EDF assure faire face aux pics de consommation

Avec la vague de froid qui sévit actuellement sur notre pays, EDF assure mobiliser la totalité de ses moyens de production nucléaire, hydraulique et thermique disponibles pour assurer la fourniture d’électricité à ses clients.

La quasi-totalité de ses unités de production nucléaire et des usines hydrauliques « au fil de l’eau » sont ainsi opérationnelles cette semaine pour assurer la production d’électricité dite « de base ».

EDF sollicite également dans cette période toutes ses centrales thermiques au fioul et au charbon disponibles, particulièrement adaptées aux périodes de forte consommation, notamment les nouvelles turbines à combustion mises en service en 2008 à Vitry-Arrighi (Val de Marne) et Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) qui peuvent être démarrées avec une grande fiabilité pour produire, en moins de 20 minutes, l’électricité nécessaire pour répondre aux pics actuels de consommation.

Pour compléter ce dispositif, EDF utilise par ailleurs les possibilités préalablement négociées avec certains clients industriels pour limiter leur consommation d’électricité et a procédé à des achats anticipés d’électricité sur les marchés de gros.

EDF a programmé la mise en service en France d’ici 2012 de près de 1900 MW de capacités thermiques supplémentaires, auxquelles viendront s’ajouter les 1650 MW du nouveau réacteur EPR à Flamanville (Manche). L’énergéticien français va investir également dans les énergies renouvelables, comme l’énergie hydroélectrique, et vise les 4000 MW installés en 2012.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Emilou

Si de nombreux particuliers avaient des micro chaudières à cogénération au gaz,(bio) fioul,ils produiraient l’électricité dont les voisins ont besoin pendant que leur maison chauffe!Ca règlerait probablement le problème des pics de manière locale, économisant par la même les lignes à haute tension. Malheureusement ces micro centrales (des groupes électrogène avec récupération de la chaleur) coûtent les yeux de la tête (environ 15000€) et l’électricité produite est rachetée assez peu cher.       

Jp du carladez

En tout cas les éoliennes allemandes n’étaient pas au rendez-vous. La production aux heures de forte demande était de moins de 2000Mw soit environ 8% de la capacité totale !En France bien entendu les chiffres sont tellement bons qu’on ne les diffuse pas.Pour ne pas faire rougir de honte nos voisins d’outre-rhin ???source: Le 31 au soir la production éolienne germanique était quasi nulle. Le thermique allemand a du fonctionner plein pot. Mais le CO2, n’ayant pas signé les accords de Shengen, est resté en Allemagne.    🙂

lion

Votre idée fait partie des fausses bonnes idées. Se doter d’une microcogénération nécessaire 15 jours par an n’a aucun sens économique et aucun sens environnemental. Le réseau électrique sert essentiellement à mutualiser les moyens de production pour garantir la fourniture à chaque utilisateur. Il vaut mieux doter la France d’une unité de 1 00 MW utilisable par tous que de 100 000 unités de 0 kW chez des particuliers qui les utiliseront quand bon leur semble. Le coût économique n’est que le reflet de ce constat. S’agissant d’environnement, je ne suis pas certain qu’il y ait une réelle économie de réseau électrique mais je suis certain qu’il y aurait un développement supplémentaire du réseau gaz. Enfin les petites cogénérations ont des rendements médiocres, elles sont très polluantes en NOx et le traitement du CO2 sera toujours imposible.

Dan1

Pour le particulier, la cogénération chaleur-électricité avec une chaudière à gaz est une fausse bonne idée, là où le raccordement à un réseau fiable est facile. La raison est assez simple : aujourd’hui, une chaudière à condensation à un rendement moyen annuel sur PCI de 102 à 107 % (maximum théorique = 111 %) ce qui fait entre 92 et 96 % sur PCS. Cela veut dire qu’il s’agit d’un moyen très efficace pour fabriquer de la chaleur et qui ne possède donc que très peu de marge de progression en utilisant les pertes. Pour s’en convaincre, il suffit de mettre la main sur le tuyau d’évacuation des fumées à pleine puissance !Cela veut dire, que si vous lui faites fabriquer de l’électricité en même temps (avec un moteur stirling), il restera très peu d’énergie thermique disponible… sauf à dégrader fortement le rendement (en utilisant par exemple une partie du gaz pour chauffer le moteur stirling).Question : quel est le bilan global d’une telle installation ?

marius76

Il est sur que s’il y a un pays où l’éolien est une absurdité physique, c’est bien l’Allemagne, avec sa piètre qualité de vent. Mais la politique a ses raisons que la raison ignore…En tous cas, la production électrique allemande a du répondant. Pour faire face au manque de vent sur place, d’accord ; mais aussi aux vagues de froid en France : depuis lundi, on est au taquet d’importaions (directes, ou via la Belgique) depuis l’Allemagne – cf : On peut aussi comparer les prix de l’électricité sur les bourses allemande : et française : ;

r17777

Avant de changer le robinet (150000 pour une cogénération) , il serait moin con de boucher les trous de nos passoires! 1/ avec 15000€ et un peu d’huile de coude on réduit définitivement par deux et plus les besoins de challeur d’un ou même plusieurs logements ! un petit regard sur les honteuses performances énergétiques du bâti français montre là ou sont les plus grosses marges de manoeuvre à € investit équivalent ..donc les priorités Tout système mécanique complexe ne dure pas un siècle comme la pluspart des isolants!  il faut donc reinvestir tout les 15 à 20 ans!JE suis donc tout à fait d’accord avec l’avis de DAN1 sur le rendement des chaudière actuelle et le non nteret d’aller chercher à produire tjrs plus d’électricité…surtout pour couvrir/cautionner plus de gaspillage et d’irrationalité énergétique! décidement certains ont vraiment un sens inné de l’économie! mais ou va’t’on  avec tous ces fous???!!!2/  l’autre fil récent d’énerzine traitant du même sujet ( ) contient quelques commentaire intéréssant, à commencer par là ou sont les responsables  de cette augmentation continuelle et faussement inexorable des pointes (POMPE A CHALEUR Electrique, écran plasma..Etc  voir commentaire de Reivilo)et réponds aussi au copier/coller de JP Du Calradez à propos des éoliennes….

christophe1007

Le gros problème des producteurs d’électricité c’est les pointes. Et pourtant la majorité des consommateurs peuvent différer leur demande! Depuis des décennies existent des chauffages à accumulation efficaces et fiables (sinon bon marché). Mais EDF a supprimé depuis quelque temps la possibilité de souscrire un abonnement TEMPO. Un abonnement à 6 tarifs (de 0.046 à 0.49E/kWh), dissuasif les jours ‘rouges’. Pouquoi?Alors que la solution serait dans un tarif juste: le client payant le prix effectif du moment de consommation. Un dispositif automatique commandé par le compteur coupe les utilisations différables quand une pointe se présente, avant qu’un tarif de pointe soit appliqué. Etant donnée l’inertie thermique des batiments, un arret du chauffage d’une heure ou deux n’est pas génante; un chauffage auxiliaire (gaz,  bois ou pétrole) peut prendre le relais.  La gène éventuelle est largement compensée par des tarifs intéressants hors pointe. EDF s’y retrouve en n’ayant pas à investir pour des pointes ingérables.

Champvi

un extrait scandaleux de l’interview de Pierre Gadonneix (voir article du figaro) :”Pierre Gadonneix a expliqué que les pics de consommation n’étaient pas dû au chauffage électrique mais à l’usage concomitant de tous les appareils électroménagers du domicile”Mais biensur. Il nous prend vraiment pour des billes. Vive EDF!

Dan1

Gadonneix a en partie raison.Les pics journaliers ne peuvent bien évidemment pas être dû en totalité au chauffage électrique qui est plutôt assez bien réparti dans la journée. Il ne faut pas confondre pic horaire (typiquement 19 heures) et augmentation de la consommation selon la température. le chauffage augmente globalement la consommation, mais les produits bruns augmentent les pics horaires (voir l’étude REMODECE). Il y a quand même 20 000 MW de différence entre le minimum et le maximum de consommation le 06 janvier 2009.Accessoirement relire les commentaires de l’article Enerzine “Production de pointe : retour des centrales au fioul” publié le 28 novembre 2008.Conclusion, même si on supprimait le chauffage électrique on aurait toujours des pics horaires, la référence serait simplement moins élevée. Et quand on se chauffe pas à l’électricité… on se chauffe à quoi ?    

r17777

Tas un lien vers cette étude stp? je suis assez d’accord sur le fait que les produits brun et blanc sont en constante et massive augmentation dans notre vie de tous les jours ! d’ailleurs y’a qu’a demander le rayon matérielle ménager dans une grande surface et on vous dirige tout de suite vers les balais et serpillière au lieux de vous amener vers les fours, plaques de cuissons etc… par contre si vous demandez le rayon électroménager là pas de problème, on vous dirigera volontiers vers la cuisinière à gaz de vos rêves… !  Révélateur, des 40 ans de propagande du lobbies élec, n’est ce pas?  Celà dit entre blanc et brun c’est le brun qui à explosé le plus ces 5 dernière années (écran plat home cinéma juste pour mater les infos, modem + routeur 24/24, PC multiple, disque dur lecteur multimédia, armées de chargeurs tjrs branchés..Et j’en passe), mais de part mon expérience professionnelle et mon panel clientèle, je peux te dire que je constate avant tout une utilisation poussive du chauffage élec à fond les taquets le soir en rentrant de leur boulot … Le plus con, c’est que la quasi totalité de nos concitoyens chauffé à l’élec croient que de pousser le thermostat chauffe plus vite! alors qu’en fait ça ne fait que couper le chauffage à plus haute t° …donc gros gaspillage supplémentaire  étant donné les effets type théorie de la grenouille, qui font qu’on ne se rend pas compte de la trop haut t°). Sur bien la plupart des  foyer que j’étudie un 23c° au lieux de 19-20c°  engendre près d’1/3 de conso en plus!  c’est dommage car un 19 avec un simple pull léger équivant à un bon 23 en t-shirt ….

Dan1

Il faut lire les commentaires de l’article Enerzine “Production de pointe : retour des centrales au fioul” publié le 28 novembre 2008, le lien y était, je le redonne : Lisez bien les courbes de charge, elles ressemblent étrangement à celle de RTE ! Il faut aussi lire une conclusion que j’ai déjà citée : « Or, ce qu’on observe déjà dans les bâtiments de type Passivhaus (très peu consommateur d’énergie) mérite sérieusement réflexion : l’eau chaude sanitaire représente une consommation d’énergie 3 fois supérieure à celle du chauffage, et l’électroménager une consommation….5 fois supérieure à celle du chauffage. L’immense sujet de préoccupation de demain n’est donc pas le chauffage mais l’électroménager. » Fin de citation. A trop vouloir se focaliser sur le chauffage électrique pour diaboliser l’utilisation de l’électricité (surtout nucléaire) on oublie le reste. Maintenant, il faut passer aux travaux pratiques et étudier toutes les utilisations.Enfin opposer le chauffage et les économies d’énergie, n’a pas de sens puisqu’il faut jouer sur les deux tableaux à la fois et encore plus sur les moyens de chauffage si on tient du taux de renouvellement des logements (1 % par an). Le fait de savoir construire des passiv haus, n’empêche nullement les allemands d’acheter massivement du gaz aux russes et encore pendant très longtemps.Le chauffage n’est donc pas une fatalité pour le 22ième siècle, mais pour le 21ième ?

phigoudi

Mais, Dan, tu nous as habitué a d’autres raisonnements ! La phrase que tu sites sur les Passihaus, c’est pour les Passivhaus ! Evidemment que, dans ce cas, le chauffage consomme moins que le reste… c’est justement le but ! On en est loin dans nos bonne demeures à nous ! Quant à l’électroménager, ce n’est que très ponctuel, bien sûr à l’heure de pointe. Reste le multimedia, routeurs, ordis allumés 24 h/ 24, les transfos de chargeurs, c’est sûr. Mais bien sûr qu’il faut diaboliser le chauffage électrique, c’est toi-même qui disait récemment que faire de la chaleur avec de l’électricité est un non sens gravissime. Réservons l’électricité à des tâches plus nobles.Et Puis “Le fait de savoir construire des passiv haus, n’empêche nullement les allemands d’acheter massivement du gaz aux russes et encore pendant très longtemps”… alors là, je retrouve ton vieux  refrain anti-allemand. Tu nous l’as déjà fait, celui-là, on en a parlé. Je vois mal le rapport entre les Passivhaus et le gaz russe… Les allemands achètent du gaz russe parcequ’ils en ont besoin pour l’industrie, pas nécessairement pour alimenter les Passivhaus… Tes commentaires sont souvent passionnants, mais là, …

Dan1

Il y a des gens qui entendent des voies où ont des visions, je n’ai jamais écrit : “faire de la chaleur avec de l’électricité est un non sens gravissime”. Je vous prierez donc de m’indiquer où vous avez trouvé ce commentaire.Pour les passivhaus, je cite REMODECE. Je n’ai jamais dit que le gaz russe seravait à alimenter les passivhaus. Seulement, en Allemagne, il n’y a pas que des passivhaus.  Je ne suis pas antiallemands, loin s’en faut. Je considère simplement, que malgré leurs louables efforts, ils ne sont pas parvenus à une maîtrise significative des dépenses d’énergie, en tout cas par rapport à la France. Et dans le domaine de l’électricité, ils émettent 8 fois de CO2 (+ les autres polluants) que nous pour chaque kWh.Restons-en aux faits, c’est eux qui importent pour la planète. Diaboliser, c’est de la politique à courte vue, et ce n’est crédible que chez les ignorants et encore !  

13
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime