France: la pression fiscale menace la filière éolienne

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et l’Union française de l’électricité (UFE) protestent contre un amendement adopté le 14 décembre par la commission mixte paritaire du Parlement, et qui porte le niveau de l’imposition forfaitaire à laquelle sont soumises les éoliennes et les énergies marines à 8.000 € par MW et par an.

Cet amendement prévu dans le projet de loi de finances 2010, concerne le chapitre des modalités de la réforme de la taxe professionnelle. "Un tel niveau d’imposition multiplie par plus de deux la charge fiscale moyenne que supporte aujourd’hui la filière au titre de la taxe professionnelle" selon le SER.

Ainsi, le montant de l’imposition forfaitaire à laquelle sont soumises les éoliennes et les énergies marines est "discriminatoire par rapport aux niveaux d’imposition forfaitaires auxquels sont soumis les autres moyens de production d’électricité, en particulier ceux qui utilisent des combustibles fossiles, émetteurs de CO2".

En ajoutant l’imposition forfaitaire à la cotisation foncière et la cotisation sur la valeur ajoutée, qui se substituent également à la taxe professionnelle, les calculs menés par SER-FEE montrent que la charge fiscale moyenne au titre de la taxe professionnelle passe de 5.513 € par MW et par an à 11.545 € par MW et par an, soit une augmentation de 109% de la pression fiscale. Alors que l’objectif du projet de réforme de la taxe professionnelle est de diminuer la charge fiscale des entreprises, le projet de loi de finances pour 2010 traduit en l’état par un doublement de la fiscalité pesant sur les installations éoliennes et les énergies marines.

Le syndicat précise d’emblée "qu’une telle augmentation de la fiscalité de ces filières d’énergie propre et renouvelable est en totale contradiction avec les engagements français votés par le même Parlement lors de la loi Grenelle 1, et renouvelés à l’occasion du sommet de Copenhague".

Le SER estime que "l’éolien, technologie parfaitement maîtrisée, représente le quart de la production supplémentaire d’énergies renouvelables permettant d’atteindre l’objectif de 23% de la consommation française d’énergie d’ici 2020. Quant aux énergies marines, leur développement prometteur se heurte, d’ores et déjà, à des problèmes de financement qui ne pourront qu’être aggravés par cet alourdissement de la fiscalité".

Par ailleurs, cette augmentation de la charge fiscale se conjugue au 1er janvier 2010 avec une baisse de 6% environ des tarifs d’achat, du fait de la dégressivité et de l’indexation de ces tarifs. Au total, "c’est une perte de chiffre d’affaire d’environ 10% que subiront les exploitants de parcs éoliens. Une telle baisse remet en cause la viabilité de la quasi-totalité des projets et l’équilibre économique des parcs en exploitation".

Le SER estime au final que "cette mesure menace l’existence même de la filière éolienne en France, qui devrait représenter 60 000 emplois en 2020, et l’émergence des énergies marines".

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marcob12

Un grand classique qui ne doit étonner personne. D’un côté on écrase la pédale d’accélérateur pour satisfaire aux objectifs compatibles avec les demandes de la commission européenne en matière de pénétration des renouvelables dans l’Union d’ici 10 ans, de l’autre on écrase la pédale de frein pour trouver les moyens de compenser au niveau local la défaillance voulue de l’Etat. Cela ne gêne personne que l’argent que recherche l’Etat comme les collectivités locales soit celui-là même qui part (sous la forme d’intérêts) dans la poche d’entreprises privés seules habilitées à créer l’argent dont on besoin ces entités pour équilibrer leurs budgets (surtout en temps de crise) ou sous forme de dividende (dans la poche des plus fortunés d’entre nous). Il suffit de voir localement l’évolution  des prélèvements des collectivités locales sur les particuliers pour comprendre que si on soulage les entreprises de la taxe professionnelle, quelqu’un d’autre doit payer. In fine c’est le consommateur d’électricité qui paiera avec le freinage d’une filière en plus. Bien sûr taxer la spéculation, les profits et la thésaurisation excessifs se sauraient être une alternative. L’Etat français n’a aucune raison de favoriser une filière qui lui est imposée et qu’il rejette (aucun producteur national ne peut alimenter le marché qui est prévu chez nous d’ici 2025) comme coin enfoncé dans sa stratégie “tout nucléaire”. Nous savonnons la pente sur laquelle nous nous tenons. Nous verrons.

bmd

Hélas, l’Etat n’a aucun moyen de taxer la corruption ordinaire qui, selon les informations  que l’on voit çà et là dans la presse,semble accompagner la mise en place des projets éoliens en France mais également un peu partout en Europe. si ces informations sont exactes , avec l’argent qu’il pourrait ainsi récupérer, il n’aurait nul besoin d’augmenter les impôts.

chanois

A bmd : … un peu facile de lier développement de l’éolien et corruption, surtout lorsque l’on n’étaye pas son discours par des cas avérés. Mais l’essentiel n’est-il pas, dans votre cas, simplement de salir une énergie nouvelle ? Comme ceux qui martellent sans cesse que l’éolien est une énergie “honteusement subventionnée” ou que c’est un véritable “hold-up” Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage … c’est bien plus simple n’est-ce pas ?

Nature

Questions à la billebaude. Combien rapporte  par an une éolienne de 2 MW ? Combien reçoit la commune, Combien reçoit le propriétaire du sol?

Nature

Admirons l’art du publicitaire:il nous montre une photo où une éolienne de 140 m. de haut  apparaît plus petite qu’un pylône de  35! Simple effet de la perspective bien sûr.

Papoumontchat

Pour BMD C’est scandaleux ce que vous affirmez!! D’abord corruption veut dire enrichissement personnel indû: qui, où, combien? vos généralités sans exemples sont irrecevables. Ensuite, je vous rappelle que les autorisations d’exploiter des parcs éoliens sont délivrées par les préfets. Où est la corruption des préfets? Ces implantations étant faites sur des terrains privés, il est tout à fait normal et légal d’indemniser les propriétaires (ce sont des actes notariés); ce n’est pas de la corruption!! Les communes accueillantes bénéficient de mesures d’accompagnement leur permettant d’avoir des moyens inespérés de se développer, sans compter la TP (assainissement, eau potable etc). Où est le mal? Enfin vous laissez supposer que cette”corruption” est généralisée et d’un montant considérable car elle permettrait à l’Etat (qu’est-ce qu’il vient faire là-dedans?) de récupérer des sommes suffisantes pour ne pas augmenter les impôts: on délire complètement… Je viens de vous prouver que d’une façon légale elle permet au contraire aux communes rurales sans moyens d’améliorer l’environnement de leurs administrés. Vous avez bien entendu un droit de réponse avec des cas précis à citer, sinon la honte vous impose de vous cacher derrière votre ordinateur.  

michel123

Lorsque l’on voit des tels amendements pondus par des incompétents , on se demande s’il y a un pilote dans l’équipe qui dirige actuellement le pays. Que l’état , en déficit chronique , cherche à récupérer de l’argent cela se conçoit ,il serait alors plus logique et plus honnête d’augmenter les taxes sur l’électricité payée par le consommateur que de taxer et risquer de casser une filière en plein développement. Si le tarif de rachat de l’éolien était réajusté à la hausse , cela reviendrait finalement au même (hypocrisie en plus ) c’est le consommateur qui in finé paierait les taxes. Or la baisse du tarif de rachat risque d’étrangler la filière . Mais qui dirige le pays ? On se demande si quelqu’un réfléchit de temps en temps aux conséquences de telles mesures ,  Si l’état veut de l’argent ,( il en a bien besoin ), il faut augmenter rapidement la taxe carbone sans rendre le produit de la ponction au consommateur mais en réinjectant cet argent dans le développement ou le financement de filières non encores rentables plutôt que de manquer de courage  en ne déclarant pas le carbonne toxique et dangereux pour notre avenir planétaire ,  Refuser de faire de la taxe carbone un outil valable pour réorienter notre consommation d’énergie vers toutes  les filières décarbonnées c’est repousser à plus tard l’émergences de solutions pérennes et viables sans subventions. MC

Edc

Le chef de l’état n’a t-til pas dit dans son discours pour le Grenelle “l’éolien oui, mais quand je survole certains pays européens, ça ne donne pas envie” Alors laissons l’Allemagne et l’Espagne mettre des éoliennes partout chez eux. Ils seront bientôt au maximum au niveau de la surface, et s’il regarde vraiment le résultat c’est vraiment affreux !! On leur achètera le courant en cas d’excédent si le vent souffle trop…. Niveau réseau électrique, la puissance circule très bien entre pays .. Et bravo à l’état de limiter cette filière en France avec l’arme fiscale. Au moins on mettra les éoliennes où elles seront très rentables !!! Et pas n’importe où. Bravo la France !!! Vive la solution nucléaire+solaire+biomasse+hydrolique !!!

Edc

Précision sur les 60000 emplois : c’est une honte. Du moins c’est 60000 emplois en Europe, mais 0 en France !!! Quand vous voyez que les voitures des sociétés qui viennent installer les éoliennes sont immatriculées en Pologne, Allemagne ou Espagne …. De plus, le monitorage des fermes éoliennes se fait dans les centres des constructeurs. Lorsque ça merde, ils envoient leurs ouvriers.Alors pour la maintenance, il ne faut pas se faire d’illusions. La France n’est pas un paillasson.

Pierrotb01

Ecrivez sans fautes d’orthographes, ce serait déja un bon début. Les ENR créent des emplois, oui regardez le nombre de BE et d’installateurs du solaire en France…

Edc

: Il faut lire les 2 messages: nous sommes nombreux à dire NON à l’éolien terrestre industriel qui emmerde la majorité de ceux qui habitent au pied des installations. Mais OUI aux ENR dont le solaire !!!! Et effectivement, ce type d’ENR crée des emplois car ce sont en majorité de petites installation. J’ajouterai même : oui au micro-éolien !!!!!!!

1000 mille

“A edc Ecrivez sans fautes d’orthographes, ce serait déja un bon début…” bravo pour le S à orthographe ! bonne journée

Clobinson

Le SER est très motivé financièrement et très organisé pour diffuser ses messages…Je me sens plutôt proche d’Edc, et l’argumentation de tooo appuyée sur les déchets mucléaires fleure bon la propagande des Verts antinucléaires à la veille des élections!… Ne nous laissons pas contaminer par ceux qui voudraient nous faire croire que l’éolien industriel est la seule énergie renouvelable… Bien sûr, ils font mine d’y croire, puisqu’ils en vendent les machines! Tournons-nous vers les chercheurs et les entreprises françaises qui travaillent actuellement à la R&D d’autres systèmes qui sont réellement non producteurs de gaz à effet de serre (rappelons que pour un parc éolien d’une puissance de 400 MW, il faut construire une centrale à flamme de plus de 300 MW pour pallier les défaillances de production; voir étude JANCOVICI) 

zelectron

…car c’en est une. D’un coté on encourage en defiscalisant et de l’autre on crée ex-nihilo une taxe inique, c’est un acte indigne de la haute assemblée et bien entendu ils n’en seront pas punis étant à l’abris de toutes poursuites.

Edc

Pas convaincu par tooo et merci Clobinson pour sa lucidité. Le monde “regorge” de sites éoliens “rentables” où il n’y a aucuns habitants ou paysages à saccager. Les entreprises du secteur n’ont donc aucun soucis à se faire, avec leurs soutraitants !! Mais pas sur le territoire français. Chaque pays devrait être libre de sa solution. Je suis désolé de le répéter, mais l’éolien terrestre actuel n’est pas une solution de développement durable, ne serait-ce que par les 90% du temps où ce sont des centrales gaz ou charbon qui pallient aux défaillances de production, et où les êtres vivants à proximité subissent des effets pernitieux du type “supplice de la goutte d’eau”‘ dus aux bruits répétitifs de quelques Hertz la nuit (pâles tournantes). Au passage, il y a des éoliennes axe verticales qui ne font pas de bruit, mais on ne les voit pas ! Pourquoi ? Parce que la production est un peu moindre et donc qu’il y a moins de pognon à la clef … “Développement Durable”, ça veut aussi dire que la techno s’adapte à l’homme, et non le contaire !! C’est aussi ça le défi du 21ème siècle.

Tartempion

Saint Eole ……………. au secours………………….   Les anti-éoliens sont une véritable armée ……….. armée de Bourbaki ! ! !   Pour les uns, c’est le bruit ……… en passant sous silence que c’est beaucoup moins bruyant qu’un chantier en ville, que les trains, que les autoroutes etc …   Pour les autres, c’est la ” pollution visuelle ” ……….. en oubliant de comparer avec les lignes HT, les centrales et usines de toutes sortes, le bordel sans nom de la périphérie de nos villes etc …   Pour d’autres encore, c’est  ” l’énorme surcoût inconsidéré “…………. en omettant que le solaire en a 15 fois plus, que le nucléaire a été beaucoup aidé, que la biomasse en a presque 3 fois plus etc …   On va arrêter là, car tout ceci ne tient pas debout ………. Certes, l’éolien a commis quelques erreurs, comme celle d’une trop grande proximité avec les habitations, qui ne devrait pas être inférieure à 1500 mètres, comme la course au gigantisme qui nuit à toutes les réductions de coûts ( production en série, acceptabilité etc… ) mais une fois amorties, les éoliennes vont produire l’électricité la moins chère dans 20 ans : même le nucléaire ne pourra alors plus tenir la comparaison . 60 % du prix d’une éolienne doit durer plus de 60 ans, comme tout bati qui se respecte, et avec une restructuration technique d’environ 30 %, elle va repartir pour 20 ans ………. Alors prudence …… parce qu’on ne vous dit pas tout ! ! ! !

Jeff_carca

pour Nature> 2MW * 3000h * 82€ = 492.000€/an , une éolienne de cette puissance coute environ (etude + achat + travaux) 2.6 à 3 M€. rajoute les loyers, les assuarnces, les entretients et le cout du crédit… et hop tu y es!!! là dessus tu n’oublies pas les taxes et impots et tu vois qu’avec une taxation trop importante tu plombes les dévoloppeurs français indépendants (ça existe: Valorem) et tu laisses des géants encore plus fort (EDF SUEZ ENEL ALSTOM AREVA)… Toujours pour Nature> combien rapporte a ta commune ton poste electrique te te permet de vivre (soyons honnete avec cette energie) et combien rapporte ce meme poste aux riverain = RIEN et pourtant c’est moche, bruyant, dangereux et on ne te jamais demandé ton avis !!! L’éolien n’est pas là pour se substitué aux budget de l’état pour les administrations ni pour fournir un 13eme mois au propriétaire. Eolien = electricité point barre. Pour Edc> l’éolien n’est pas une société de service ni de manufacture. Si tu veux creer de l’emploi avec de l’energie, tu embauches des cyclistes pour faire tourner des vélos d’appartements avec des dynamos. Le gouvrnement français a refusé de soutenir la filiere éolien il y a 15 ans pour favoriser le nucléaire, dommage pour lui. Aujourd’hui on assemble des éoliennes ailleurs mais on exploite l’uranium et on le traite ailleurs aussi. Si l’on considere que traiter les malades et garder des déchets sont des emplois liés au nucléaire alors là le compte est bon. Aui fait, je pense que si l’éolien créé des emplois locaux à plein temps dans l’oppostion (FED) il doit en créer dans le développement…. Pour Clobinson> combien de tonne de CO² l’éolien evite-t-il “aujourd’hui” en produisant 4.6Twh en 2008? car l’éolien se substitue aux autres energies et pas l’inverse…  Et si tu crois que la technologie de demain saura réduire les émissions de CO² d’aujourd’hui alors tu dois etre de ceux qui pensent qu’il y aura forcément quelqu’un pour vider ta poubelle et laver ton linge une fois que ta vie exemplaire sera enfin terminée. Ou alors tu as ta carte a la FED et pour toi avoir une action durable pour l’environnement consiste uniquement a empecher l’éolien et de ne rien faire d’autre…. Et encore pour Edc > En effet, le charbon et le gaz naturel ne sont pas des energies durables… mais ne sont là que pour pallier au confort de ceux qui surconsomme de l’energie pour leur confort !!! Accepte d’avoir froid l’hiver, de faire fonctionner ta télé quand le vent souffle ou quand le soleil perce les nuages. Tu verras les centrales thermiques a flamme s’enteindre… investit dans l’isolation de ta maison et je suis certains que tu pourras réduire les risques de cancer de tes enfants (Nuke)… -Penses-tu que depuis 15ans les éoliennes n’ont pas évoluées? Roules-tu toujours en renault4? -Penses-tu que la loi sur le bruit de voisinage ne s’applique qu’au chien de tes voisins? Sais-tu que meme les animaux vivent au pieds des éoliennes? -pour toi le developpement durable c’est l’homme au centre du monde? Tu vois, je bosse dans l’éolien et le PV (developpeur). je ne suis pas riche a millions, je ne suis pas un méchant, je ne sacage pas la vie des riverains (en 2ans de développement par projet, je connais meme le nom de leur chien et le gout de leur café), j’ai la consience tranquil et je sais de quoi je parle. Mon job c’est aussi lire des centaines de pages de rapports sur l’environnement, la technologie, la santé humaine, l’ecologie, l’energie, la politique française… mais c’est aussi avoir des convictions personnelles pour tenir face a des ignorants qui parle fort, des anti-éoliens locaux ou nationnaux, benevols ou politiques en mal de reconnaissance. Qui mieux qu’un professionnel connait le métier de ce dernier? Apportez des preuve de vos grieffs…. et pitiée arretez de nous saccager le moral avec la FED et le club de VGE…. leur motivation c’est eux meme !!!

Edc

Si si, tout cela tient debout …….. : on ne parle pas de niveau sonore, mais bien de problèmes de bruit cyclique qui font que ça tape sur le système, principalement la nuit. Quand on entend Juano dire qu’elle n’y croit pas, alors effectivement, elle n’a jamais dormi chez les gens qui en souffre. De toute façon, n’essayons pas de se convaincre … même les chefs d’état n’y arrivent pas !! C’est bien parce que les dés sont pipés par les conflits d’intérêts, aux arguments tous aussi invérifiables les uns que les autres. Ce que je dis c’est qu’il faut déjà respecter la volonté des gens; on est au 21ème siècle ! Si la majorité n’en veut pas sur un site donné, alors on n’en construit pas ! Comment comparer les énergies intermittentes et des énergies commandables ? Mettre ça sur le même tableau … c’est de l’hérésie ! Et attention au volume !!! Le coût ne fait pas tout !! S’il faut 1000 éoliennes de 5MW pour 1 tranche nucléaire (en production…) , vous allez les mettre où ?  Et stocker comment ? 60 ans pour une éolienne …. elle est bien bonne, celle là ! On en reparlera après 2 ou 3 bonnes grosse tempête comme celle de 1999 !!!!

Tititoto

(tempête 1999) > Quelqu’un pourrait-il expliquer pourquoi il n’y a pas d’éoliennes dans les landes ? () Cette région était anciennement un vaste marais, et les gens se rendent “malheureusement” compte que la culture du pins est irréaliste dans cette région venteuse et inhospitalière. La nature reprend ses droits ! Et oui … Alors pourquoi ne remplir cette région avec des éoliennes et laisser les marais revenir ? Ca fait une grosse surface ! Voilà une une solution durable, non ? Quelqu’un aurait-t-il des informations ?

Tassin

C’est marrant, depuis 2 ans que je bosse dans l’éolien j’entends toujours les mêmes arguments de la part des anti. 1/Ca créé pas d’emplois : Amusant quand ils vous disent ça alors que vous bossez dans le milieu… 2/L’intermittence : RTE, REE, EON ont déjà suffisament pondu de rapports là dessus pour ne plus avoir besoin d’en parler. 3/Le bruit : Sans commentaires… 4/Le Paysage : Subjectif, mais comparé à d’autres infrastructures la comparaison ne tient pas. 5/La production minable : C’est de loin l’énergie renouvelable hors hydraulique qui produit le plus. Je rappelle que si la conso du pays est divisée par 2 comme il le faudrait, et que l’éolien installé est de 25GW, on devrait être autour de 30% d’électricité éolienne en 2030. Négligeable? 6/Le prix : Désolé mais l’éolien c’est pas cher! 8,4cts/kWh d’achat pour un coût de revient entre 6 et 7cts/kWh qui dit mieux? Faut arrêter de vivre dans le passé, regardez l’espagne, l’allemagne, le danemark, le portugal c’est une vraie réussite sur le plan énergétique. Sur l’intégration paysagère ça se discute car ils s’en préoccupent beaucoup moins qu’en france où on a de beaux parcs.

Tititoto

C’est toujours ceux qui travaillent dans l’éolien qui le défendent et ceux qui en “subissent” les conséquences qui le pourchassent … Vous n’obtiendrez jamais rien avec vos positions partiales et vos chiffres invérifiables qui ne parlent qu’à ceux qui les comprennent, tout comme le référencement d’études faites par qui ? … les pays producteurs d’éoliennes, pardi !!! Bon, juste pour prendre du recul et revenir au sujet de la fiscalité et donc de l’état, voici la stratégie “officielle” de l’Etat français sur l’éolien http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/6.BC_Eolien_cle68dbe8.pdf Est-ce compatible avec la pression fiscale annoncée ?

Edc

Il faut espérer que ce soit compatible … car une fois toutes leurs éoliennes installées, ils installeront les centrales à charbon. Nous ne voulons pas du modèle allemand … NON Merci !!!  A tous les développeurs d’éoliens, vous ne parlez jamais des centrales parallèles à vos moulins!!!Pourtant, vous savez pertinemment ce qui va se passer …. Mais nous ne sommes pas dupes ! Même les spécialistes (ex: Jancovici) le disent… Que proposez-vous à la place ?

tooo

Pour répondre encore aux inepties d’EDC qui dit plus haut: “Je suis désolé de le répéter, mais l’éolien terrestre actuel n’est pas une solution de développement durable, ne serait-ce que par les 90% du temps où ce sont des centrales gaz ou charbon qui pallient aux défaillances de production, et où les êtres vivants à proximité subissent des effets pernitieux du type “supplice de la goutte d’eau”‘ dus aux bruits répétitifs de quelques Hertz la nuit (pâles tournantes). Au passage, il y a des éoliennes axe verticales qui ne font pas de bruit, mais on ne les voit pas ! Pourquoi ? Parce que la production est un peu moindre et donc qu’il y a moins de pognon à la clef …” Je veux qur vous prouviez que les centrales à charbon fonctionnent pour soi-disant pallier le manque de production éolienne. Comment ose-t-on dire encore ça alors que RTE dit le contraire? Ensuite, vous qui plus haut pronez le solaire comme une des solutions plus pertinentes que l’éolien, sachez qu’il y plus de “pognon à la clé” que dans l’éolien alors que la production est bien moindre. Alors n’utilisez pas ce faux argument pour décrier l’éolien. – ” on ne parle pas de niveau sonore, mais bien de problèmes de bruit cyclique qui font que ça tape sur le système, principalement la nuit. Quand on entend Juano dire qu’elle n’y croit pas, alors effectivement, elle n’a jamais dormi chez les gens qui en souffre.”: Je veux bien croire finalement que ça tape sur le système parce que pour écrire ça… Ces soi-disant bruits que seuls les anti-éoliens connaissent m’ont toujours bien fait rire…Pourquoi ne vont-ils pas se plaindre des bruits cycliques des voitures, des motos, ou des réfrigérateurs qui se déclenchent également la nuit…Ah oui c’est vrai, ça ne se voit pas…

Edc

Content que les anti-éoliens vous fassent rire…. c’est déjà ça… au passage, je ne suis pas “anti-éolien”.. c’est dingue, ça !!! C’est comme le solaire … il y a par ex des régions désertiques où le potentiel est énorme !!! Et sans habitation ni parc naturel… idem pour l’éolien… c’est génial comme énergie !!!! Mais très loin des terres…. le potentiel doit être énorme, avec des sites très réguliers qui ne présupposent pas de centrales thermiques annexes …généralement ça se trouve en pleine mer. Au passage, RTE ferment leur gueule et disent ce qu’on leur dit (j’ai rencontré des gens de chez RTE … ex: blackout 2006, trop d’éoliennes en allemagne d’un coup … dans ces cas là, il y même eu la prod de certaines centrales nucléaires mise à la terre, car une centrale nucléaire a beaucoup d’inertie …. mais pas eu le droit de communiquer à se sujet ….) Donc ne nous fachons pas et je dis juste que je n’adhère pas à l’urgence ambiante … derrière il n’y a effectivement que du pognon court-termiste, à l’image de l’allemagne ou de l’espagne.. il faut “réfléchir” dans la vie, et écouter les gens quand ils disent qu’ils ne veulent pas d’éolien sur leur parc. Le potentiel éolien est gigantesque. Mais Le développement durable, c’est aussi la démocratie participative (La Bretagne a bien refusé les centrales nucléaires …). Ne pas mettre d’éoliennes en France ne concerne qu’une toute petite partie de la planète …. Vous n’êtes pas d’accord avec ça ?

Edc

S’il n’y a pas que du pognon …. qu’en à l’intérêt moral d’une élue, ça n’est que de l’ignorance et de la servilité au discours dictatorial “vert” ambiant. On se battra jusqu’au bout…même 300 éoliennes en parc naturel, c’est déjà 300 de trop.

Edc

l’Europe n’a pas vocation à l’uniformisation. Ca confirme bien que c’est l’allemagne qui gouverne en secret et tente d’imposer ces intérêts industriels à Bruxelles. Il me dit quoi, l’allemand, là, quand il voit ça ? “kohlekraft kein alternative” ! Et oui !!! On ne veut pas de votre modèle de développement !!!!!! Rentrez chez vous !!!!! On ne veut pas le “moins” de nuisances possible. On ne veut “aucune” nuisance. Et avec les ENR bien placées, c’est possible.

Dan1

Malgré des efforts remarquables (techniquement et financièrement), les allemands ne sont pas parvenus à changer fondamentalement la donne dans leur mix électrique carbonés (60 % de fossile). Ce n’est pas de leur faute, c’est que l’affaire est beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît. La part (en valeur absolue) des énergies fossiles n’a donc cessé d’augmenter depuis 1990 (année de référence de Kyoto) pour probablement parvenir à une stabilisation ou une lente décrue (attention à l’effet de masque de la crise économico-financière). Une photo déjà citée résume assez bien la situation actuelle : Elle est extraite d’un lien donné dans l’article suivant : Pour répondre à Tassin qui nous écrit : “Arrêter de vivre dans le passé, regardez l’espagne, l’allemagne, le danemark, le portugal c’est une vraie réussite sur le plan énergétique.” Oui nous connaissons les réussites énergétiques de ces quatre pays et les avons souvent exposées sur Enerzine. Elles s’expriment encore mieux avec les chiffres de leur mix électrique. Sauriez vous nous les rappeler ? En 2050, peut être que les EnR auront éradiqué le charbon et le nucléaire ? En tout cas, il ne faut pas attendre de miracle pour 2020 et 2030. Donc, en Europe, il y a encore la place pour une génération de centrale autre que “nouvelle EnR”. Tout dépend en partie de l’effort technique et financier consenti et des priorités accordées à telle ou telle filière. Par exemple l’allemagne consacre encore plusieurs milliards d’euros par an pour subventionner la production du charbon !

chelya

Très bonne illustration de ce reportage : si vous voulez garantir l’indépendance énergétique vous préférez quoi à coté de chez vous alors, des éoliennes ou une grosse centrale charbon qui pue ? Comme vous l’avez également indiqué, un parc éolien a tellement peu de nuisances pour la faune et la flore qu’il est possible de l’implanter dans un parc naturel… Vous connaissez beaucoup de centrales fossile ou fissile qui peuvent dire pareil ? Certainement pas toutes ces centrales thermiques au bord des mers qui nécessitent de déverser des milliers de tonnes de chlore dans l’environnement pour éviter que des organismes marins se fixent sur le circuit de refroidissement.. Et brillant le petit passage xénophobe et paranoïque imaginant un complot des forces étrangères contre la patrie française…

Edc

Ben non … je n’ai jamais dit cela … 1500 tonnes de “béton armé” par socle d’éolienne coulés dans un “parc naturel”, ça s’appelle une ineptie. C’est pourtant tellement simple, comme argument … je ne comprends même pas comment les promoteurs arrivent à passer en force des définitions. Probablement de l’argent …. Oui, le vieux rêve politique de l’Allemagne d’imposer son mode de pensée au reste de l’Europe n’est pas mort. Seuls les naïfs ne se méfient pas du jeu des lobbys très actifs à Bruxelles. En France, nos politiques tombent justement dans les panneaux, aussi gros soient-ils !!! Vu que pour l’instant, nous sommes encore dans le totalitarisme vert, avec l’urgence volontairement entretenue, nous disons juste qu’il faut réfléchir, prendre le temps et se méfier des solutions présentes. Par exemple, vous n’avez pas la culture des paysages en Allemagne .. c’est pas une raison de nous imposer votre modèle. Vos usines tournent, il faut bien que vous déversiez votre production… tout cela est tellement logique ! Mais la France n’est pas un paillasson, et on se battra.

Edc

je n’ai rien contre les allemands … DésertTech, comme d’autres projets, sont assez fabuleux. D’autre part, les allemands sont leaders dans l’électronique de puissance qui accompagnent les ENR … avec beaucoup de contribution scientifique … mais c’est l’industrialisation, le marchandage et le manque de projets “européens” qui font que l’écologie, ça sens souvent mauvais …

Tartempion

En attendant la fusion, seuls l’éolien et dans 10 ans le solaire, n’ont d’avenir …………….. et l’éolien c’est mécanique ! C’est la seule énergie avec un potentiel, même faible, captable à 80% du temps et sur 90% de la surface du globe …….. C’est la seule énergie mécanique qui vient toute seule sur son lieu d’utilisation ….. donc moins besoin de réseaux etc … C’est la seule énergie dont les machines productrices pourront dépasser 100 ans …… ! C’est l’énergie dont le recyclage final pourra être le plus efficace en arrivant à 100 % ….. Alors pour conclure, laissez à la R & D le temps de résoudre les péchés de jeunesse de cette énergie, et vous verrez qu’elle est incontournable …… ET DES QUE LES BATTERIES VONT INITIER LA MOBILITE ELECTRIQUE ……. PLUS RIEN NE POURRA ARRETER L’EOLIEN ! ! ! ! ! ! ! A bon entendeurs, salut ….

1000 mille

“Les professionnels des énergies renouvelables ont fait savoir leur «soulagement», suite à l’amendement adopté vendredi par le Sénat et l’Assemblée nationale dans le projet de réforme de la taxe professionnelle. Celui-ci ramène le niveau de l’imposition forfaitaire à laquelle sont soumises les éoliennes et les énergies marines à 2.913 euros/MW/an, soit un montant identique à celui des autres moyens de production d’électricité. Cette disposition évite la déstabilisation de l’ensemble de la filière éolienne, en particulier des PME et des grands groupes français qui n’ont pas hésité à investir dans leurs outils industriels ces dernières années, en créant 2 000 emplois en 2008», s’est réjouit le Syndicat des énergies renouvelables (Ser). En effet, selon le Ser, l’adoption de cet amendement «vient corriger un article du projet de loi qui prévoyait d’imposer l’éolien et les énergies marines à hauteur de 8.000 euros/MW/an, contre 2.913 euros/MW/an pour les autres filières.

32
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime