Europe : hausse de 53% du nombre de produits dangereux

En 2007, le nombre de produits dangereux retirés du marché de l’UE s’est accru de 53% par rapport à l’année précédente. C’est ce qui ressort du rapport annuel de la Commission sur le système d’alerte rapide RAPEX, publié aujourd’hui.

Les jouets (417), les véhicules motorisés (197) et les appareils électriques (156) sont, à eux seuls, à l’origine de plus de la moitié des notifications de 2007. Plus d’un produit sur trois notifié était soit un jouet soit un article de puériculture, ce qui témoigne de l’importance que les autorités de surveillance du marché accordent à cette catégorie.

Une nouvelle fois, le pays d’origine de plus de la moitié des produits dangereux découverts était la Chine (700 notifications). Cela s’explique en partie par le nombre élevé de produits fabriqués en Chine importés dans l’UE et par l’attention accrue portée par les autorités de surveillance aux produits chinois à la suite de «l’été des rappels» de l’an dernier.

La République populaire de Chine demeure le pays d’origine de la majorité des produits dangereux découverts. Ce résultat doit être nuancé par le fait qu’une proportion très élevée des importations de l’UE provient de Chine (par exemple, 80% de la totalité des jouets) et que les produits chinois font l’objet d’une surveillance plus stricte que ceux issus de nombreux autres pays. Par ailleurs, le nombre de produits d’origine inconnue notifiés via RAPEX a chuté par rapport aux années précédentes (20% en 2005, 17% en 2006 et 13% en 2007) et il est probable que certains produits notifiés comme étant d’origine inconnue antérieurement ont été identifiés en 2007 comme étant de fabrication chinoise.

Les autorités chinoises ont examiné 184 dossiers RAPEX entre juillet et septembre 2007, contre 84 au cours des douze mois précédents. Des mesures correctives ont été prises dans 43% des cas. Le rapport trimestriel pour la période de septembre à novembre 2007 indique que les autorités chinoises ont poursuivi leurs activités de suivi et analysé 89 notifications supplémentaires de l’EU. La Chine aurait en outre pris d’importantes mesures visant à soumettre les jouets à des contrôles plus rigoureux. En un laps de temps relativement bref, 3 540 exportateurs agréés ont fait l’objet d’un audit et, au besoin, été contraints d’améliorer leurs systèmes de contrôle de sécurité.

Au total, 701 entreprises se sont vu retirer leur licence d’exportation. La commissaire Kuneva se rendra en Chine en juin 2008 pour dresser le bilan des progrès accomplis au cours des douze derniers mois et étudier les possibilités d’améliorer la coopération.

La commissaire Meglena Kuneva a déclaré: "L’été des rappels a donné lieu à un hiver d’évaluations qui a permis d’aboutir à un printemps et un été de changements. Le rapport RAPEX publié aujourd’hui montre qu’un nombre croissant de produits sont découverts et détruits avant de pouvoir nuire aux consommateurs de l’Union. Les pouvoirs publics sont clairement en train de renforcer leurs compétences en matière de protection des consommateurs. La finalité de RAPEX et de nos autres dispositifs de protection est de permettre aux citoyens européens de faire leurs achats tranquillement, sans avoir à se poser de questions quant à la dangerosité potentielle des produits."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz