Inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque d’Île-de-France

LANGA, le spécialiste français de la production d’électricité solaire et éolienne ainsi que de biométhane a inauguré mi-octobre la plus grande centrale photovoltaïque d’Île-de-France.

Les 10 hectares de panneaux photovoltaïques de la centrale MEAUX SOLAIRE représentent une capacité totale de 17MWc, pour une production annuelle moyenne d’environ 18,6 GWh. Ce projet ambitieux s’est achevé en septembre 2019 avec la mise en service de la centrale. Il permettra d’alimenter environ 20% des foyers meldois (1).

Une production locale d’énergie verte aux portes de Paris

La production d’énergie renouvelable s’inscrit pleinement dans la stratégie Énergie-Climat de la Région Ile-de-France visant à produire 37 TWh d’ENR en 2030 dont 6 TWh d’énergie solaire photovoltaïque (2). Au terme de deux années d’études et de travaux, la centrale, constituée de 39 996 panneaux photovoltaïques, a vu le jour sur un terrain désaffecté auquel la Ville de Meaux a souhaité donner une seconde vie.

Les équipes de LANGA ont proposé aux habitants de Seine-et-Marne et des départements limitrophes, en étroite collaboration avec la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux, d’investir dans le projet MEAUX SOLAIRE. Au cœur de l’été 2019, une campagne d’investissement participatif a ainsi permis de mobiliser 141 investisseurs principalement issus de la région Ile-de-France (majoritairement du Val-de-Marne, de l’Essonne et de la Seine-et-Marne) pour un total de plus de 400 000 €, entièrement dédiés au projet.

Une forte valorisation de la biodiversité locale

Ambitieux par sa taille, ce projet comporte également une forte dimension environnementale. En phase de construction, l’intégralité des 25 ha du site ont été réhabilités en partenariat avec des entreprises locales.

Dans le cadre de l’exploitation, les équipes de LANGA mettront en place plusieurs dispositifs destinés à favoriser le développement de la faune et de la flore : muret de type gabion favorable à la colonisation du milieu par les reptiles, création d’une prairie et de trois mares ou encore plantation de haies champêtres. Des ruches seront prochainement installées, de même qu’un éco-pâturage déployé par la société ECOMOUTON.

A travers sa filiale LANGA, ENGIE, premier opérateur à avoir franchi le cap du GW solaire en France, prévoit une forte accélération de son développement pour atteindre les 2,2 GW solaire installés à l’horizon 2021. ENGIE, pionnier de la transition zéro carbone pour les collectivités et les industriels contribue à un progrès harmonieux prenant en compte les enjeux environnementaux et les mutations des modes de consommation de l’énergie, en diversifiant toujours plus les sources de production locale.

1. Sur la base des 21 847 foyers recensés par l’INSEE en 2016.
2. http://regions-france.org/developpement-durable/ile-de-france-strategie-energie-climat-de-region/

À propos de LANGA

En juillet 2018 ENGIE, leader de la production d'énergie verte en France a acquis le groupe LANGA. Fondé en 2008, le groupe LANGA, basé en Bretagne, est l'un des producteurs d'énergies renouvelables les plus dynamiques, présent à la fois dans le solaire, l'éolien, le biogaz et la biomasse. LANGA intervient sur l'ensemble de la chaîne de valeur de ses projets. Il détient un portefeuille en opération qui a atteint fin 2018, une capacité installée de 215 MW dont 165 MW d'énergie solaire et 39 MW d'éolien. Le groupe développe par ailleurs 1,3 GW de projets qui verront le jour à horizon 2022. Cette acquisition permet à ENGIE, en complément de sa forte croissance organique, d'intensifier son développement dans les énergies renouvelables en France. ENGIE vise en effet le développement de près de 3 GW d'éolien et près de 2,2 GW de solaire à l'horizon 2021.
Partagez l'article

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des