La seconde vie des batteries de véhicules électriques

Entech, la société de technologie spécialisée dans le stockage et le pilotage intelligent des énergies renouvelables, a annoncé, en tant que coordinateur du consortium, le lancement du projet ABR (Automotive Batteries Reuse), soutenu par la Région Bretagne, Quimper Bretagne Occidentale et Rennes Métropole. Le consortium, composé de Stellantis, Talendi, l’Université Bretagne Sud (Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027) et Entech œuvrera au développement de solutions de stockage 2nde vie des batteries automobiles.

« Développer une filière et des innovations autour du démantèlement des batteries automobiles (diagnostic, sécurité, data, etc.) et proposer des solutions pour optimiser la 2nde vie des batteries ». Tel est l’objectif annoncé pour ABR Project, projet porté par Entech, en association avec Stellantis, Talendi et l’Université Bretagne Sud (Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027).

Le projet bénéficie d’un financement par la Région Bretagne, Quimper Bretagne Occidentale et Rennes Métropole, à hauteur de 495.8 k€ sur deux ans. ABR Project est également labellisé par le pôle ID4CAR, qui a reconnu le caractère innovant du projet, et la pertinence des débouchés économiques envisagés.

Pour Christopher Franquet, Président Directeur Général d’Entech, « La 2nde vie des batteries de véhicules électriques pourrait représenter un immense marché, mais de nombreux freins restent à lever pour que ce marché soit viable économiquement. Entech fait partie des acteurs capables de mettre au point les nouvelles technologies qui rendront possible l’essor de cette filière. »

Le marché du véhicule électrique devrait continuer à progresser dans les années à venir, avec une offre toujours plus large des fabricants et la démocratisation des bornes de recharge sur le territoire. Plusieurs scénarios s’accordent sur cette tendance à l’augmentation de la mobilité électrique, qui pourrait représenter 80% du marché européen d’ici à 2050. Cet essor des véhicules électriques doit s’accompagner d’une réflexion sur la fin de vie des batteries. Or, si la durée de vie en mobilité d’une batterie Lithium-Ion est d’environ 12 ans, elle conserve ensuite jusqu’à 75% de sa capacité de stockage pour une utilisation stationnaire.

Suivant ces paramètres, les batteries 2nde vie disponibles en 2030 pourraient atteindre une capacité de 140 GWh. En parallèle, le marché du stockage stationnaire pour répondre aux besoins réseaux est également en constante augmentation. Il devrait atteindre, en 2030, 160 GWh/an dont 35 GWh/an en Europe. Les solutions de stockage 2nde vie pourraient donc couvrir une large part des besoins du marché stationnaire.

Le développement d’une filière de stockage axée sur les batteries 2nde vie est donc envisageable, à condition de mettre en place des innovations autour du démantèlement des batteries automobiles et des solutions pour optimiser la 2nde vie des batteries.

C’est l’objet du projet ABR, porté par Entech, qui va permettre de développer plusieurs aspects autour de la thématique des batteries 2nde vie : quel modèle économique pour la valorisation des batteries 2nde vie ? Quel business model ? Quelles perspectives sur les années à venir ?

  • Un conteneur de stockage intégrant directement des packs tels que sortis des véhicules, pour du transfert de charge ou des services réseau
  • Une armoire de stockage pour la recharge de la « petite mobilité » ou le secteur résidentiel, en partenariat avec Talendi pour le désassemblage des packs en modules
  • Le développement d’un jumeau numérique du conteneur pour le diagnostic/pronostic de l’état de santé des batteries ;

Les packs 2nde vie seront fournis à Entech et Talendi par Stellantis dans le cadre du projet, en accord avec le souhait de Stellantis de s’orienter vers un cercle vertueux de gestion de ses batteries usagées, et de développer, en partenariat avec le consortium, des solutions adaptées.

Le projet ABR fait suite à deux précédents projets réalisés par Entech, déjà orientés sur la 2nde vie avec l’intégration de packs Stellantis dans des systèmes de stockage en conteneur.

Crédit image : Entech

A propos d’Entech
Face aux défis technologiques posés par la forte croissance des énergies nouvelles dans le mix énergétique, Entech rend possible l’intégration massive des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie grâce à des solutions de stockage et de conversion électrique pilotées par des systèmes logiciels intelligents. Bâtisseur des énergies nouvelles, Entech développe, construit et opère des centrales de production et des systèmes de stockage – batteries ou hydrogène – connectés aux réseaux ou « off-grid ». Créée à Quimper en 2016, Entech a déjà réalisé plus de 250 projets dans le monde et emploie aujourd’hui plus de 90 salariés.

CP
Lien principal : www.irdl.fr

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime