Enerzine

Une centrale solaire en plein Paris

Partagez l'article

Mercredi 12 septembre, Bertrand Delanoë inaugure le chantier de la ZAC Pajol (18ème arrondissement). Du bâtiment industriel actuellement en friche devrait sortir, d’ici 2013, une des plus grandes centrales solaires jamais construites en centre-ville.

Sur 3 300 m² de toits seront installés quelques 1650 panneaux solaires photovoltaïques, produisant 380 Mwh/an. Suffisamment pour alimenter l’ensemble des futurs équipements de la ZAC (auberge de jeunesse, IUT, bibliothèque…).

Pourtant, l’énergie produite sera revendue à EDF, faute de place pour équiper les installations en batteries, affirme Yves Contassot, adjoint au maire de Paris.

L’opération aura coûté 2,5 millions d’euros, financée par un opérateur privé qui se chargera de la revente de l’électricité à EDF et de la location des toits équipés.

Parmi les équipements "verts" dont sera équipée la ZAC Pajol, 200 m² depanneaux solaires thermiques devraient permettre d’assurer la fourniture de la moitié de l’eau chaude consommée par les sanitaires de l’auberge de jeunesse.

300 à 500 m² de panneaux solaires supplémentaires pourraient être ajoutés sur les toits du gymnase, pour une production de 30 à 50 Mwh/an.

Enfin, les eaux pluviales devraient se voir retraitées via des toitures végétalisées.

A quelques semaines du vote des élus parisiens sur le plan Climat, la mairie de Paris affiche sa volonté en matière de développement durable.

Devraient suivre la ZAC Rungis, puis le quartier des Batignolles.

 
 
 

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Une centrale solaire en plein Paris"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    kraken
    Invité
    « faute de place pour équiper les installations en batteries » Il s’agit d’une interprétation erronée de la communication de Monsieur Contassot: « « Les panneaux solaires photovoltaïques sont trop grands pour être équipés d’une batterie qui stockerait l’électricité qu’ils produisent. Il faut donc repasser par le biais d’EDF » » Il faut comprendre que la puissance générée (près de 400kWc) est beaucoup trop importante pour envisager de la stocker. Qui plus est, cela n’aurait aucune utilité, et surtout pas pour l’investisseur locataire des toits qui se priverait d’une source de revenus non négligeable… Autant dire que dans cette hypothèse (de stocker), il n’y… Lire plus »
    Clement
    Invité

    J’ajoute que l’électricité est vendue et non REvendue à EDF. C’est bien grâce au soleil que l’électricité en question est produite et non grâce à EDF. La remarque de kraken est tout à fait pertinente, aucun intérêt de stocker la production dans des accumulateurs en plein Paris ! Monsieur Contassot n’a sans doute pas tout à fait compris l’intérêt d’une installation en site isolé et celui d’une installation photovoltaïque raccordée au réseau. Et bien sur, les journalistes emboîtent le pas…

    ecoexperts 06
    Invité

    Je pense que c’est une très bonne initiative le projet fait il mention de l’intégration ou non des capteurs solaire dans la toiture ?

    wpDiscuz