Des panneaux publicitaires autonomes grâce à l’energie solaire

Des panneaux autonomes grâce à l’énergie solaire dans les rues en France et à l’étranger ; c’est désormais chose faite grâce à la technologie Blue Tech® développée par Prismaflex International.

Blue Tech® repose sur un procédé unique breveté par Sun Partner et développé par Prismaflex qui allie cellules photovoltaïques et impression d’un film optique. Adaptable sur tous les types de panneaux, cette prouesse technologique devrait révolutionner le monde de l’affichage publicitaire en proposant des panneaux autonomes grâce à l’énergie solaire.

Premières installations en France dans la ville de Lyon

Prismaflex International annonçait il y a deux ans le lancement de Blue Tech® ; et après une phase de tests réussis sur des sites auprès de clients partenaires, la phase de commercialisation de ce produit révolutionnaire a commencé.

Le premier panneau déroulant 2 m2 Blue Tech® a été installé en France en décembre 2014 à Lyon, à l’entrée du stade du LOU Rugby, dans le cadre d’un partenariat entre l’entreprise rhodanienne et le club.

A l’heure actuelle, Prismaflex International est le seul acteur au monde à pouvoir proposer des solutions d’affichage totalement respectueuses de l’environnement via Blue Tech®. "Avec Blue Tech, il est désormais possible de capter l’énergie solaire pendant la journée, afin d’offrir un rétro éclairage des panneaux la nuit et un défilement des affiches pour les panneaux déroulants" a expliqué Pierre-Henry Bassouls, Président Directeur Général de l’entreprise basée dans les Monts du Lyonnais. "Blue Tech peut également être intégré à tous nos produits : trivisions, enseigne, déroulants, mobiliers urbains" a t-il également ajouté.

Après Lyon, Blue Tech s’installe également en Belgique. Prismaflex International a également posé un panneau déroulant 8m² Blue Tech® à Herstal, commune agglomérée à Liège, en Belgique, fin Février 2015. La commande provient d’un client afficheur belge, Belgian Poster, et génère une forte attente des élus locaux sur le positionnement environnemental du mobilier.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Samivel51

Pour que ca marche il faut que le panneau soit bien oriente et bien ensoleille, ce qui ne sera pas facile dans les rues etroites de nos villes. Et puis quel interet d’un panneau autonome en ville, alors que le raccordement electrique y est facile?

dgewai

Il serait préférable de nous débarrasser des panneaux publiciataires : tout bénéfice pour l’environnement à tous les points de vue. C’est vraiment un domaine où je suis pour la décroissance !

trimtab

L’autonomie énergétique d’un certains nombres d’utilisations urbaines (parc metres, panneaux, eclairages publiques etc) en utilisant du solaire est bien sur une évidence…..mais, dans le cas des panneaux publicitaires, pourvu qu’une technologie ‘very green’ ne soit pas utilisée pour nous ‘vendre’ quelque chose de ‘very UNgreen’ comme une voiture vrroom vroom ou un weekend à Marrakech…….! Sinon, c’est comme tirer une balle dans le pied….? Green Techno – Green Pub ONLY…..? Faut être ‘logique’ quand même..? C’est comme profiter des éclairages LED pour en mettre beaucoup beaucoup plus et consommer peut être autant voir plus…? Parfois on invente toutes les bonnes technologies pour toutes les mauvais raisons ou usages..! trimtab

Lionel-fr

Quoi qu’on en dise, si des citoyens esthètes qui ne comprennent pas l’enjeu , ‘unissent pour supprimer la pub, les produits s’uniformiseront, il n’y aura plus de différentiation ni d’innovation, l’état obligera tout le monde à acheter le même produit dont la majeure partie sera financée par l’impôt La pub, dans son principe , c’est synonyme de liberté, c’est là que les entreprises qui le veulent , peuvent faire connaitre leur message. C’est aussi ce qui finance plein de choses, je citerai au hasard , ce forum ! Supprimez la pub et il faudra payer, le ferez vous ? Mais la pub n’est pas qu’une question de principes. Parfois , elle est intrusive, parfois elle va trop loin et le seul interlocuteur sérieux qui ait jamais posé ces questions à ma connaissance est… google qui n’est autre qu’une vaste régie de pub laquelle fabrique ses propres supports et a connu son succès planétaire grâce à des pubs adéquates et justement assez peu intrusives… Pour autant , tout n’est pas rose loin de là mais quel est donc l’argument qu'”on entend partout ? Il faut supprimer la pub ? mm vaste débat, ce n’est même pas un argument , c’est une régression économique et bien que la régulation soit indispensable, la pub est un élément crucial de votre liberté en plus de vous épargner des dépenses et toutes sortes de tracasseries Ce serait quand même sympa d’essayer d’envisager cette question dans son ensemble et pas seulement par l’argument populiste Ah ! La décroissance .. pardon j’avais crû que vous étiez un adulte

Tech

les parcmètres “Schlumberger” fonctonne déjà comme cela, et si ca peut éviter de nouvelles tranchées, sur des trottoirs propres, ou un nouvel “aérien” c’est mieux. mais le lobby des sociétés de génie civil va agir, plus de trous à creuser pour se connecter à une fourniture électrique! plus de ronds points car il n’y a plus de budget (là je ne m’en plains pas!) plus d’autoroutes parceque les voitures ça pllue (et là je m’en plains!) que du “wireless” ;o) vite des mouchoirs. mais oui, l’énergie produite et utilisée en local c’est le futur.

b api

Des panneaux publicitaires censés être éclairés par l’énergie photovoltaïque existent à la sortie de l’aéroport du Caire en Egypte…et sont un bel exemple d’échec. Rien ne marche plus depuis longtemps. Tout d’abord parce que la qualité n’était pas au rendez-vous, mais surtout parce que la maintenance n’y était pas aussi. Les dép^ts de poussière et de sable imposent un entretien fréquent. En Belgique ou en général dans le “Nord”, le nettoyage par la pluie se fait naturellement et souvent, mais le soleil n’est pas au rendez-vous. Dans le “Sud”, là où il ne pleut pas souvent, le soleil est bien au rendez-vous mais attention à la maintenance. Le même problème se pose pour les pylones d’éclairage photovoltaïques.

Magot

Les intérêts de cette technologie (française soit dit en passant) sont de supprimer les travaux de raccordement et donc leus coûts et délais, d’avoir des affichages sans panneaux solaires classiques et inesthétiques et de plus volable et surtout d’utiliser une énergie gratuite et renouvelable plutôt que d’éclairer les panneaux publicitaires avec 85% d’électricité nucléaire !

Lionel-fr

Nos amis robots martiens succombent de n’avoir été équipés d’un bras et d’une balayette (ou d’un engin soufflant) Pour ce qui concerne la pub et les horodateurs, les visites sont fréquentes car il faut bien changer l’affiche. Pour ce qui est des panneaux de signalisation ou de l’aéroport du Caire qui doit acheter l’emplacement à l’année, ils sont dans la même situation que moi lorsque je faisais des bots embarqués Déplacer un technicien coûte le prix d’un panneau solaire neuf.. Il y a bien quelques astuces pour différer les visites au maximum, choix du type de panneau , choix de l’orientation ajout de petit éolien, liaison telecom utilisée en diagnostic distant, base de données meteo, éphémérides, mise en veille intelligente, .. Je suis assez fier du résultat.. J’ai récemment lancé l’ajout d’ un calendrier des éclipses, m’en fait ça ne sert à rien vu la courte durée mais on a envie de le mettre sur les specs .. Il reste un problème pour les grands froids (< -10°) et les journées de plomb de décembre qui peuvent se succéder des semaines mais dans l'ensemble , ça marche avec 2 visites par an.. Ici l'affiche doit être changée au moins une fois par mois donc ça n'est pas un pb

Nature

Lire que ces panneaux offrent des solutions “respectueuses de l’environnement” car elles permettent “un retro -éclairage des panneaux la nuit “c’est se moquer du monde . On attend le respect de la nuit et non sa salissure .Mais pour un affairiste cet aspect de la réalité n’existe pas .

Herve

J’ajouterais à la liste des trucs solaires souvent en panne les radars pédagogiques au bord des routes. Depuis qu’on a relié le notre au secteur, il fonctionne tout le temps, avant c’etais selon la météo. De plus faire un systeme autonome en PV avec fourniture garantie au même niveau de qualité que le réseau coute trés cher au Kwh. Pour éclairer un panneau publicitaire, on peut se permettre des coupures, donc c’est beaucoup moins couteux. Comme déja dit ce type de dispositif va trés bien dans un endroit isolé la ou emmener le réseau couterait cher. Mais il faut bien se rappeler qu’il y a un entretien à faire (nettoyage, remplacement de la batterie). Pour résumer, lorsque il est facile d’avoir le réseau, c’est plus fiable et economique à long terme. Par contre s’il n’y a pas d’acces facile au réseau, cette solution prends tout son sens .

Herve

“On attend le respect de la nuit et non sa salissure” Entierement d’accord, et dans ce but le feu clignottant rouge sur les éoliennes devrait être supprimé.

Lionel-fr

La pose de câbles d’alimentation en milieu urbain requiert un permis de construire ! C’est pourquoi les horodateurs solaires sont arrivés si tôt , alors que les panneaux coutaient 8 fois plus cher.. Le cout est également très élevé sur l’autoroute , quand il faut tendre une ligne de plusieurs km. D’une façon générale, la pose d’un câble d’alim est coûteuse dés lors que vous n’êtes pas disposé à le faire ” à l’américaine ” càd poser un pylône à coté de l’engin et autant que nécessaire pour rejoindre le premier câble aérien.. Comme en Europe, on ne fait plus ce genre de chose depuis longtemps, la pose du câble est chère en génie civil et en permis de construire obligatoire Cette relative chèreté est plutôt bienvenue pour moi qui ait investi pas mal d’ingénierie : en particulier la refonte du système pour accueillir plusieurs modes de veille. Cela oblige quand même à ajouter des composants sur l’embarqué et repenser la plupart des fonctions. Maintenant, le prix des batteries baisse tellement que les projets deviennent plus simples : il suffit de tripler la capacité.. De toutes façons les panneaux et le micro-éolien coûte des ronds de carotte donc leurs puissances sont presque toujours hyper-dimensionnée Pour 120euros , prix européen , vous pouvez avoir une bande souple tri jonction de 68Wc , c’est le coût de 2 (deux) déplacements de techniciens (typiquement pour remplacer la batterie) Si vous commandez aux US, c’est moins cher et toutes les tailles sont disponibles mais il faut attendre des semaines pour être livré.. Quel que soit le système, vous pouvez avoir une fiabilité totale si l’embarqué gère au moins une semi-veille et une veille profonde. Si vous ajoutez des veilles encore plus précises , vous allongerez la vie de la batterie

Herve

Je ne crois pas avoir dit le contraire. Mais quand vous faites des travaux, tirer une gaine supplementaire ne coute pas bien cher, au regard du déplacement régulier du technicien qui va rarement facturer l’intervention au prix d’achat discount de la seule batterie … Le cas des horodateur est possible car le besoin énergétique est extremement réduit tout comme pour les calculatrices par exemple. Dans ce type d’applications, le fonctionnement utilisant des ENR est aquis. Mais rammené au KWH, ça reste hors de prix. Avec un panneau de 68Wc, la puissance permanente disponible garantie est de l’ordre de 3W. Pour une led ça va, s’il vous faut 10Kw pour alimenter un relais télécom, ça va faire pas mal de panneaux à installer et de batteries à gérer. De ce fait, dans les applications ou il faut une puissance consequente garantie, une solution ENR s’aver vite extremement couteuse.

13
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime