Allemagne: parcs photovoltaïques de 50 & 80MW fin 2009

Les deux plus grands parcs photovoltaïques (PV) au monde doivent voir le jour d’ici fin 2009 en Allemagne dans le Land de Brandebourg.

Solar-Tech AG, fabricant allemand de panneaux PV, ambitionne en effet d’installer à l’emplacement d’un ancien terrain de manoeuvre militaire (au sud du Land) et d’un ancien aérodrome militaire (à l’ouest du Land) respectivement 50 MW et 80 MW.

Le permis de construire vient d’être obtenu pour le premier projet, dont les investissements s’élèvent à 160 millions d’euros. Le deuxième projet devrait permettre de couvrir les besoins en électricité de 15.000 foyers. Solar-Tech a annoncé vouloir n’utiliser que des panneaux solaires à concentration qu’il a lui même développés et produits en Chine.

Le gouvernement du Land accueille très favorablement les projets du nouvel investisseur qui "s’intègrent parfaitement dans notre stratégie visant à faire du Brandebourg un lieu central des énergies renouvelables", selon Alexander Gallrein, porte-parole de l’Agence de l’énergie du Land (ZAB). De nombreux terrains inutilisés font actuellement l’objet de convoitise de la part d’industriels du secteur PV, en particulier dans le nord et le nord-est du Land, à proximité de la ville de Francfort-sur-l’Oder, où sont déjà implantées 3 entreprises de fabrication de module PV. Communes et ZAB sont actuellement en négociations avec un certain nombre d’autres investisseurs.

Le Ministère de l’environnement du Land se réjouit de la reconversion d’immenses surfaces militaires en sites de production d’électricité photovoltaïque.
Le Professeur Klaus Vajen, Directeur du département des techniques solaires à l’Université de Kassel, y voit aussi une stratégie fondamentalement positive, non seulement parce qu’elle permet de valoriser des surfaces inutilisées, mais aussi parce qu’elle est rentable du point de vue énergétique : "l’ensoleillement dans le sud de l’Espagne n’est que moitié plus élevé" que dans le Brandebourg, où l’exploitation de parcs se justifie donc également.

Le plus grand parc allemand actuel totalise une capacité de 12 MW (près de Wurzbourg) et un parc de 40 MW est en construction à proximité de la ville de Leipzig.

BE Allemagne numéro 381 (17/04/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54002.htm

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bolton

Ils feraient mieux de faire des cultures bio plutot que de mettre des panneaux photovoltaïques, réservons l’énergie solaire aux toits des bâtiments et aux espaces stériles !

Momo

La transformation de leurs immenses terrains militaires de l’Ex-Armee Rouge en sources d’EnR hitech est tellement importante du pt. de vue politique et meme ” mythique ” que rien actuellement ne peut les empecher de vouloir ce tournant ( apres tout pourquoi pas , ils sont assez riches pour cela , et tout vaut mieux que ces sinistres friches militaires d’un autre temps et qui , de ttes. facons sont steriles a tt. autre usage ,et en particulier agricole )

Guydegif(91)

Quoiqu’on en dise, couvrir l’électricité de 15 000 foyers par PV en Allemagne à des latitudes plus au Nord que la France, donc avec un gisement solaire moindre,.. ce n’est pas inintéressant à considérer pour faire un //… De plus le constat du Professeur Klaus Vajen, Directeur du département des techniques solaires à l’Université de Kassel, qui ”y voit aussi une stratégie fondamentalement positive, non seulement parce qu’elle permet de valoriser des surfaces inutilisées, mais aussi parce qu’elle est rentable du point de vue énergétique” est très encourageant et mériterait d’être pris en considération qq peu chez nous car: 1) des friches militaires pas utilisées / utilisables il y en a qqs unes chez nous 2) gisement solaire en France supérieur à l’Allemagne au vu de la latitude 3)==> même en utilisant des panneaux PV de même techno qu’eux, le rendement serait supérieur chez nous. En extrapolant le raisonnement du Prof. Klaus Vajen: “l’ensoleillement dans le sud de l’Espagne n’est que moitié plus élevé que dans le Brandebourg, où l’exploitation de parcs se justifie donc également”, on peut dire en approximant que: 3-1) globalement, l’ensoleillement donc ”l’efficacité solaire donc PV” en Espagne devrait être de l’ordre de 25% supérieur à celui de la France, et que… 3-2) globalement, l’ensoleillement donc l’efficacité solaire donc PV” dans le Brandebourg est de l’ordre de 25% inférieur à celui de la France, et ils le font qd même en le considérant énergétiquement rentable ! Il faut donc peut-être repenser au ”Bouquet de Solutions” et ne pas attendre que LA solution …miracle pour retenir des contributions positives….tout en adoptant des technos de PV au mieux de l’instant de l’investissement…. A+ Salutations Guydegif(91) ”

Momo

Attention , le cout d’investissement et de maintenance de ces installations sont tres TRES eleves ! Ce sont des realisations purement POLITIQUES ( et Angela , elle-meme ” de la-bas ” y est pour beaucoup !) ( mais je ne doute pas qu’elles donneront des resultats tres certainement >0 , il faut attendre ds. qq. annees pour cela , comme pour les hydroliennes ou autres ” solaire a concentration “( dont soit dit en passant , le 1er prototype fut francais , en 1889 , au pied de la tour Eiffel , pour imprimer un “journal de l’Expo Universelle “! Et cela fonctionnait tres bien ! ) Il a juste suffit de 100 a 120 ans pour diffuser ds. les deserts …

Gourpapraz

Je ne suis pas d’accord sur le terme “couvrir l’électricité de 15000 foyers” ; en effet, à la nuit tombée, quand les allemands rentrent chez eux, ils allument la lumière, et ce ne sont pas les panneuax PV qui produisent !!! mais les centrales au lignite que RWE vient (et va)de construire qui sont sollicitées. Et quand on regarde le contenu CO² de l’électricité allemande, on peut se demander s’ils n’ont pas mieux à faire pour lutter contre le réchauffement climatique !

Dan

Je crois qu’on aura du mal à les faire s’exprimer en GWh, d’une part, parce que cette présentation n’est pas très favorable aux EnR, mais aussi parce que le commun des mortels n’a aucune idée de ce que représente un GWh et ne fait pas la différence entre puissance et énergie. En l’occurence, le deuxième projet de 80 MW devrait produire au maximum 70 GWh par an vu sa localisation. Si on prend le chiffre de 15000 foyers, cela fait 4666 kWH par foyer, ce qui est acceptable. En revanche, si la moyenne est bonne, il n’en demeure pas moins que en hiver, ils seront alimentés entre 4 et 6 heures par jour grand maximum ! En réalité, pour toutes les EnR raccordées au réseau cela n’a pas de sens physique de dire qu’elles alimentent ceci ou cela. Elles participent juste commme les autres centrales à l’agitation des électrons sur le réseau. On va même plus loin dans la communication avec les certificats d’origine. Certains affirment qu’un matériel situé à Genève est alimenté par une centrale située au Luxembourg ! voir ce lien : Bientôt un portugais prétendra être alimenté par une éolienne danoise, tandis que, lorsqu’il n’y a pas de vent, lui-même alimente une ferme danoise avec ses panneaux photovoltaïque ! La vérité est que maintenant le commerce de l’électricité n’est plus une affaire de techniciens mais de financiers et de commerciaux. La façon de présenter les choses n’est plus la même car ils ont leur réalité… un peu virtuelle !

6
0
Laissez un commentairex