Pacte électrique breton : la transition énergétique est en marche

En déplacement à Rennes lundi dernier, la ministre de l’énergie Delphine Batho s’est vue présenter le pacte électrique breton, et notamment les mesures prises pour le développement des énergies renouvelables ainsi que le dispositif encourageant la rénovation thermique de l’habitat : « Vir’Volt – ma maison »

Comme la région PACA, la Bretagne est caractérisée par un approvisionnement en électricité fragile, alors que sa consommation d’électricité augmente plus rapidement que la moyenne nationale. Cela se traduit par un réseau régulièrement saturé lors des vagues de froid hivernales, et par conséquent des risques aggravés de coupures d’électricité.

En décembre 2010, des Conférences bretonnes de l’énergie ont permis de trouver un consensus entre les acteurs économiques et institutionnels (l’Etat, l’Ademe, l’ANAH, le Conseil régional, et RTE), qui ont signé le Pacte électrique breton. Ce dernier repose sur trois piliers : la maîtrise de la demande d’énergie ; le développement des énergies renouvelables ; la sécurisation de l’approvisionnement électrique.

Développement des énergies renouvelables

Delphine Batho a rappelé que le potentiel de la région Bretagne en matière de développement des énergies marines renouvelables était considérable. En effet, l’objectif est de passer à 10 MW d’électricité d’origine hydrolienne d’ici 2020. Elle s’est également réjouie de la labellisation de l’organisme France Energies Marines comme Institut d’excellence sur les énergies décarbonées (IEED) en 2012, qui permet à la France d’être un leader européen des énergies marines renouvelables. Les programmes de développement des énergies renouvelables de Paimpol-Bréhat, du Fromveur et d’Audierne sont entrés dans leur phase d’expérimentation.

La Ministre a visité la centrale de cogénération biomasse de la Bintinais, en rappelant l’importance de la biomasse : "le plan pour la méthanisation, présenté le 29 mars 2013, prévoit ainsi de créer 1000 méthaniseurs d’ici 2020."

Rénovation thermique des logements

La ministre a salué le programme « Vir’Volt – ma maison », qui s’applique sur le territoire du Pays de Saint-Brieuc, et qui a été lancé le 9 avril 2013. Celui-ci, d’un montant de 2,5 millions d’euros, est mis en place par le Fonds régional de maîtrise de l’énergie. Il permet un accompagnement individualisé des propriétaires de maisons chauffées à l’électricité pour réaliser des travaux destinés à améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Cette opération pilote permet de réduire la consommation d’électricité sur le territoire et de développer une filière locale de la performance énergétique dans le secteur du bâtiment, tout en reposant sur des modalités organisationnelles et financières innovantes.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gpt

il est tout a fait normal que la Bretagne soit délestée en cas de problème, ils ont toujours refusé toute installation de centrale et de lignes HT sur leur territoire quant à la biomasse j’espere que beaucoup de Breton ont regardé Thema sur ARTE hier soir (le 14/05) depuis ils doivent se poser des questions qui n’a pas grand chose d’ecologique et qui ne produit pas vraiment moins de gaz à effet de serre que la filiere classique au fuel. Les eoliennes en mer c’est pas mal, mais pas devant chez mois en plus necessite des investissements considerables qui ne sont pas forcement rentables sauf si on multiplie le prix de l’electricité par 4 ou 5.

Radionucleide

@ Gpt”normal que la Bretagne soit délestée en cas de problème, ils ont toujours refusé toute installation de centrale et de lignes HT” Tu es un gros cretin fini. C’est un scoop pas de ligne à HT en bretagne. Pas de centrale élec? 1 centrale nucléaire dans les monts d’arrée (+4 à Brest), 1 encours de construction à Landerneau, barrage de la Rance, centrale à Montoir de Bretagne …

Sicetaitsimple

Je ne souhaite pas vraiment interférer dans le débat qui semble parti de façon très virile entre GPT et Radionucléide, mais je tiens effectivement à conseiller à ceux qui ont un peu de temps la Thema d’Arte du 14/05, que vous pouvez regarder en différé sur leur site. Pour une fois, rien sur le nucléaire, et rien non plus sur PV ou éolien. Que des trucs qui brûlent, biomasse, biogaz, agrocarburants, lignite , charbon… Ah tiens, c’est bizarre, rien sur le gaz naturel et pourtant Gazprom n’est pas cité dans les sponsors! Ce ne sont “que” des images et des témoignages comme tout reportage, mais sur le biogaz allemand ça me parait assezz révélateur, j’espère que Chelya aura regardé…..

Dan1

Je ne sais pas si ARTE est objective, mais effectivement, le reportage d’hier soir m’a un peu surpris. Ce qui m’a le plus peiné, c’est que certains Allemands labourent les tourbières pour planter du maïs qui va finir dans les digesteurs pour fabriquer du gaz qui va produire de l’électricité ! Comme quoi aucun pays n’est à l’abri du n’importe quoi au nom de la “vertitude”. Bizarre quand même, Enerzine n’a pas parlé de ce reportage ?

Sicetaitsimple

Je ne savais si vous l’aviez vu…Belles images, non? Je pense qu’Enerzine ne peut pas être exhaustive, déjà que citer un gugus américain qui dit le PV c’est pas cool est un scandale…. La semaine qui suit citer un reportage où “la biomasse à l’allemande c’est pas cool” aurait peut-ête considéré comme étant une provocation. En attendant, le biogaz “industriel” à base et quasiment uniquement de cultures industrialisées dont je débat avec Chelya depuis un certain bout de temps se révèle bien (au vu de l’émission mais bien entendu pas seulement) une aberration à l’échelle locale. Je ne parle pas ici d’utilisations de résidus, c’est un autre problème. Un agriculteur n’est par ailleurs pas un exploitant naturel d’une installation ICPE, fuites de méthane en tout genre et je pense à terme des accidents (ou des fermetures) en série quand les installations auront un peu vieilli. Mais j’imagine bien que pour les 1000 méthaniseurs de Delphine d’ici 2020, la profession naissante va hurler contre les contraintes reglementaires inadmissibles! Et si au moins on apprenait de l’expérience de nos voisins?

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime