• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre quotidienne d'information ▼
    Exemple ?  
Corinne Lepage, rapporteur sur les agrocarburants au Parlement Européen
  
Le Parlement européen vient de nommer la députée européenne Corinne Lepage qui est également fondatrice et présidente du parti écologiste Cap21, rapporteur sur le dossier controversé des agrocarburants.

La Commission européenne propose en effet de restreindre la conversion de terres en cultures destinées à la production d'agrocarburants et de prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre liées au changement d'affectation des sols indirect, qui alourdit le bilan carbone de certains agrocarburants de première génération.

"J'ai l'intention de rencontrer toutes les parties prenantes afin de déterminer le meilleur moyen d'encourager de manière réaliste la production d'agrocarburants réellement durables, en particulier les agrocarburants de deuxième génération", a déclaré Corinne Lepage.

D'après la Commission européenne, tous les agrocarburants ne se valent pas pour les émissions de gaz à effet de serre, et la contribution de certaines filières à la déforestation à cause du déplacement de la production agricole pour l'alimentation pourrait leur donner un bilan carbone pire que celui des énergies fossiles. Par ailleurs les agrocarburants issus de cultures alimentaires sont accusés par certaines institutions, comme la FAO, de contribuer au renchérissement des denrées alimentaires, et donc à la malnutrition.

La proposition de la Commission consiste à modifier deux directives importantes : "la Directive sur les énergies renouvelables", qui fixe un objectif de 10% d'énergie renouvelable dans le secteur des transports d'ici 2020, ainsi que "la directive sur la qualité des carburants", qui oblige les fournisseurs de carburant à baisser les émissions de 6% tout le long de leur filière de production d'ici 2020.

La Commission propose de fixer un plafond de 5% pour les agro carburants issus de cultures alimentaires, par rapport à l'objectif de 10%. Elle propose également une obligation de notification des émissions de gaz à effet de serre liées au changement indirect dans l'affectation des sols. La Commission estime en effet que le risque existe que pour satisfaire une partie de la demande supplémentaire d'agrocarburants, les terres dédiées à l'agriculture augmentent à l'échelle mondiale, ce qui conduirait indirectement à une hausse des émissions due à la conversion des sols.

[ Illustration article ]

 Lu 744 fois 
 Publié le 13/12/2012 à 07:55 
© Enerzine.com
 
Envoyer à un ami Envoyer Flux RSS Enerzine
Imprimer Imprimer
Bruno lalouette


Invité



le 13-12-2012 15:28:34

Mensonges et faux débats!
Nous sommes gouvernés par L'U.E., et à ce titre payons l'impôt de la Pac, et la PAC ce sont des terres en chajères dans les pays riches de l'U.E., mais l'U.E. c'est aussi 15 millions d'hectares de terres disponibles pour la Seule Roumanie...

Que va t'on faire de toutes ces terres, obliger encore les agriculteurs à s'entretuer en augmentant toujours plus leurs rendemendements à grands coups de produits pétroliers?

Par ailleurs, chaque fois que je vois un défilé de pseudos écolos, ils ont la clope au bec quand c'est carrèment pas un joint, aussi, par pur curiosité, j'aimerais savoir combien de millions d'hectares représente la culture du tabac au niveau mondial, puisqu'il paraît que les agrocarburants empiètent sur les terres agricoles...?

A savoir que le marché du tabac est tenu par des trust anglo-saxons, tout comme le biodiesel subventioné provenant des usa que l'U.E. laisse vendre librement sur notre marché...

Il est donc remarquable, que l'U.E. institution censée protéger nos intérêts, joue totalement contre nous en massacrant une filière prometteuse pour nos économies!

Stefwr38


Invité



le 15-12-2012 15:20:43

N'importe quoi !
Bien sûr ! Les seules personnes pouvant faire évoluer les choses sont les particuliers eux même en ayant des comportements respectueux de la nature et en boycottant ceux qui ne l'est pas,

Faut surtout pas compter sur les politiques qui cachent toujours des avantages pour eux .

Lors d'une manifestation d'écolos politiques ( les verts), les gars se promenaient en vélo et de marque Trek et Scoot ( américain !!!!) . Où sont Lapierre, Time et autres marques francaises ? C'est ca l'écologie ?!

Sicetaisimple


Invité



le 15-12-2012 15:54:10

On imagine
que Corinne Lepage devra aussi s'interesser au bilan energétique et écologique du maîs allemand cultivé massivement pour remplir des digesteurs à biogaz, lequel biogaz est brulé au fil de l'eau dans des moteurs aux rendements très moyens pour produire de l'électricité de façon totalement indépendante des besoins du moment, grace à la magie des tarifs d'achats.

 
  
 
Derniers communiqués
Retrouver Enerzine.com sur ...
S'abonner au rss
S'abonner à Twitter
S'abonner à Facebook
S'abonner à la newsletter
S'abonner à Youtube
S'abonner à Google+