Radioactivité détectée autour d’une centrale espagnole

L’organisation non gouvernementale Greenpeace a annoncé samedi que des traces de radioactivité avaient été découvertes à l’extérieur d’une centrale nucléaire située au bord d’un fleuve au nord-est de l’Espagne.

Dans un communiqué, Greenpeace affirme que des traces de radioactivité liées au cobalt, au manganèse et à d’autres éléments ont été retrouvées sur les toits, les barrières et en d’autres endroits de la centrale nucléaire Asco, en bordure de l’Ebre à 70 kilomètres de la Méditerranée.

D’après le porte-parole de l’organisation, Mario Rodriguez, un accident impliquant du liquide de refroidissement il y a quelques mois pourrait être à l’origine de la pollution, la fuite n’ayant pas été correctement nettoyée par la suite.

Le personnel de sécurité de la centrale n’avait toujours pas été autorisé à répondre à la presse dimanche soir.

S.B.

[Article paru sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pasnaif

Pas une seule donnée chiffrée permettant d’évaluer l’importance (ou non-importance) du problème ! On fait effet d’annonce en apeurant Grand Mère et on s’esquive. Cela rapelle le “drame de la grosse centrale atomique du nord-Japon secouée par un séisme proche et qui aurait déversé de “l’eau contaminée”: Là aussi, pas un chiffre de publié. Plus tard, des offices publiques et sérieux ont publié ces chiffres: Quelques mètre cube d’eau “polluée” à 9 fois la dose contenue dans un être humain normal (ni drogue ni alcool): 9 x 10000 = 90000 Béquerels !!Il y en a cent fois plus dans les quelques blocs de  granit de ma maison, mais qu’importe, il leur fallait faire du bruit.Allors, Greepeace, j’attends vos mesures factuelles, pas les bla-bla.

1
0
Laissez un commentairex