La centrale solaire de Jumilla (20 MW) est ouverte

Avec une puissance installée de 20 MW, le parc solaire de Jumilla, dans la province de Murcia (Espagne du Sud) vient d’être mis en service.  Il est à ce jour, le plus grand au monde en terme de capacité et d’efficacité photovoltaique.

L’achèvement de la construction de l’usine de Jumilla aura nécessité 11 mois de délai et mobilisé 400 personnes. Quelque 120 000 panneaux solaires répartis en 200 réseaux photovoltaïques séparés (détenus par différents investisseurs) sont chargés de convertir la lumière du soleil en électricité. La production annuelle du site sera en mesure de couvrir les besoins énergétiques d’environ 20 000 foyers.

Le revenu annuel attendu chaque année est estimé à 28 millions de dollars (19 millions d’euros) et la réduction des émissions de CO2 devrait être de 42 000 tonnes par an. Pour fonctionner, les panneaux solaires de l’usine accaparent une superficie de 100 hectares (zone forestière de "La Hoya de Vicentes", à Jumilla) associés à un ensoleillement de 300 jours par an !

Le projet a été supervisé par "le Groupe Luzentia". Ce dernier a attribué la construction du parc à Elecnor, une entreprise spécialisée dans l’ingénierie et l’industrie solaire. En raison de la taille du projet, la branche "énergie solaire" d’Elecnor, "Atersa" a travaillé comme intégrateur de systèmes de panneaux solaires issus de différentes entreprises comme : Solon, Yingli, Suntech et Ningbo.

La compagnie Powerlight (Sunpower Corp) a délivré ses détecteurs solaires à axe unique (un système breveté) afin d’améliorer la performance du système.

La centrale solaire de Jumilla (20 MW) est en service

Enfin, différentes mesures ont été prises lors de la construction de l’usine, à la suite des recommandations d’une association locale, "Juncellus", pour s’assurer de l’application de normes environnementales strictes.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gilles Monette

Félicitation pour le projet vert et voici le nôtre http://www.dcarbon.com English and French version Anglais et Français version

hydrope

Connait-on le cout de sa construction ? Merci

GP

ou comment faire du centralisé avec une énergie décentralisée par excellence!!! J’espère que nos petits enfants riront de nous quand ils auront à demanteler ce genre d’installation grotesque! le solaire PV c’est très bien sur le toit d’une habitation passive par exemple, mais alors là… dire qu’en déployant cette même surface de panneaux dans plusieurs centaines de villages isolés d’Afrique on apporterait le confort minimum dont ces populations manquent tant 🙁 … ca c’est du développement durable!

Revolution 6

Bonjour! on doit tout essayer! nous emettons assez de m—e dans notre atmosphere avec les centrales charbon, fuel ou autres autant essayer les nouvelles matieres quitte a emettre quelques gaz pour leur fabrication…. avec une grosse demande, leur cout diminuera! a ce moment, GP (la population pourra tapisser leur toit) mais en attendant, seul des projets gigantesque peuvent voir le jour et c’est tant mieux… Pour l’afrique, les panneaux alimentent quelques pompes mais leurs couts empechent toutes installations genre Jumilla (20MW) ou alors pour un village (en plus petit!..)

Guydegif(91)

Bravo à Jumilla d’exister ! même si c’est cher en coût et surface occupée, je pense que c’est le prix ”pionnier” à payer pour tester et trouver dans le cadre du ”Bouquet des Solutions EnR et DD”. A défaut de connaitre la techno PV utilisée et le rendement (5%?, 10%?, 14%?,…), on peut se dire que demain avec un rendement meilleur pour un même résultat la surface occupée et le prix seront moindres…mais à défaut d’essayer on n’avance pas. Donc, Bravo à ces pionniers qui y ont cru et y ont mis les moyens ! A+ Salutattions Guydegif(91)

Dan

Comme d’habitude, certains chiffres sont omis (le prix) et d’autres sont exagérés. Heureusement avec le PV le calcul estimatif est assez facile. A partir de la base de donnée européenne SOLAREC au lien suivant : Il est très facile de calculer le potentiel de Jumilla pour une installation de 1kWc à 14 % de rendement. Annuellement 1 kWc devrait produire 1474 kWh et donc une installation de 20 MW produirait 29,5 GWh. Si on compte une consommation de 3000 kWh par foyer, on alimente au maximum 10 000 foyers et non 20 000 comme il est mentionné ! Une installation de ce type doit coûter au moins 5€ du Wc, c’est à dire au 100 millions d’Euros. Donc si on ne considère que l’investissement et la consommation cumulée sur 20 ans, le kWh coûte déjà 17 centimes d’Euros. Si on prend le revenu annuel (19 M€) rapporté à la production 29 480 000 kWh, cela veut dire que le kWh est vendu 64 centimes d’Euros. Si on prend un kWh produit à 5 centimes d’Euros avec les centrales classiques, cela fait 59 centimes de subventions. Au total, ce kWh va coûter 76 centimes d’euros plus cher que le prix moyen ou 15 fois plus cher (25 plus cher que le nucléaire). La conclusion de tout cela est simple : le photovoltaïque, dans les conditions actuelles n’est pas une solution de masse et les gros projets ne feront absolument pas baisser les prix mais accroîtront les tensions sur la production de silicium. De toute façon les subventions interdisent la baisse des prix… à moins que les chinois ne s’en mêlent. Le PV a besoin d’une rupture technologique et l’argent que l’on met dans les installations devrait être injecté dans la recherche !

Phil2009

Pour donner une idee de l’energie conssommée par habitant en france, si l’on considere l’energie totale conssommée par la france / nb d’habitant = 56 GW elecdtrique x 3 /65 000 000 = 2 585 W/habitantdonc une centrale d’une puissance  crete de 20MW solaire = 6 MW de moyenne en tenant compte de la nuit et des aleas climatiquesUne centrale de ce type peut donc alimenter  6 10^6 / 2585 = 2 321 habitant et non 20 000Dans tous les cas le nucleaire reste la solution de production de masse avec le meilleur rapport puissance / polution

7
0
Laissez un commentairex