Grande installation photovoltaïque (>250 kW) : l’appel d’offres lancé

C’est officiel. le cahier des charges de l’appel d’offres pour les grandes installations photovoltaïques, d’une puissance supérieure à 250 kilowatts, a été publié au Journal officiel de l’Union européenne.

Cet appel d’offres porte sur un volume de 400 mégawatts (MW) et vise à parts égales les technologies innovantes au sol : photovoltaïque à concentration ou photovoltaïque avec suivi du soleil ainsi que les technologies matures sur ombrières et sur toitures.

Par ailleurs, il privilégie le développement des centrales au sol sur les sites dégradés (friches industrielles, anciennes carrières ou décharges…) afin d’éviter les conflits d’usage notamment avec les terres agricoles. Les garanties bancaires d’exécution auparavant demandées aux candidats lors de la remise des offres ont été supprimées pour ne pas désavantager les PME.

L’initiative qui s’inscrit dans le cadre des mesures d’urgence pour la filière photovoltaïque française présentées par la Ministre de l’Ecologie Delphine Batho, prendra également en compte le bilan carbone des projets ainsi que leur contribution à la recherche et au développement. Enfin, l’appel d’offres privilégiera l’innovation, les cellules à haut rendement, et les installations à haute valeur ajoutée porteuses de développement industriel et de création d’emplois en France.

La date limite de remise des offres a été fixée au 16 septembre 2013.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Francois ier

Enfin ! on commençait à s’inquiéter pour les fabricants chinois et les poseurs polonais, bulgares, roumains et autres portugais. Que n’a t-on attendu longtemps avant de relancer ces merveilleuses installations photovoltaiques payées (fort cher) par les contribuables français au profit d’une minorité d’affairistes (dont EDF EN…) faisant travailler exclusivement des entreprises de fabrication de panneaux et de pose… totalement hors de nos frontières. Que voulez-vous, à l’heure de la mondialisation on ne va quand même pas s’emm….. a faire travailler des ouvriers français surpayés ! (et p’t être bien syndiqués en plus !!!).

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime