Tous les britanniques alimentés à l’éolien en 2020

L’énergie éolienne pourrait fournir suffisamment d’énergie pour alimenter tous les foyers britanniques en 2020.

C’est à John Hutton, secrétaire britannique à l’énergie, que l’on doit cette affirmation ambitieuse.

La Grande-Bretagne bénéficie de conditions parmi les meilleures du monde pour la génération d’énergie d’origine éolienne. Mais les coûts élevés de la construction ajoutés à un timide processus de planification ont freiné la croissance du secteur.

8 gigawatts d’éoliennes sont pour le moment prévus au Royaume-Uni. Un développement insuffisant pour le gouvernement, qui estime que les projets éoliens devraient ambitionner une production de 25 GW pour 2020.

"Ce projet d’expansion majeure sera conditionné au résultat d’une évaluation stratégique sur l’environnement", modère John Hutton "Mais si nous pouvions atteindre cet objectif, nous pourrions produire en 2020 suffisamment d’électricité à partir de nos côtes pour alimenter l’équivalent de tous les foyers britanniques"

"Le défi pour le gouvernement et pour l’industrie consiste en la transformation de ce potentiel pour notre énergie et notre économie en une réalité rentable. Ce sera un défi majeur", admet-il.

Le gouvernement britannique a récemment rationalisé son système de planification, pour permettre une approbation plus rapide des nouveaux projets énergétiques. Il a également revu son soutien aux énergies renouvelables afin de favoriser le développement de l’éolien offshore et de l’énergie des vagues, au détriment de l’éolien terrestre, pourtant moins coûteux.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
guido

« Mais si nous pouvions atteindre cet objectif (25GW), nous pourrions produire en 2020 suffisamment d’électricité à partir de nos côtes pour alimenter l’équivalent de tous les foyers britanniques” » Une puissance (et non pas une production) éolienne de 25GW fournirait, off-shore (taux de charge 30%), 65,7 TWh par an alors que rien qu’en l’an 2000 la consommation britannique annuelle était de 392TWh. Va t’on rationner les pauvres consommateurs ? Et quid lorsqu’il n’y a pas de vent ?

ventderaison

Il ne faut pas oublier qu’à partir d’un taux d’énergie éolienne, par définition instable,par rapport à une production stable, l’éolien devient une nuisance incontrôlable. Dans le même ordre d’idée, j’ai entendu aujourd’hui, qu’en 2020, 80 % des énergies seront renouvelables. Que de doux rêveurs! Et quelle intoxication de la population! Mais, il faut faire un effort coordonné, et non pas du bricolage pour résoudre la question de polution. Actuellement, et malheureusement, aujoud’hui,on écoute les cigales, mais plus les fourmis.

barbarens

Je rejoins en partie le commentaire de Guido, néanmoins le facteur de charge pour de l’éolien Offshore dans cette région d’Europe serait plutot de l’ordre de 50 % et donc la prod plutot voisine de 110 Twh/an. Par une rationnalisation de la consommation d’énergie, la conso britannique pourrait baisser à 300 Twh sans conséquence pour le quotidien de nos voisins. Disons que couvrir 30 à 35 % des besoins serait plus réaliste via éolien, je ne connais pas cependant les puissance hydro installée au royaune uni peut être sont elles conséquentes ? et dans ce cas pourquoi pas 50 % !!

hayabs

Et non Guido…encore une attaque sur la soi-disante désinformation de l’éolien qui ne tient pas 🙂 En effet, les propos (ambitieux j’en conviens) de John Hutton concerne la consommation des foyers brittaniques UNIQUEMENT, soit environ 30% de la consommation totale évoquée de 392 TWh. Je vous passe les comptes, mais c’est cohérent. Et ventderaison, IL NE FAUT PAS OUBLIER une fois de plus pour éviter l”intoxication”…comme en France et à plus forte raison au Royaume_Uni (vive l’écosse!), que les différents régimes de vent permettent une production en continu par éolien… Et plutôt que de souffler un vent contraire, saluons cette ambition de remplacer 25 GW vieillissants par les énergies du vent, des mers, des vagues etc Extrait de : http://www.senat.fr/rap/r06-357-1/r06-357-195.html “En matière d’électricité, la capacité installée du Royaume-Uni est de l’ordre de 76 GW, dont 25 GW devront être renouvelés au cours des vingt prochaines années. La production d’électricité s’est élevée, en 2006, à 350 TWh. Environ 20 % de l’électricité du Royaume-Uni est produite à partir d’un parc de centrales nucléaires en fin de vie, le reste de la production étant réparti à parts égales entre des centrales à charbon (36 %) et à gaz (40 %). Les énergies renouvelables représentent environ 4 % du total et devraient atteindre, selon les objectifs du Gouvernement qui entend en assurer la promotion grâce à un mécanisme de soutien, 10 % en 2010 et 20 % en 2020.”

Rob'

À votre place, je ferais une recherche un peu plus approfondie sur le sujet et je n’attaquerai pas des professeurs d’université (généralement professeurs de statistiques et autres). C’est avec facilité que vous pouvez trouver sur Internet que trop d’éoliennes sur un réseau national voir européen augmentent la production des centrales thermiques… Énergie renouvelable n’est pas nécessairement synonyme d’énergie qui ne pollue pas (ou qui ne fait pas polluer)

5
0
Laissez un commentairex