Le baril à 150-170 dollars cet été

Le Président de l’OPEP Chakib Khelil prévoit la montée du prix du baril de brut à 150-170 dollars pour cet été.

Alors que la barre des 140 dollars le baril à été franchie à New York, la hausse des taux directeurs de la BCE attendus début juillet, pourraient entraîner une nouvelle hausse.

"La dévaluation du dollar par rapport à l’euro (…) sera de l’ordre de peut-être 1 ou 2% et ceci va générer probablement 8 dollars d’augmentation sur le prix du pétrole", a estimé Chakib Khelil devant les caméras de France24. "Cela va peut-être décliner un peu vers la fin de l’année" a-t-il prédit.

Parmi les facteurs cruciaux, le Président de l’OPEP redoute particulièrement une aggravation de la crise iranienne. Selon lui, ce sont les crises internationales qui font peser le plus de risques sur le cours, le scénario catastrophe étant un arrêt de la production iranienne. Ce seraient alors 4 millions de barils qu’il s’agirait de compenser. Or, l’OPEP n’a pas les capacités de remplacer plus de 3 millions de barils. Les prix pourraient alors atteindre des sommets, à 200, voire à 400 dollars.

M.Khelil table également sur la croissance de la demande en essence, "en particulier aux Etats-Unis." Il a répété une nouvelle fois son antienne : "il n’y a pas de problème d’offre sur le marché pétrolier." Selon lui, il y a "suffisamment de pétrole pour les 50 prochaines années"

 

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredhu

Que doit-on penser d’un commentaire comme “il y a suffisamment de pétrole pour les 50 prochaines années” ??C’est vrai, il y a des réserves. C’est indubitable, le robinet ne se tarrira pas du jour au lendemain.  C’est certain, le marché traverse simplement une crise qui est due (à l’entendre) à la crise iranienne. Soit.Pas de quoi en fouetter un chat, donc ? Chic, on referme donc la porte sur son petit douillet, et on pensera dans 50 ans à ce qu’il faudra faire quand les réserves seront enfin épuisées (si les Iraniens arrêtent de nous embéter avec leur crise !)…Néanmoins, même les américains deviennent soudainement parfaitement conscient du prix du pétrole et des ravages politiques/économiques/écologiques que son exploitation imposent au monde (celui de l’autre côté de leur frontières).Les petites voitures s’arrachent, ils organisent des prières dans les stations essences, ils font marcher leurs enfants pour diminuer les arrêts de bus scolaires, … bref, le prix du gallon est passé de 2,74$ à 4$. L’horreur. La fin DU monde !Que conclure de ce changement d’attitude, observée aux US, mais aussi en Europe, bien sûr ? Je dirais: peut importe comment vous essayer de convaincre “la masse” de changer quelque chose à son attitude, à ses mauvaises habitudes, rien n’y fait.Le SEUL moyen de faire bouger les mentalités est de frapperau seul endroit où ça fait mal : le porte-monnaie !!Tout le monde sait bien qu’une voiture qui consomme trop, ajoutée aux million d’autres voitures qui consomment trop, qu’une maison mal isolée ajoutée aux …, qu’une ampoule oubliée allumée ajoutée aux …, qu’un kilo de pommes importées de l’autre bout du monde ajouté aux …, qu’un WC qui fuit ajouté aux …, qu’une poubelle non triée ajoutée aux …, qu’une batterie ou un litre d’huile moteur usagée jetée en pleine nature ajouté aux …, qu’un geste une une attitude négligente ajouté aux …, nous conduisent tous ensemble vers un monde où personne, comme c’est étrange, n’aimerai vivre.Mais trop peu agissent, trop peu réagissent.Pourquoi ? Quelle est l’incitation ?… Une conscience vaguement tarraudée par le remord ?Mais que le “prix de cette indifférence” augmente un tant soit peu, et voilà que les yeux s’ouvrent, que les mains s’agitent, que le cerveau accepte enfin de considérer qu’il est temps de faire quelque chose !M’en fout de détruire, mais si il faut payer, alors, ça non !Conclusion: pour changer d’attitude, augmentez le prix du pétrole !Etrange animal que voilà, dont l’instinct et les actes sont dirigés principalement par quelques morceaux de papier au fond de sa poche …

js

il n’y a malheureusement que la sanction economique qui fait réagir, (JM JANCOVICI le defend depuis un moment; il faut augmenter le prix du petrole progressivement, c’est le seul moyen pourque l’on decide de s’en affranchir) on n’est jamais aussi efficace que ds les periodes de crise !! souhaitons tt dememe que l’intelligence l’emporte !!

marcob12

Il est vrai que nous sommes un troupeau aveugle réagissant à des impulsions primaires comme l’attirance dans une direction et/ou la répulsion.Dans le domaine de l’énergie il ne faut pas seulement un bâton efficace (prix élevé du brut) il faut aussi les indispensables carottes…Sachant que 60% du pétrole mondial est consommé dans les transports (essentiellement dans des moteurs à explosion) il nous faut d’urgence des batteries performantes et des véhicules électriques.Avec notre parc nucléaire nous pouvons tenir le choc les premières années et ajouter rapidement des capacités renouvelables pour suivre la mutation du parc automobile.Mais un pétrole à 200$ serait le bienvenue car le bâton n’est clairement pas assez dissuasif encore.Avec du recul on voit que les sommes gigantesques collectées par l’Etat sur lescarburants depuis les années 70 ont servies à tout sauf à préparer l’après-pétrole.Un bâton sans carotte ne sert à rien, nous sommes résistants à la douleur et nous nous habituons.Mais avec une vraie carotte comme les véhicules électriques nous pourrions changer d’ère énergétique en deux ou trois décennies (nous, pas la Chine sans doute).A noter quand même que nous sommes un des plus gros exportateurs net d’électricité depuis (disons 15 ans) et que l’Etat n’a pas jugé utile de favoriser significativement le véhicule électrique et les recherches dans le domaine, pas plus que nos constructeurs automobiles…Guy Nègre doit être bien triste d’avoir vécu dans un pays de b…

Guydegif(91)

Bravo Fredhu ! la lucidité de votre analyse et énoncé des faits sont exemplaires ! Espérons que beaucoup de lecteurs d’Enerzine vont tilter et…prendre conscience! …réduire leur conso de bagnole, se mettre au vélo, à la marche à pieds, aux transports en commun…. Peut-être bondir chez Toyota acheter une Prius. Là aussi scandale que l’offre hybride Toyota reste cantonnée à la seule Prius, un peu vieillote de ligne, même si intelligente, auto-garable, économe, donc bonne pour le DD et la planète. Comme l’offre est encore très trop limitée…il n’y a pas trop de choix !!! Shame and scandal !Il y a leur Lexus, version de Toyota-de-luxe, avec qq modèles hybrides, mais pas pour toutes les bourses !! Faudrait démocratiser les hybrides vite et largement ! Toyota est qd même N=° 1 ! du cran pardi ! ils ont de l’argent, F1 à témoin, envie de percer. Faudrait arriver à les convaincre de miser plus sur une gamme hybride plus large, des Yaris hybrides, des Corolla hybrides, ….voire électrique avec des batteries sympas de 300 kms d’autonomie…  Le père Cralos Ghosn avec son tandem Renault-Nissan a décidé de lancer un véhicule électrique, assez sioux côté batteries, semble-t-il, mais il va d’abord arroser Israël en 2008/2009, ….puis le Danemark en 2010/2011, puis…après…grand vide…puis nous autres français vers 2012 si tout va bien. Un vrai scandale ! Certains savent faire mais les pouvoirs publics ne font pas assez pour aider ceux-là à s’implanter, se développer, vendre, …donc contribuer concrètement aux pbs listés par Fredhu….Va vraiment falloir mettre des bouchées doubles, voire triples pour avancer dans le BONNE DIRECTION, vite car ça URGE !!!A bons entendeurs…A+ Salutations Guydegif(91)

pasnaif

…déranger certains, il me semble avoir lu en fin d’année dernière que la voiture électrique était LE sujet tabou lors du Grenelle de l’environnement. On sait qui elle dérangeait indirectement, la planète ne peut donc les remercier.

Momo

Bien sur qu’il y en a pour + de 50 ans de ce foutu liquide , et les huiles ( sans jeu de mots) de l’OPEP le savent bien ,et pas seulement eux ,  et pour des siecles de + selon le prix que nous ( ou nos enfants et petits-enfants ) accepterons de le payer , il proviendra des sables et schistes bitumineux aussi bien que du charbon ou de la biomasse liquefie …. Le VRAI pb. n’est pas la , il est ds. le fait que tte. combustion de carbone , quelle que soit la forme sous laquelle se presente  ce carbone , donnera du CO2 au final …. et la nous ne savons pas ou va notre biosphere actuelle qd. trop de ce CO2 se repand ds. l’atmosphere terrestre ! C’est tout , mais helas c’est deja un sacre bazar ! Tout le reste n’est que  philosophie + ou – politico-demagogique  , mais tte. reduction DRASTIQUE  ( donc ds. l’urgence et en forte proportion ) de notre consommation globale d’energie(s) se comptera en millions de morts ,( on verra bien qui en prend la responsabilite , nos dirigeants , et lesquels ? ou Dame Nature qd. elle en aura un peu marre de se faire deranger par nous et nos 7 a 9 milliards de ” freres  humains ” ) …. Wait and see …..

Bertand

Le monde compte environ un milliard de véhicules motorisé au pétrole à ce jour.La production de pétrole devrait atteindre son maximum entre 2008 et 2012. Difficile à savoir, cela dépend de nombreux paramètres géologiques, sociaux et politiques. … Ensuite, la production de pétrole ne fera que diminuer de 2 à 4% par an. Difficile aussi d’être plus précis pour l’instant : certains champs s’épuisent au rythme de 2% par an, d’autre de 10% par an et les nouveaux champs mis en exploitation ne donnent qu’une bouffée d’oxygène (une gorgée de pétrole) supplémentaire dont l’effet est vite effacé. … La voiture électrique consomme de l’électricité, c’est évident, et la voiture à hydrogène en consomme aussi, ce qui est moins connu. Car le gaz naturel ne durera pas beaucoup plus longtemps que le pétrole et produire de l’hydrogène à partir de celui-ci n’est qu’une méthode temporaire. Reste l’électrolyse de l’eau pour produire l’hydrogène, avec de l’électricité donc. …Mais lisez bien ceci : ;… Pour faire rouler tous ces véhicules comme aujourd’hui avec l’électricité, il faudrait 900 réacteurs de 1.000 MW aux Etats-Unis (7.100 TWh selon la Nuclear Energy Agency) et 1.500 réacteurs pour le monde entier. … Si l’on regarde ce qui se passe pour l’hydrogène, c’est 3.000 réacteurs avec l’hydrogène comprimé et 4.000 réacteurs avec l’hydrogène liquide. … Car dans tous les cas le rendement de conversion global entre la centrale électrique et le moteur est très médiocre.

Dan1

Il est évident que si le monde était capable de remplacer immédiatement la totalité de ses véhicules à moteur thermique par des véhicules électriques, il y aurait un gros problème de production d’électricité.Cela est impossible car les véhicules électriques ne sont pas suffisamment au point, que cela ne correspond pas au besoin et que les réseaux électriques ne sont pas suffisamment développés dans beaucoup de pays. Les véhicules électriques devront donc commencer par les pays industrialisés et les villes.Prenons l’exemple de la France :Une petite voiture de 1000 kg a besoin d’environ 10 kWh pour rouler à 100 km/h pendant 100 km à vitesse stablisée (cela correspond à environ un litre d’essence). Seulement, avec un moteur thermique et à cause de son rendement et des variations de vitesse, elle consomme environ 6 litres/100 (ou 60 kWh) soit un rendement moyen d’environ 15 %. En travaillant un peu, un véhicule électrique équivalent pourrait consommer en moyenne 20 kWh/100 ou 200 Wh par kilomètre.Si l’on considère que la France possède 30 millions de véhicules légers et qu’il serait possible “d’électrifier” les “deuxièmes voitures” soit 50% du parc, il reste 15 millions de petites voitures à alimenter. Si elles parcourent en moyenne 15 000 km/an nous avons 225 milliards de km à garantir, chacun “coûtant” 200Wh. Il faut donc produire au minimum 45 TWh par an pour les voitures.En France cela représente un peu moins de 1/10ième de la consommation électrique et 8 % de la production. Cela représente aussi à peu près le solde exportateur actuel d’électricité.On voit donc que pour un pays comme la France, la voiture électrique urbaine est aujourd’hui parfaitement intégrable sans révolution énergétique.On ne fera pas cela partout dans le monde, mais ce serait déjà bien qu’on lance vigoureusement le mouvement dans les pays industrialisés.45 TWh, c’est moins de 4 EPR et un peu plus que ce que l’Allemagne a produit en 2007 avec ses 19 000 éoliennes (33 TWh).     

Dan1

J’ai oublié de mentionner un détail :Une petite voiture à essence qui fait 15 000 km/an en consommant 6 litres/100, situation plus que banale, coûte aujourdhui 1 350 Euros en carburant (un peu plus d’un mois de salaire pour un smicard). L’équivalent “électrifié” coûterait 360 Euros TTC pour 3000 kWh soutiré (1/3 de mois de salaire du m^me smicard). Cela veut dire que pour un ménage moyen, la facture carburant électrique serait du même ordre de grandeur que sa consommation domestique.Même au Danemark ou en Belgique, où l’électricité TTC est très chère, la facture serait encore presque moitié moins chère qu’avec de l’essence (seulement le bilan carbone de l’électricité serait plus mauvais).Il paraît que certains politiques cherchent des moyens de donner du pouvoir d’achat. A moyen et long terme, voilà une piste à creuser y compris à un prochain Grenelle 2 de l’environnement ! 

bigbluejlr

complètement d accord aussi sur la hausse salutaire du barilkle probleme c est que c est argent quitte nos economies alors qu il aurait pu financer l apres petrole. comme nous avons ete abusés par les petroliers, les constructeurs et les politiques, ca va forcément se passer dans la douleur alors qu on aurait pu gerer anticiper ca depuis longtemps et fait en sorte que les prelevements additionnels soient reinjectés dans notre economie plutot que dans des fonds souverains exterieurs qui serviront à racheter nos sociétés . On entre dans une nouvelle forme d esclavage pour Dan1d accord avec son raisonnement mais il y a un detail qui a son importance, les reacteurs nucleaires ne sont pas arretés la nuit et cette perte d electricité pourrait etre directement utilisée par charger les voitures autres details qui a sont importance : penssez vous vraiment que l Etat francais laisserait rouler 15 millions de petites voitures sans mettre un equivalent de TIPP concretement je ne pense pas qu il sache comment la poser sur l electricité n est ce pas une explication de la non disponibilité des vehicules electriques en France ???mais miracle le scoot electrique eVECTRIX vient d arriver , lui nous liberera de cette tyraniesi vous voulez en parler

Dan1

Le fait que les réacteurs nucléaires fonctionnent la nuit ne signifie pas que l’électricité est perdue puisqu’il y a toujours une demande. Voir le site RTE pour la courbe de charge : ‘appel de puissance est presque toujours supérieur à 35 GW (jusqu’au record de 88 GW) soit plus de 50 % de la puissance maximale des 58 réacteurs installés (dont une partie est en maintenance en période estivale).    Dans les pays où il n’y a pas de nucléaire, il y a tout de même des moyens de production en base la nuit. Cependant il serait peut être possible d’optimiser la production (par des tarifs incitatifs et des compteurs intelligents) afin de lisser la courbe de charge et d’essayer de limiter le recours aux moyens de pointe coûteux et émetteurs de CO2.Toutefois, il n’est pas si simple de faire le “plein” en branchant sa voiture électrique sur une simple prise de courant. Avec une prise “normale” de 16 Ampères, on a droit à l’extrème limite à 3680 W en 230 V. Avec une marge, pour éviter de titiller le disjoncteur, on peut raisonnablement “pomper” 2500 W en continu. En branchant la voiture en heure creuse de 22h00 à 6h00 soit 8 heures, on récupère 20 kWh soit 100 km d’autonomie. Dans cette hypothèse, le véhicule électrique serait très bien en deuxième voiture, mais l’hybride serait bien plus adapté en première voiture et pour les VRP et autres gros rouleurs.TIPP :Actuellement, elle représente une recette annuelle d’environ 25 milliards d’Euros par an, soit environ 6 fois moins que la TVA qui s’applique elle aussi au carburant et de façon proportionnelle au prix (y compris la TIPP). Si 15 millions de petites voitures ne consommaient plus de carburant, cela provoquerait une perte de taxe d’environ 11 milliards d’Euros par an (7 de TIPP et 4 de TVA) qui ne serait pas compensée par l’augmentation des recettes de TVA sur l’électricité (au mieux + 400 millions d’Euros). En conséquence, l’Etat devrait effectivement trouver de nouvelles recettes ou dépenser moins.De toute façon, il est illusoire de remplacer immédiatement 15 millions de véhicules et au rythme soutenu de 1 millions par an, cela laisse le temps d’opérer des transferts de fiscalité.Et puis n’oubliez pas de regarder à la loupe votre facture d’électricité, vous y verrez 7 taxes différentes (2 TLE et 5 TVA) appliquées selon 4 taux différents, la TVA s’appliquant déjà sur les taxes locales (comme elle s’applique sur la TIPP). Je fais confiance à bercy pour trouver une solution !            

ssebb

Pour les transports, avant de penser aux changements techniques, il faudrait peut-être déjà commencer par être un peu moins individualiste.Mais je sais ce n’est pas possible, voyons ! Ca restreindrait nos libertés…

12
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime