Smog : Montréal lutte contre le chauffage au bois

Source d’une intense pollution atmosphérique, le chauffage au bois est devenu indésirable à Montréal. La municipalité québécoise a décidé d’interdire l’installation de nouveaux systèmes, afin de lutter contre le smog hivernal.

Le réglement adopté par la Ville prévoit l’interdiction de toute nouvelle installation d’appareil à combustible solide sur le territoire de la ville, à l’exception des appareils à granulés bois. Une mesure qui intervient à l’issue de plusieus mois de négociations avec les professionnels du chauffage d’un part et les écologistes d’autre part.

Cet hiver, 25 alertes au smog ont été lancées par les autorités, un record inquiétant : Santé Canada chiffre en effet à 1540 par an le nombre de décès prématurés liés à la pollution atmosphérique.

Si la Ville se présente désormais comme "la métropole ayant la réglementation la plus sévère du Canada" dans ce domaine, le Conseil Régional de l’Environnement de Montréal ne cache pas son insatisfaction : "le règlement actuel ne vise qu’à empêcher l’installation de nouveaux appareils sur le territoire de la ville de Montréal mais ne prévoit aucune mesure réglementaire pour remplacer les 50 000 appareils de chauffage au bois existants, dont l’utilisation constitue une des causes principales des épisodes de smog hivernal", accuse-t-elle."Aucune amélioration de la qualité de l’air ne peut donc être envisagée à l’heure actuelle."

Le CRE-Montréal invite la ville à aller plus loin, en adoptant une obligation de remplacement des systèmes au bois par des systèmes au gaz ou à granulé bois, d’ici 7 ans.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Intéressant de constater cette décision qq peu extrême qd même prise par le Québec…au vu de tout le bois qu’ils ont et de tous les chauffages individuels bois existants !                                                                  Donc eux préconisent / incitent / obligent de passer aux pellets de bois ou au gaz….carrément ! Pourtant avec les pellets les micro-particules (pour nos poumons !) doivent bien encore exister, Non? puisque ça reste du bois qd même !                                                                                             C’est donc les micro-particules qu’il faut piéger !                                  J’avais lu il y a qq mois 1 solution proposée par 1 société suisse consistant à installer 1 électrode HV (voltage élevé) dans le conduit. Le champ électro-magnétique ainsi créé piège les micro-particules qui tombent dans un réceptacle à l’intérieur de la cheminée…                                                   So why not?                                                                                                    De plus, Type de pratique similaire à ce que les Cimentiers installent typiquement en haut de leurs cheminées…pour piéger les poussières…. Donc des solutions existent !!!!                                                            Pourquoi imposer l’interdit comme seule solution !! et pourquoi ne pas investiguer d’abord des parades style ”cimentiers” ou ”électrode HV” ?                            D’autant que ce que le Québec préconise aujourd’hui, dans la logique des choses et pour le bien de nos poumons à nous aussi, d’autres pays dont nos amis allemands  (sous la houlette Grünen) ainsi que la France et d’autres risquent d’emboiter le pas… Exit nos belles cheminées avec insert ou pas qui équipent de plus en plus de nos chaumières….Tout le monde ne pouvant pas, aussi et surtout pour des raisons d’espace stockage pellets, se payer un chauffage-bois-pellets, on est mal !!! Car même la solution ”bois déchiqueté” ce n’est pas du pellets, donc prohibé aussi selon les critères québéquois… Mérite que l’ADEME et le MEEDDAT s’y penchent sérieusement, fassent faire des tests ”électrode HV” ou autres… Merci à eux ! je suis aussi intéressé à titre perso…pour ma cheminée-à-insert… A+ Salutations Guydegif(91) 

Beber

Si on (l’ASN ou l’IRSN) pouvait démontrer que l’énergie nucléaire était une source de pollution jusqu’à raccourcir la vie de seulement 100 fois moins en nombre que ceux des canadiens, ça en ferait un joli tollé dans les médias !

Biomassik

Il doit bien y avoir des moyens de filtration pas trop onéreux qui pourraient être mis en oeuvre pour chaque cheminée , tout de même …

Jeremy

Bonjour, Vous trouverez quelques éléments de réponses à cet endroit: ou dans le numéro 4 “dossier particules ” de Bioenergie International. L’electro filtre est distribué par Ruegg. Apparemment il en existe un autre chezhttp://www.holzenergie.ch/fileadmin/pdf/308_vertreiberPartikelfilter.pdf

Biomassik

Merci Jeremy pour ces deux liens qui vont renseigner utilement pas mal de monde .

Miche

    Plus elles sont fines plus elles entrent profodément dans les poumons. en plus la combustion de biomasse crée aussi une  pollution comme les dioxines et furanes, COV, HAP’ Métaux lourd etc. Les feux et le chauffage au bois responsable du smog l’hiver même l’été. Je peine à croire que des granules sont sans danger. La logique c’est le phénomène de combustion de biomasse qui dégage tout ces produits chimiques. Il est grand temps que l’on s’occupe de la santé surtout que les preuves scientiques sont la`depuis bien logntemps. Kyoto sans le respect de la pollution de l’ir est totalement fou. J’ai trouvé un site qui donne l’heure juste http://www.alap.qc.ca http://www.lac-beauoportois.com un autre en anglais citizen…

dede29

Bientot il ne nous restera plus que les pulls pour se réchauffer !

Jerom57

j’ai le meme probleme je me chauffe a la scuire de bois dans une chaudiere energie systeme sur le toit des voitures du voisinage il y a de la poussiere  les chaudieres industrielles ont un cyclone pour depoussièrer  je ne sais pas si pour le particulier ça exixte le systeme avec electrode n’est pas efficace a 100% mais 75%

Eko-bois

Faudrait pas non plus qu’on en arrive à se ruiner avec des installations trop chères .

pasnaif

… ne serait-il pas la ruine de la Santé”, ceci au rique de faire l’ancien penseur se retourner dans sa tombe, pardon Monsieur! Combien y a-t-il eu de morts à l’Ouest depuis que l’énergie atomique fonctionne en puissance? ZERO. Ouvrez les yeux les Agités de l’atome. Sinon vos descendants le verront et vous ridiculiseront post mortem, tout comme les agités anti-Chemin de Fer du XIX° siècle. Vous allez sortir le tchernobyl qui a été pour vous un bonanza? Erreur, l’Ouest a eu 7 ans plus tôt son pire accident en REP, Harrisburg, NY, USA avec un coaur fondu et pas un mort ni intox, pas meêm une évacuation d’enfants aux portes de la centrale.

renewable

Vous savez très bien que la sécurité n’est pas le seul problème du nucléaire, très loin de là! D’ailleurs sur cet aspect sécurité je n’ai pas entendu votre réponse sur le sujet des missiles sol-air déployés autour de certaines centrales françaises, sujet sur lequel je devais, selon vous, me “ridiculiser et me taire à jamais” tant il était impossible que ce soit le cas. Pourtant vous vous êtes mystérieusement abstenu de tout commentaire quand je vous en ait apporté la preuve. Reconnaître ses erreurs et emportements, difficile?

Stephane.h01

chauffage plus économique et plus accessible pour plusieurs familles qu’est l’utilisation d’un poêle à bois.   En résumé, . Profil des produits forestiers de première transformation – Granules et bûches de bois densifiées; Mars 2008, CRIQ – MRNF, Point 5.1 http://www.mrnf.gouv.qc.ca//publications/forets/entreprises/granules-buches.pdf.

Stef_h01

Il y a des raisons de s’alarmer et des Moyens pour mieux respirer Les poêles à bois est loin d’être aussi polluant que nous le croyons. Le problème a été le manque de réglementation depuis des années. Saviez-vous que: 1) Pas moins de 75 modèles de poêles à bois certifiés actuellement sur le marché émettent moins de particules fines dans l’air (2g/h et moins) que les poêles à granules, voire jusqu’à 11 fois moins; 2) Jusqu’à 95% des émissions polluantes sont enrayées avec la combustion de bûches densifiées et leur efficacité énergétique est rehaussée de 20% 3) Le bois de chauffage n’a pas d’impact sur le réchauffement climatique dans un contexte comme le notre ou les forêt sont gérées sainement La ville de Montréal accepte que les citoyens installent des poêles à granules, ce qui est bien pour l’environement. En revanche, même si plus de 70 modèles de poêles à bois certifié EPA permettent une réduction des émissions de particules aussi importante voire meilleure que des poêles à granules, ils ne sont pas autorisés. Présentement, même le remplacement nécessaire d’un vieil appareil n’est pas permis. Ajoutons qu’en cas de panne d’électricité, il n’y a que les poêles à bois qui peuvent fonctionner, les poêles à granules ayant besoin de leur moteur pour chuaffer.   Considérant l,ensemble des faits évoqués précédemment, la ville de MOntréal devrait inciter la population à se munir d’appareil normalisés, comme le font la ville de Victoriaville et de pointe-Claire, plutôt que d’imposer à la population l’abolition d’une source de chauffage et plus accessible pour plusieurs familles qu’est l’utilisation d’un poêle à bois.   En résumé, si l’installation de poêles à granule est permise par le moratoire imposé par la ville de Montréal, des normes très sévères pouvant répondre à leurs exigences élevées telles que la certification EPA et la certification EPA de second niveau peuvent être pises au lieu de tout interdire. Voici une liste de référence qui appui ce commentaire: List of EPA certified wood stove: Santé canada: Profil des produits forestiers de première transformation – Granules et bûches de bois densifiées; Mars 2008, CRIQ – MRNF, .]www.mrnf.gouv.qc.ca//publications/forets/entreprises/granules-buches.pdf. United States Environmental Protection Agency (EPA). ]  

13
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime