Le soleil remue “Ciel et Terre” de haut en bas

Malgré le moratoire institué depuis décembre 2010, la société "Ciel et Terre" annonce avoir raccordé 20 nouvelles grandes centrales photovoltaïques en France, conceptualisé et mis en place des centrales solaires sur l’eau, tout en exportant sa technologie à l’international.

Spécialisé dans la conception, l’exploitation, et le développement de centrales photovoltaïques en toiture industrielle et au sol, Ciel et Terre va raccorder sa 20ème centrale solaire depuis le moratoire. Soit une puissance globale de 8 MWc sur des toitures industrielles d’une superficie comprise entre 1 000 et 22 000 m2. De plus, la société est aujourd’hui présent sur l’appel d’offre « grandes centrales au sol » avec 4 projets en Provence, Languedoc et Aquitaine.

Toutefois, malgré la nouvelle réglementation de la filière photovoltaïque Française, Ciel et Terre compte bien continuer !

Le soleil remue "Ciel et Terre" de haut en bas

En effet, Ciel et Terre innove en créant depuis peu des centrales solaires lacustres. Ces centrales photovoltaïques de grandes puissances sont à la fois flottantes, recyclables, de fabrication française et construites dans le respect de la biodiversité des plans d’eau (bassins industriels, anciens lacs de carrières…).

Le soleil remue "Ciel et Terre" de haut en bas

Cette nouvelle méthode de concevoir de l’électricité de manière techniquement performante et économiquement viable, séduit aujourd’hui de nombreux pays ensoleillés où l’électricité reste pour l’instant très couteuse et l’espace rare.

C’est pourquoi, Ciel et Terre a renforcé ses positions de développement en participant à des projets solaires internationaux sous la marque « Sky & Earth ». Selon la société, de nombreux partenariats se sont déjà tissés afin d’exporter ce concept de centrales solaires lacustres en Inde, en Israël, en Thaïlande ainsi qu’aux Etats-Unis et en Equateur.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cochi

conceptualisé et non conceptualiser

Dominique76

Eh oui ! “Ciel et Terre” se fout déjà du ‘moratoire’ à juste titre et en 2015 avec la parité réseau,des entreprises nombreuses comme “Ciel & Terre” pourront de manières cumulées,dépasser largement le quota de 5400 MW,sans se préoccuper des subventions ringardes,genre “tarif de rachat” du gouvernement.

renewable

Espérons, sauf que pour être hors moratoire il faut fournir du MWh à 113€ dégressif de 9,5% tous les 3 mois. Donc en 2015 il faudra être en dessous du prix spot de l’électricité…Autant dire qu’il faut en 2015 être au prix spot, à moins de 70€ du MWh. Du beau foutage de g… pour ceux qui croient encore que le gouvernement laisse une porte au déploiement du solaire hors quotas. Pour 2020 pourquoi pas, l’augmentation du prix de l’électricité et la baisse du PV permettrons sans doute de s’affranchir du tarif d’achat et s’est souhaitable, mais un industriel n’investit pas aujourd’hui en France sur de vagues prospectives. Il faut un cadre stable, un ambition, de la place sur le réseau. Donc une baisse de la part du nucléaire, ce qui passe par l’éviction du gouvernement actuel en 2012 et son remplacement par une équipe plus volontariste, qui souhaite baisser la part du nucléaire. Et au cas ou vous n’auriez pas lu, ciel et terre essaie de se développer à l’étranger car il n’y a plus rien en France à compter de Juin 2012 (fin des projets pré-moratoire). Et pour les appels d’offres, je prédit le résultat : 90F, 9%GDF et 1% Solaire direct histoire d’être gentils. En plus les délibérations et décisions ne sont pas publiques, faut pas pousser non plus, gardons la tradition d’opacité du nucléaire partout dans l’énergie. Ya plus qu’à attendre.

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime