher .On continurai le Nucléaire et ce quelque soit les difficultés du secteur .Même s ‘ il fallait construire des Surgénérateurs chers et dangereux en grand nombre , avec beaucoup de retard et en étalant ça sur 1 Siècle .Tu dois faire parti du réseau ” sortir du nucléaire” pour être si bêtement naif ; ou être au moins sympathisant .

Rocambol

Trés  Sournoisement   ,  les antinucléaires  ont même  infesté  la modération  de nombreux sites ” énergies” ; avec   leurs  sournoises petites censures .

enerZ

Bonsoir,Je suis le modérateur du forum.Merci d’arrêter de polluer les différents débats entamés avec des commentaires “parfois déplacés voire injurieux” et surtout stériles.Se serait dommage de devoir vous bannir du forum !

Rocambol

“et la “renaissance du nucléaire” peut aller se rhabiller.”Il  serait trés naif  d ‘ imaginer que ce report de projet midwest signifirait  la marche  vers  la fin  du  nucléaire dans le monde .Et  là  je reste  trés  poli …

renewable

Encore un exemple de la non pollution du nucléaire si chère à VGE, vent de colère et autre M. Butré!Bien sur, les mines ne sont pas chez nous et les déchets seront gérés par nos enfants!Merci encore pour ce choix!!!

Rocambol

Les  métaux  et autres   matériaux  utilisés  dans  les  “renouvellables ” produisentaussi  toutes sortes  de  trous  béants  dans  la nature . Il  faut  tout prendre en compte  aussi , quand  on parle ”  énergies  renouvelables” . Et  la  mauvaise foi du  réseau  SDN ( sortir du nucléaire) et de Greenpeace et de” cap 21″ , n ‘ y changeront  rien.

Nk

Les  générations   futures   ne  seront  pas  à  ce  point  débiles  , qu’ elles  auraient arrêtées et renoncées à  toutes   recherches  efficaces concernant   la  récupération  , traitement  et  transformation  de ce que l ‘ on  qualifie  DE   NOS  JOURS   de   ” DECHETS ” radioactifs ,et qui seront plus tard  utilisés  comme  radio-nuclides et radio-sourcesintégrées  à  des nouvelles technologies  dont  les  anti-nucléaires ne  veulent et ne voudront surtout pas entendre parler . Pour les anti-nucléaires, tout ce qui est nucléaire , c ‘ est  diabolique, satanique , définitivement mauvais .Si  les générations futures laissent détruire la maitrise de tout les aspectsde l ‘ énergie nucléaire (recheche  et  application  de la reconversion des déchets en  radio-nuclides  pour les nouvelles technologies du futurs) parles  Anti-nucléaires , alors là  , nos déscendants auront 1 vrai problème.Nos descendants  devront avoir l ‘ intelligence et la volonté de ne pas se faire interdire et supprimer  la recherche et la maitrise del ‘ énergie nucléaire  par un énorme et monstrueux lobby  Anti-nucléaire  obscurantiste et irresponsable.Sinon ,c ‘ est dans ce cas là , qu ‘ ils pourraient le payer trés cher .

Dan1

Pour renewable :Puisque vous aimez les formules chocs de type “Bien sur, les mines ne sont pas chez nous et les déchets seront gérés par nos enfants ! Merci encore pour ce choix!!! Et qui va laisser un beau trou béant dans la nature?” fin de citation. En matière de trou béant chez nous en Europe, nous avons ce qu’il faut, parlez nous donc de Garzweiler et quelques autres à comparer aux mines d’Arlit et autres. Pour vous aider je vous propose les liens suivant :;(pour la cartes des mines de lignite au niveau européen)et ainsi que pour mesurer la béance des trous légués à nos enfants. Qui laisse les plus gros trous dans la nature ?

Rocambol

Pour croire  possible une  baisse  drastique de la consommation  autrement  qu ‘ en temps  de très grosse crise économique  ; il faut être  en  effet  un  TRES  GROS  IGNORANT   et  Dan1  aurait  pleinement raison  de  vous prêter une telle ignorance.Sii  les  puissances  économiques  ne  peuvent se servir  du  Nucléaire , alors  elles utiliseront massivement  le  Charbon  , le  Gaz  et plus  tard  les  Hydrates de Gaz ,même  si  c ‘est  trés  polluant  et trés  dangereux  à cause  de  l ‘ effet de serre .Même  si  ça crééra plus tard  de très gros problèmes  planétaires.Et  le  catéchismedu  réseau  SDN ( sortir du nucléaire) et de Greenpeace et de” cap 21″ , n ‘ y changeront  rien. On n ‘ est pas dans le monde des Bizounours  et  des  babas – cools  réveurs .On  est dans un monde  IMPITOYABLE  et  d ‘ une  dureté  EXTREME.L ‘ avenir  fera  très  très mal  pour le plus grand nombre .

Dan1

Non je ne crois pas que vous soyez ignorant, pas plus que je ne considère le nucléaire comme intrinsèquement propre. Dans la production d’énergie en masse, rien n’est propre, mais il faut regarder ce que l’on peut maîtriser. Ceci dit, il existe bel et bien un lien entre le nucléaire et le lignite ou/et le charbon. Ce lien c’est le mix énergétique qui alimente les pays européens et plus particulièrement les grands pays industrialisés. En Europe, les grands pays qui ne produisent pas massivement leur électricité avec du nucléaire, le font avec du charbon, du gaz ou du pétrole. Voir l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Italie, l’Espagne… Malgré les efforts louables des allemands notamment, les EnR n’ont pas démontré leur capacité à concurrencer significativement les énergies fossiles. C’est pourquoi, aujourd’hui (en 2007, selon UCTE) le mix énergétique électrique allemand est encore composé à 63 % de thermique à flamme (majoritairement charbon et lignite) et 23 % de nucléaire soit au total 499 TWh en production nette. Les EnR font 14 % dont 7 % pour l’éolien. Conclusion, si vous ne voulez ni du nucléaire, ni du charbon et autre énergie fossile, il faut nous dire comment vous aller faire « tourner » l’Europe et en particulier l’Allemagne. J’ai bien compris que vous souhaitiez une baisse drastique de la consommation, mais là la pilule pour les allemands va être très très dure à avaler, car il s’agit de centaines de TWh à économiser et vous n’aurez pas une grande marge de manœuvre avec la réduction du chauffage électrique puisqu’il est bien connue que la seule marge qui existe en Europe est… en France. Je suis donc très intéressé par votre proposition de mix électrique avec le calendrier associé (et les émissions de CO2). S’agissant des mines et des trous béants que laisserait l’exploitation de l’uranium à l’étranger : voyons si les autres filières ne font pas de trous à l’étranger. L’union européenne importe chaque année des millions de tonnes de charbon vapeur pour produire son électricité. En 2005, nous aurions importé 227 millions de tonnes provenant notamment d’Afrique du Sud, de Russie, d’Australie, de Colombie, des Etats-Unis, d’Indonésie et autres pays. Voir le lien suivant (page 33) :   J’imagine donc que pour extraire 227 millions de tonnes de charbon à l’étranger, il faut creuser quelques trous, que les européens vont léguer aux générations futures… ailleurs ! Maintenant, comparons avec l’uranium. Le pic de production a été atteint en 1980 avec 70 000  tonnes. Si l’on prend la concentration moyenne française (plutôt basse avec une moyenne de 1,4 kg d’uranium par tonne selon AREVA), cela veut dire qu’au maximum, au niveau mondial nous aurions extrait 50 millions de tonnes de minerais cette année là pour faire « tourner » toutes les centrales nucléaires du monde.Conclusion : le seul charbon importé chaque année pour produire l’électricité européenne, fait des plus gros trous, à l’étranger, que l’uranium extrait pour produire l’énergie nucléaire du monde entier.

Dan1

Pour vous les choses sont simples : on sort du nucléaire et du charbon et, dans le même temps , on passe aux EnR selon les scénarios Négawatt et révolution énergétique de Greenpeace. En 2050, la messe est dite. Malheureusement, ce sera un peu plus compliqué. Si je prend l’optimiste scénario de Greenpeace, entre 2000 et 2050 , on double la production mondiale d’électricité (de 16 000 à 32 000 TWh par an). Malgré un développement à marche forcée des EnR, en 2050, on produit encore 10 400 TWh (3 000 de moins qu’en 2 000) avec du fossile et 21 600 avec des EnR. Avec Greenpeace, en 2050 nous ne sommes pas sorti du fossile émetteur de CO2 mais on a la satisfaction d’être sorti du nucléaire non émetteur (est-ce bon pour la planète ?). Négawatt, au niveau français, poursuit le même but et fait augmenter les émissions de CO2 du secteur électrique en produisant 164 TWh en 2030 à partir de centrales thermique à gaz (est-ce bon pour la planète). Non, je n’appartiens pas au lobby nucléaire et je n’ai aucun intérêt dans le monde de l’énergie sauf celui de citoyen qui paye ses factures. Cependant, je ne suis pas antinucléaire. Je suis pour le développement des EnR, mais pas n’importe comment et je ne rêve pas. Ce qui me navre, c’est de voir l’exemple de l’Allemagne cumuler les inconvénients du nucléaire et du charbon et projeter de construire 33 nouvelles centrales thermiques, voir un document de Greenpeace (). Mais pourquoi, nos amis allemands, très bien conseillés, sont-ils assez stupides pour construire des installations productrices de CO2, pourquoi ne pas mettre des éoliennes ? A propos de milliards, je vous propose de lire le document suivant : (télécharger le PDF en français). La Commission européenne approuve une aide allemande annuelle de 2,4 milliards d’Euros. Le lobby nucléaire est un petit joueur ! C’est bon pour la planète ? Je préfèrerai largement ne pas laisser de déchets nucléaire aux générations futures, mais je ne diabolise jamais les choses et je considère que quelques milliers de mètres cubes de produits dangereux très bien contrôlés valent mieux que des milliards de tonnes de déchets rejetés dans l’atmosphère. Selon l’ANDRA, le nucléaire français, en 2020 aura produit 164 000 mètres cubes de déchets à vie longue (pour les générations futures) dont seulement 3 611 mètres cubes de déchets de haute activité (HA). Pendant ce temps, les centrales nucléaires françaises auront produit 14 500 TWh sans CO2. Si nous avions produit la même chose avec du charbon-lignite, nous aurions émis environ 14 milliards de tonnes de CO2 + quelques millions de tonnes d’autres produits… dont de l’uranium et du thorium. Cette économie de rejet de déchets dans l’atmosphère est-elle anecdotique ?Léguer des déchets nucléaires aux générations futures pourrait peut être grave si entre temps on n’avait pas trouvé des moyens plus expéditifs pour leur gâcher la vie. Ne présumons du jugement des générations futures. Il sera peut être sévère, mais pas forcément là où on le dit.

14
0
Laissez un commentairex