Ciments et bétons : Solidia fait baisser son empreinte carbone jusqu’à 70 %

La réduction de l’empreinte carbone des ciments et bétons de Solidia Technologies® vient de dépasser les 4 millions de kilogrammes grâce aux réductions d’émissions et captures de carbone combinées mises en œuvre lors du processus de production.

La technologie de Solidia permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) liées à la production de ciment de 30 % (245 kg). Ajoutez-y la capture de 240 kg de CO2 supplémentaires, c’est-à-dire 24 % de la masse de ciment, lors du processus de durcissement du béton par utilisation de CO2, et l’on constate que les systèmes de Solidia sont capables de réduire l’empreinte carbone du ciment et du béton jusqu’à 70 %.

« Nous sommes fiers de célébrer la Journée internationale de la Terre en pouvant nous prévaloir d’une incidence prouvée et mesurable sur l’environnement, capable d’apporter une valeur ajoutée significative au secteur et susceptible d’en faire beaucoup plus », a affirmé le président et PDG de Solidia, Tom Schuler. « Notre technologie influence les deux aspects du défi lié aux émissions de carbone, d’une part en réduisant les émissions et d’autre part en capturant puis confinant le CO2 de façon sécurisée, et ce, dans un secteur suffisamment vaste pour faire véritablement changer la donne. »

Appliquée à l’échelle mondiale, cette technologie engendrera une réduction annuelle :

  • de l’empreinte carbone du béton jusqu’à 70 %, soit 1,5 gigatonne ou jusqu’à 4 % des émissions mondiales de CO2 ;
  • de la consommation d’eau à hauteur de 100 %, ce qui permettra d’économiser les trois trillions de litres d’eau douce normalement utilisés dans la production de ciment de Portland ordinaire (CPO)… soit l’équivalent d’un million de piscines olympiques remplies ;
  • de la consommation d’énergie des cimenteries jusqu’à 260 millions de barils de pétrole (ou 67 millions de tonnes de charbon) ;
  • du nombre de décharges grâce à l’élimination d’au moins 100 millions de tonnes de déchets de béton ;
  • et des émissions de mercure, d’oxyde d’azote et d’oxyde de soufre.

Le béton est la deuxième matière la plus utilisée au monde, que seule surpasse la consommation d’eau. Plus de 30 milliards de tonnes de béton contenant approximativement trois milliards de tonnes de CPO sont produites et utilisées chaque année. La production de ciment est la seconde plus importante source de pollution industrielle au CO2, représentant de 5 à 7 % des émissions totales de CO2 sur la planète.

D’ici cinq ans, les besoins de l’entreprise Solidia en CO2 correspondront à plus du double de ce qu’a à offrir le marché du CO2 actuel.

Utilisant les équipements existants et les mêmes matières premières que les bétons classiques, les produits de Solidia Concrete™ sont plus performants, coûtent moins cher à la production et durcissent en moins de 24 heures. Solidia intègre l’intelligence artificielle à la production de béton, une grande première dans ce secteur, avec une avancée qui modernise considérablement le contrôle des processus et de la qualité.

« Nous mettons à l’échelle des technologies qui feront pénétrer l’un des plus vastes et des plus anciens secteurs au monde dans le 21e siècle », a expliqué M. Schuler. « En plus d’être dotés d’un profil de durabilité supérieur, nos produits à performances et esthétique optimisées résolvent des problèmes propres au secteur. Celui-ci se tournera vers Solidia parce que nous avons montré qu’adopter des innovations durables était une démarche sensée, dans l’intérêt de l’activité et générant une valeur ajoutée et une incidence prouvées et mesurables. »

Partagez l'article

 



[ Communiqué ]

            

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des