Le poêle à granulés ou pellets, un chauffage économique en ces temps de crise

Le poêle à granulés ou pellets, un chauffage économique en ces temps de crise

Le combustible bois fait partie des énergies les plus écologiques pour se chauffer. Il s’agit également du combustible le moins cher du marché qui a l’avantage de ne pas subir les augmentations excessives de prix comme cela est actuellement le cas pour le fioul, le gaz et l’électricité. Les poêles à bois et à granulés sont devenus de plus en plus recherchés ces dernières années car ils permettent de se chauffer de manière plus efficaces et plus durables.

Il y a quelques éléments à garder à l’esprit lors du choix d’un poêle à bois ou à granulés, comme la taille, la puissance, l’autonomie, l’installation, l’entretien et le type de bois qu’il est préférable d’utiliser. Dans l’ensemble, ils restent une excellente option pour ceux qui recherchent un moyen efficace et écologique de chauffer leur intérieur.

Granulés, pellets, poêles

Les termes granulés de bois et pellets (mot anglais) désignent tous les deux le combustible nécessaire au bon fonctionnement du poêle. Il s’agit concrètement de petits morceaux de bois compressés souvent cylindriques qui ont été traités afin de réduire leur taux d’humidité. Ils proviennent généralement de l’industrie de transformation du bois comme les scieries, où sont générés chaque jour des dizaines de tonnes de sciures et de copeaux de bois.

La différence entre le poêle à granulés et le poêle à bois, est que le premier a besoin justement de brûler des pellets tandis que le second nécessite des bûches de bois pour diffuser la chaleur dans la pièce dédié, le salon le plus souvent.

Les divers types de poêle à granulés

Le poêle traditionnel aussi appelé poêle à granulés/pellets comprend un système de ventilation frontal et/ou supérieur qui autorise une répartition à la fois rapide et uniforme de la chaleur dans la pièce. Il peut être exploité en tant que chauffage central bien évidemment ou comme source de chauffage d’appoint, voire même de fournisseur d’eau chaude sanitaire.

Le poêle à granulés silencieux, dit à convection naturelle est dépourvu de ventilateur. Ce poêle s’applique surtout aux surfaces réduites pour diffuser sa chaleur par rayonnement. Comme il est assez silencieux, il pourrait facilement être agencé dans un espace de relaxation, un bureau ou encore une chambre.

Le poêle dit canalisable. Il est constitué de 1 ou 2 ventilateurs afin de pouvoir chauffer plusieurs pièces. Il est spécialement conçu pour diffuser de la chaleur dans des espaces cloisonnés ou des pièces adjacentes au salon telles que la cuisine et le bureau / chambre d’amis, tout cela grâce à des gaines.

Le poêle dit étanche. Ce dernier à la caractéristique d’extraire de l’air qui se trouve en dehors de l’habitation pour fonctionner. Il peut s’installer dans la version la plus économique grâce à une sortie en façade.

Le poêle à granulés hydraulique, appelé encore thermos-poêle se raccorde à votre réseau de chauffage et répond à deux besoins particuliers. En effet, son mécanisme propre l’autorise simultanément à chauffer le volume dans lequel il est aménagé tout en fonctionnant en mode chauffage central. Il alimente aussi bien les radiateurs, le sol chauffant, voire éventuellement dans certains cas, l’eau de la salle de bains.

Comment fonctionne un poêle à granulés

Le poêle à granulés est un appareil de chauffage qui fonctionne en brûlant des granulés de bois. Ces combustibles sont ensuite transportés dans l’appareil par un réservoir ou un chargeur automatique. Lorsque les granulés sont brûlés, ils génèrent de la chaleur qui est transférée à l’air par l’intermédiaire d’un ventilateur. Un échangeur de chaleur intervient dans le circuit afin de maximiser les rendements. Le poêle à granulés peut également être équipé d’une thermostat pour réguler la température.

Le fonctionnement de l’appareil repose sur l’ajustement d’un ensemble de composants. En voici la liste complète.

L’écran de programmation autorise le contrôle des propriétés du poêle

La carte électronique fournit des ordres aux sous-systèmes du poêle comme le pilotage de la combustion afin d’obtenir la température souhaitée.

La bougie d’allumage est utilisée uniquement lors de l’étape d’amorçage en permettant aux pellets de s’enflammer. A titre d’exemple, une bougie en céramique mettra 3 secondes pour rougir.

La vis sans fin est actionnée par le motoréducteur. Comme son nom l’indique, elle a pour fonction de canaliser les granulés du réservoir vers le creuset afin d’aboutir à la phase de combustion.

Les creusets en fonte pour les plus robustes accueille en son sein les granulés qui doivent s’embraser et se consumer.

Les extracteurs de fumées ont pour fonction d’évacuer les fumées tout en extrayant l’air nécessaire à la chambre de combustion. Les comburants sont utilisés pour augmenter le taux de combustion interne, ce qui entraîne une plus grande production d’énergie et d’efficacité.

Le ventilateur tangentiel a pour fonction de refroidir les équipements et de diffuser l’air chaud dans la pièce.

Le pressostat est une sécurité qui empêche l’afflux de granulés dès lors que la chambre de combustion tourne à vide ou qu’un conduit s’avère obstrué.

La sonde de température de fumée est un élément qui permet de mesurer la température des fumées émises par un appareil de chauffage. Elle est composée d’un capteur de température et d’un afficheur.

La sonde ambiante est un capteur qui permet de réguler la température du chauffage en fonction de la température extérieure. Elle prévient notamment d’un risque de surchauffe.

Prix / puissance / superficie

Plus les performances du dispositif augmentent, plus il sera en mesure de chauffer une grande superficie. Logique ! En conséquence, le prix reste corréler avec la puissance fournie (kW). Il est conseiller d’adapter le mode de chauffage souhaité avec la surface de chauffe envisagée. En effet, si l’appareil est sur-dimensionné ou trop puissant, vous risquez inutilement de perdre de l’argent. Il vaut parfois mieux se tourner vers des chauffages d’appoints si la situation le permet.

Ce tableau permet d’avoir une idée du prix d’achat en fonction de la puissance développée et de la surface de chauffe. Nous donnons également des exemples de modèles en lien avec notre partenaire chauffagiste.

Prix d’achatPuissance (kW)Superficie de chauffeExemples de modèle ⤵
700€ à 1.500€2 à 3 kW25 M2 ➡ Poêle à granulés Mini
1 000€ à 2.500€4 à 5 kW50 M2➡ Poêle à granulés Luisella
1 500€ à 4.000€9 à 10 kW100 M2➡ Pack Poêle à granulés Nonza
2 000€ à 5.500€12 à 13 kW130 M2➡ Pack Poêle à granulés Vulcano Evo
Plus de 2.500€plus de 15 kW150 M2➡ Pack Poêle à granulés Cayenne

Prévoir un coût pour l’entretien

Phase de nettoyage

Il est vivement conseillé de décrasser son équipement un fois par an ou toutes les 2.000 heures pour que celui-ci œuvre normalement et dans la durée. Avec cette maintenance, votre équipement possèdera une meilleure évacuation des fumées et un air intérieur. Le coût de ce service se situe entre 90 et 200 euros.

Phase de ramonage

Il est conseillé d’opérer un ramonage une fois pendant la période de chauffe et une autre à l’intersaison. Cette opération concerne également les équipements d’appoint. Au niveau prix, il faut compter environ 90 à 150 euros pour un ramonage fait par un professionnel. Ce dernier à l’obligation de fournir un certificat de validité afin d’être en mesure de le présenter à l’assureur en cas de besoin.

Le prix des granulés

Les granulés de bois existent soit en sacs, soit en vrac. Les sacs peuvent être livrés à l’unité ou par palette. Il faut savoir que la tonne de granulés de bois représente 66 sacs de 15 kg.

15 kg de granulés bois chauffage
75 kg de granulés bois 100% naturel
300 kg granulés bois 100% naturel
600 kg granulés bois 100% naturel

Un avantage certain face aux combustibles fossiles

Propellet montre la progression des courbes du prix des énergies avec et sans bouclier tarifaire :

courbes du prix des énergies avec et sans bouclier tarifaire
( Source : Propellet )

( MAJ – 20/10/2022 ) : Un retour commentaire a indiqué à juste titre que les prix des pellets ont beaucoup augmenté ces derniers mois, semaines. Voici la réponse de Propellet :

Selon l’association nationale du chauffage au granulé de bois : Propellet, “le prix de la palette est estimé entre 500 € et 600 € contre 400 € en juin (2022).” Ces prix augmentent d’autant plus que les régions sont proches des frontières : “les prix sont plus élevés dans le Grand Est du fait de la proximité avec les pays voisins (Allemagne, Belgique, Autriche) dont le prix de marché est supérieur à celui qu’on connaît en France.”

Pour l’association, la hausse provient de “la hausse du prix de revient, notamment l’augmentation des matières premières (multipliée par 2), des emballages, l’électricité (multiplié par 14) pour la production de granulé et le carburant pour le transport dont le prix a augmenté d’environ 30%.”

Et d’ajouter : “De plus, la forte demande des consommateurs, motivé par l’envie de se détourner des énergies fossiles trop coûteuses ou le désir prudentiel (achats réalisés 4 à 8 mois avant la saison de chauffage) et/ou compulsif de surstocker contraints les producteurs et distributeurs à augmenter la part d’import. Cette part qui se maintenait à 16% depuis une dizaine d’années, devrait légèrement progresser cette année. Mais, les prix du granulé à l’étranger se sont envolés, notamment parce que la demande a fortement progressé, c’est la raison pour laquelle les professionnels français doivent compenser ce surcoût et adapter leur prix en conséquence. Il n’est pas à exclure que certains rares producteurs ou distributeurs soient tentés de profiter de cet engouement, mais la très grande majorité des professionnels ont pour objectif principal de satisfaire leurs clients en coûts et en délai d’approvisionnement.

Photos de poêles à bois

Les design des poêles sont nombreux et variés. Il existe même des poêles à granulés encastrables pour s’harmoniser avec la décoration.

Les images ci-dessous proviennent de notre partenaire chauffagiste : TopChaleur

Les aides à l’achat

MaPrimeRenov

MaPrimeRénov est une aide financière mise en place par le gouvernement pour soutenir les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique. Elle est ouverte à tous les propriétaires occupants ou bailleurs, quelle que soit leur situation financière.

Habiter Mieux Sérénité ( ANAH )

Habiter Mieux Sérénité est un programme de l’ANAH destiné aux propriétaires occupants de logements anciens dégradés. Il permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et d’une aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

L’Eco prêt à taux zéro ( Eco-PTZ )

L’ éco prêt à taux zéro est un prêt sans intérêt accordé par l’État pour aider les particuliers à réaliser des travaux importants de rénovation énergétique dans leur logement de plus de 2 ans. Il est ouvert aux propriétaires occupants ou bailleurs, quelle que soit leur situation financière. Vous pouvez bénéficier d’un montant maximum allant jusqu’à 30 000 €. Si vous avez déjà effectué des travaux et / ou acheté un appareil de chauffage durable vous avez la possibilité de demander un remboursement dans les 15 ans.

Le taux de TVA réduit à 5.5%

Le taux de TVA réduit à 5.5% s’applique sur les travaux d’amélioration de l’habitat. Il peut être appliqué aux travaux de rénovation, d’amélioration ou d’entretien de l’habitat, y compris les travaux d’isolation et de chauffage (fournitures et main-d’œuvre). Pour bénéficier du taux de TVA réduit, les travaux doivent être effectués par une entreprise qualifiée.

Choix du vendeur

L’ancienneté du vendeur constitue un point essentiel. En effet, l’expérience reste un critère important dans le secteur du chauffage.

Prenez le temps de lire les informations affichées sur le site internet quant au nombre de conseiller, sur l’avis des clients, sur la qualité du service après-vente. Par exemple, le vendeur a t-il mis en place une ligne téléphonique pour échanger facilement avec lui, essentiel lors du SAV.

La fiche du produit doit également montrer dans la mesure du possible les éléments suivants : Le rendement, la puissance, la consommation de granulés, l’autonomie, les matériaux, le volume de chauffe.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, Enerzine.com a sélectionné un vendeur chauffagiste pour vos projets de chauffage bois. Chauffagiste de métier avec 20 ans d’existence, TopChaleur vous accompagne dans le choix d’un appareil de chauffage (puissance, design, type de produits, etc.) ou dans son installation. Son équipe de plus de 20 personnes est spécialement formée pour vous apporter tous les conseils adaptés à votre situation.

Faire une demande de 3 devis comparatifs

Vous avez un projet d’acquisition de poêle à bois ? Jouez la carte de la proximité en obtenant des devis de professionnels. Vous avez la possibilité de le faire en remplissant simplement le questionnaire ci-dessous. C’est gratuit !

Questions et reponses

Est-ce rentable de mettre un poêle a granulés ?

Le poêle à granulés est rentable lorsque vous le comparez aux autres types de chauffage. Il faut aussi noter que le prix du granulé de bois peut varier en fonction de votre région et de l’offre par rapport à la demande. En terme de performances pures, le rendement d’un poêle à pellets peut atteindre plus de 90% contre 70% à 85% pour un poêle à bois.

Quel est le meilleur moment pour acheter des pellets ?

Il n’y a pas de moment idéal pour acheter des pellets, car les prix varient en fonction de la demande et de l’offre. Toutefois, il est conseillé d’acheter des pellets avant la période hivernale ou après la période de chauffe. Le prix du pellet devient alors très attractif car les vendeurs procèdent à un déstockage.

Quelle consommation de pellets pour un hiver ?

Bien évidemment, la consommation de granulés de bois pour un hiver peut varier en fonction de la taille et de l’efficacité du poêle utilisé. Cependant, vous pourriez avoir besoin au minimum d’une centaine de sacs de granulés (15 kg x 100), soit 1,5 tonnes de pellets. Une tonne de pellets équivaut généralement à une palette de 50 à 65 sacs selon le poids unitaire de 15 ou 20kg.

Un poêle à pellets, combien ça coûte ?

Le prix d’un poêle à granulés varie en fonction de sa taille, de sa puissance et de ses fonctionnalités. Les modèles les plus simples peuvent coûter entre 900 et 1100 euros, tandis que les modèles les plus avancés peuvent aller jusqu’à 3.000 à 4.000 euros. Ce tarif ne comprend pas les frais d’installation.

Quelle consommation de granulés pour 100 m2 ?

De la réponse à cette question dépend un certain nombre de facteurs, tels que le type de granulés utilisé, le rendement du poêle, la taille de la pièce et la température souhaitée. En général, il faut compter entre 1 et 1,5 tonnes de pellets par an pour chauffer une maison de 100 m2.

Quels sont les risques liés à un poêle à granulé ?

Les principaux risques liés à l’utilisation d’un poêle à granulés sont les blessures par brûlure, l’incendie du foyer et le risque d’intoxication au monoxyde de carbone. C’est pourquoi, il ne faut pas brûler du bois humide, du carton et divers déchets ménagers car cela provoque une mauvaise combustion du bois qui peut mener à une obstruction les conduits d’évacuation des fumées.

Pour résumer

Comme nous l’avons vu, il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles les poêles à bois et à granulés sont un bon choix pour de nombreux propriétaires, notamment le fait que leur fonctionnement est relativement peu coûteux, intègrent une diversité de configuration, et présentent un certain nombre d’avantages environnementaux, notamment la réduction de la quantité de pollution émise dans l’atmosphère et la conservation de l’énergie.


Photo / Unsplash

[ Rédaction ]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Laissez un commentairex