Le parc solaire photovoltaïque mondial a dépassé les 100 gigawatts

La capacité installée du parc solaire photovoltaïque (PV) sur notre planète a dépassé le seuil des 100 gigawatts (GW) en 2012, finissant juste au dessus des 101 GW, selon les derniers chiffres publiés lundi, par l’Association européenne de l’industrie photovoltaïque (EPIA).

"Cette capacité globale à capter l’énergie du soleil produit autant d’électricité en une année que l’équivalent de 16 centrales électriques au charbon ou de réacteurs nucléaires (1 GW unitaire)" a tenu à préciser l’EPIA dans un communiqué. Ainsi, chaque année, les installations photovoltaïques dans le monde permettent la réduction des émissions de CO2 d’environ 53 millions de tonnes.

Pour la seule année 2012, "30 GW de solaire photovoltaïque ont été raccordés au réseau et mis en service – soit à peu près le même niveau record obtenu en 2011". Le chiffre évoqué pourrait toutefois augmenter encore de 1 GW, voire de 2 GW, précise l’association. Les résultats définitifs pour 2012 seront publiés en mai, lors de la conférence annuelle de l’EPIA.

"Personne n’aurait pu prédire il y a dix ans que nous verrions plus de 100 gigawatts de capacité solaire photovoltaïque dans le monde en 2012", a déclaré le président de l’EPIA Winfried Hoffmann.

"L’industrie photovoltaïque est clairement confrontée à des défis, mais les résultats de 2012 montrent qu’il y a un marché mondial fort pour notre technologie. Même en période économique difficile et malgré les incertitudes réglementaires qui progressent, nous avons presque réussi à répéter l’année record de 2011" a t-il ajouté.

Au final, sur les 30 GW d’installations photovoltaïques, 13 GW l’ont été en dehors de l’Europe (contre un peu moins de 8 GW en 2011) : la Chine (entre 3,5 GW et 4,5 GW), les États-Unis (3,2 GW) et le Japon (2,5 GW). Et près de 17 GW ont concerné l’Europe (contre près de 23 GW en 2011) : l’Allemagne (7,6 GW), l’Italie (3,3 GW) et la France (1,2 GW).

"Les clés pour le futur devront être des réponses adaptées aux nouveaux défis du marché et une continuation des politiques de soutien qui contribuent à l’essor de la technologie photovoltaïque de manière durable" a conclu Winfried Hoffmann.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
38 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
edc10

Les mots ont un sens. ‘Equivalent’ est erronné (aucune production la nuit, production divisée par 5 en hiver). – Bref, l’équivalence serait acceptée avec un système de stockage associé (stockage annuel, même, car à nos latitudes, un probable excédent estival devrait servir l’hiver … …). Qu’on le veuille ou non, l’uranium ou le charbon, c’est de l’énergie stockée et restituable à la demande. – D’autre part, substituer de la prod nucléaire l’été par du photovoltaîque grève le bilan CO2, et pas le contraire … et oui, triste à entendre mais c’est la vérité. Bref, tant pis pour le nièmes post qui redit les mêmes évidences. Mais tant qu’on nous nous prend pour des imbéciles en nous rabachant les mêmes versets, alors on continuera à crier à l’ineptie.

jpdebangui

Tout à fait d’accord avec “edc 10”. C’est nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Pour comparer, il faut placer les systèmes de productions dans des domaines équivalents maintenant, certes, mais aussi dans la durée… Quelle sera la production électrique des PV dans 30 ans ? Après l’érosion du verre de protection et la dégradation entraînée par les rayons cosmiques… Quel recul avons nous pour établir cette comparaison ? Pour les PV, certains fabricants propose un “garantie” de 25 ans à 10% de pertes… Garantie mensongère puisqu’ils ne seront plus là pour effectuer le contrôle et le remplacement… Ici, en Afrique, la rduction de performance constatée semble plus élevée… Et celà au bout de 5 ans seulement !

climax1891
jpdebangui

1 – Peut-on imaginer une centrale solaire alimentant un haut fourneau électrique ?Je ne crois pas. Il faudra toujours disposer de sources continues de grandes puissances pour certaines activités industrielles comme la métallurgie et l’industrie chimique. 2 – Est-il pensable d’assurer le chauffage et l’éclairage de toute une ville (100.000 ha) par le solaire ?… Sans doute, si la ville a été conçue dans ce but dès sa création… Le solaire, s’il est couplé avec des moyens de stockage (électriques ou thermiques) semble bien adapté aux applications diffuses de l’énergie.

jpdebangui

Je ne vois pas en quoi l’exemple de l’Allemagne est un contre exemple à la comparaison absurde entre deux systèmes de production d’énergie qui n’ont pas les mêmes cycles de production… Quelle sera la productivité du parc PV de l’Allemagne dans 30 ans ? Les centrales thermiques et nucléaires sont encore là, on envisage même de prolonger leur vie !!

jpdebangui

Ainsi, le solaire ne semble qu’un placébo pour écologiste en mal de justification scientifique. Il faut toujours replacer les solutions dans le contexte d’une application raisonnable… Mais il semblerait que la politique, dans ce domaine, soit rarement raisonnable.

Pastilleverte

le PV c’est parfait (c’était), en France au moins pour faire un placement financier : 1/ avec des subventions d’installation ET 2/ avec des réductions d’impôts ET 3/ last but not least, avec un tarif de rachat contractuel au moins quintuple par rapport au tarif “moyen” d’EDF Dans certaines régions “isolées” et “suffisamment” ensoleillée, ça peut rester un bon complément ou une base de “servise minimum” à condition d’avoir du stockage, donc des batteries, donc des déchéts dits “dangereux” (DID) en fin de vie (des batteries, pas des panneaux). Un jour… entre un rendement “industrialisé” à 50%, une baisse des prix d’un facteur 5, des formules de stockage “robustes, propres, et économes”, ça sera, peut être, la vraie “panacée” énergétique…un jour

fredo

petite question: le PV se développe seulement en France? le mouvement est lancé, quoi que vous en disiez

fredo

petite question: le PV se développe seulement en France? le mouvement est lancé, quoi que vous en disiez

edc10

@pastille verte. Actuellement, les enr ‘fatales’ (PV, éolien) sont utilisées par les capitalistes comme des placements financiés. Car elles se substituent obligatoirement les autres productions, donc rentrée d’argent assurée, d’autant plus que tout est bien goupillé avec les subventions. Le mouvement est lancé mais trop tôt … ce n’est pas de l’écologie, mais de l’escrologie. Tout cet argent devrait servir à bien d’autrs projets écologiques bien plus urgents. Mais vous avez les medias avec vous, donc le mouvement va être dur à arrêter … mais les vrais écolos arriveront peut-être à limiter la casse. qui vivra verra !

climax1891

En 2007, l’Allemagne a produit 314 TWh avec 71,5 million de TEP de charbon. Soit un rendement moyen de 37% Si les centrales allemandes avaient un rendement de 45%, elles auraient consommé 60 million de TEP de charbon. Soit une économie de 16%. Avec 100 milliards d’euros de subventions, le solaire a produit 4,8% de l’électricité en Allemagne en 2012. Avec 100 milliards d’euros, l’Allemagne pouvait non seulement moderniser son parc de centrales à charbon (46 GW donc certaines sont déjà supercritiques) mais aussi continuer d’investir dans les économies d’énergie. La centrale à charbon supercritique de 900 MW d’EDF à Rybnik en Pologne doit coûter 1,8 milliards d’euros. L’Espagne a tiré 4,3% de son électricité du solaire en 2012, l’Italie 5,6% et l’Allemagne 4,8%

Steph

Ca va les gars, ca n’est pas parce que vous vous repondez entre vous que vous avez raison vous savez …. 1/ le nuke se stocke ? Je l’ignorais donc les centrales de pompage-turbinage n’ont aucun interet alors… 2/ les 100 Milliards de subvention viennent d’ou, arguments please. 3/ les nucleocrates ne voudront jamais le voire et sortirons encore et toujours les meme arguments, meme lorsque le monde entier leur aura montre qu’ils ont tort mais rappelons ceci : la transition energetique allemande c’est d’abord EnR+charbon pour sortir du nuke, puis EnR+stockage pour sortir des energies fissile ET fossiles. Y a-t-il des nucleocrates suffisement pretentieux pour pretendre que les Allemands seront incapables d’apporter des solution competitives de stockage de masse ? Indice : un kit 3 kW PV+batterie s’achete deja 5000 € HT sur le net

climax1891

The costs of subsidizing solar electricity have exceeded the 100-billion-euro mark in Germany Re-Evaluating Germany’s Blind Faith in the Sun By Alexander Neubacher

Luis

¤ Ceux qui critiquent les énergies renouvelables ont toujours un champ de vision, ou plutôt un champ de pensée, aussi étroit. Toujours les mêmes oeillères pour dire “s’il y avait 100% de solaire” ou “100% d’éolien” selon le sujet du moment. Et s’il y avait 100% de nucléaire et rien d’autre, sans importations ? L’important dans les énergies renouvelables, c’est leur complémentarité : hydraulique, éolien, solaire, biomasse, biogaz, géothermie, énergies marines (la Rance en France) … avec des proportions variables selon les ressources potentielles de chaque pays. En Allemagne, sur une production totale de 617 TWh en 2012, 135 TWh ont été produits par les énergies renouvelables (trois fois plus qu’en 2002). Dans celle-ci, 45 TWh pour l’éolien et 28,5 TWh pour le solaire (36 TWh pour biomasse et biogaz). Sans l’éolien et le solaire, il aurait fallu produire 73,5 TWh de plus avec le lignite et le charbon, pas avec le pétrole ou le gaz qui sont trop chers. Alors, sans l’éolien et le solaire, il aurait fallu augmenter de 27% la production d’électricité provenant du lignite et du charbon (de 40% si la biomasse et le biogaz étaient aussi absents). En 2012, le solde exportateur global était de 23 TWh (6 TWh en 2011 et 18 TWh en 2010).

climax1891

Avec la même quantité de charbon, des centrales allemandes supercritiques (45% de rendement) pourraient produire 374 TWh contre 314 TWh avec les centrales actuelles. Or moderniser les centrales thermiques auraient coûté moins de 100 milliards d’euros, soit moins que le seul coût des subventions allemandes au solaire. Moderniser les centrales au charbon et économiser l’électricité sont 2 solutions bien plus rentables que le photovolaïque et l’éolien.

edc10

Merci de répéter. Ici, il y en a qui ne semble pas comprendre qu’on peut faire autrement que de se soumettre à la religion actuelle dominante sur les enr, en se faisant en plus taxer de ‘pro-nucl’ alors que le débat n’est pas ici.

edc10

Pourriez-vous préciser le cycle de vie de votre kit PV + batterie ? Quel est le bilan carbone d’un kwh produit ? Quel est la recyclabilité de votre solution ?

Luis

¤ Les 100 Md€ annoncés pour le photovoltaïque sont pour une durée de 20 ans avec les tarifs d’achat de 2007, pour les systèmes construits jusqu’en 2011. Fin 2007, il y avait seulement 3.810 GW de photovoltaïque installé et 24.780 GW fin 2011. La proportion jusqu’à fin 2007 est donc de 15,4% du total fin 2011. Appliquer les tarifs d’achat de 2007 à toute la production sur 20 ans est donc de l’escroquerie. Depuis 2007 et jusqu’en 2011, les tarifs d’achat ont baissé de façon considérable, pour ce qui concerne 74,6% des installations et de la production. Un calcul honnête devrait être fait mois par mois, ou au moins année par années, avec les capacités installées et les tarifs d’achat de chaque catégorie (puissance du système), pendant toute la période et en déduisant le coût de l’électricité économisée provenant des combustibles fossiles. D’autre part, le temps de remplacer toutes les anciennes centrales fossiles, le tarif d’achat du photovoltaïque sera inférieur au coût du kWh fossile pour l’essentiel de la production solaire. Et ne pas oublier la contribution des autres énergies renouvelables.

Temb

Pouvez vous dire la même chose sur une centrale à charbon ou une centrale nucléaire? Un kit PV silicium se recycle à 100%, son énergie grise est remboursée en 6mois dans le sud de la france et en 1an et demi dans le nord, et il “produit” 20 à 50g de CO2/kwh suivant sa localisation (contre 1000pour le charbon et 6 à 60g pour le nucléaire). Il va durer 35 à 40ans avec un rendement supérieur à 75%. Si on prend les panneaux les plus performants (Sunpower, Total), ils auront un rendement de 22,9% et on aura besoin de 15m² pour installer 3KW, de quoi fournir entre 3MWh et 4,2MWh à l’année en fonction de sa localisation. Avec le double et du stockage, pour 10 000€ tout compris vous avez de quoi faire 50% d’autoconsommation, 15% de pertes et 35% de revente de surplus. Ok c’est nul comparé à du nucléaire mais c’est un progrès incroyable en à peine 5ans. Penadant ce temps là le nucléaire régresse sur les couts et les délais, ainsi que sur la sécurité (on est passé d’un accident tous les millions d’années à 1 accident tous les 20ans).

Guydegif(91)

Il y en a ici qui ne jurent que par du binaire: c’est tout ça! ou c’est tout ça! Or la vie et le monde ne sont pas ainsi faits ! Ce n’est pas que: ”Elle est belle!” ou ”Elle est con!” Il y a des femmes ”belles + intelligentes” ! des ”Belles + cons”! des ”Laides + intelligentes”! et des ”Laides + cons”, le summum! Et ça s’applique d’ailleurs aussi aux hommes…et même aux blondes!…ou aux brunes, rousses, et aux autres… Parité respectée !! Il faut penser et accepter le MIX énergétique ! Mixer au mieux du contexte et des technos et paramètres qu’on maitrise. Le tout en favorisant les EnR dans le contexte de l’application et selon les technos applicables: PV ou Solaire-thermique si propice et bien / correctement exposé, Eolien si contexte ad hoc (en ressource vent et non-gêne), Biomasse-énergie si ressources ad hoc, Méthanisation-Co-Gen si contexte OK, Géothermie si gradient Température propice, etc….. Par contre, en attendant que les EnR en état et en force, Rien contre du CCCG- Cycle Combiné Gaz-Vapeur (GE-Belfort en 1 bon!) à rendement >60% pour répondre à un besoin contextuel, d’alim pure ou d’appoint aux aléatoires PV+éolien,…on évitera le charbon, sauf si on peut lui adjoindre 50% de BioCoal (voir Torspyd) pour réduire CO2/GES de 50%, etc….On utilisera le NUC existant installé en attendant LA relève EnR, et tant que la durée de vie et le contexte sont SAFE, MAIS Fukushima nous a démontré ce qu’on ignorait avant, càd que même des techniciens sérieux et connaisseurs du NUC, dans certains contextes de cata naturelle, -qd réactions en chaines sont parties-, même ces BONS ne maitrisent plus! et là c’est GRAVE ! Il faut se méfier de ces technos qui risquent d’échapper mêmes aux bons ingénieurs et techniciens….A méditer, Mesadmes & Messieurs les NUCléocrates! cqfd A+ Salutations Guydegif(91) PS.: ”des politiques de soutien qui contribuent à l’essor de la technologie photovoltaïque de manière durable” Hespul a démontré que son proto de plus de 20 ans n’avait perdu que qqs petits % de rendement….cqfd aussi !

Guydegif(91)

Il y en a ici qui ne jurent que par du binaire: c’est tout ça! ou c’est tout ça! Or la vie et le monde ne sont pas ainsi faits ! Ce n’est pas que: ”Elle est belle!” ou ”Elle est con!” Il y a des femmes ”belles + intelligentes” ! des ”Belles + cons”! des ”Laides + intelligentes”! et des ”Laides + cons”, le summum! Et ça s’applique d’ailleurs aussi aux hommes…et même aux blondes!…ou aux brunes, rousses, et aux autres… Parité respectée !! Il faut penser et accepter le MIX énergétique ! Mixer au mieux du contexte et des technos et paramètres qu’on maitrise. Le tout en favorisant les EnR dans le contexte de l’application et selon les technos applicables: PV ou Solaire-thermique si propice et bien / correctement exposé, Eolien si contexte ad hoc (en ressource vent et non-gêne), Biomasse-énergie si ressources ad hoc, Méthanisation-Co-Gen si contexte OK, Géothermie si gradient Température propice, etc….. Par contre, en attendant que les EnR en état et en force, Rien contre du CCCG- Cycle Combiné Gaz-Vapeur (GE-Belfort en 1 bon!) à rendement >60% pour répondre à un besoin contextuel, d’alim pure ou d’appoint aux aléatoires PV+éolien,…on évitera le charbon, sauf si on peut lui adjoindre 50% de BioCoal (voir Torspyd) pour réduire CO2/GES de 50%, etc….On utilisera le NUC existant installé en attendant LA relève EnR, et tant que la durée de vie et le contexte sont SAFE, MAIS Fukushima nous a démontré ce qu’on ignorait avant, càd que même des techniciens sérieux et connaisseurs du NUC, dans certains contextes de cata naturelle, -qd réactions en chaines sont parties-, même ces BONS ne maitrisent plus! et là c’est GRAVE ! Il faut se méfier de ces technos qui risquent d’échapper mêmes aux bons ingénieurs et techniciens….A méditer, Mesadmes & Messieurs les NUCléocrates! cqfd A+ Salutations Guydegif(91) PS.: ”des politiques de soutien qui contribuent à l’essor de la technologie photovoltaïque de manière durable” Hespul a démontré que son proto de plus de 20 ans n’avait perdu que qqs petits % de rendement….cqfd aussi !

Temb

Au fait une info assez incroyable dans le rapport de la cour des comptes, les agents EDF consomment….. 4,1TWh !! 1% de la consommation du pays !!! Merci à leur tarif très incitatif aux économies d’énergies… Et après ils viennent donner des leçons sur la maîtrise de l’énergie! 220M€ par an, c’est le cout de leur tarif spécial, tout ça pour une véritable gabegie de conso! Il est peut-être temps de reformer un tout petit peu ça et de responsabiliser ces agents. Ils devraient être les premiers à montrer l’exemple sur les économies d’énergie, plutôt que de chauffer résidences secondaires, piscines et autre radiateurs électriques sans retenue.. Un agent EDF consomme en moyenne 13,6MWh par an soit…. 6fois plus que vous et moi!!!

fredo

la vraie question à mon sens n’est pas de savoir s’il faut développer de l’éolien ou le PV, mais comment le faire, donc diversifier le mix. cela n’empêche en rien d’optimiser le thermique, ou d’économiser l’énergie.

Bachoubouzouc

“Un agent EDF consomme en moyenne 13,6MWh par an soit…. 6fois plus que vous et moi!!!” Tout d’abord je sais pas dans quel monde vous vivez, mais en France le foyer français moyen consomme un peu moins de 7MWh/an. Cela ramène déjà l’écart à un pour deux. Et là encore, cet écart semble tellement énorme qu’il n’en est pas crédible ! Vous m’auriez dit 30% de plus, pourquoi pas, mais c’est juste gigantesque ! Soit ces chiffres sont faux, soit un biais fausse la comparaison. Par exemple le fait que les agents EDF vivraient majoritairement à la campagne (près des moyens de production et de distribution d’électricité), là où la majorité des français vivent en ville. Ces agents EDF vivraient donc majoritairement en maison individuelle, les maisons induisant des consommations nettement plus élevées que les appartements. Ainsi si j’en crois ce site, une maison moyenne consomme en France de 151 à 230 kWh/m² et par année. Soit en gros 200kWh/m², ce qui fait pour une maison de 100m² une consommation annuelle de 20MWh…

Temb

Ben oui mais c’est ce qui est écrit dans le rapport de la cour des comptes… 4,1TWh fourni au titre du régime agent. 7MWh c’est pour un foyer équipé du chauffage électrique. Sans on est autour de 2,5MWh. Et en fait il y a une erreur, C’est 150 000foyers qui ont le fameux tarif… Pour 300 000personnes au total. Donc par foyer c’est bien pire, c’est 27MWh pour un foyer EDF, soit 11 fois plus qu’un foyer sans chauffage électrique et 4 fois plus qu’un foyer avec. Aïe, ça fait mal quand les données commencent à sortir! Une petite réforme, genre on commence à payer le vrai prix quand on dépasse un forfait de 7MWh serait-utile, non? Si les foyers-agents EDF consommaient normalement, et à supposer qu’ils gardent tous leur chauffage électrique, on économise quand même 3TWh! ça c’est de l’économie d’énergie !

climax1891

La chaleur du soleil peut aussi fournir de la chaleur à une centrale thermique pour économiser du charbon ou du gaz naturel. Ceci sans aucun problème d’intermitence. Si on prend le modèle d’AREVA Une installation de 5 MW (5 hectares) économise 3600 tonnes de charbon par en an en Arizona. L’installation de 44 MW de Kogan Creek en Australie coûte 82 millions d’euros. Soit environ 1,8 millions d’euros par MW pour économiser environ 3000 tonnes de charbon dans le sud de l’Europe ou 2000 TEP par an.

Bachoubouzouc

“7MWh c’est pour un foyer équipé du chauffage électrique. Sans on est autour de 2,5MWh.” J’ai pourtant cité une source très claire. Vous, vous affirmez un chiffre sans preuves. Et j’ai de plus cité des éléments (consommation moyenne d’une maison individuelle) qui permettent d’expliquer ces chiffres surprenants. “Et en fait il y a une erreur, C’est 150 000foyers qui ont le fameux tarif… Pour 300 000personnes au total. Donc par foyer c’est bien pire, c’est 27MWh pour un foyer EDF, soit 11 fois plus qu’un foyer sans chauffage électrique et 4 fois plus qu’un foyer avec.” Non, il y a bien 300 000 personnes bénéficiaires du statut IEG, dont 150 000 actifs et autant de retraités. Vous racontez n’importe quoi. “Aïe, ça fait mal quand les données commencent à sortir!” Aïe, ça fait mal à vos divagations lorsqu’on les vérifie un peu ! Par ailleurs, je précise que cela me dérangerait absolument pas d’avoir un seuil limite (et raisonnable) de consommation pour le tarif agent. Personnellement, je suis largement en dessous des chiffres annoncés.

Rice

En cumul depuis janvier 2012, la France reste le pays le plus exportateur sur l’ouest de l’Europe, à hauteur de 44 TWh, et l’Italie le pays le plus importateur, à hauteur de 35 TWh. Toutefois, ce solde exportateur de la France est en retrait de 21,4 % par rapport à l’année précédente où il avait atteint 56 TWh. Malgré la baisse du solde global, les volumes d’exportations françaises sont en hausse marquée vers la Belgique et dans une moindre mesure vers l’Angleterre et l’Espagne. cocorico En revanche, le bilan est à nouveau globalement importateur depuis l’Allemagne et ce, pour la première fois, sur chacun des douze mois de l’année. Cette situation à première vue paradoxale du fait de l’arrêt de sept centrales nucléaires en Allemagne en mars 2011, entraînant une baisse de production nucléaire de 30,5 TWh entre 2010 et 2012, signifie que des marges de production ont été disponibles sur d’autres moyens. D’une part, la production de photovoltaïque en Allemagne a considérablement augmenté (près de 30 TWh en 2012 contre une dizaine en 2010), injectant ainsi sur le réseau, selon l’ensoleillement, une quantité significative d’énergie. D’autre part, l’électricité produite par les centrales au charbon a renforcé sa compétitivité suite à la chute du prix du charbon, le développement du gaz de schiste ayant eu pour effet de réduire la demande de charbon aux Etats-Unis. La faiblesse du prix du CO2 n’a par ailleurs pas compensé cet effet. En conséquence, avec des pics réguliers de production renouvelable et un parc charbon compétitif, l’Allemagne exporte son énergie vers quasiment tous ses voisins y compris la France.

Sicetaitsimple

c’est que visiblement le marché devient un peu moins euro-centré. Ca devrait normalement aller dans le sens d’une certaine “maturité” de la filière de production, qui jusqu’à présent faisait un peu penser à un Amstrong complètement dopé ( aux subventions, pas à l’EPO). Reste à voir s’il y aura des survivants en Europe et comment tout ça va se réorganiser.

Dan1

A Rice (le troll). Vous êtes un peu en retard sur le communiqué de RTE car on en a déjà parlé là : Profitez-en pour lire l’article de Sylvestre dont j’ai donné le lien. Pour simplifier la tâche de notre troll, je reprends les citations et les commentaires du 24 janvier 2013 : “Il écrit notamment : “Faibles, avec 26,4 millions de tonnes, les émissions de CO2 ont toutefois augmenté, pour l’essentiel en raison d’un recours plus fréquent aux centrales à charbon au détriment des centrales à gaz, un choix dicté par l’évolution des prix des deux matières.” On voit donc que certains choix dus à l’économie de marché vont à l’encontre des objectifs de réduction des émissions de CO2. Mais ça c’est en France. Il écrit aussi : “L’Allemagne est le seul pays à afficher un solde positif avec la France. Elle doit en effet brader de l’électricité éolienne et photovoltaïque – subventionnée chez elle par des tarifs domestiques atteignant presque le double de celui payé en France. Mais surtout, la chute du prix du charbon américain, lui-même causé par l’afflux de gaz non conventionnel, a boosté la rentabilité de ses centrales à charbon qui tournent à plein régime. Au niveau européen, l’objectif de prix similaires aux interconnexions s’éloigne, avec de fortes divergences lors des pics de consommation en France ou des surplus d’électricité éolienne en Allemagne.” Où l’on voit que l’Allemagne bénéficie indirectement du gaz de schiste en achetant du charbon américain à bon prix pour faire tourner ses centrales, qui servent notamment à compenser la moindre production nucléaire. Chapeau l’écologie ! Il écrit encore : “La France se positionne en principal pays exportateur en Europe. Même si elle fut importatrice nette sur 24h durant 20 jours, contre 4 en 2011. Des échanges non liés à des «pénuries physiques», explique Dominique Maillard, mais à «des prix plus attractifs pour les acheteurs que d’autres moyens de production nationaux mobilisables». Où l’on confirme qu’il ne faut pas voir les importations d’Allemagne comme une nécessité impérieuse due à nos limites de production, mais à une logique de marché notamment à cause d’une compétitivité du charbon-lignite qui ne paie pas ses externalités (des coûts cachés supporté par la société). C’est sympa l’écologie expliquée par les professionnels !”

Sicetaitsimple

Trop forts nous dit le troll en nous parlant de nos voisins. Alors certes , il faut quand même leur reconnaitre leur position de pionniers dans le déploiement d’éolien et de PV, les chiffres sont impressionnants. Pour autant, on sent bien que ça commence à caler un peu, pour plein de raisons: -techniques d’abord, on rappellera que la Dena Grid study 1(2005), puis 2 (2010) qui avaient largement identifié la necessité de développements importants du réseau, ne sont juste pas suivies d’effet, et que donc ça coince énormément dès que l’éolien du Nord se met à souffler. – économiques, notamment concernant le PV. Ca donne maintenant lieu à un débat sévère presque tous les ans, c’est d’autant plus vrai que malheureusement l’amont ( la fabrication) a beaucoup souffert avec beaucoup de fermetures d’usine et que la valeur ajoutée est maintenant quasi uniquement sur l’aval ( installation et maintenance). – l’économique encore, avec des “citoyens electeurs” qui voient leur facture s’envoler du fait de la “CSPE” allemande, qui est aujourd’hui à 56€/MWh, alors que les industriels sont quasiment exonérés….Coté bénéfice, il faut aussi le dire, des industriels voisins qui voient les prix de gros baisser, mais je ne pense pas que ça réjouisse forcément le citoyen electeur allemand. Bref, le débat va être interessant à suivre, souhaitons au moins qu’on n’oublie pas de tenir compte de ses enseignements dans le débat francais qui s’ouvre ( même si visblement “personne” en France n’est au courant, un sondage récent dit que 80% des francais n’ont pas connaissance du Delphine’s debat)

Jap

Le plus dérengeant c’est surtout qu’il y ait un tarif agent… Encore des privilégiés… Je ne vois pas en quoi le fait de travailler à EDF donne ce droit. Pourquoi ne pas appliquer ces tarifs aux personnes qui sont dans la précarité… Quand au fait que les agents EDF vivent à la campagne dans des maisons cela devrait les inciter à se chauffer autrement qu’à l’électrique non?

Sicetaitsimple

A ma connaissance, la puissance eolienne installée en Allemagne n’a quasiment pas progressé entre fin 2011 et fin 2012 et la production a plutôt baissé. Ce ne sont peut-être pas des chiffres définitifs, c’est juste factuel.

Rice - le troll

Ca fait mal de voir disparaitre vos rêves de grandeur atomique, non ? Après nous avoir doctement expliqué que les allemands feraient massivement 1. appel au thermique pollueur 2. appel au nucléaire français……….. badeboum, tout faux ! L’an passé les allemands ont diminué leurs émissions de CO2 et nous ont vendu de l’électricité !!! Vous êtes décidemment une belle brochette de loosers.

jmdesp

L’étude complète qui évalue la somme à payer pour le PV Allemand à 100 milliards n’est pas basé sur une interpolation bidon, mais une évaluation la plus précise possible du tarif de subvention des systèmes déjà installé (sacahnt effectivement que les valeurs précises du parc au différentes tarifs ne sont apparement pas publiées). Elle reconnait que la partie qui reste à installer jusqu’à 52 GW ne pésera plus énormément en subvention. Le texte complet est ici :

jmdesp

Euh pardon, l’an dernier dans le secteur électrique, leurs émissions sont restées stables ou ont légèrement augmenté. Lignite, de 150,1 à 158,0 TWh, charbon de 112,4 à 118,0 TWh, gaz de 82,5 à 70,0 TWh. Augmentation de 14 des sources charbonnées, et baisse de 12 du gaz qui produit moins de carbone, je vous laisse faire le calcul. Source : BRD_Stromerzeugung1990-2012.pdf

Dan1

Rice (notre troll) a déjà oublié les statistiques de l’Allemagne noire : Une piqure de rappel pour 2012 : Comme promis, je vous communique les récentes évolutions de la révolution verte en Allemagne. L’ENTSO-E vient de publier les chiffres de novembre 2012 pour l’Allemagne. Voilà le bilan sur les 11 premiers mois de 2012 : – janvier 2012 = 35,73 TWh fossiles. – février 2012 est le record absolu avec 38,87 TWh fossiles – mars 2012 = 34,59 TWh fossiles – avril 2012 = 29,77 TWh fossiles – mai 2012 = 27,19 TWh fossiles – juin 2012 = 29,95 TWh fossiles – juillet 2012 = 29,73 TWh fossiles – août 2012 = 26,45 TWh fossiles – septembre 2012 = 29,08 TWh fossiles – octobre 2012 = 33,81 TWh (record mensuel) – novembre 2012 = 32,28 TWh Le mois de novembre 2012 est placé en tête 4/22 depuis 1991. Au bilan, les onze premiers mois de 2012 représentent presque un record absolu pour la production d’électricité FOSSILE en Allemagne avec un total de 347,5 TWh FOSSILE, juste devancés (encore) de 3,5 TWh par l’année 2004. Rice, toujours faché avec les chiffres et les sources ?

Sicetaitsimple

Badaboum, tout faux, on vous dit…. Il faut vous préparer,le printemps arrive: des records de production PV vont bien sûr être battus en Allemagne, et des records d’exportation vers le milieu de journée aussi. La question est effectivement de savoir si ça aura le moindre impact significatif sur la production fossile en Allemagne, mais visiblement nous avons un spécialiste qui nous dit que oui, sans (bien entendu..) citer la moindre source sur ce qui est constatable ( le passé récent).

38
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime