Les véhicules les plus éconergétiques de 2013 (Canada)

A l’occasion du Salon international de l’automobile de Toronto, le représentant du ministre des Ressources naturelles du Canada, a donné la liste des grands gagnants des prix écoÉNERGIE pour les véhicules 2013.

Ces prix sont décernés pour les véhicules neufs vendus au Canada offrant le plus haut rendement énergétique dans 10 catégories.

"Des technologies innovatrices qui ne se trouvaient auparavant que sur une planche à dessin sont maintenant en montre chez votre concessionnaire et font que les voitures et les camions éconergétiques deviennent de plus en plus une réalité", a affirmé M. Wallace. "Notre gouvernement (1er ministre, Stephen Harper) est heureux de mettre en lumière les gagnants de cette année, qui sont la preuve que l’innovation est en train de transformer une industrie tout en aidant les consommateurs à réduire les frais de consommation d’énergie de leurs véhicules et en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre."

Les véhicules les plus éconergétiques de l’année 2013 par catégorie :

  • Deux places : smart fortwo electric drive
  • Sous-compacte : Mitsubishi i-MiEV
  • Compacte : Ford Focus Electric
  • Intermédiaire : Nissan LEAF™
  • Grande berline : Tesla Model S
  • Familiale : Toyota Prius v
  • Camionnette : Toyota Tacoma
  • Véhicule à usage spécial : Mazda CX-5
  • Fourgonnette : Mazda5
  • Camion fourgon : Ford Transit Connect Van

Pour la première fois, parmi les véhicules gagnants figurent un bon nombre de véhicules électriques à batterie, ce qui démontre les progrès de l’innovation dans le secteur automobile.

Le transport est l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre au Canada, et les véhicules personnels comptent pour plus de la moitié de la consommation d’énergie qui y est associée. Le gouvernement Harper a investi 195 millions de dollars dans les Initiatives écoÉNERGIE à l’appui de son engagement de réduire d’ici 2020 les émissions de gaz à effet de serre au Canada de 17 % par rapport aux niveaux de 2005.

Mike Wallace, député de Burlington, en a profité pour annoncer la parution du Guide de consommation de carburant 2013, qui devrait aider le consommateur canadien à prendre une "décision éclairée", dans l’achat d’un véhicule, sur le plan de sa consommation d’énergie.

Le Guide de consommation de carburant 2013 fournit les données de consommation des voitures et des camions légers neufs vendus au Canada. "Ce guide aide le consommateur à choisir en connaissance de cause le modèle de véhicule qui répond le mieux à ses besoins lorsque vient le temps d’acheter."

Les consommateurs peuvent comparer la consommation et les émissions de dioxyde de carbone des nouveaux modèles d’automobiles et de camions légers vendus au Canada à l’aide de l’Outil d’évaluation de la consommation de carburant en ligne de RNCan. Cet outil pratique permet de faire une recherche de véhicules par catégorie, modèle, type de transmission ou source d’énergie; les résultats sont triés par modèle, rendement énergétique ou émissions de dioxyde de carbone.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gp

ce qu’oublie de préciser ce cher M. Wallace, c’est que le total des ventes de ces véhicules “éco-énergétiques” pèse pour moins de 1% du total des ventes de voitures neuves au Canada. Excepté le mazda CX-5 et la Prius V (Prius + en Europe), les ventes de voitures très économes en carburant restent marginales au Canada. La faute à un prix de l’essence relativement bas, notamment dans la province de l’Alberta où le pétrole sale coule à flot. A grand renfort de subventions directes et indirectes du gvt Harper. C’est vraiment l’hopital qui se fou de la charité! Stephen Harper compte parmi les dirigeants qui contribuent le plus à accélérer la dégradation de l’environnement et à augmenter les émissions de CO2 à l’échelle planétaire. En invitant les chinois à investir des MMds $ dans l’industrie des sables bitumineux, il a réussi à placer le Canada comme le pays le plus émetteur de CO2 par habitant. Son refus vicéral de s’engager à réduire les émissions de CO2 de son pays lors du sommet Rio +20 en dit long sur sa connerie et son incompétence. Cet homme là est d’abord et avant tout un dangereux terroriste de l’environnement. Après plusieurs années de combat et de menaces en tout genre, il est sur le point de faire plier l’administration Obama pour la réalisation du méga projet “Keystone XL”, un pipeline qui aura le privilége de transporter quotidiennent entre 1 et 2 millions de brut issus des sables bitumineux vers les méga raffinerie du golfe du mexique. Une aberration environnementale, économique et sociale comme peu de neuneus savent encore en proposer. La vérité, c’est qu’avec ou sans véhicule électrique, le Canada est bien mal parti pour tenir ses pseudo engagement de réduction d’émissions de CO2. Heureusement qu’il reste la volonté politique des provinces de Québec, de l’Ontario ou encore de Colombie Britannique pour accompagner des projets innovants et environnementalement vertueux. Faute de quoi, le Canada de S. Harper ne survivrait pas longtemps aux folies de cet homme. Espérons qu’aux prochaines élections, les canadiens auront l’intelligence et le courage de se débarasser des conservateurs, cette espèce hautement nuisible à l’avenir de l’humanité et des autres espèces vivantes de la planète.

Pastilleverte

la vérité c’est que le CO2 n’est vraiment pas le problème majeur. et s il l’était vraiment la bonne question serait : d’où provient l’élecricité produite pour alimenter les quelques dizièmes de % de VE, au Canada comme ailleurs ? Imaginez en Chine à l’heure actuelle, la production d’électricité est encore très majoritairement le fait de centrales à charbon, de nuke en France, de centrales charbon et lignite en Allemagne etc… “Bon élève”, la Norvège (moins de 1 pour mille de la population globale) avec l’hydroélectricité, en espérant que les lacs de barrage n’émettent pas de méthane autrement “dangereux” que le CO2, comme une étude (mais bon une de plus…) semblait le montrer.

Pastilleverte

la “Panète” a un vrai grand besoin de CO2 pour continuer à vivre…

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime