Les anti-éoliens manifestent à Paris

Plusieurs centaines de militants anti-éolien ont manifesté samedi dans les rues de Paris, pour protester contre les objectifs de développement de l’énergie éolienne en France.

A l’initiative du Collectif du 4 octobre, ils étaient entre 700 et 1000 manifestants, qui représentaient quelques 160 associations.

S’appuyant sur les chiffres avancés par l’Institut Montaigne, les manifestants ont notamment dénoncé un plan d’investissement de 2,5 milliards d’euros par an, destiné à installer 10 000 à 15 000 éoliennes sur le territoire français d’ici à 2020. Chiffres que conteste le Syndicat des Energies Renouvelables (SER).

Selon les anti-éoliens, le plan de développement préconisé par le Grenelle de l’Environnement constitue une "erreur stratégique", "mettant en péril le pouvoir d’achat ainsi que le patrimoine naturel et culturel des français". Ils réclament notamment la suppression de l’obligation de rachat par EDF de l’électricité d’origine éolienne.

Les Verts ont qualifié cette manifestation de "parade folkorique d’un éco-musée consacré aux années 70, dont Valéry Giscard D’Estaing serait le roi du défilé".  L’ancien Président de la République s’est en effet engagé aux côté de la Fédération Environnment Durable (FED) pour réclamer davantage de transparence sur la stratégie de développement de l’éolien en France.

      

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredhu

Le rapport Montaigne restera donc dans l’Histoire comme un beau morceau d’agitation de drap rouge …Convaincu de la dangerosité (financière, surtout ?) des ventilos, on manifeste.C’est un droit, bien sûr, et une opinion compte toujours, qu’elle soit pour ou contre.Mais je souhaite qu’on manifeste aussi contre ceux qui veulent profiter du confort quand il est fabriqué là-bas très loin qu’on veut pas savoir, contre ceux qui sont contre mais qui sont pour rien d’autre, contre le manque de solution transitoire puis à long terme pour passer d’une culture 100% pétrole à autre chose (propositions, les antis ?), contre ceux qui ne VOIENT PAS les lignes HT et les tours des centrales termiques ou atomiques, les cheminées des usines chimiques, les enfants qui toussent dans des logements qui les empoisonnent, les cancers qui augmentent mais on ne sait pas pourquoi, les oiseaux et les inseces qu’on ne voit plus, l’eau qui devient bizarre, les camions sur les autoroutes, les ondes de leurs bornes WiFi, le gâchis et le je-m’en-foutisme …

Jerome

Si ces gens ont une empreinte écologique supérieure à ‘1’, leur manifestation est condamnable car elle est le fait d’un acte égoïste qui se fait forcément aux dépens de tous. Pourquoi relayer de tels infos, contraires à tout espoir d’un développement durable ?

Tvt

Avec V G E …. Bien sûr ! Les anti-éoliens ont fait une recrue de choix pour ce qui est de l’énergie et des subventions : ………….Monsieur VGE alias     ‘Monsieur Avions Renifleurs ‘,     ces fameux avions qui auraient du être capables de détecter les énergies en sous-sol, mais qui ont surtout été capables de renifler l’argent des aides publiques, origines d’un sacré scandale financier à l’époque. Mais trêve de plaisanterie, certes il est probable que le démarrage de l’éolien va coûter un peu à tous les pays du monde, mais c’est une nécessité dont la génèse remonte au protocole de Kyoto dans lequel la France n’est qu’un élément comme 100 autres. Mais tout démarrage d’activité nouvelle a un surcoût de départ : …le nucléaire nous a coûté très cher, et quand nous chiffrerons les démantèlements et stockages définitifs, il se peut que son prix de revient devienne plus cher que l’éolien qui lui aura baissé parce qu’ en vitesse de croisière… … le pétrole, très cher à sa découverte, avait baissé proportionnellement à son taux d’utilisation, mais devient épisodiquement hors de prix, provoquant des remous économiques qui n’enrichissent qu’une minorité… … les barrages hydroélectriques sont hors de prix à construire et à réellement chiffrer… … le gaz suit et emprunte les mêmes voies que le pétrole avec presque les mêmes dégats collatéraux… Quant à la géothermie, elle balbutie avec de grands espoirs alors qu’en y réfléchissant aussi, il se peut que prendre tous ces degrés en profondeur pour les dispatcher en aérien amène quelques inconvénients sur le réchauffement global : donc elle ne sera pas prise en compte pour le moment. Nous restent alors les biomasses et les énergies mécaniques physiques : courants des fleuves et océans , vagues et le vent. Seules ces dernières sont totalement propres en production électrique, et c’est à ce titre que tous les Etats du monde subventionnent très fortement, dont la France……..Les Etats-unis, viennent d’attribuer 25 milliards de dollars à l’industrie automobile pour qu’elle accélère le processus des véhicules électriques, et nous, nous lamentons pour notre éolien, alors qu’on était les plus en retard des pays dits développés ……. Non tout ceci ne tient pas debout…….. Mais si une chose doit nous rassurer, c’est que la France, seul pays nucléaire qui a su protéger ses habitants des retombées de Tchernobyl, a été capable mener tout son programme nucléaire malgré des mouvements anti-nucléaires très structurés et motivés……. alors bons vents aux anti-éoliens, ces nouveaux Don Quichotte, dont le Sancho devrait être leur conscience……..

Tvt

Avec V G E …. Bien sûr ! Les anti-éoliens ont fait une recrue de choix pour ce qui est de l’énergie et des subventions : ………….Monsieur VGE alias     ‘Monsieur Avions Renifleurs ‘,     ces fameux avions qui auraient du être capables de détecter les énergies en sous-sol, mais qui ont surtout été capables de renifler l’argent des aides publiques, origines d’un sacré scandale financier à l’époque. Mais trêve de plaisanterie, certes il est probable que le démarrage de l’éolien va coûter un peu à tous les pays du monde, mais c’est une nécessité dont la génèse remonte au protocole de Kyoto dans lequel la France n’est qu’un élément comme 100 autres. Mais tout démarrage d’activité nouvelle a un surcoût de départ : …le nucléaire nous a coûté très cher, et quand nous chiffrerons les démantèlements et stockages définitifs, il se peut que son prix de revient devienne plus cher que l’éolien qui lui aura baissé parce qu’ en vitesse de croisière… … le pétrole, très cher à sa découverte, avait baissé proportionnellement à son taux d’utilisation, mais devient épisodiquement hors de prix, provoquant des remous économiques qui n’enrichissent qu’une minorité… … les barrages hydroélectriques sont hors de prix à construire et à réellement chiffrer… … le gaz suit et emprunte les mêmes voies que le pétrole avec presque les mêmes dégats collatéraux… Quant à la géothermie, elle balbutie avec de grands espoirs alors qu’en y réfléchissant aussi, il se peut que prendre tous ces degrés en profondeur pour les dispatcher en aérien amène quelques inconvénients sur le réchauffement global : donc elle ne sera pas prise en compte pour le moment. Nous restent alors les biomasses et les énergies mécaniques physiques : courants des fleuves et océans , vagues et le vent. Seules ces dernières sont totalement propres en production électrique, et c’est à ce titre que tous les Etats du monde subventionnent très fortement, dont la France……..Les Etats-unis, viennent d’attribuer 25 milliards de dollars à l’industrie automobile pour qu’elle accélère le processus des véhicules électriques, et nous, nous lamentons pour notre éolien, alors qu’on était les plus en retard des pays dits développés ……. Non tout ceci ne tient pas debout…….. Mais si une chose doit nous rassurer, c’est que la France, seul pays nucléaire qui a su protéger ses habitants des retombées de Tchernobyl, a été capable mener tout son programme nucléaire malgré des mouvements anti-nucléaires très structurés et motivés……. alors bons vents aux anti-éoliens, ces nouveaux Don Quichotte, dont le Sancho devrait être leur conscience……..

Basile

Rira bien qui rira le dernier quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs

Basile

Rira bien qui rira le dernier quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs

Basile

Rira bien qui rira le dernier quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs

Basile

Rira bien qui rira le dernier quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs

Basile

Rira bien qui rira le dernier quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs

Amelie

Google propose un grand plan Energies Renouvelables:   scénario Google mise en premier lieu sur les énergies modernes: l’éolien (380 GW), le solaire photovoltaïque (170GW), l’électricité themosolaire (80GW), l’électricité géothermique (80GW), l’électricité issue des déchets verts (23GW), ainsi que sur l’efficacité énergétique (“doing more with less”) pour sortir complètement, en 2 décennies, du charbon et du pétrole au niveau génération électrique. Il mise aussi sur les réseaux intelligents (Smart Grid),  les voitures électriques (EV) et les voitures hybrides rechargeables (PHEV) pour diminuer de 38% la consommation de pétrole dans les transports.

Prudent

Le nucléaire a été subventionné en abondance dans tous les pays développés depuis 60 ans. … En France, aussi bien le nucléaire que le charbon ont été subventionnés de façon intense depuis 1945. …  Aux Etats-Unis par exemple, Energy subsidies : Not all technologies are created equal ( Subventions aux énergies : toutes les technologies n’ont pas été créées à égalité ). On voit la proportion énorme de subventions fédérales accordées au nucléaire, avec 96%, comparée aux miettes pour les énergies renouvelables. Graphiques et tableaux à voir et texte en anglais à lire ici :

Remi8

Cela m’irrisse les poils quand je vois que l’on parle de production énergétique (PV, éolien, nucléaire…) et d’environnement sans parler d’analyse de cycle de vie global du produit (du berceau à la tombe). En effet il n’est pas possible d’envisager un débat sans comparer ce qui est comparable. Le scénario Négawatt prend en compte la sobriété énergétique (comportement), l’efficacité énergétique (performance des materiels) et ENSUITE les EnR mais JAMAIS AVANT !!! En effet avez-vous déja entendu parler de l’impact environnemental de l’extraction de l’uranium et de son traitement ? CATASTROPHIQUE ! Alors que ça soit les entreprises, l’état ou les associations, soyons pertinent dans nos analyses et nos comparatifs. Toute production énergétique engendre un impact environnemental, en EnR ou autre, donc l’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas !

D0.ob

En fait les anti-éoliens accusent surtout les acteurs du secteur de l’éolien de gagner de l’argent et par conséquent de faire vivre l’économie du pays. Il est vrai que c’est un scandale de gagner de l’argent, de créer des emplois. Surtout par les temps qui courent, c’est franchement scandaleux.Les anti-éoliens ont raisons. Il faut mettre plus de transparence dans tout cela, il faut que l’Etat intervienne, planifie cette économie …Il est aussi vrai que l’éolien est un “Busines douteux” surement bien plus que des diamants africains.Bienvenue en République Démocratique de France !Tout ceci fleure bon certaines idéologies nauséabondes.

fredhu

Basile, personne ne “rira quand la France sera recouverte de ces aérogénérateurs”, car jamais elle ne le sera …Zut et flute (pour ne pas dire de gros mots), pourquoi les ventilos attirent-ils tant la haine ?Est-ce juste parce qu’ils sont visibles ?Et si c’est le cas, comme je pose la question en début de fil, pourquoi les lignes HT et autres monstruosités industrielles ne gène-t-elle pas ?Des poutres ET de la paille dans les yeux…L’argument financier étant fallacieux (merci Tvt et Prudent), que reste-il ?L’impact paysager ? Niet, voir ci-dessus.L’impact santé ? Ben voyons, le ventilo de votre bureau vous tue, tout le monde le sait  …Mais je préfère mon ventilo à une clim, quitte à avoir à devenir insomniaque, stérile, schyzo, pisse-au-lit et bourdonnant d’oreille. Sérieusement …Quoi d’autre ?…Ha, oui, bien sûr, LE syndrome !Celui de la boucherie: on bouffe de la viande tous les jours, mais surtout, surtout ne pas chercher à savoir comment sont tuées et dépecées les bêtes.Pareil pour l’énergie: surtout ne pas changer un iota des ses mauvaises habitudes, et surtout rejeter loin, très loin au delà de l’horizon, la partie un peu crade de la production et des petits embêtements qui vont avec.Profiter égoistement et ne pas en subir la moindre conséquence.Pour finir, si j’affirme que la France ne sera jamais qu’un champs de ventilos, c’est bien sûr parce que (et comme l’affirme les antis avec raison), le vent n’est pas une source fiable.L’éolien doit rester une source complémentaire ! Ca souffle, on profite de jus quasi-gratos (au niveau environnemental, car rien n’est neutre comme le rappelle Rémi8).Mais  (je me répète, désolé) il nous faut choisir un panel de nouveaux moyens de productions complémentaires (pas tous oeufs dans panier) dont les ventilos, les plus neutres possible, et bien sûr essayer de maitriser la dépense.Maitriser la dépense: moins de Gw, moins d’éoliennes nécessaires.Contents, les antis ?

bolton

… Quelques trucs pour consommer moins, avec cet hiver qui approche : Ne PAS mettre les radiateurs sous les fenetres NI contre un mur donnant à l’extérieur, privilégier un mur interne à l’habitat, pour ne pas perdre de (précieux) watts. (sinon ya le pull aussi)Pour ceux qui sont motivés on peut aussi ajouter un isolant mince autour du cumulus si vous en avez un..Sinon bah le reste tout le monde connait : une bonne isolation, un bon pull en laine polaire, une vie économe à tous les niveaux, manger de la viande moins souvent, bouffer local etc… =)Qui veut peut (et sont peu nombreux… Hum.. oups !)Aller courage, on est encore vivants.

Zl

nous sommes en démocratie et cela semble avoir été oublié. Je vousdrais savoir si les personnes qui s’expriment ont déjà eu accès aux dossiers d’implantation d’éoliennes industrielles (car il s’agit bien de cela et rien d’autres) et ont-ils déjà été confrontés aux vendeurs de ces machines ? Je crois que leur pseudo analyse serait toute autre et qu’ils ne plongeraient pas dans la calomnie et le parler facile comme je le lis aujourd’hui.

fredhu

Personne n’empèche les antis-éoliens de manifester.Ils ont des arguments, les font valoir, expriment leurs doutes, … très bien !Pseudo-analyse ? Calomnie ? Pourquoi ces mots alors que d’autres, avec des opinions différentes, expriment également leur doutes et leurs vision, en toute démocratie ?Confrontés aux vendeurs de ces machines ? Sont-ils plus terribles que les constructeurs d’autoroutes, de lignes à haute-tension, de centrale nucléaire, d’antennes GSM ? Moins acceptable parce que privés et non “bras armé” de la République ?Défendez votre pré carré. C’est votre droit. Mais sachez supporter les contres-arguments, il n’y a pas de vérité absolue, seulement une suite infinie de compromis.La France ne sera pas “recouverte” d’éolienne, mais il faudra bien les implanter quelques part …

17
0
Laissez un commentairex