Sharp lance un nouveau module photovoltaïque à demi-cellules de 445 W

Sharp étoffe son portefeuille de modules photovoltaïques à demi-cellules avec le NU-JD445, un nouveau panneau en silicium monocristallin de 445 W. Doté d’une puissance de sortie élevée, ce module est spécialement conçu pour les centrales solaires et les toitures de bâtiments commerciaux, et associe un design avant-gardiste à une fiabilité élevée.

Le tout nouveau NU-JD445 possède une efficacité de 20,1 % et supporte une tension maximale de 1 500 V grâce à ses 144 demi-cellules (plaquettes de format M6). Le module offre ainsi le meilleur équilibre possible entre réductions de coûts et compatibilité avec différents systèmes.

Son coefficient de température de -0,347 %/°C pour sa puissance de sortie annoncée garantit de solides performances à des températures élevées, un paramètre de plus en plus important compte tenu du dérèglement climatique et des hausses qui en résultent.

Avec ses dimensions de 2 108 x 1 048 mm, son cadre optimisé et un poids de seulement 25 kg, le NU-JD445 peut être facilement installé et déployé.

En outre, ses câbles de 1 670 mm permettent de le monter librement en mode paysage ou de créer une installation par sauts séquentiels (leapfrog) en mode portrait, afin de réduire encore plus les frais annexes.

Le nouveau module est doté d’un système à 9 jeux de barres (technologie MBB) et de conducteurs ronds. Cette configuration améliore le gain de puissance de chaque cellule, et les rend moins sensibles au risque de microfissures, augmentant ainsi la fiabilité du module.

L’intégralité des modules à demi-cellules de Sharp disposent de trois petits boîtiers de raccordement (au lieu d’un seul), ces derniers étant tous équipés d’une diode dérivation. Ces boîtiers transfèrent ainsi moins de chaleur vers les cellules supérieures, ce qui permet de prolonger la durée de vie des panneaux et d’améliorer les performances globales du système.

La sûreté, la qualité et la durabilité du panneau ont été certifiées par la Commission électrotechnique internationale (normes IEC61215 et IEC61730). Le module a été rigoureusement testé dans le but de contrôler sa conformité avec des normes internationales, et de vérifier sa résistance à des conditions extrêmes (ammoniaque, brouillard salin, sable et résistance à la dégradation induite par le potentiel).

« Nous sommes ravis d’étoffer notre portefeuille de panneaux avec un module à demi-cellules monocristallines, offrant une puissance de sortie plus élevée (445 W), et spécialement conçu pour les centrales solaires et les toits de bâtiments commerciaux/industriels. Grâce au soutien de notre équipe basée en Allemagne, et à notre offre de services en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, nos clients bénéficient constamment d’un maximum de valeur ajoutée. » a déclaré Andrew Lee, directeur commercial de Sharp Energy Solutions pour l’Europe.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.sharp.fr/energysolutions

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lespieg

En fait, avec ses dimensions plus grandes que celles des panneaux habituels, ce module n’est pas ce qu’il y a de mieux en capacité par mètre carré, avec seulement 201 Wc/m2. C’est mieux que la moyenne d’il y a 8 ou 10 ans, qui était de 150 Wc/m2. Mais moins bien qu’un REC Alpha allant de 206 à 217 Wc/m2 ou un Sunpower Maxcon-3 allant jusqu’à 226 Wc/m2. En fin de fabrication, chaque panneau est testé et selon sa puissance réelle, il est vendu avec une garantie différente : par exemple, compté pour 370 ou 390 ou 400 watts (Sunpower).… Lire plus »