Torresol : financement assuré de la centrale Gemasolar

Torresol Energy Investiment a annoncé avoir reçu de la BEI, un financement de 80 millions d’euros afin de poursuivre la construction de la nouvelle centrale solaire à concentration d’une capacité nominale de 17 MW, à vocation commerciale.

Ce projet du nom de Gemasolar qui a débuté en novembre 2008, à Fuentes de Andalucía, Séville (Espagne) comprendra une technologie solaire de récepteur central et d’un champ de 2.600 héliostats disposés sur une superficie de 185 hectares.

Torresol : financement assuré de la centrale thermiqueLa centrale disposera par ailleurs d’un nouveau système de stockage thermique utilisant des sels fondus. Ce système de stockage permettra une autonomie de production électrique allant jusqu’à 15 heures pendant les périodes sans ensoleillement, tout en contribuant à renforcer l’efficacité énergétique et à assurer la production d’électricité durant quelque 6 600 heures par an, soit 2,5 à 3 fois plus que les autres énergies renouvelables.

L’électricité produite par Gemasolar (environ 110 GWh/an) sera acheminée à la sous-station de Villanueva del Rey (Andalousie, Espagne) par une ligne à haute tension, où elle sera réinjectée au réseau pour fournir de l’électricité à 25.000 foyers. La centrale devrait réduire ses émissions de CO2 de plus de 30 000 tonnes par an et créera aux alentours de 1 000 emplois directs durant sa construction.

Gemasolar est détenue à 60 % par le groupe d’ingénierie espagnol SENER et à 40 % par la société Masdar, entreprise pour le développement des énergies renouvelables appartenant à l’État des Émirats arabes d’Abu Dhabi.

Torresol : financement assuré de la centrale thermique

BEI : Banque européenne d’investissement [DEVIS|14]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Energyisland

Pour Gemasolar, vous vantez “la production d’électricité durant quelque 6 600 heures par an, soit 2,5 à 3 fois plus que les autres énergies renouvelables.” Vous oubliez les énergies renouvelables qui donnent de l’énergie 24 heures sur 24, toute l’année, sauf pour des temps de maintenance ou réparation. Il y a surtout l’ETM ou OTEC, l’énergie thermique des mers, qui peut constamment fournir de l’énergie et de l’eau désallée. Il y a aussi l’hydraulique, les barrages par exemple. Il y a le biogaz, tant qu’il est alimenté. Etc etc Gemasolar est très bien, mais ne généralisez pas en ignorant d’autres voies renouvelables qui fournissent de l’énergie constante.

Momo

Ce n’est pas tant de produire pendant 6000 h/ an alors que l’ensoleillement ne sera de tte. facon que de 2000 a 2500h/ an en ” nominal ” que de savoir combien de MWh/ an seront produits au total , avec quelle puissance maxi installee ( 2 a 3 fois + faible , donc chaudiere/ turbine / condenseur / transfo moins couteux , compensant le surcout des reservoirs et vannes et pompes de circulation des stocks de sels fondus …. ) Au total , les 2600heliostats sur ces 185ha de terrains ne fourniront pas + que ce que la Nature leur donnera en photons x par le rendement thermodynamique du bazar global ( tjrs. ce  fichu Carnot ! ) . Et financierement , ce n’est qu’apres des mois et des annees de fonctionnement en vrai que les investisseurs sauront ou ils en sont reellement …comme ds. tt. projet ( y compris les EPR ) : il y a TJRS. des ecarts entre le business plan previsionnel et …la realite ( soumise a la Loi de l’Emmerdement Maximum ici comme partout ailleurs ) . Bon vent a eux comme a TOUS les autres !

marcarmand

Le rendement de cette centrale paraît faible: 110 GWh/an sur 185 ha, cela fait environ 600 MWh/ha/an. C’est beaucoup moins que les chiffres donnés pour Andasol 1 (Enerzine du 27/04/09): 182 GWh/an sur 51 ha, soit 3.6 GWh/ha/an, avec un rendement de 16%

Dens

Le rendement à l’hectare compte peu dans le cas de zones où on dispose d’espace. Comme dit Momo c’est plutôt le rendement financier qui est à prendre en compte. Au final c’est la rentabilité d’une technologie / taux d’emmerdement qui valide sa pérénité.

Bullion

185 ha c’est 25% de plus qu’une centrale comme Cruas (148ha) qui fait 3600MW ! Ou bien, 185 ha pour 17 MW, ce serait 2% du territoire de la métropole à couvrir pour assurer notre production d’électricité !  

bmd

Les 185 hectares de l’installation (panneaux + place pour circuler entre les panneaux et celle occupée par les autres installations, reçoivent environ 3,5 TWh d’énergie solaire par an. le rendement net de cette centrale est donc de 3 %! Aucune centrale solaire, qu’elle soit PV ou à concentration ne dépasse à l’heure actuelle ce rendement!!!Le PV y arrivera un jour parce que le rendement des panneaux pout arriver à dépasser de beaucoup les 9 à 10 % actuels. Quand à pavoiser sur les 6600 heures de fonctionnement, une éolienne en fait autant, mais sa production est très irrégulière au cours du temps.Dans le cas de cette centrale, le contraste jour nuit est lissé (au prix bien sûr d’une perte notable de rendement net!) mais pas le contraste été hiver. Il faut donc en hiver  y suppléer par la mise en service d’autre centrales (en Espagne, c’est de plus en plus le gaz. dire que cette centrale peut fournir de l’électricité

6
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime