UE : Inquiétudes sur la politique des biocarburants

Le commissaire à l’Environnement de l’Union européenne, Stavros Dimas, s’est inquiété, lundi, de l’impact négatif de la politique européenne d’approvisionnement en biocarburants.

En mars 2007, l’Europe avait fixé comme objectif une utilisation des biocarburants à 10% d’ici à 2020 dans les transports, dès lors que leur production était considérée comme durable. Selon le commissaire Dimas, l’Union européenne n’aurait pas tenu compte de certains des principaux impacts d’une telle politique sur des régions productrices.

Le 9 janvier, plusieurs ONG, dont les Amis de la Terre, Greenpeace, Oxfam ont appelé dans une lettre ouverte l’Union européenne à réévaluer ses intentions à l’égard des biocarburants. Même l’OCDE partage les différents points de vues évoqués par les ONG.

A savoir : "La production à grande échelle de biocarburants pourrait faire augmenter le prix des denrées alimentaires, favoriser la pénurie d’eau, accentuer des déplacements forcés de population pour permettre l’établissement de nouvelles plantations et, ainsi, conduire au déplacement dans des zones sensibles écologiquement d’autres activités agricoles".

Le 23 janvier prochain, la Commission Européenne présentera une directive sur les énergies renouvelables, incluant la question des biocarburants.

C'est maintenant ou jamais !
Fournisseur Mint-Energie

21% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité verte !

A lire également :

Biocarburants : des cultures mieux notées que d’autres

"Les biocarburants sont sur la mauvaise voie"

Le biodiesel, inefficace contre l’effet de serre

Partagez l'article

 

         

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jerome

Enfin les agro-carburants reconsidérés avec une réflexion globale.

Al

eh oui, il semble que la liste des conséquence des biocarburant ressemble aux conséquence du réchauffement climatique… avant les réfugiés climatiques on aurait les réfugiés biocarburant… on peut ajouter les inondation causées par la monoculture massive… bref avant de faire un truc a la mode, regardons les conséquences, même si c’est soi disant écolo. le pire c’est que ca a commencé déjà très fort, alors que les biocarburants sont anecdotiques.