L’Espagne veut mettre un frein au solaire

Vendredi, le gouvernement espagnol a décidé de réduire les aides au photovoltaïque. L’objectif étant de maîtriser l’explosion du secteur, pour atteindre 3 000 MW de puissance installée en 2010 et 10 000 MW en 2020.

"Le développement de ce secteur a largement dépassé les prévisions" a prévenu le nouveau ministre de l’industrie, Miguel Sebastian. Alors que le pays tablait sur 371 MW installés en 2010, cette capacité a été atteinte à l’été 2007. A la fin de cette année, le pays comptera 1 800 MW installés.

Pour tenter de maîtriser le développement exponentiel de la filière, le gouvernement a annoncé une "réduction très significative" des aides dès l’année prochaine pour les nouvelles installations.

Le tarif de rachat devrait ainsi être revu à la baisse. Actuellement, il se situe à 45 centimes d’euros par kWh produit. Il pourrait être abaissé jusqu’à 32 centimes d’euros et varier en fonction de la taille de l’installation. Des quotas seront également mis en place pour limiter celle-ci.

Le marché du solaire espagnol a connu une croissance de 450 % en 2007, avec 7 800 millions d’euros de chiffre d’affaires et 26 000 emplois directs et indirects. Le nombre d’installations a été multiplié par trois en deux ans, et dépasse aujourd’hui le chiffre de 18 000.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bien et bio

Une croissance de 45% c’est tout de même important !Mais c’est dommage que le gouvernement espagnol diminue les aides dans ce domaine porteur…Bonne semaine à vous !Gael, rédacteur du blog de

mido48

L’espagne etait bien partie pour ameliorer sa capacité solaire et voila qu’une decision politique remet en cause une oportunité pour la protection de l’environnment , pour la création de l’emploi, pour l’extension de la recherche. A moins qu’il y ‘ait des raisons que le simple citoyen  ne connait pas.?

Heimata

Pour répondre à Mido,Si cet argent va pourdévelopper d’autres énergies renouvellables, pour moi c’est normale.Le role d’un Etat est d’initier des projets afin de créer une dynamqiue; ensuite aux industries et au privée de prendre le relais. Les subventions ne devraient exister que sur des temps limités…Par contre, si ce n’est que des coupes budgétaires, là c’est autre chose.

r17777

On parle de photovoltaïque et on nous montre du solaire thermo electrique ! loool

christian

Si je comprends bien, voici donc une illustration (indirecte) de ce qui était expliqué par H.Nifenecker dans son article sur ce blog :  est question ici de “big buisness” : que des grosses installations ou centrales, gérées par des investisseurs. Soit leur modèle de développement est rentable, et ils gagnent de l’argent, et tant mieux. Mais l’Etat, qui a “amorcé la pompe” mais n’a pas à les aider à gagner de l’argent en leur donnant celui du contribuable…Si les subventions aux petits particuliers sont maintenues, ce sera bien.Sinon, ils se seront fourvoyés…

Sfourne

 Ce qu il faut pour le solaire c’est devellopper la recherche fondamentale ,pas noyer ce secteur sous un déluge de subventions,dans les conditions actuelles le solaire est une utopie . Car les subvention sont la grande perversion de ce secteur , on voudrait nous faire croire que le solaire est la panacé mais hors subventions 1000 euros investie dans le solaire ne rapporte que 1.5% de retour sur investissement si le courant produit etait vendu à la valeur du marché et ces meme panneaux doivent etre morts au bout de 40 ans ,soit 1.5% x 40 = 60% …au bout de 40 ans vos panneaux sont en fin de vie  et vous n’avez recuperé que 60% de votre investissement de depart !… ( sur la base d’un panneau solaire qui coute  1000 Euros/ m2 qui produit 150KW/H à environ 10 cts du KW/H soit 15 Euros par an ). Au bout de 40 ans quelle sera le cout en énérgie pour demonter et déppolluer les panneaux solaires qui sont chargés en metaux toxiques?.  Donc pour contourner cette faiblesse et rendre ce secteur enfin rentable on a decidé de multiplier le prix de rachat du photovoltaique par 5 soit un rendement initial de 1.5% x 5 = 7.5%. Une fois rachete par edf ce kw/H sera revendu au prix de marché ,soit 5  fois moins chers que le prix d’achat  …seulement quel quantite de co2 ou d’energie nucléaire il faut pour permettre à EDF d’octroyer de telles aides ?. L’exemple de l’espagne va dans ce sens apres avoir fait mumuse pendant des années avec ce joujou à la mode elle arrete les frais ,d’autant que ce pays est frappé de plein fouet par la crise immobiliere donc elle aura surement mieux a faire de ses impots que de subventionner un secteur dont on a du mal à evaluer si oui ou non il participe à la diminution du Co2 ? Donc le solaire est certainement l’avenir ,mais aidons nos scientifiques par du financement d’etat ou privé à inventer une technologie revolutionnaire peu chers à fabriquer et qui au final permettra à cette industrie de produire à un cout acceptable notre electricité au quotidien. Mais avant d’en arriver à ce point de rupture technologique , repensont notre façon de concevoir l’utilisation de l’énergie avec des voitures plus petites ,des ampoules basses consommation ,une meilleur isolation de nos habitats etc …

6
0
Laissez un commentairex