Des pelures de bananes comme purificateur d’eau

En rapport direct avec la banane, une équipe de scientifiques a réalisé une découverte surprenante, selon laquelle, leur peau possèderait une propriété de filtrage aussi performante que la plupart des appareillages existants.

Des travaux antérieurs ont montré que certains résidus de végétaux, comme les fibres de noix de coco et d’arachides pouvaient éliminer des toxines potentielles disséminées dans l’eau. Les chercheurs ont ensuite voulu savoir si des pelures de bananes avaient elles aussi la capacité d’agir comme un purificateur d’eau.

Des chercheurs exerçant à l’Université d’État de São Paulo au Brésil ont constaté que la peau de banane finement hachée pouvait rapidement éliminer le plomb et le cuivre contenus dans l’eau des rivières voire beacoup mieux que de nombreux matériaux de filtrage existants. De plus, "un appareil de purification à base de pelures de bananes peut être utilisé jusqu’à 11 fois sans perdre ces fameuses propriétés" explique les chercheurs.

Ce processus de purification d’eau à base de pelures de bananes deviendrait une alternative très intéressante en raison non seulement de son faible coût de fabrication, mais aussi et surtout parce que le filtre ne subit aucune modification chimique au préalable.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Voilà une pelure qui ne fait pas déraper…a priori ! et c’est tant mieux; Intéressante cette observation des actions / effets de ces pelures finement coupées sur plomb et cuivre…entr’autres…. Question aux gens du ”secteur phytoremédiation”: (Phytorestore et d’autres…) Peut-on envisager un effet similaire par les racines de  bananiers dans un procédé de phytoremédiation? Si oui, on pourrait envisager des STEP avec bassins-plantés de bananiers pour ces actions-là (donc élimination Pb et Cu) en plus des autres plantes classiques iris, roseaux, etc…Quitte à mettre ces bananiers dans des serres sur le circuit STEP à cause du froid l’hiver sous nos latitudes…, Why not? A méditer ! Merci de nous dire. Question à Enerzine: ça se passe où? Ces chercheurs sont où? En France? ailleurs? quel organisme? Merci de nous dire. A+ Salutations Guydegif(91)

Clem

Ca se passe au Bresil guydegif, très bonne initiative en sachant que le Brésil est l’un des plus grand fabriquant et consommateur de bananes !!! J’approuve totalement, j’aurai bien aimé un protocole afin de réaliser un tel filtre pour mon compte personnel, mais j’imagine qu’il faut du matos.

2
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime