Le norvégien REC va supprimer 700 emplois dans le solaire

Renewable Energy Corporation (REC), le fabricant norvégien de polysilicium dans le secteur photovoltaïque a annoncé hier la fermeture définitive d’une partie de sa production en Norvège après des résultats trimestriels très décevants.

REC indique que la fermeture de ses usines produisant des wafers et des cellules solaires se traduira par la suppression d’environ 17% de ses effectifs, soit environ 700 emplois sur les 4.000 employés du groupe.

En effet, durant cette période, REC a enregistré une perte nette de 759 millions de couronnes norvégiennes NOK (ou 98,7 millions d’euros) contre -896 millions de NOK un an plus tôt. Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a été divisé de plus de moitié, à 370 millions NOK contre 827 millions NOK, pour un chiffre d’affaires en baisse de près de 21%, à 3 milliards de NOK.

La société explique ce mauvais résultat par la conjonction de plusieurs facteurs dont l’incertitude économique qui pèse actuellement sur le marché solaire (crise financière et investissements en baisse), par la surcapacité de production persistante et par la prédominance des acteurs asiatiques dans la chaîne de valeur.

Le norvégien REC va supprimer 700 emplois dans le solaire
 
Comme le montre le graphique ci-dessus, la capacité de production mondiale du photovoltaïque prévue pour 2012 excèdera celle de la demande d’un facteur 1,7. En 2011, l’estimation se résume à un coefficient de 1,4 alors que l’équilibre avait été atteint en 2010.

 

Le norvégien REC va supprimer 700 emplois dans le solaire

La part de marché du couple infernal Chine + Taïwan dans la production de cellules photovoltaïques n’a cessé de grimper, passant de 19% à 59% en 5 ans (2006 à 2010). L’Europe et le Japon demeurent les grands perdants de cette concurrence effrénée.

Par ailleurs, après avoir lourdement chuté au 2ème trimestre 2011, les prix "spot" du polysilicium, des wafers (galettes de silicium) et des modules solaires ont continué leurs dégringolades au 3 trimestre 2011, (soit respectivement : -10%, -8%, -9%) a estimé REC dans son rapport.

 

Le norvégien REC va supprimer 700 emplois dans le solaire

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

 

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Le norvégien REC va supprimer 700 emplois dans le solaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
indianagrenoble
Invité
Des usines de fabrication de Panneaux PV en surproduction ???!!! La bulle économique des panneaux solaires Photovoltaïques explose et tout le monde pleure… L’autonomie énergétique de maisons particulières n’est pas pour demain… et avant de penser à faire du pognon en revendant à prix d’or son jus à EDF sous contrat grassement payé, ne faut-il pas commencer à économiser l’énergie ??? Pensons économies avant de penser production et revente … Une maison bien isoler et la BASE de toute chose, produire et revendre du jus si les murs sont des passoires énergétiques = c’est UNE ABERRATION ! A croire que… Lire plus »
Raoul-78
Invité
D’accord avec vous sur les économies d’énergie selon le vieil adage qui dit que “l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas”. En pous l’isolation correcte du parc existant permettrait de créer des emplois non délocalisables (comme pour le démantèlement des centrales nucléaires). Sauf que EDF produit de l’électricité et en vit. Raison pour laquelle elle promeut le chauffage électrique et défend ses centrales nucléaires ! voire même envoie le député OLLIER faire amender la RT2012 (sans succés heureusement). Quand à ce qui est du photovoltaïque d’accord avec vous pour les grandes installations mais un peu moins… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

c’est pourtant pas suite à une série d’aller retours “fiscaux” comme en France. Quand on vous disait que les ENR serait la prochaine “bulle” à exploser, précédée par celle de l’air chaud, dite également CO2 (mais là c’est normal que la bulle explose).

renewable
Invité
C’est vrai qu’après l’explosion de la bulle internet, internet a disparu. Comme si le marché français était responsable de la bulle mondiale! Regardez donc la baisse du KWh solaire, je connais une seule variation aussi forte en si peu de temps : le KWh nucléaire qui est passé de 29€ du MWh comme prix annoncé partout il y a seulement 3ans à plus de 70€ du MWh pour le nucléaire qui sort aujourd’hui (enfin plutôt avec un peu de retard, faut pas trop en demander à AREVA). ça fait 100% d’augmentation quand le MWh solaire est passé de 600€ à… Lire plus »
rouget
Invité
Quant les tarifs d’achat baissent brusquement en France et dans toute l’Europe, l’industrie se retrouve en surcapacité et doit s’adapter. Il était illusoire de faire vivre sous perfusion une industrie spécialisé dans le montage (très bien) mais qui sur le plan de la production n’a que peu avancé. Il y a des industriels intelligents et novateurs et d’autres qui en ont profités uniquement pour acheter du matériel de mauvaise qualité et toucher un maximum de subventions. C’est un fait ! Et celà montre bien que dans l’abondance l’innovation ne jaillit pas. Pendant ce temps le PV se réorganise et propose… Lire plus »
cezorb
Invité

Le prix du kWh nucléaire n’est certainement de 2,9 ni de 7 c€/kWh. Et les assurances (responsabilité civile), la recherche, le démantèlement, les déchets?… Ne faut il pas les compter ? D’ailleurs, le prix du kWh solaire n’est pas de 20 c€ non plus. Un générateur coûte aujourd’hui moins de 2,5 € / Wc. Ce Wc produit 1300 Wh/an dans le sud de la France pendant au moins 30 ans. On est donc plutôt à 7 c€, comme pour le nucléaire, mais assurance, recherche et démantèlement payés. Et pas de risque d’accident ni de fuite radioactive.

Wilfried
Invité

Le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque est à ce jour de 114 euros le MWh (CRE), pour les installations qui ne sont pas intégrées à un bâtiment. Le tarif est valable partout en France, mais le productif est de toute évidence plus important dans le sud de la France. Donc, selon toute vraisemblance, le MWh photovoltaïque sera à 81 euros début 2015 et 73 euros début 2016. L’EPR, au dernières nouvelles, serait seulement mis en service commercial en décembre 2016 avec, comme déjà dit, un coût du MWh à 81 euros.

Max76
Invité

Normal c t à prévoir. La bulle verte “éolienne PV” est en marche. Il y a trop de monde qui s’engouffre dans ce secteur “dit vert” pour faire du fric et non de l’écologie. Moi je trouve normal la purge dans le pv vue le nombre de société en photovoltaïque qui ce sont créé artificiellement grace aux nombreuses subventions. C’était la ruée vers l’or avec ces désillutions malheureusement.

Max76
Invité

Normal c t à prévoir. La bulle verte “éolienne PV” est en marche. Il y a trop de monde qui s’engouffre dans ce secteur “dit vert” pour faire du fric et non de l’écologie. Moi je trouve normal la purge dans le pv vue le nombre de société en photovoltaïque qui ce sont créé artificiellement grace aux nombreuses subventions. C’était la ruée vers l’or avec ces désillutions malheureusement.

Bachoubouzouc
Invité

Wilfried, vous semblez “passer à côté” de tous nos messages vous demandant vos sources, entre autres pour ce chiffre de 81€/MWh EPR. C’est étonnant… Avez vous peur que votre chiffre ne subisse le même sort que votre histoire de subvention du nucléaire en Floride : Ou bien que votre taux de charge moyen pour le nucléaire de 75% sur dix ans : Vous vous êtes spécialisé en chiffres bidons peut être ?

Wilfried
Invité
Ne pas confondre taux de disponibilité et taux de charge. Le taux de charge est le rapport entre la quantité d’électricité produite pendant une période et la quantité théorique produite si la production avait lieu sans interruption à la valeur nominale pendant toute la période (par exemple, année de 8760 heures). La production théorique des réacteurs nucléaires français est de 63.130 MW x 8.760 h = 553,0 TWh par an. Selon RTE, la production d’électricité nucléaire et totale en France a été : TWh TWh % TWh taux de nucle total nucle nominal charge 2006 428,7 549,1 78,1% 553,0 77,5%… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous connaissez quelqu’un qui aurait fait une demande de raccordement depuis que le tarif est passé ( pour les installations au sol) à 114€/MWh? C’est un tarif parce qu’il en faut un, mais personne ne construit sur cette base, renseignez vous.

wpDiscuz