Et vous ? plutôt pour ou contre les ZAPA ?

Jusqu’à demain, les 1ères Assises nationales de la qualité de l’air se déroulent à Paris afin de permettre aux acteurs de la qualité de l’air (élus locaux et nationaux, entreprises, syndicats, associations, chercheurs, monde agricole…) d’échanger autour de bonnes pratiques et créer des dynamiques d’actions supplémentaires pour améliorer la qualité de l’air.

Ces débats doivent permettre aux décideurs locaux d’inscrire des objectifs ambitieux dans le domaine de la qualité de l’air dans leurs politiques territoriales.

Quels sont les moyens de lutte contre la pollution atmosphérique ?

Les polluants atmosphériques sont principalement liés aux activités de l’homme (transports, activités industrielles, chauffage, déchets, agriculture, etc.). Malgré les efforts fournis en matière d’amélioration de la qualité de l’air depuis plusieurs années, le France ne respecte pas toutes les normes européennes. Le gouvernement veut donc aller plus loin et agir vite sur tout le territoire.

En ce qui concerne les particules (fumées des combustions des automobiles, du chauffage…), la loi Grenelle 1 a instauré la mise en place d’un plan national particules. Ce dernier présente des mesures dans quatre secteurs (domestique, industriel, transport, agricole) avec pour enjeu principal la réduction de la pollution de fond par les particules et non pas la seule prévention des pics de pollution. L’objectif est de réduire de 30 % les particules fines dans l’air d’ici 2015.

Parmi les autres outils pour améliorer la qualité de l’air, les plans de protection de l’atmosphère (PPA), élaborés dans les agglomérations de plus de 250 000 habitants et partout où existent des dépassements de normes, permettent d’appliquer concrètement les mesures du plan particules au niveau local. Par exemple, les PPA peuvent prescrire des limitations de vitesses sur les voies rapides, des contrôles renforcés dans les industries, des abaissements de valeurs limites d’émissions pour les appareils de combustion.

Enfin, une des mesures phares adoptée par la loi Grenelle 2 est la création des zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA). Il s’agit pour les collectivités territoriales d’expérimenter la mise en place d’un plan d’actions sur les transports, spécifique à la qualité de l’air et comprenant le recours à l’interdiction permanente ou temporaire de la circulation en ville des véhicules les plus polluants. Les ZAPA sont à l’image des zones à bas niveau d’émission déjà développées dans plus de 180 villes aujourd’hui en Europe.

Le ministère du Développement durable et l’ADEME ont annoncé le nom des 6 collectivités retenues pour participer à l’expérimentation de zones d’action pioritaires pour l’air – ZAPA : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune et la ville de Paris.

« Il s’agit de la mise en oeuvre d’une mesure phare de la loi Grenelle II pour améliorer la qualité de l’air. C’est un enjeu de santé publique : la pollution de l’air diminue l’espérance de vie de 9 mois pour chaque Français et l’exposition aux particules fines causerait 40 000 décès chaque année3. Les zones d’actions prioritaires pour l’air, dites ZAPA, doivent permettre de renforcer la lutte contre la pollution atmosphérique et notamment de réduire les émissions de particules et d’oxydes d’azotes (NOx) » a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.

Dans ces zones, l’accès aux véhicules contribuant le plus à la pollution atmosphérique sera limité, voire interdit.

Pour accompagner les collectivités volontaires à définir les modalités et les conditions d’accès à la zone en fonction du contexte local, l’ADEME a lancé le 1er juillet 2010 l’appel à projets « Faisabilité des ZAPA ». Il s’agit pour les collectivités d’étudier la faisabilité de ces zones d’actions prioritaires. Les conclusions de ces études permettront de lancer, d’ici la fin 2011, des expérimentations de ZAPA sur le terrain.

En 2011, l’ADEME pilotera un groupe d’échanges national afin de permettre à toutes les collectivités de prendre connaissance des actions pertinentes pour améliorer la qualité de l’air.

En appui, le ministère du Développement durable et l’ADEME lanceront en 2011 un appel à projets de recherche sur les « ZAPA », inscrit dans le programme de recherche PRIMEQUAL.

Compte tenu de l’intérêt manifesté par plusieurs autres collectivités pour étudier la faisabilité d’une ZAPA sur leur territoire, l’ADEME prolonge la date limite de dépôt des dossiers de candidature jusqu’au 31 décembre 2010 permettant ainsi une seconde sélection de collectivités en fin d’année.

 

Les Maires de grandes villes réagissent aux ZAPA

L’Association des Maires de Grandes Villes de France accueille favorablement le souhait du gouvernement d’interdire l’accès aux centres des grandes villes à certains véhicules hautement polluants.

« Même s’il ne s’agit pas d’une mesure définitive, globale et de grande ampleur, on peut s’attendre à une baisse utile des particules fines dans l’atmosphère » précise Michel Destot, député-Maire de Grenoble et Président de l’AMGVF.

Toutefois, l’AMGVF tient à préciser que la mise en place des périmètres doit être conforme à la libre administration des collectivités locales, et être accompagnée d’un développement de transports alternatifs au service des populations concernées.

Des enjeux de santé publique

La pollution de l’air fait partie des principaux problèmes de santé environnementale en Europe. La France compte aujourd’hui 3,5 millions d’asthmatiques. L’allergie touche quant à elle près de 30 % de la population. Les particules sont un des polluants les plus nocifs pour l’homme. Elles seraient à l’origine de plus de 40 000 décès par an. Il s’agit de décès prématurés, c’est-à-dire de personnes qui décèdent environ 10 ans plus tôt car atteint d’une maladie, notamment cardio-vasculaire.

Les récents travaux Aphékom (INVS) confirme les enjeux à la fois humains (jusqu’à 8 mois de perte d’espérance de vie selon les villes étudiées en France) et financiers (plusieurs dizaines de milliards d’euro par an de coût pour la société) de l’amélioration de la qualité de l’air.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gp

Ca y est ils ont osé! Enfin, attendons de voir ce qu’il en sera dans le détail. Après avoir cautionné, voir encouragé (…), pendant plus de 30 une périurbanisation sauvage pour le plus grand bonheur de l’industrie automobile et des dérouleurs de bitume, voilà que nos décideurs s’attaquent (enfin) à ses conséquences environnementales désastreuses. 1ère cible : la qualité de l’air. A défaut d’avoir su limité drastiquement la place de la voiture dans les centres villes et d’avoir investi dans de vraies alternatives et de couteuses plateformes multi-modales, voilà maintenant qu’ils s’attaquent aux “pauvres” qui roulent dans des vieilles bagnoles, à commencer par ces vieux Diesel increvables (205d, clio 1.9D, 306D, etc…) qui crachent de la particule certes mais à 130 g. CO2/km (5L/100km). Pendant que les riches habitants du centre ville pourront continuer à rouler tranquille dans leur mini cooper S ou leur petite fiat 500 1.4 16v à 200 g. CO2/km (8L/100km => une énorme arnaque que ces nv moteurs à essence pour propulser ces petites mais lourdes “citadines”). Je caricature à peine. En même temps, il faut bien préparer le terrain pour l’arrivée des premiers VEx : les collectivités locales sont en train de se saigner pour déployer les premières bornes de recharges, manquerait plus que la clientèle ne soit pas au rdv… Mais heureusement, l’Etat veille au grain et à notre petite santé! Grâce aux ZAPA, la voie est toute tracée pour continuer à faire la part belle à la “voiture propre”! Si en plus elle est électrique et alimentée par du courant “zéro CO2” made in France, alors là, ca devient encore plus propre qu’un cycliste alimenté aux figues séchées made in turquie!!! lol Mieux vaut en rire… Espérons que ces ZAPA seront une “contrainte” supplémentaire en faveur du développement de l’autopartage, une vraie priorité dans les villes en matière de mobilité durable

En colere

Encore une mesure à la con, surtout pour les 2 roues. Un véhicule pollue surtout lorsqu’il roule au pas ou est à l’arrête. Avec cette équipe municipale d’ayatollas bobo-écologistes à Paris, menée par ce dogmatique et démagogue Bertrand Delanoé, ayant pris des mesures contre-productives, à savoir au lieu de rétrecir les voies de circulation il aurait mieux fait de les élargir, fait construire une coûteuse ligne de tramway, alors qu’il existe une “ceinture” ferrée non utilisée à Paris, ces illuminés aux idées stupides prennent le problème de pollution complètement à l’envers. Et Kosciusko-Morizet cautionne sans s’engager réellement (encore une courageuse celle-la!), ces mesures à la con. Derrière l’argument de l’écologie et de l’environnement se cache en réalité une affaire de business. En quoi un 2 roues polluent autant qu’une automobile ancienne d’une part, et d’autre part, les 2 roues sont en mouvement, donc moins souvent en circulation, donc moins polluants. Ils veulent relancer la machine économique et l’industrie et se targuent cyniquement de la protectection de notre santé. Il existe un droit fondamental : la liberté de circulation. Je leur dit “MERDE” à tous ces élites nantis qui favorisent toujours les plus aisés. Pour preuve les prix de l’immobilier à Paris, que ce soit en location ou en acquisitio;. A travers leurs mesures ils veulent transformer la capitale en une citadelle, un ghetto pour riches

En colere

Encore une mesure à la con, surtout pour les 2 roues. Un véhicule pollue surtout lorsqu’il roule au pas ou est à l’arrête. Avec cette équipe municipale d’ayatollas bobo-écologistes à Paris, menée par ce dogmatique et démagogue Bertrand Delanoé, ayant pris des mesures contre-productives, à savoir au lieu de rétrecir les voies de circulation il aurait mieux fait de les élargir, fait construire une coûteuse ligne de tramway, alors qu’il existe une “ceinture” ferrée non utilisée à Paris, ces illuminés aux idées stupides prennent le problème de pollution complètement à l’envers. Et Kosciusko-Morizet cautionne sans s’engager réellement (encore une courageuse celle-la!), ces mesures à la con. Derrière l’argument de l’écologie et de l’environnement se cache en réalité une affaire de business. En quoi un 2 roues polluent autant qu’une automobile ancienne d’une part, et d’autre part, les 2 roues sont en mouvement, donc moins souvent en circulation, donc moins polluants. Ils veulent relancer la machine économique et l’industrie et se targuent cyniquement de la protectection de notre santé. Il existe un droit fondamental : la liberté de circulation. Je leur dit “MERDE” à tous ces élites nantis qui favorisent toujours les plus aisés. Pour preuve les prix de l’immobilier à Paris, que ce soit en location ou en acquisitio;. A travers leurs mesures ils veulent transformer la capitale en une citadelle, un ghetto pour riches

En colere

Encore une mesure à la con, surtout pour les 2 roues. Un véhicule pollue surtout lorsqu’il roule au pas ou est à l’arrête. Avec cette équipe municipale d’ayatollas bobo-écologistes à Paris, menée par ce dogmatique et démagogue Bertrand Delanoé, ayant pris des mesures contre-productives, à savoir au lieu de rétrecir les voies de circulation il aurait mieux fait de les élargir, fait construire une coûteuse ligne de tramway, alors qu’il existe une “ceinture” ferrée non utilisée à Paris, ces illuminés aux idées stupides prennent le problème de pollution complètement à l’envers. Et Kosciusko-Morizet cautionne sans s’engager réellement (encore une courageuse celle-la!), ces mesures à la con. Derrière l’argument de l’écologie et de l’environnement se cache en réalité une affaire de business. En quoi un 2 roues polluent autant qu’une automobile ancienne d’une part, et d’autre part, les 2 roues sont en mouvement, donc moins souvent en circulation, donc moins polluants. Ils veulent relancer la machine économique et l’industrie et se targuent cyniquement de la protectection de notre santé. Il existe un droit fondamental : la liberté de circulation. Je leur dit “MERDE” à tous ces élites nantis qui favorisent toujours les plus aisés. Pour preuve les prix de l’immobilier à Paris, que ce soit en location ou en acquisitio;. A travers leurs mesures ils veulent transformer la capitale en une citadelle, un ghetto pour riches

Encolere

Encore une mesure à la con, surtout pour les 2 roues. Un véhicule pollue surtout lorsqu’il roule au pas ou est à l’arrête. Avec cette équipe municipale d’ayatollas bobo-écologistes à Paris, menée par ce dogmatique et démagogue Bertrand Delanoé, ayant pris des mesures contre-productives, à savoir au lieu de rétrecir les voies de circulation il aurait mieux fait de les élargir, fait construire une coûteuse ligne de tramway, alors qu’il existe une “ceinture” ferrée non utilisée à Paris, ces illuminés aux idées stupides prennent le problème de pollution complètement à l’envers. Et Kosciusko-Morizet cautionne sans s’engager réellement (encore une courageuse celle-la!), ces mesures à la con. Derrière l’argument de l’écologie et de l’environnement se cache en réalité une affaire de business. En quoi un 2 roues polluent autant qu’une automobile ancienne d’une part, et d’autre part, les 2 roues sont en mouvement, donc moins souvent en circulation, donc moins polluants. Ils veulent relancer la machine économique et l’industrie et se targuent cyniquement de la protectection de notre santé. Il existe un droit fondamental : la liberté de circulation. Je leur dit “MERDE” à tous ces élites nantis qui favorisent toujours les plus aisés. Pour preuve les prix de l’immobilier à Paris, que ce soit en location ou en acquisitio;. A travers leurs mesures ils veulent transformer la capitale en une citadelle, un ghetto pour riches

Nemesis

Sous prétexte d’écologie! C’est toujours la même classe de population qui trinque! Cette classe qui ont pour priorité de travailler ou d’essayer afin de payer des charges de plus en plus lourdes, avoir si possible le frigo plein ou un logement convenable, et maintenir un semblant de vie, que de satisfaire la lubbie des personnes qui ont le ventre plein, les fesses au chaud et un toit sur la tête pour inventer des mesures aussi discriminatoires. Ces derniers sont eux-mêmes une pollution pour la société…on devrait leur interdire de penser si c’est pour sortir des idées pareilles!!

Respire

Enfin ! Ca faisait longtemps que les citadins ou les usagers de la ville attendaients ces mesures. Pour les 2 roues mécontents, je vous rappelle qu’il existe des 2 roues à pédales et à assistance électrique… et aussi des transports en commun. Merci 😀

Bike not bombs

Encore une loi à la XXXX. Très bien de vouloir rendre nos grandes villes propres. Bon, maintenant, proposez nous des transports en commun fiable, propre, répondant aux exigences de « nos partons » qui nous attendent le matin et qui se lassent des nos retards répétés (train, bus, tram). De plus, si je n’ai pas les moyens de me payer une « toyota Hybrid » ou une voiture neuve soit disant plus propre, je ne peux plus venir en ville !!! Hormis en utilisant les transports en commun. Que l’état se dote de véhicule électrique pour l’ensemble des ses administrations, ses ministres, députés etc… Ce qui augmentera le rythme de la production de véhicule « plus propre » et donc en baissera le cout. NKM ne vit pas dans le même monde que moi. Bien entendu, je rêve d’un véhicule propre, mais je n’ai pas 30000 euros à mettre dedans. Bref, c’est toujours les mêmes qui trinque. PS : je me déplace uniquement en VCUB (le « vélib » Bordelais), mais pour rejoindre ma borne, je viens en voiture car j’habite à la campagne…

Lie to me

Au détriment de qui et au profit de qui ? Jusqu’à preuve du contraire je croyais que les mesures pour que les centres villes respirent étaient déjà prise : – Place de parking à l’extérieur pour utiliser les tramways (sacré abbatage médiarique dessus); – Les vélib pour les plus sportifs ou les personnes souhaitant éviter les horaires à la xxx des transports en communs pour ne pas arriver en retard au boulot (publicité non stop); – Les places de parking avec des tarifs “préferentiels” du 4 euros à l’heure voir plus… ça c’est sûr, on respire mais cela devient cher pour l’air que l’on respire…pour quelle finalité ? Pour que les personnes les mieux loties puissent jouir tranquillement du centre ville au détriment des mêmes qui essaient de s’en sortir….Mesdames, Messieurs, voyons… arrêtons l’hypocrisie! Mon voisin vit dans un beau pavillon, il mange “vert”, il boit “vert”, il pense “vert”, il vote vert cependant il a un hammer, un 4×4 porsche pour son fils, une voiture rutilante pour sa femme et un bateau dans son jardin pour profiter de la côte d’azur…N’oubliez pas le sondage sur l’émission du CO2…C’est en général ceux qui en parlent le plus pour l’écologie qui en font le moins!!! Avez-vous vu les Ministres circuler en Vélib ? ou cette branche qui se dit écolo ? ça c’est sûr on respire! 🙂

Alamin

J’ai hate que l’on vire des centres villes toutes ces bagnoles qui occupent 75% de l’espace public J’ai hate que les gens se rendent compte que l’ont circulent plus vite en vélo électrique qui fait 25 km/h de moyenne qu’en bagnolle, diesel, essence, hybride ou même électrique.  Où est la “rationalité” quand je gagne 30min de temps par rapport à la bagnolle, en combinant RER + vélo pour traverser Paris, que je dépense 10 fois moins d’argent, et 100 fois moins de ressource pour le même résultat, c’est à dire d’aller d’un point A vers un point B. Qu’est ce qui est mieux ? 500kg pour transporter 75 kg, où 35 kg pour transporter toujours 75 kg. Tout en dépensant moins d’argent, moins de ressources, en polluant moins et en allant aussi vite. Le seul truc qui m’em^p^che d’aller plus vite, c’est toutes ces bagnoles de m… qui bouchonne tout le temps. Je n’ai plus de bagnolle depuis 1999, et je ne me suis jamais sentis entravé dans mes déplacements (en centre ville je précise), au contraire même. Avec l’argent que j’économise je me paye de sacré vacance. Je covoiture, j’autopartage et je conduis toujours, sans  prbolème de contravention, d’assurance, de vole ou de dégradation.  Bref j’ai rien changé à ma vie, je reste moderne, sauf que je ne suis pas propriétaire d’une bagnole. Je pense que virer les grosses bagnoles des centres villes est une très bonne idée.  Il est temps de remettre en cause nos modes de vie non-soutenable et de vivre dans un nouveau paradigme. Le transport peut être vu comme un service et non comme un privilège.

Lie to me

Ta réponse m’intéresse vraiment…Tu habites dans quel arrondissement de Paris ? Lorsque le réseaux de Paris fait grève que fais-tu ? Où que l’endroit où tu vis est mal desservi ?…Et comment font les personnes qui ont des enfants en bas âge et qui ont passé l’âge d’être dynamique comme toi ou ceux qui habitent malgré eux dans des zones où la sécurité n’est pas de mise ? Sans parler de l’insécurité générale…As-tu déjà connu la galère ? 🙂 En ce qui me concerne, j’aimerai que l’on m’offre la possibilité de vivre comme toi…que dis-je…je le fais déjà mais c’est bizarre, on ne doit pas vivre dans le même quartier! Mais en général, lorsque je circule en vélib, ce sont les voitures récentes qui me grillent la priorité et souvent bien rempli…un convoiturage ? 😉

Fleurent

Avons nous réalisé quen Europe la pollution automobile (particule – NOx (etc..) tue infiniment plus de personnes que le nucléaire civil. Pour les sceptiques voyez les entrées dans les hopitaux en periode de pollution de l’air qui dependent des Nox. Compter en plus l’augmentation des cancers du poumon due aux paerticules. Les deux roues dans les villes sont particulièrement polluanants et comme le dit Respire les cyclistes ne polluent pas. Pour ceux qui ont des problèmes de santé il y a les velos a assistance eleique  souvent moins cher qu’un deux roues a moteur a essence

4buzz

J’ai bien lu: cette mesure concernerait 10 millions de véhicules??? quel coût CO2 que cette immense déconstruction? A qui profite le crime? mes vieux diesel des années 90 sont durables et réparables localement: je suis donc, avant d’être un soit disant pollueur, surtout un mauvais agent économique car je n’engraisse pas le système. Avec le prix d’une révision de voiture neuve, je roule plusieurs années! On mets la charrue avant les boeufs: le tram n’est pas sûr, le TER arrive en retard, les bus sont chers ..etc.. il faut bien tuer la voiture. mais l’immobilier en ville, qui va oser y toucher? alors tuez la poule aux oeufs d’or (et ceux qui la nourricent) ce n’est pas grave les chinois remplaceront nos chômeurs… Y a t-il de vrais démocrates dans la salle???

Ltm

Je vote donc pour un retour des calèches (ils l’ont bien fait pour le tramway) et des pousse-pousses tirés par des hommes (en plus cela crée des emplois)pour la circulation en ville!

Petert

C’est bon, je ne prends plus ma petite moto (3 litres au 100) de 1995 mais mon hummer tout neuf (30 l au 100)…Ah oui, je veux bien venir en vélo mais 40 bornes…à cheval ? Aussi, si on installe des écuries, je suis pour. Une journée pour venir, une journée pour travailler, une journée pour le retour. Non, sans rire, tout cela va moins polluer que nos centrales nucléaires ? Moins que les produits qui font trois fois le tour du monde avant de finir dans nos assiettes, moins que les pesticides…? C’est le plus gros troll de l’année mais ce sont les plus modestes qui vont trinquer et cela ne fait pas rire.

gp

j’ai bien conscience que l’IDF héberge à elle-seule 20% de la population française mais il serait tout de même souhaitable que les participants à ce forum n’oublient pas les 80% restant qui n’habitent pas tous à la campagne au milieu de nulle part! Les ZAPA ont également vocation a être déclinées dans les grandes villes de province, qui ne bénéficient pas toutes d’un réseau de TC aussi étendu que le réseau francilien (RATP + SNCF réuni), financé, soit dit en passant par l’ensemble des français et non exclusivement par les seuls habitants des agglomérations comme c’est le cas en province… Bref, que les habitants des villes aient le droit à de l’air plus propre, c’est une absolue nécessité (surtout pour ceux qui ont fait le choix d’habiter dans un modeste appartement en ville plutôt que dans un grand pavillon à la campagne…), mais quid des alternatives disponibles pour ces foyers qu’on a laissé s’installer en périphérie des villes par choix ou par obligation? Vu les distances en jeu, le vélo et la marche à pieds n’auront qu’un tout petit rôle à jouer. Les TC? encore faudra t-il que les zones à desservir soient suffisamment denses et que les solutions proposées soient écologiquement performantes. Restera alors la question qui tue : qui financera ce très cher service?

Fleurent

Le nombre de moorts en Europe dus à la pollution automobile est infiniment superieur a celui des morts dus au nucléaire civil.Que les sceptiques regardent les statistiques d’entrées dans les hopitaux quand il y a un pic de pollution, qu’ils regardent aussi pourquoi le nombre de cancers dus aux differentes pollutions croit aussi vite. Comme le dit si bien respire dans les milieux urbains le velo sans ou avec assistance electrique n’a pas de pollution locale. Est ce toujours les plus pauvres qui trinquent ? Pour beaucoup de mesures economiques impots loyers soins pour la santé OUI; Mais pas d’amalgame un velo a assistance electrique coute moins cher qu’un deux roue a moteur thermique, le transport en commun coute beaucoup moins cherf que l’utilisation des voitures particulières croit

Vasspinpon

bonjour on parle de voiture ,mobylette ,ext,mais ne va pas parler des avions qui pollue 3fois plus surtout au décollage et moins a l’atterissage,mais comme il en a de plus en plus et que les gros bonnet en on besoin on ne les attaque pas il doit encore avoir du sous main la dessus,et que les petits subissent toujours les contrarieté de la vie en enlevant ce qui reste .avant d’appliquer la lois qui mettre les voitures electrique ,les velo,mobylette,ext en route et qui abaisse les prix d’achat de ceci et tous le monde trouvera un peu d’economie et mois de pollution

Papal

C’est bien beau tout ça, mais que faut il vraiment faire? Ok pour les transports en commun, mais quand c’est vraiment possible. Comme il l’a été souligné, tout le monde n’est pas toujours bien déservi. Sans parler des retards à répétitions. Ensuite, interdire les véhicules avant 1997? Selon plusieurs études, une Prius aurais un bilan carbone ( de sa production à son recyclage en passant par son utilisation) plus élevé qu’un Hummer. Laquelle de ces voitures devrait être interdite? C’est pas tout de balancer des idées à la xxx. Encore faut il avoir un minimum de recul sur les choses avant de regarder que ce qui nous arrange.

gp

et oui, ca n’est pourtant pas faute d’avoir tenté de leur expliquer que ça n’est pas la voiture qui est propre, c’est l’usage qu’on en fait… Entre une belle clio toute neuve qui respecte la norme Euro 5 mais qui passe plus de la moitié de son temps à rouler en ville avec à son volant un(e) automobiliste qui ne sait même pas ce que c’est que l’éco-conduite et un consom’acteur responsable qui n’utilise sa petite 106 1.5D pour rouler le we uniquement sur des routes de campagne à 90km/h max et 4,5L/100km (120 g. CO2/km) avec 2 personnes à son bord, qui est le plus “sale”? Et que dire d’une belle Citroën C6 V6 HDI flambante neuve qui passe la moitié de son temps à trinballer des ministres entre Matignon et l’Elysée? Ahhh la France des privilèges… Et que dire également du bilan CO2 lié à la production de nouvelle voiture comme le rappelle justement 4buzz… Définitivement, toutes les excuses sont bonnes pour faire marcher l’industrie automobile (ou ce qui la reste) et offrir sur un plateau un cadre réglementaire de rève pour soutenir ni vu ni connu les VE! Citoyens : acheter, emprunter, consommer, c’est bon pour la croissance! P.S : la ménagère de 40 ans qui va faire le ménage dès 5h du matin au volant de sa vieille clio de 1992 dans les locaux plein centre ville de la grande entreprise cotée en bourse , elle devra raquer elle aussi où va l’aider autrement qu’en lui proposant de s’endetter encore un peu plus pour acheter une belle occasion récente qui lui coutera 1 bras à chaque révision?

20
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime