Pour une utilisation plus répandue de papier recyclé

Le Salon Paperworld, le rendez-vous international dans le domaine de la papeterie et de la bureautique s’est tenu à Francfort-sur-le-Main du 31 janvier au 03 février 2009.

Sous la devise "Green Office", le Ministère fédéral de l’Environnement (BMU), l’Office fédéral de l’environnement (UBA) et la Fédération allemande de protection de l’environnement (NABU) ont rappelé, en présence de l’alliance industrielle Initiative Pro Recyclingpapier (IPR), l’importance et l’impact positif sur l’environnement de l’utilisation de papier recyclé dans les administrations ainsi qu’au niveau des entreprises privées.

Dans un monde tendant paradoxalement toujours plus vers la digitalisation de l’information, la consommation de papier augmente continuellement ces dernières années et, avec elle, l’utilisation de ressources naturelles. Le recyclage du papier comporte de nombreux avantages pour l’environnement en plus de l’économie de bois. Ainsi, l’économie en énergie et en eau est de près de 60% pour la production du papier recyclé en comparaison avec celle de papier fraîchement pressé. La production de 1.000 feuilles de papier recyclé représente par exemple une économie d’énergie équivalente à la consommation de 70 ordinateurs munis d’écran plat pendant une journée de travail.

"Nous avons besoin pour le futur d’initiatives respectant tous les aspects de la protection de l’environnement, aussi bien en ce qui concerne la préservation du climat et des ressources premières mais aussi le maintien de la biodiversité", commente le Président de la NABU, Olaf Tschimpke. En cela, la fabrication de papier recyclé est un procédé exemplaire.

Dans ce contexte, le sigle "Ange bleu" [1] présent sur certains papiers recyclés certifie que la production du papier a été conforme à toutes les mesures de protection de l’environnement alors que d’autres sigles prennent seulement en compte la bonne gestion des espaces forestiers.

Le BMU et l’UBA souhaitent, à l’avenir, favoriser une utilisation toujours plus répandue du papier recyclé.

[1] http://www.blauer-engel.de/index.php

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nonmaisdisdonc

et allez, encore un sigle de plus qui ne favorisera rien et qui ne risque de marquer les esprit que d’une poignée d’initiés et surtout pas la masse des consommateurs (ce qui serait à privilegier ne croyez vous pas ?) On en creve de cette manie compulsive des sigles pour tout et rien. Qui connait et peux dire,par exemple, quel est le sigle representatif des fabrications de meubles en bois issues des exploitations forestières gérées équitablement…? Pourquoi ne pas se limiter par exemple au sigle  “eco label europeen” present sur nombre de produits en papier recyclé (WC, essuis tout, mouchoir etc) de certaines marques distributeurs que je ne nommerai pas mais qui sont facile à localiser ?

Parceque

Le signe “eco label europeen” ne signifie pas “recyclé”. La dernière fois que j’ai regardé la composition d’essuis-tout comportants ce label, on pouvait lire : “100% fibres végétales issues de forêts gérées durablement” . Donc, même pas un peu de fibres recyclées. Ce qu’il faudrait, c’est l’obligation de mettre un minimum de fibres recyclées partout où cela est possible.  

Romane

“Qui connait et peux dire,par exemple, quel est le sigle representatif des fabrications de meubles en bois issues des exploitations forestières gérées équitablement” La réponse  : Le Label FSC (Forest Stewardship Council) Il faut savoir qu’il faut 20 fois moins de bois, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie pour fabriquer du papier recyclé !!!    Cependant le procédé classique de blanchiment du papier, recyclé ou non, est réalisé avec du chlore. Heureusement, il existe désormais des procédés de blanchiment sans chlore qui sont utilisés pour le papier Cyclus. Le papier Cyclus est dit TCF ou Total Chlorine Free. N’oublions pas que la mer Baltique et devenue une mer morte à la suite des déversements de matières polluantes issues des industries papetières. En utilisant du papier recyclé, nous sauvons donc aussi des poissons !

Marine90

Fabriquer du papier à partir de vieux magazines, journaux, papiers récupérés…permet d’économiser 60 à 70% d’énergie. Vrai ou Faux ? Je ne connait pas la réponse et souhaiterais la connaître ! Cordialement Marine90

Jean-louis38

bonsoir marine90 oublions les % ils sont toujours faux, voici un texte qui, bien qu’ancien, répond je crois à cette question!

Riposte verte

Concernant le papier responsable, l’étude PAP 50 (disponible ici en pdf : ), vient de livrer ses résultats. Ils concernent 50 grands groupes français à qui Riposte Verte et ses partenaires d’étude (dont le WWF) rappellent qu’en tant qu’importants utilisateurs de papier, ils doivent mettre en place une politique papier responsable, pilier d’une politique RSE, pour diminuer les impacts de ce secteur sur l’environnement. Durablement, Cyril Hergott Directeur du développement –

6
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime