Adobe installe une douzaine de serveur d’énergie

Adobe, entreprise bien connue pour ses logiciels internet comme Flash Player et Adobe Reader, a toujours été un acteur de pointe dans les énergies renouvelables.

Elle le confirme encore une fois aujourd’hui, en installant une douzaine de "Bloom Energy Server" (BES), chargés de fournir un tiers de la consommation d’électricité totale du siège, qui comprend trois immeubles et un parking de stationnement.

Enerzine avait déjà relaté de cette technologie dans un article concernant cette fois, Ebay et Google, deux autres firmes issues du monde de l’internet. Typiquement, un serveur BES génère suffisamment d’énergie pour répondre aux besoins d’environ 100 foyers américains standards ou un petit immeuble de bureaux.

Chaque serveur Bloom Energy de la taille d’un espace de stationnement standard, contient des milliers de piles à combustible – des carreaux de céramique plats et solides fabriqués à partir d’une poudre – qui convertissent l’oxygène de l’air et le biogaz en électricité via un processus électrochimique.

"L’installation de BES soutient les efforts d’Adobe pour rester à la pointe de l’utilisation de technologies propres" a indiqué Randall H. Knox, III, directeur solutions chez Adobe. La société utilisera du méthane en provenance d’une décharge afin d’alimenter les piles à combustible. "Nous espérons être un exemple pour d’autres entreprises qui envisagent de choisir des sources d’énergies plus abordables et plus propres pour leurs activités."

Adobe installe une douzaine de serveur d'énergie

Sachant qu’un serveur d’énergie coûte 800 000 dollars pièce, Adobe aurait investi près de 10 millions de dollars dans cette technologie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Adobe installe une douzaine de serveur d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pinzut
Invité
une petite question : le méthane est importé d’une décharge pour alimenter les BES, ok. n’aurait-il pas été plus simple à la place de cela d’installer une microcentrale électrique directement dans la décharge ?? car là il faut tout de même récupérer le méthane et le transporter jusqu’aux BES (kilométrage parcouru, consommation, et fréquence d’alimentation des BES?)… ce serait intéressant de comparer les rendements pour pouvoir juger la crédibilité d’une telle décision. je critique, je critique … mais il est évident que ça reste plus intéressant que de faire ça avec du nucléaire ou du fioul… et si en plus… Lire plus »
michel123
Invité

en effet le rendement tourne autour de 60 % avec une chaleur perdue et même pas récupèrée pour produire de l’énergie. Il serait plus logique de faire de petites unités qui feraient aussi chauffage en habitat collectif ou individuel ou alors de grosses unités proches du lieu de production avec production de vapeur et donc d’électricité (par cogénération) avec des rendements proches de 80%. Il est clair que l’électricité se transporte mieux que le gaz. Curieux ce réflexe de mettre les unités en bas de chez soi (pour la pub?).

wpDiscuz