L’usine Areva démarre le traitement de l’uranium de Cigar Lake

L’usine canadienne de McClean Lake, exploitée par Areva dans la province de la Saskatchewan, a commencé le traitement du minerai uranifère en provenance de la mine de Cigar Lake distante de 70 km et opérée depuis mars 2014.

Cette usine est la seule installation au monde conçue pour traiter sans le diluer un minerai à forte teneur en uranium. Sa production devrait atteindre 400 tonnes d’uranium cette année.

L’installation traitera 6 900 tonnes d’uranium par an à partir de 2018, quand la mine de Cigar Lake aura atteint sa pleine capacité de production. Ces deux sites représenteront alors le deuxième centre de production d’uranium dans le monde.

Olivier Wantz, Directeur du Business Group Mines d’Areva, a déclaré : « La mise en production de McClean Lake représente un investissement stratégique pour l’activité minière d’Areva et illustre la qualité de notre partenariat avec le Canada. Avec ce démarrage d’activité, Areva crée des emplois en Saskatchewan et offre des débouchés aux entreprises locales. »

L’usine de McClean Lake appartient à Areva Resources Canada Inc. (70 %), Denison Mines Corp. (22,5 %) et OURD Canada Co. Ltd. (7,5 %), et est exploitée par Areva. La mine de Cigar Lake est détenue par Cameco Corp. (50,025 %, opérateur), Areva (37,1 %), Idemitsu Canada Resources Ltd. (7,875 %) et TEPCO Resources Inc. (5,0 %).

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
22 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Temb

Rassurant de voir que TEPCO est au capital de cette mine, garant d’un projet industriel sérieux ou on se soucie de la pollution et des risques! Au passage, j’imagine que cette mine devait avoir en partie pour débouché les centrales japonnaises, il va falloir vite vendre des centrales à de nouvelles dictatures corrompues (là ou c’est le plus rapide et facile à construire) pour écouler la marchandise.

Bachoubouzouc

On ira rendre visite aux dictateurs accompagnés par les allemands. Car, d’après ce que vous nous disiez (), leur consommation de charbon ne fait que baisser, et eux en ont à revendre…

Temb

Entendu, les allemands n’ont aucune leçon à nous donner sur ce point, ils ont le même comportement prédateur et pollueur sur le charbon que nous avec le nucléaire ! Juste la françafrique en moins pour les mines, au moins les mines de charbon sont chez eux et polluent chez eux, ce qui est déjà plus moral. Mais ce n’est qu’un détail pour vous j’imagine, que vaut un Nigérien, peuple le plus pauvre et le moins développé du monde qui assure pourtant près de la moitié de nos besoin en éléctricité depuis des décennies sans rien y gagner? Rien n’est-ce pas. Pourtant pour pas grand chose Areva et la France auraient pu en faire une vitrine et un modèle de co-développement juste et profitable à tous, ils ne sont que 17 millions et ils n’étaient que 2 millions quand nous sommes arrivés chez eux la première fois pour piller leurs ressources !

Bachoubouzouc

Pour la lignite, ils exploitent certes des mines à ciel ouvert chez eux, mais le charbon vient toujours de pays comme la Chine (des milliers de morts chaque année). Quant au Niger, il me semble qu’on paye des taxes (qui viennent d’être révisées à la hausse) dans ce pays. Quels éléments factuels vous permettent de parler de pillage de ressources et d’exploitations ?

Dan1

A Temb “au moins les mines de charbon sont chez eux et polluent chez eux, ce qui est déjà plus moral” Non, les Allemands ne produisent pas chez eux tout le charbon qu’ils consomment (ne pas confondre avec le lignite indigène), c’st pourquoi, je fais toujours la différence entre le charbon (hard coal) et le lignite (brown coal). Ils importent beuacoup de charbon de pys dont les conditions d’exploitation sont loin des standard allemands : J’ai tenté plusieurs fois de lancer le sujet des importations allemandes de charbon très noir, mais cela n’intéresse personne… c’st tellement plus fun de taper sur la France et les mines d’uranium ! Pourtant, il y aurait pour de vrais écologistes qui cesseraient d’encenser béatement l’Allemagne et accepteraient d’ouvrir les yeux : Enfin, parler de morale dans l’économie d’un grand pays comme l’Allemagne est juste déplacé.

Dan1

La question est : Est-ce que l’Allemagne importe du charbon de pays où l’exploitation est très largement inférieure au standard allemand ? Qui veut répondre ? Vous avez le choix pour vos investigations entre Colombie, Indonésie… Sinon regardez le lien sur BAYER. Vous voudriez nous faire croire que l’économie allemande fortement exportatrice tourne à l’eau de rose avec des matières premières du terroir !

Temb

On parle du Kazakhstan? Ou Dan1 et ses lunettes radioactives ne peut pas voir le sujet? @Dan1 contrairement à votre hypocrite détournement de sujet sur le charbon, la plupart des gens (tous?) sont contre le charbon et ce ne serait plus un sujet en France si EDF ne faisait pas tout pour importer du charbon US chez nous et faire tourner nos dernières centrales à fond. Notre conso de charbon va encore augmenter cette année alors que celle de l’Allemagne est en baisse de 12% à cause des ENR. Mais personne ici ne veut excuser le charbon allemand, qui est leur 1ere plaie, leur 1er tort au niveau climatique, bien devant nous. De notre côté, nous avons le même rapport au charbon qu’eux au nucléaire, mais en pire car eux réduisent drastiquement leurs importations alors que nous importons 100% de notre uranium, et majoritairement de dictatures ou pays les plus pauvres de la planète. Sur les 41% de charbon qui vont être consommés chez eux pour faire leur électicité cette année, 75% sont du lignitie bien crade produit chez eux, le reste, des importations. En volume, leurs importations de charbon (le notre est à 99% importé) se rapprochent vraiment de notre niveau. Et notre volume augmente grace à EDF. Et que faites vous de concret @Dan1? Rien, que dalle, même pas fichu de donner 1€ à Greenpeace qui est pourtant presque la seule avec le WWF et le RAC à dénoncer les mines et centrale à charbon en Allemagne, en Pologne, etc… Ce sont les seuls !! En face il y a qui ? Les nucléairistes et charbonniers qui sont une seule et meme entité, un seul et même lobby coalisé pour gagner un max de fric en polluant notre planète et en entretenant des dictatures.

O.rage

En attendant c’est vous qui vous décrédibilisez quand vous tentez de sous-estimer les impacts des énergies fossiles pour tenter de contenter votre anti-nucléarisme. Qui d’ailleurs vous empêche de remarquer qu’il faille des milliers fois moins de mines d’uranium que de mine de charbon (tout aussi radioactives voir plus…) pour produire la même quantitié d’énergie. Et c’est exactement ce que font Greenpeace WWF et RAC France en instrumentalisant l’écologie et le climat pour leur lutte anti-nucléaire à la base de leur entrées d’argent. ça et les baleines demandez aux anciens directeurs de GP. Sinon Greenpeace n’irait pas protéger Mercedes contre les interdictions de leurs voitures en France, ou WWF à accepter les chèques de BP ou de Shell (1ers chiffres d’affaires mondiau de l’énergie en passant) pour ne pas parler d’eux, ou à RAC France (filiale de Greenpeace d’ailleurs) de dénoncer l’urgence climatique tout en crachant sur les 2 milliards de tonnes de CO2 évités par le nucléaire mondial que les ENR n’atteignent même pas en coûtant 20 à 40x plus cher…

O.rage

Plus précisément, le nucléaire permet d’éviter 2 milliards de tonnes de CO2 par an à comparer aux 0,03 milliards de tonnes évitées des renouvelables européennes “Curbing climate change : the deepest cuts”

Dan1

A Temb “et ce ne serait plus un sujet en France si EDF ne faisait pas tout pour importer du charbon US chez nous et faire tourner nos dernières centrales à fond.” Vous pouvez me dire à qui appartiennent les dernières centrales à charbon française ? Il n’y a pas qu’EDF. EDF c’est en gros la moitié des émissions totales de CO2 électrogènes qui sont déjà très faible en France (un peu moins de 30 millions de tonnes par an). Donc EDF = 15 Mt CO2, qui émet les 15 autres ? Je vous signale quand même que EDF France émet à peu près 20 fois moins de CO2 électrogène que toute la production allemande. Je vous signale aussi que l’Allemagne dépend à près de 80% de l’étranger pour le charbon (hard coal) et que le reste sa production indigène est hyper-subventionnée !

Dan1

A Temb “personne ici ne veut excuser le charbon allemand” Mouais, ben alors faudrait le montrer un peu plus, car là c’est la pudeur qui l’emporte systématiquement. Et la rubrique charbon d’Enerzine est bien maigrelette, on dirait qu’il ne se passe rien avec KING COAL qui fait plus de 40% de l’électricité mondiale.

Anonyme
Sicetaitsimple

“Notre conso de charbon va encore augmenter cette année alors que celle de l’Allemagne est en baisse de 12% à cause des ENR. “. Vous avez une source? Personnellement ça me paraitrait surprenant car la puissance installée baisse régulièrement et va arriver à un plancher d’environ 3000MW l’an prochain.

Dan1

Si vous voulez connaître les évolutions du charbon en Allemagne : Pour les importations : Retenez bien VDKi : Evidemment les petits soldats de la transition énergétique allemande sont toujours prêts à vous vendre la vertitude de l’Allemagne et la noirceur de la France… mais ils restent les statistiques pour évaluer la longueur de leur nez !

Dan1

Là aussi on voit que l’Allemagne a bien importé plus de charbon en 2013… ce qui donne le sourire à VDKi.

Lionel-fr

Voilà un scoop qui pourrait bien mettre tout le monde au tapis : Lockheed annonce une rupture prochaine dans la fusion Pour info, Lockheed est le premier fournisseur de l’armée américaine. Ce n’est pas un second couteau. Il fabrique des fusées, des armes des bâtiments de combat, notamment nucléaires.. L’engin d’une puissance de 100MW tient dans un camion et fusionne du teutérium et du lithium.. Inutile de rappeler que l’énergie de fusion est nettement supérieure à celle de la fission et que ce truc ne génère aucun déchet ! Je rappelle aussi que le nucléaire civil français est d’origine américaine, on garde donc les bonnes habitudes… La commercialisation est prévue dans 10 ans et je me demande bien ce qui restera des centrales actuelles prévues pour durer 60 ans.. Ah c’est vrai que les 60ans en question servent surtout à faire baisser le prix au kwh.. Q’en restera-t-il alors ? Et votre super ITER qui ne produira jamais son premier kW, sigh ! Mais on peut s’attendre à ce que l’amérique privilégie son propre usage ainsi que son armement, je vous laisse imaginer l’usage dans les porte avions, sous marins , vaisseaux spatiaux à propulsion électrique.. Maintenant en quoi cette rupture remettrait en cause l’éolien qui coutera moitié moins cher qu’aujourd’hui et le PV qui coutera 1/5eme de son coût actuel, voire l’hydrogène qu’on peut déployer dans des sytèmes aussi petits qu’une automobile avec des prstations égales à celles de l’essence ? Le problème du nuke, c’est qu’à ce niveau de cout capital/prestation, il se fait tailler des croupières par toute la recherche mondiale… Il sert de cible de recherche exactement comme le pétrole et le charbon. Il ne pouvait vraiment se défendre qu’à une époque où il n’y avait aucune alternative. Le bon vieux temps déjà les amis papis..

Sicetaitsimple

du camion…. C’est sûr que ça change tout! Bon, je pense quand même prudent de continuer à travailler à l’amélioration de solutions éprouvées, on ne sait jamais….

moise44

AMHA, Lockeed est surtout a la recharche de crédits … même méthode que la NASA qui annonce régulièrement des choses que l’on savait déja pour impressionner le congrès étasunien et lui faire voter un budget conséquent en sa faveur. y’a pas a dire, les étasuniens sont bien les rois de la com et du marketing. Pour le reste, c’est pas compliqué, ils font fabriquer dans leurs “colonies” (japon, Corée du Sud, Argentine …etc) ou en Chine ! Ce n’est pas la première fois que je lis cette news que soi-disant Lockeed aurait la solution (Lockheed Martin promet la fusion pour tous dans 10 ans ! ). Et puis pour ceux qui ont lu plus que le titre de la nouvelle (n’est-ce pas Lionnel-fr), ils auront remarqué la communication en fin d’article nuance un peu l’annonce … “« La fusion demande des températures et des pressions très élevées, ce qui est un défi, et beaucoup de gens travaillent sur la fusion depuis longtemps. Je ne serais donc pas encore trop enthousiaste », a-t-il nuancé. « Même si cela réussit, la grande question est combien l’énergie obtenue par fusion coûtera-t-elle ? Ce sera difficile de concurrencer les coûts en baisse des sources d’énergie renouvelables conventionnelles, comme l’énergie solaire et éolienne en Australie », selon lui.” Enfin, il faut tout de même faire attention de ne pas raconter trop de sornettes a propos du “zero déchets nucléaires” avec la fusion. Elle en produira moins par unité de masse, mais le flux neutronique sera tout même bcp plus intense que dans les cuves de réacteurs a fission, ce qui laisse présager l’activation des matières qui entoureront le champ magnétique (qui contient le plasma) et qui diffuseront la chaleur au caloporteur. Film d’animation La Fusion Thermonucléaire – YouTube Si ils ont la solution miracle aussi bien en terme de confinement qu’en terme de matériaux, pourquoi ne disent pas quelle est l’avancée révolutionnaire qu’ils ont accomplie pa rapport aux autres ? Pour information, ITER ne sera pas diffrent de ce que propose Lockeed en terme de combustible : deutérium-tritium, avec tritium produit grace au lithium… Je pense qu’il serait bien plus judicieux d’utiliser le lithium dans des batteries lithium-air que dans des réactions de ce genre…La densitée massique d’un batterie lithium-air pourrait ateindre les 2.5 a 3Kw/Kg (le théorique est a plus de 6.5Kw/Kg) ce qui serait tout de même une bien meilleure utilisation que de le délapider dans des réactions de fusions qui feront disparaitre ce précieux métal, léger, et aux propriétées électrochimiques et électromégnétiques inégalées. La fusion ne se fera pas de manière industrielle avant 2100, et encore c’est optimiste. Autant vous dire que d’ici là, les réacteurs a fission, a 235U d’abord, et a 238U ou 232Th ensuite auront poussé comme des champignons. Libre a vous de voir ce que vous voulez dans cette nouvelle, amis je pense que vous le savez déja et que vous ne faites que de la posture. Comme souvent dans vos commentaires d’ailleurs.

Lionel-fr

Comme vous y allez. Moi je veux bien qu’un contributeur anonyme sur enerzine affirme avec certitude que le Dr T.McGuire du MIT et l’entreprise qui a conçu le F-22 et le sea shadow, emploie 135 000 personnes pour 48 Md$ de CA sont des clowns… M’enfin vous me permettrez quand même de me montrer réservé quant aux allégations que vous en faites. De toutes façons, on sera vite fixé puisque le prototype est annoncé pour dans 1 an (ça change d’ITER et les deadlines tri-décennales) Oui, il n’y a pas 36 façons de fusionner des éléments quand on est terrien, on fusionne ce qu’on trouve sur la planète. Cela dit, on peut aussi penser que l’helium 3 n’est pas un problème insurmontable, il suffit d’aller le chercher sur la lune où il abonde. Allô, on parle des USA, les français ont leur façon de penser fort opportune pour congratuler leurs huiles mais pour un américain, même chômeur, rapporter quelques tonnes de matières premieres depuis la lune semble très faisable voire presque banal. J’insiste quand même sur la taille du groupe Lockheed Martin qui n’est pas comparable à grand chose par ici. Thales fait 18md$ CA et regroupe un peu maladroitement d’anciens fournisseurs militaires français qui ont surtout fusionné pour réduire leurs dépenses. Les USA, c’est quand même 700 md$ de budget militaire (europe des 28 : env 180 md$) … Ca ne veut pas dire qu’ITER est nul, mais qu’il est très international et dépense un bonne moitié de son budget à administer son tour de table. Ensuite ITER est une vision des années 80 et même si les tokamaks ont sans doute inspiré les projets ultérieurs dont celui de Lockheed, ça ne veut pas dire que le tokamak est le seul design possible. Enfin avec vos centrales qui poussent comme des champignons , là vous me paraissez complètement saoûl … Je me demande si vous avez suivi l’actualité ces 10 dernières années.. Il m’arrive certes d’occuper des postures pour que les débats ne s’éternisent pas alors qu’il n’existe pas de réponse parfaites. Cela ne signifie pas que je suis perpétuellement dans cette logique. En l’occurrence , le Projet de Lockeed m’inspire plusieurs questions assez fondamentales pour les français et en particulier : Taille des installations et dimensionnement réseau: Qu’il s’agisse de fusion ou simplement de stockage d’hydrogène , on ne se dirige pas vers des noeuds multi-gigawatt mais plutôt vers des fractions de gigawatt..

Lionel-fr

Ok, j’ai dû toucher un nerf.. Cela dit, il est plus intéressant de mettre nos divergences d’opinion sur la table que de se faire des politesses.. Je respecte votre point de vue, je ne le partage pas Vous donnez un aperçu très clair des conséquences qu’auraient une réussite de Lockheed dans la fusion. Tous les incroyables investissements en nucléaire fissile que vous mentionnez seraient directement impactés. Comme le minitel, le concorde, le gramophone, la presse papier, les ondes courtes, la photo argentique, les bandes magnétiques.. On parle ici de projets qui coûtent des milliards et emploient des milliers de personnes qui ont consacré leurs carrières à ces filières désormais désuètes. Il y a de quoi devenir dingue, notez qu’en tant que spécialiste du logiciel , des industries bonnes pour la casse, j’en ai connu beaucoup et j’y ai souvent laissé mon job et ma position (si vous comprenez la nuance entre les deux) J’ai aussi été plusieurs fois embauché comme consultant en concurrence frontale avec les chefs projet et directeurs d’industries qui faisaient ce qu’ils pouvaient pour me pourrir la vie. En vain.. Je comprends assez bien ce qu’un gars en milieu de carrière peut ressentir quand il comprend qu’on risque d’exposer son squelette au musée des dinausores.. Mais ce genre de tragédie personnelle arrive et personne n’y peut grand chose. Il est sans doute important de s’y préparer voire de surfer sur le changement comme j’ai souvent fait malgré moi.. Il n’empèche que quand ça arrive, ça vous remue les tripes et vous force à traverser un désert pendant des mois, des années voire l’éternité… C’est la vie J’avais posé cette question à Bachoubouzouk il y a quelques années, en substance : “Que ferez vous si une rupture technologique rend complètement obsolète votre industrie ?” Il avait répondu qu’on ne pouvait jamais être certain que cela n’arrive pas. C’était la bonne réponse me semble-t-il. Et pourtant Dans les 70’s , le nucléaire n’avait aucun concurrent sérieux, l’énergéticien français s’esclaffait de voir les esquimaux danois développer leurs gros moulins bruyants et peu puissants. Et ils en ont érigé les danois, des pans entiers de leur littoral sont littéralement infestés de vieilles éoliennes petites et très imatures. Et puis voilà que les budgets éoliens mondiaux dépassent largement les budgets nucléaires, et ça depuis 4 ou 5 ans déjà… Ca a été fichtrement long avant qu’Alstom ne se pique de produire une machine de 6 MW.. Et voilà que le PV à divisé ses coûts d’un facteur 12 ! Et l’hydrogène malgré les insultes non dissimulées que lui adressent les énergéticiens parvient à s’installer au pays du nucléaire pas plus tard qu’en 2015.. Que ça vous plaise ou non, Eolien + PV + Hydrogène sont capables de concurrencer le nuke et même la fusion de Lockheed qui n’est pas la génération 4, c’est une génération 1 de quelque chose qui pourrait enterrer votre business d’ici deux décennies et non pas un siècle comme il était si pratique de l’annoncer.. Oui les américains sont hyperactifs mais surtout , ils n’aiment pas bavarder sans agir, il détestent même , ce n’est pas nouveau Bon je ne réponds pas à tout ce que vous dites sinon on va digresser sur la géostratégie alors que l’aspect technologique est déjà assez pointu..

plouc73

Curieux quand même que ceux qui dézinguent EDF (120 000 personnes, et 40 Mds € CA) prennent comme argument la taille de Lookeed Martin afin d’attester du sérieux de son annonce sur la fusion. De plus, les “bien-pensants” font systématiquement dans le “small is beautiful”. Mais bon, une fois de plus je fais preuve de mauvais esprit quand je relève les incohérences des tartuffes écolos.

Lionel-fr

Je ne fais pas non plus dans la physique des hautes énergies. Je fais dans le numérique avec une carrière très atypique qui m’a amené à l’intelligence artificielle, seul domaine où je reste intouchable à ce jour. Pour autant qu’il me souvienne, l’objectif principal d’ITER est de démontrer l’ignition à savoir , la capacité de la réaction de fusion à s’auto-entretenir qu’aucun tokamak n’est parvenu à atteindre à ce jour. Evidemment sans ignition, la fusion ne risque pas de fournir de l’electricité pour nos réfrigérateurs … Mais la réciproque n’est hélas pas vraie : la fusion ne peut produire d’énergie exploitable sans ignition mais celle-ci ne suffit pas pour autant. Donc ITER n’est qu’une étape , un prototype dont il n’est pas question de tirer un kilowatt utilisable.. il faudra encore tout redessiner tout repenser pour faire des centrales , à condition que les points que doit lever ITER soient effectivement résolus ce qui est quasi impossible tant ils sont nombreux.. Il faut aussi parvenir à l’alimentation en combustible et surtout “l’échappement” de l’hélium. D’après ce que j’ai lu (genre science et vie) , l’extraction de l’hélium est très critique car elle met dangereusement en approche le matériau du réacteur avec le plasma à 200 millions de degrés.. Je n’en sais pas plus et à vrai dire , j’ai d’autres chats à fouetter avec mes bots. Par contre il semble que je sois plus familier que la moyenne des structures américaines et leur façon de fonctionner en général. A tort ou à raison , j’ai souvent l’impression qu’il y a une vieille haine ancestrale de l’amérique protestante, comme un relicat de la saint barthélémy transmis de génération en génération par dieu sait quelle conjonctions de symboles dans l’éducation au 2nd degré des européens jamais remis de voir cette branche renégate du christianisme supprimer toute hiérarchie cléricale en s’adressant à dieu directement , hiérarchie qui s’est retrouvée “au chômage” au passage… Comme j’ai fait ma mue américaine assez tôt dans ma vie , je ne peux que regretter que mon si vieux pays natal nourrisse ce genre de contentieux ancestral. Quoique je comprenne assez bien le mécanisme par lequel il se dissimule dans un déni tenace. Dans la famille des créations industrielles de monopoles français qui se font clouer au pilori par leurs contreparties US, outre le minitel qu’on cite souvent à juste titre, il y a aussi Ariane qui est en train de se prendre une gamelle commerciale avec la privatisation des lancements US. SpaceX est à moitié prix par kg transporté et Dragon heavy s’apprète à envoyer 56T en orbite basse contre 20T pour Ariane. Càd que l’aventure spatiale européenne pourrait bien s’arrèter là sans autre forme de procès, fini, clos ! Non seulement Ariane semble techniquement à terre , mais en plus la privatisation des lancements américains n’a pas vraiment été décidée d’un bloc, la NASA a résisté et lancé avec succès Ares 1 qui a dû être abandonné pour “faire de la place” aux lanceurs privés après un investissement de 9 Md$ en pure perte quand même. Mais malgré ce couteux cafouillage, SpaceX ouvre clairement une nouvelle ère spatiale pour les états unis , on peut en conclure (ou du moins j’en conclus) que lorsque un projet managé par l’état est en concurrence frontale avec le privé, la performance du privé est telle que l’état se retrouve non seulement battu mais aussi hélas un peu ridiculisé voire humilié et je n’ai jamais vraiment mis cette logique en défaut. Maintenant il y a l’aspect performance qui profite au privé, mais aussi le service public qui garantit des choses aux clients-usagers que les firmes privées ne garantissent pas toujours.. C’est l’aspect politique … Mais la politique c’est vraiment une autre planète, qui ne nous concerne absolument pas dans le cas de la fusion.. Donc, l’aspect performance reste très largement dominé par des boites privées dont le management, l’agressivité et la prise de décision (mon domaine je le rappelle) sont incroyablement plus propices quand il s’agit de faire mieux que la concurrence.. Or en ce qui concerne la fusion, on en est plutôt là : D’un coté les états, leurs grands universitaires, leurs lourdeurs, fonctionnement en vase clos.. De l’autre une boite unique , habituée à régner tout en haut de la chaine alimentaire (Orion, F-22, ..) et qui bouleverse les establishments , en conformité absolue avec ce qu’on attend du no1 de l’industrie militaire de la 1re puissance mondiale dont on sait qu’elle a toujours eu une armée terriblement efficace.. L’affaire du réacteur Lockheed ne ferait que confirmer une tendance jamais démentie à ce jour, je trouve donc leur annonce crédible même si le calendrier ne sera pas respecté à la lettre , d’ailleurs personne ne le leur demande..

22
0
Laissez un commentairex