Exosun élargit sa gamme de trackers solaires

Exosun, expert dans la construction de parcs solaires au sol de grande envergure lance l’Exotrack 1 axe, un tracker de deuxième génération conçu pour suivre le soleil sur son axe journalier.

Avec l’Exotrack 1 axe, Exosun élargit sa gamme de suiveurs solaires brevetés par un produit complémentaire et innovant, conçu dans le même objectif que l’Exotrack 2-axes : réduire le coût du kWh solaire par une forte valeur ajoutée technologique. Selon le constructeur français, l’engin est "un tracker doté de tous les avantages requis pour un projet solaire rentable répondant à tous les critères environnementaux".

L’Exotrack 1 axe est garantit 20 ans et offre une disponibilité du système de 99%
, un rendement performant à l’hectare grâce à une optimisation de l’emprise foncière. Equipé d’un système de « backtracking », ou correction d’ombrages, l’Exotrack 1 axe augmente la production de 20% en moyenne annuelle par rapport à un système fixe.

Le constructeur précise également que les composants utilisés sont tous recyclables ou réutilisables, et font de l’Exotrack 1 axe un produit robuste et fiable capable de résister à de fortes intempéries (rafales de vents jusqu’à 200 km/h en position de sécurité).

Exosun élargit sa gamme de trackers solaires

"Adaptable à tous types de terrains et à tous types de panneaux photovoltaïques, l’Exotrack 1 axe garantit des performances techniques et énergétiques ainsi qu’un rendement financier compétitifs".

Enfin, conçu pour permettre un double usage des terrains, le système est compatible avec la culture maraîchère bio, l’apiculture et l’élevage de certains animaux. Avec sa faible hauteur, l’Exotrack s’intègre à son environnement et sa conception permet le respect du biotope, le mouvement des panneaux permettant à l’ensemble du sol d’un parc solaire de recevoir lumière et pluie. Le terrain reste ainsi préservé.

 

A propos d’Exosun

Exosun, fondée en juin 2007, réalise des parcs photovoltaïques au sol de grandes envergures équipés de suiveurs brevetés EXOTRACK. Ces suiveurs permettent d’orienter les panneaux photovoltaïques face au soleil pour augmenter leur production jusqu’à 40%. Pionnier en France, Exosun a construit pour le compte d’EDF Energies Nouvelles, la première centrale en France équipée de cette technologie. La première année en service a montré un productible de plus de 1 600 kWh/kWc, près de Bordeaux. 

Exosun a livré, mi-novembre 2009, la première tranche de 2 MW, d’une des plus grandes centrales photovoltaïques d’Europe, dans le Sud Ouest de la France (Landes).

      

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Samivel51

Qui tond la pelouse entre les panneaux solaires, y compris les recoins peu accessibles entre les pieds des trackers? Une bonne grosse tondeuse deux-temps qui brule de l’huile? le Round-Up (désherbant célèbre)? Vraiment, hormis les zones où rien ne pousse, les panneaux solaires sont une absurdité, avec ou sans tracker.

Lio

Des moutons… la plupart du temps… surtout dans le sud

Fv

Samivel51, il y a des centrales qui tournent avec utilisation de moutons pour le desherbage… à condition de bien protéger les câbles.

Samivel51

Mais ce n’est pas une raison pour se jeter à corps perdu dans le PV au sol, tel les ruminants de Panurge. 😉

irisyak

Google utilise plus de 200 chèvres pour entretenir ses terrains autour des bâtiments. C’est même un concept de boulot avec une location de 15 Euros par jour et par chèvre. En plus elles débroussaillent.

Al

1- les capacités importantes des parcs au sol (le plus souvent >1MWc) permettent de réaliser des économies d’échelle, donc de baisser les coûts du Wc installé, donc de baisser le coût du kWh produit, et ainsi de se rapprocher plus rapidement de la parité réseau qu’avec les installations en toiture. 2- Ce type d’installations est beaucoup moins onéreux pour l’Etat et les consommateurs que des installations sur toitures : des tarifs d’achat par EDF compris entre 31,4 c€/kWh et 40 c€/kWh pour les centrales au sol, 58 c€/kWh pour les petites installations intégrées aux toitures. 3- Les conflits d’usage des sols sont aujourd’hui impossibles en France car la réglementation est très stricte à ce sujet : préservation des zones agricoles, reboisement compensateur obligatoire lorsqu’il y a défrichement, des études d’impact sur la faune et la flore sont obligatoires pour tout projet >250 kWc, etc…On ne peut absolument pas faire n’importe quoi. 4- Les panneaux intégrés au bâti sont rarement bien inclinés plein sud et ne produisent donc pas de façon optimale. Ils sont aussi mal ventilés, notamment par en-dessous, ce qui affecte leur rendement par augmentation de la température. Sur une centrale au sol, les panneaux sont toujours idéalement inclinés, et ceux-ci sont bien aérés car disposés sur des structures porteuses bien adaptées. 5- Les centrales au sol, notamment via des sociétés françaises telles qu’Exosun, favorisent plus la main d’oeuvre française que les systèmes intégrés. Pourquoi? parce que si on regarde la structure des coûts des deux types d’installations on obtient : au moins 80% du coût d’une installation intégrée provient des panneaux (à plus de 90% d’origine étrangère) et des onduleurs (tous étrangers). Pour une centrale au sol cette part ne sera plus “que” de 60%, le reste étant représenté par des coûts locaux. Pour ces quelques raisons la France aurait vraiment tort d’entraver le développement de cette filière industrielle, figure de proue de l’innovation nationale dans le solaire.

Maurice.arnaud

D’accord. J’adhère pleinement à vos 5 arguments.Surtout aux n°1(se rapprocher plus rapidement de la PARITE RESEAU qu’avec les installations en toiture) et n°2(beaucoup moins onéreux pour l’Etat et les consommateurs que des installations sur toitures). Les centrales au sol avec trackers ont un bel avenir devant elles.

Fabrice

C’est quoi exactement un tracker de 2eme génération? Pas moyen de trouver facilement de l’info la dessus?!

Denisss

Je pense que la 2ème génération signifie à un seul axe de rotation (parallèle à l’axe de rotation de la Terre). Ce système a été breveté en Allemagne depuis quelques années par Wolfgang Scheffler pour de l’autoconstruction. Faites un tour sur son site : solare-bruecke.org, vous truverez des infos très intéressantes sur des installations adaptées pour les pays en développement

Fabrice

Merci Denisss pour l’info!

10
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime