E.ON inaugure sa première ferme solaire dans le monde

Le groupe européen allemand E.ON a inauguré hier sa première ferme solaire au Lauzet dans le Midi de la France, situé à quelque 150 kilomètres au nord de Marseille.

Une fois l’ensemble du site achevé, la ferme solaire disposera d’une puissance allant jusqu’à 5 mégawatts crête d’électricité sur une surface de plus de 20 hectares.

  • Cette dernière permettra d’économiser plus de 4270 tonnes de CO2 par an.
  • Ce parc situé dans les Alpes de Haute Provence se prête particulièrement à la production d’électricité d’origine photovoltaïque grâce à un fort ensoleillement.
  • E.ON prévoit plus de 1 400 heures de fonctionnement par an à pleine charge.

E.ON utilise sur ce parc des modules de différents fabricants dont, entre autres des panneaux à couches minces, fabriquées dans sa propre usine récemment ouverte près de Magdebourg.

L’objectif consiste à tester, dans des conditions normales d’exploitation, le rendement et la rentabilité de différentes technologies.

"Je suis fier d’annoncer qu’E.ON a décidé d’installer en France sa première ferme solaire, dans la commune de « Le Lauzet-Ubaye ». C’est un signe fort de reconnaissance de la capacité de la France à attirer des investissements dans les énergies renouvelables, et en particulier dans la prochaine génération d’énergies renouvelables, comme le solaire photovoltaïque. La France est cependant en compétition avec d’autres pays pour attirer les investissements du groupe, et doit s’assurer de rester compétitive", souligne, Luc Poyer, Président du Directoire d’E.ON France.

Entre 2007 et 2011, E.ON aura investi 8 milliards d’euros pour le seul développement du marché des énergies renouvelables. L’objectif est de disposer d’au moins 10 gigawatts de puissance installée à base d’énergies renouvelables à l’horizon 2015.

D’ici à 2030, 35% de l’électricité produite par E.ON devrait provenir de sources d’énergies renouvelables, dont 25% en majorité à partir d’éolien, de solaire, de biomasse et de biogaz. Environ 10% proviendra de l’énergie hydroélectrique.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

la France nombril du Monde…..!! Titre de l’article un peu maladroit ! ….” Le groupe européen allemand E.ON a inauguré hier sa première ferme solaire au Lauzet dans le Midi de la France”. 5 mégawatts crête d’électricité sur une surface de plus de 20 hectares. plus de 4270 tonnes de CO2 par an. ”….les Alpes de Haute Provence se prête particulièrement à la production d’électricité d’origine photovoltaïque grâce à un fort ensoleillement.” ”….plus de 1 400 heures de fonctionnement par an à pleine charge.” ”…des modules de différents fabricants…” L’objectif consiste à tester, dans des conditions normales d’exploitation, le rendement et la rentabilité de différentes technologies. Entre 2007 et 2011, E.ON aura investi 8 milliards d’euros pour le seul développement du marché des énergies renouvelabes. A méditer….!!! E.On a compris pas mal de choses….! Bravo ! …et ne pas oublier: ce soir 5/06 Fr2 20:35  at HOME avec Yann….! un thriller à ne pas rater !!! A+ Salutations Guydegif(91)

andre

Exceptionnelle cette info. Quand on pense que cette installation coûteuse est à 5 km du barrage hydroélectrique de Serre-Ponçon, quelle débauche d’énergie renouvelable dans la région! Toutefois, bon an mal an, le barrage fournit de l’ordre de 7 milliards de kWh soit un million fois plus que ces 20 ha de panneaux solaires. Allez E.ON, encore un effort !!!

Momo

Ne pas oublier ( cf article du 11/05 ds. Enerzine ) que cette entreprise allemande realiste veut aussi installer 6000MW ( et pas seulement  produire 1400h/ an ) en Angleterre av. des reacteurs nucleaires …. Mais le solaire c’est bien aussi , evidemment ! et cela fonctionne mieux ds. les Alpes du sud que sous les nuages anglais ou germains …tout cela c’est du CO2 en moins pour l’atmosphere commune , bon vent a tous

Pasbon

Effectivement à côté du lac de Serre Ponçon c’est ridicule… surtout selon l’emplacement c’est placé à l’ombre (avec ce magnifique relief qui ne laisse que peu de temps d’ensoleilement l’hiver…) ou bien c’est une insulte à l’écosystème… comment les Alpins peuvent accepter ça… vivement les prochaines élections municipales… Techniquement, étant donnée la taille de la commune 5Mw c’est au delà des besoins, et l’exportation… c’est toujours des pertes soit un rendement au final très faible… déjà que le photovoltaique est pour l’instant “ridicule”, deux ou trois pico ou micro centrales , ou de simples roues à aube sur l’Ubaye produiraient plus pour un impact environnemental bien plus faible

Guydegif(91)

Petit exercice de calculs: les 20 Ha de PV correspondent à 5 MWc et produisent 1400 heures /an (dixit dans l’article)                                       ce qui donne: 7000 MWh / an pour le Projet PV de E.ON. Par ailleurs André dit que le barrage de Serre-Ponçon produit 7 milliards de kwh, soit 7 millions de MWh / an ==> soit 1000 FOIS PLUS que le projet E.ON et PAS 1 million de fois plus !!!!…sauf erreur de ma part….! ==> certes, 1000 x plus c’est déjà pas mal, mais pas ridicule qd on compte les coûts comparés entre réaliser le barrage de Serre-Ponçon et installer les 20 Ha de PV. Soit ! donc pas si ridicule que d’aucuns essayent de le dire !!! Ceci étant dit, je voudrais dire pour Pasbon qu’encore récemment, au moment des pics de conso + gelées + glace cet hiver, l’on déplorait que le Sud-Est des Alpes; justement du côté de Serre-Ponçon était mal pourvu etmal équipé en alim élec, réseaux mais aussi MWs, donc PéNURIE de ressource. Le Serre-Ponçon ne semblait donc pas suffire !!! il était même suggéré de rapatrier des MWs d’Italie pour ce Sud-Est dépourvu…. Donc, objectivement, essayer de compléter la disponibilité en MWs en exploitant le solaire dans cette zone propice au niveau ensoleillement (comme le dit Momo ci-dessus), ne parait pas déconnant. Et puis côté aspect, combiné à efficacité, à Messieurs & Mesdames les Architectes Paysagistes en coopération avec les Chefs de Projets PV d’intégrer de manière harmonieuse, comme par exemple fixer des panneaux PV souples sur les parois côté ADRET des montagnes environnantes… Des surfaces d’un beau ”bleu silicium”, -ou autre coloris sympa pouvant exister entre temps pour d’autres types de cellules-, épousant les parois rocheuses sur qq 20 ha côté ADRET, donc bien intégrés, ça peut s’imaginer ”acceptable”, voire même avec un ”certain charme”…Faut un peu écarter les oeillères et repenser certains concepts étriqués….Positivons !  Si la Planète et l’Humanité peuvent y gagner, ça mérite analyse et réflexion sans pour autant faire n’importe quoi !! Au vu de la pénurie de MWs à certaines époques de l’année dans cette région, un BOUQUET global de Solutions EnR mérite d’être repensé: barrage hydro-élec Serre-Ponçon existant + compléments micro-hydroélectricité + du PV (20 ha de E.On existants) + autres PV + autres EnR ad hoc… + STEP afin de repomper dans le lac (pomper du bas vers le haut l’eau avec l’excédent de MWs des heures creuses)…. NB.: les MWs non-consommés par amélioration des isolations des bâtimenst existants et les nouveaux bâtiments (maisons et autres) à venir, à traiter en BBC (Bâtiments Basse Conso) constituent aussi une source EnR, à intégrer dans le BOUQUET EnR à élargir et optimiser !!! Quant à E.On, je persiste et signe avec mon 1er commentaire ci-dessus du 5/06/09: Bravo E.ON pour l’idée et l’initiative du projet PV !, en espérant qu’ils ont fait appel aux bons architectes_paysagistes (voir ci-dessus, idée ADRET, intégré, etc…)….J’irai voir 1 de ces 4 ! A+ Salutations Guydegif(91)

Nature

Si,à la difference des éoliennes géantes à l’incongruité définitive,on peut espérer intégrer le solaire dans un site esthétique,il est cependant aléatoire de penser réussir l’opération avec des installations gigantesques.Un point redibitoire est celui du reflet,à moins de parvenir à fabriquer des capteurs mats. Une fois encore la production d’énergie passe par l’arrogance des techniciens pour qui seule compte la rentabilité,par ailleurs   bien secondaire si on la met en comparaison avec les économies d’énergie que fournit l’isolation des constructions.  

6
0
Laissez un commentairex