Ecoconception européenne : 315 TWh économisés par an

La Commission européenne vient d’adopter 4 nouveaux règlements en matière d’écoconception, qui doivent permettre d’économiser 190 TWh supplémentaires par an.

Ces règlements doivent permettre d’améliorer l’efficacité énergétique des moteurs électriques industriels, des circulateurs, des téléviseurs, des réfrigérateurs et congélateurs. Ils fixent des exigences d’efficacité énergétique qui, selon Bruxelles, entraîneront des économies d’énergie de l’ordre de 190 TWh par an d’ici à 2020. Soit l’équivalent de la consommation d’électricité annuelle combinée de la Suède et de l’Autriche.

«Ce train de mesures est une étape importante dans la réalisation de nos objectifs en matière d’efficacité énergétique, de lutte contre le changement climatique et de relance économique. Il générera des gains impressionnants en termes d’économies d’électricité et de coûts correspondants, ainsi que d’émissions de CO 2 évitées, tout en créant des emplois et en stimulant le déploiement de technologies très innovantes», s’est félicité Andris Piebalgs, Commissaire européen à l’Energie.

Le règlement concernant les moteurs industriels fixe des exigences en matière de performance énergétique, tout en favorisant le recours aux variateurs de vitesse, qui règlent la puissance des moteurs en fonction des besoins réels au lieu de les laisser tourner constamment à plein régime. Les économies dans ce domaines sont estimées à environ 135 TWh par an d’ici à 2020.

Pour les circulateurs, que l’on trouve dans la chaudière ou le système de chauffage de presque tous les bâtiments, la Commission entend favoriser le basculement vers des systèmes dits ‘intelligents’, à haut rendement : ils doivent être capables d’adapter leur fonctionnement aux besoins des systèmes de chauffage.

Les économies d’énergie attendues sont de l’ordre de 25 TWh par an d’ici à 2020.

Quant aux deux règlements sur les téléviseurs et les réfrigérateurs/congélateurs, ils ne laisseront sur le marché que des produits économes en énergie. Les économies annuelles d’électricité attendues d’ici à 2020 sont d’environ 30 TWh.

Au total, ce sont désormais neuf règlements en matière d’écoconception qui ont été adoptés, pour des économies d’énergie attendues de 315 TWh par an d’ici à 2020, s’ils sont intégralement mis en œuvre. Soit davantage que la consommation annuelle d’électricité de l’Italie.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pastilleverte

une démarche intelligente consisitant à trquer les économies pour ne pas dire les gachis à la base. Ne reste plus qu’à sensibiliser les utilisateurs, par moindre utilisation et donc consommation ou par la mise en application des “bons gestes”

marcob12

Excellente mesure car souvent les technologies frugales en énergie sont déjà présentes et leur adoption est limitée par de nombreux facteurs qu’une obligation réglementaire aide à oublier. Fait-il rappeler que l’adoption des LEDs à échelle mondiale nous ferait économiser plus de 3000 Twh/an ? Faut-il rappeler que diviser la masse des véhicules automobiles par 2 nous ferait économiser 30% du pétrole brûlé dans le monde ? Or techniquement c’est réalisable. Le cadre réglementaire est la voie la plus simple. Mais il faut aussi mettre le paquet pour développer des technologies cruciales (je pense au programme US pour diminuer sévèrement le coût des fibres de carbone avec en vue le marché automobile), parce que souvent la technologie peut résoudre une partie des problèmes qu’elle a créés… Des gens comme Lovins doivent savourer ce moment pour avoir longtemps prêchés dans le désert…

Etienne solar

Ceci me donne envie de partager certaines idées … Plus de services avec moins de matière, plus de simplicité, plus d’intelligence et moins de consommation … toutes les technologies qui vont dans ce sens diminuent l’impact écologique, peuvent être reproduites plus rapidement et servir le plus grand nombre. Si nous observons différentes technologies et les évolutions possibles, nous pouvons déceler celles qui n’ont pas d’avenir ( malgré les apparences), celles qui vont exploser et celles qui vont emmerger … Dans le domaine des transports Véhicule thermique : l’éloge de la complexité avec beaucoup de matière ! (la fin) Véhicule hybride : encore pire (mort dans l’oeuf) Véhicule électrique : simplicité, peu de matière, informatisable +++, multifonction (transport et stockage d’énergie)   (explosion) Dirigeable : Simplicité, peu de matière, peu d’infrastructure, faible consommation (emmergeance) Dans le domaine de la production d’énergie Pétrole-gaz-charbon-nucléaire : complexité, importance des infrastructures, évolution possible très faible (le début de la fin) Eolien : simplicité, infrastructure modérée … peu d’évoution possible (explosion brève) PV : simplicité, peu d’infrastructure, effondrement de la quantité de matière pour un même service, passage dans le domaine des matériaux de construction (plusieurs services en un), potentiel d’évolution considérable … (explosion) Cerf volant : simplicité, effondrement de la quantité de matière pour un même service, pilotage informatique, polyvalence des services (production d’énergie et/ou propulsion) potentiel d’évolution considérable, systèmes de production d’énergie envisageable au delà de 10 GW … (emmergeance puis explosion) Dans le domaine de la nourriture L’élevage : complexité, consommation importante, impact environnemental majeur ( vers la baisse) Les algues : simplicité, faible impact environnemental (explosion) Les cyanobactéries (algues bleues): simplicité, production possible en zone arrides et incultes, multifonction,absorption de CO2 et synthèse de protéines (10 x plus que la viande)  (emmergeance et explosion) J’arrête là … En regardant avec ces critères on réalise que toutes les technologies sont déjà présentes, opérationnelles et que leur diffusion peut être très rapide !

stan1504

ah ah , certaines de vos propositions me font sourir : – transport en dirigeable: mais bien sur , si on remplace nos beaux avion par des ballons on est pas pret d’arriver à destination. Et puis d’ailleurs l’industrie va toujours va toujours choisi une solution qui va vert l’amélioration des performances et la réduction des couts. c’est beau un dirigeable mais ya pas plus lent. – nourriture : des algues rien que des algues ! Si vous croyez que je vais arrêter de manger un bon steack grillé sauce barbek juste pour manger des algues à toutes les sauces, plutôt crever !

4
0
Laissez un commentairex